Note: cet article invité a été écrit par Christophe, du blog « La guitare tous niveaux« .

Les effets positifs de la musique sur la santé physique, émotionnelle, énergétique et spirituelle ne sont plus à prouver. Depuis la nuit des temps l’homme utilise les sons pour communiquer, exprimer, et guérir.
La bible nous dit : « Au commencement était le verbe« .

Ohm

Les traditions hindouistes, bouddhistes, jaïnistes, sikh et brahmanes considèrent le son « Ohm » comme le son originel, à partir duquel l’ Univers se serait créé.

Écouter de la musique peut vous relaxer, vous dynamiser, vous rendre plus gais, plus tristes, et vous faire vivre tout un tas d’émotions aussi diverses et variées qu’il existe de morceaux et de styles de musique. Elle véhicule donc une énergie puissante qui est portée par les sons.

Je vous explique, dans cet article, comment utiliser les bienfaits de ces sons en jouant vous même votre musique, que vous soyez musicien ou non.

Alors, peut-être allez-vous vous poser la question: « A quoi sert de jouer moi même de la musique pour être plus « zen », puisque j’ai à ma disposition de merveilleux morceaux écrits pas les plus grands compositeurs ?

Ce que jouer va vous apporter

jouer peut apporter

Photo : Marcus Melendez

1. Être dans le moment présent

Certaines personnes sont tellement détendues durant des séances d’écoute de musique qu’elles s’endorment. Lorsque vous jouez, vous êtes plus investi dans le moment présent que si vous écoutiez seulement. Vous passez de l’état d’observateur passif à celui de créateur actif.

Être dans le moment présent vous permet de:

2. Développer votre créativité

« Oui, mais pour être créatif, il faut connaître la musique ! »

Et si je vous disais qu’en tant que non-musicien, vous êtes avantagé pour être créatif ?

Laissez-moi vous expliquer comment transformer le fait de ne rien connaître à la musique en avantage.

Les enfants, lorsqu’on leur met un instrument entre les mains se posent rarement la question de savoir ce qu’ils « doivent » jouer, ou si ce qu’ils jouent est juste, faux, en rythme,etc., ils s’expriment librement, ils sont totalement détachés de leur mental, et appréhendent l’instrument avec leur coté intuitif, qui est également le coté créatif.

C’est précisément parce qu’ils ne connaissent pas la musique qu’ils se comportent ainsi.

Si c’était le cas, ils seraient probablement conditionnés par ce qu’ils ont appris.

En étant vierges de connaissance, ils ne se demandent pas s’ils doivent jouer une croche, une noire, combien de temps fait la mesure, ou si ce qu’ils viennent de jouer à un sens.

Ne rien connaître à la musique est l’avantage que vous avez par rapport à un musicien, en ce sens que vous n’avez aucune référence qui vous conditionnera. Vous pouvez vous consacrer entièrement à l’écoute et à l’observation de vos sensations physiques, émotionnelles et énergétiques, et adapter la musique à votre convenance. En d’autres termes vous laisser guider par votre intuition plutôt qu’être dirigé par votre mental.

En développant cette créativité, vous activez :

3. La reconnexion avec vous même

Nous avons tous des rythmes biologiques sensiblement différents, et nous vibrons tous à fréquence qui est unique.

En jouant vous même la musique, vous vous reconnectez peu à peu à cette « unicité » qui est tellement négligée dans les sociétés occidentales dans lesquelles tout va vers l’uniformisation.

Être à l’écoute de son corps est un des principes fondamentaux de la méditation. C’est ce que vous pouvez faire avec la musique, en observant simplement comment réagit votre corps aux sons.

Comment la musique peut vous relaxer

musique se relaxer

Photo : Susana Fernandez

“Dans la pratique du Vajrayana, le son joue un très grand rôle. Le tonnerre des trompes de cinq mètres des lamas, l’usage liturgique de tambours, gongs et cymbales, les psalmodies d’une voix profonde et la récitation sonore des mantras ont tous la puissance de produire des effets psychiques précieux et d’un ordre différent des effets de la musique au sens ordinaire  »

J. Blofeld

Certaines personnes parlent de « massage sonore » tellement les sensations peuvent être « palpables ».

Il est intéressant de distinguer les deux effets qu’ont les instruments dont je vais vous parler: Les effets harmoniques (les sons), et Les effets rythmiques (la répétition). Ces effets peuvent être combinés.

1. Les effets harmoniques (les notes)

Ils émettent des fréquences auxquelles notre organisme est sensible. Le principe consiste généralement à jouer une note en continu (bols, didgeridoo) sur laquelle on peut parfois faire des variations.

Ces sons agissent sur votre tous vos corps (Physiques, énergétique, émotionnels, et spirituels) ainsi que sur votre cerveau.

Les sons graves auront une action plutôt relaxante, et les sons aigus plutôt dynamisante. Cela dépend aussi de la deuxième composante: le rythme. Avec la même note, un rythme lent induira un état de relaxation, alors qu’un rythme rapide dynamisera.

2. Les effets rythmiques (la répétition)

L’effet qu’a le rythme sur vous, grâce à sa composante indispensable, la répétition, est de diminuer la fréquence des ondes émises par votre cerveau, et de vous amener ainsi à un état de relaxation plus profond.

Les scientifiques , en mesurant ces ondes, les ont classifiées en quatre catégories correspondantes à différents états de conscience:

  • Les ondes Beta: (État normal d’éveil)

C’est l’état d’éveil de tous les jours. Nos cinq sens fonctionnent, ainsi que notre perception du temps en de l’espace.

  • Les ondes Alpha: (Sommeil léger, état méditatif, intuition, pas de limite spatio-temporelle)

C’est un état dans lequel vous êtes détendus, sans angoisse, et dans lequel vous avez accès à votre intuition, votre créativité.

  • Les ondes Thêta: (Sommeil plus profond, état méditatif)

À la limite du sommeil, c’est là que commencent les rêves.

  • Les ondes Delta: Sommeil profond. En delta, vous êtes inconscients.

« Alpha » est donc l’état dans lequel ces instruments vous amèneront la plupart du temps.

Tous les instruments présentés ici émettent des fréquences qui ne présentent aucune nocivité pour l’organisme. Sauf si vous en utilisez un pour taper sur quelqu’un !

Comment pratiquer ?

comment pratiquer

Photo : Piers Nye

Voici 5 points importants pour optimiser votre séance de « zénitude musicale »:

1. Créez-vous votre espace

L’idéal étant bien sûr d’avoir une pièce consacrée à la méditation, si cela n’est pas possible, pas de problème ! Isolez-vous des nuisances sonores et visuelles. La chambre à coucher peut être un bon endroit pour pratiquer.

Se mettre devant un mur est parfait pour éliminer les nuisances visuelles, et en plus, ça renvoie le son vers vous. Particulièrement apprécié par les joueurs de didgeridoo.

2. Adoptez une posture juste

C’est à dire soyez confortablement installé, mais suffisamment droit pour ne pas vous endormir. Les positions qui se prêtent à l’endormissement sont des positions passives (allongé, ou dans un fauteuil incliné). En vous positionnant d’une manière active, vous renforcez votre intention d’être pleinement dans ce moment qu’allez vivre.

La position assise (sur une chaise, en lotus, en zazen) est la plus recommandée, avec la colonne verticale bien droite.

3. Prenez quelques respirations avant de commencer.

Si vous n’avez connaissance d’ aucune technique de respiration, je vous conseille celle-ci:

Inspirez très profondément, puis laissez-vous vous « dégonfler » littéralement en expirant. Faites une petite pose pendant laquelle vous vous répétez mentalement :

« À chaque expiration je me détends de plus en plus ».

Recommencez 5 fois (ou plus) à votre rythme.

4. Commencez à jouer.

Écoutez bien chaque son dans le moindre détail. Vous pouvez décrire le son avec tous vos autres sens: de quelle couleur est cette note ? Quelle est sa texture ? Son odeur ? Son goût ? M’évoque-t-elle une émotion ? Quelles sont les parties de mon corps qui réagissent à ce(s) son(s)

5. Synchroniser votre respiration avec le rythme.

Si vous jouez d’un instrument rythmique, vous pouvez écouter votre respiration sans la contrôler, puis calez vous dessus avec votre instrument.

Ressentez ce qui se passe en vous. Si votre mental vient vous enquiquiner (ce qu’il ne manquera pas de faire !) laissez passer vos pensées, respirez et reconcentrez-vous sur le son et votre corps. Ne stressez pas si vous êtes en train de cogiter à 100 à l’heure. Avec la pratique, votre mental se calmera.

Les instruments

La liste n’est évidemment pas exhaustive, et je suis sûr que de nouveaux instruments verront le jour, comme c’est le cas depuis la nuit des temps.

Je vous présente ici des instruments que j’ai testés, que je pratique, et qui ont un effet notoire sur moi.

J’ai arbitrairement divisé la sélection en deux catégories: Les « intuitifs » qui ne demandent pas de pratique régulière, et « ceux qui demandent un peu de pratique » à l’instar des instruments les plus connus dans le monde occidental comme la guitare, le piano, les instruments à vent, la batterie, etc. Cependant, tous les instruments présentés ici vous ouvrent la voie vers l’improvisation, qui est la substance même de votre créativité, alors si j’ai un conseil à vous donner, c’est « lâchez-vous » et expérimentez !

Ceux qui ne demandent pas de pratique

Les bols tibétains

Originaire des régions Himalayennes, le bol tibétain est également appelé « bol chantant ».

Il peut (ainsi que tous les autres bols) être utilisé comme percussion, ou bien, si vous tournez la mailloche de bois autour en gardant le contact avec le bord , comme instrument harmonique, puisque c’est ainsi qu’il émettra son « chant ».

Il est originellement constitué de 7 métaux (argent, cuivre, étain, fer, mercure, or, et plomb.) qui lui

bols tibétains

Photo : madasapsy

confèrent une grande richesse harmonique et un son unique.

Il est disponible dans plusieurs tailles.

Beaucoup de modèles bon marché sont aujourd’hui tournés à la machine, et ne comportent pas tous les métaux. Ayant possédé les deux, je peux vous dire qu’il n’y a aucune comparaison possible.

Les bols de cristal

les bols de cristal

Photo: Wikipédia

Version moderne des bols tibétains, les bols de cristal ont une sonorité profonde qui ne vous laissera pas indifférent !

Très utilisés en musico thérapie, c’est un véritable « massage sonore » que vous vous offrirez en les jouant.

Certaines personnes s’en procurent plusieurs afin de constituent des gammes entières.

Les clochettes tibétaines

clochettes-tibétaines

Les « Tingshas » sont des clochettes utilisées dans la tradition tibétaine. À l’instar des bols, il est préférable de choisir celles qui sont fabriquées avec les sept métaux.

Elles ont un son aigu, riche, qui se prolonge.

Vous pourrez entendre les sons « onduler » et vous laisser bercer par leur tessiture pure et cristalline.

Les maracas

Utilisés sous diverses formes dans quasiment toutes les traditions chamaniques, la fonction des maracas est de faire générer des ondes alpha à votre cerveau.

Prenez en une dans chaque main, et secouez-les, à un rythme régulier.

maracas

Photo : Wicker Paradise

Le tambour chamanique

Un autre instrument chamanique traditionnellement utilisé pour voyager dans les autres mondes et communiquer avec les esprits.

Sans aller jusque là, les coups de mailloche joués sur ce tambour, de la même manière que le jeu répétitif des maracas vous feront descendre en état alpha.

Les tambours chamaniques font partie de traditions ancestrales très anciennes,

le tambour chamanique

Photo: Metaphoric Tools

et sont souvent de magnifiques objets chargés d’une grande spiritualité. Essayez de suivre le rythme des battements de votre coeur.

Le gong

gong

Photo: Clyde Robinson

Pas besoin d’être fan de films de Kung-fu pour avoir une idée du son que vous obtiendrez avec un gong.

Utilisé dans de nombreuses traditions religieuses c’est un instrument puissant et sonore qui peut être néanmoins utilisé d’une manière beaucoup plus douce qu’en y mettant un grand coup de frappadingue énervé qui vous remuera les chacras de haut en bas !

Commencez à tapoter doucement au centre à l’aide de deux mailloches, puis augmentez progressivement la force et la rapidité de vos coups.

Vous sentirez la vibration monter progressivement, et envahir tout votre corps.

… Et ceux qui demandent un peu de pratique

Le hang

hang

Le hang ressemble à une soucoupe volante, et c’est un peu ce qu’il est dans le monde de la musique.

D’origine Suisse, il a fait son apparition en 2000.

Il est inspiré de nombreux instruments traditionnels, et ses créateurs sont arrivés à un résultat pour le moins original et surprenant à la fois; d’où son succès croissant.

Il se joue avec les mains et possède d’innombrables possibilités de sons envoûtants, et très riches en harmoniques, qui favorisent la relaxation.

On ne peut plus se procurer les originaux fabriqués par Panart, mais de nombreuses reproductions sont disponibles sur le marché, qui, même si elles n’ont pas tout à fait « le son original », sont de très bonne facture et ont chacune leur propre personnalité.

Le didgeridoo (prononcer didjéridou)

Originaire d’Australie, le didgeridoo est à l’origine un tronc d’eucalyptus qui a été creusé par les termites, devenant ainsi un « tube » dans lequel on souffle.

D’autres matières comme le bambou, le teck, le chanvre, le PVC et même le cristal sont aujourd’hui utilisées pour fabriquer des dijéridoos, donnant des instruments aux sonorités diverses et variées.

La pratique de cet instrument nécessite de maîtriser la « respiration circulaire ».

didjéridoo

Photo : Arkangel

Vous l’avez reconnu ?

La respiration étant la base de la relaxation, je vous laisse imaginer les effets que peuvent avoir les sons graves et pénétrants de cet instrument combinés à une respiration soutenue et régulière…

Conclusion

Les instruments pouvant induire un état de relaxation et de bien-être sont nombreux, et la liste de ceux que je vous ai présentés ici n’est pas exhaustive, comme je vous l’ai précisé.

J’espère que ces informations vous aideront à améliorer votre bien-être, et susciteront chez vous la curiosité d’aller voir plus loin, et peut-être de commencer à pratiquer d’une manière régulière pour pouvoir bénéficier de ce que la magie des sons peut vous apporter dans votre vie quotidienne.

Merci à Olivier Roland de m’avoir permis de publier cet article.

Christophe Lefloch est l’auteur du blog « La guitare tous niveaux ».

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

instruments de musique meditation, des music zen que avec des instrument, didgeridoo instrument de meditation, instrument de musique energie, instrument de musique zen, instrument vent meditatif, instruments de musique bol tibetain tambour, instruments de musique chamaniques

Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

12 Partages
Partagez12
Tweetez