Note : cet article est une traduction de l’article How to Develop an Awesome Sense of Direction de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

VoyagesC’est bizarre, mais j’ai découvert que j’ai un meilleur sens de l’orientation que beaucoup de gens – quand je voyage, cela ne me prend pas longtemps de me familiariser avec le terrain, et je me déplace rapidement comme si j’habitais dans le coin.

Mais j’ai aussi trouvé que beaucoup d’autres gens n’ont pas ce sens de l’orientation, et cela peut compliquer les choses quand ils voyagent dans un nouvel endroit.

Je pensais que c’était peut-être une chose avec laquelle on naît ou pas, mais je suis maintenant convaincu que c’est une compétence qu’on peut apprendre. Personnellement, cela m’a toujours semblé instinctif, jusqu’à ce qu’un ami me demande ce que je fais quand j’arrive dans un nouvel endroit. Depuis cette question j’ai beaucoup analysé ce que je fais, et j’ai divisé cette compétence en une suite d’étapes.

J’espère que cela peut aider ceux qui se sentent perdus.

Voici ce que je recommande, chaque fois que vous arrivez dans une nouvelle ville ou un nouvel endroit qui ne vous est pas familier :

  1. D’abord, regardez une carte pendant quelques minutes. Je vais ouvrir Google Maps et regarder la ville et ses caractéristiques principales et ce qui peut servir de point de repère. Est-ce qu’il y a une rivière, un lac, un port, un rivage ou une plage ? Est-ce qu’il y a un grand parc central, ou plusieurs grands parcs ? Où est le centre-ville ? Quels sont les principaux quartiers ? Les axes principaux ? Les bâtiments célèbres, comme l’Opéra de Sydney ? Qu’y a-t-il au nord et au sud ?
  2. Promenez-vous beaucoup. Quand je viens d’arriver dans une ville, j’aime me promener beaucoup. C’est la meilleure façon d’apprendre à connaître une ville, de se balader et de commencer à savoir où sont les choses et à quoi ressemble la ville. Mais continuez à lire pour comprendre comment vous devez vous promener ; ce n’est pas fait sans but, au hasard complet.
  3. Orientez-vous grâce à des points de repère. J’aime trouver un bâtiment, une montagne, une colline, un pont, bref un élément principal que je peux toujours voir pendant que je marche. De cette façon que je tourne à gauche je peux me dire « Oh, l’Empire State Building est maintenant par là. » Cela m’aide à avoir un point de référence, ce qui fait que je sais toujours où je suis par rapport à ce point. Parfois j’ai deux points de repère ou plus.
  4. Faites-vous une carte mentale. C’est la clé. Quand vous regardez une carte pendant quelques minutes, puis que vous vous promenez, ce que vous faites est de vous faire une carte mentale de la ville. Au début elle est très vague, mais au fur et à mesure que vous marchez, vous ajoutez des données à votre carte. Voyez comment les rues s’agencent en réalité par rapport à ce que vous en aviez vu sur la carte.
  5. Regardez beaucoup la carte au début, mais ne vous appuyez pas totalement dessus. En formant votre carte mentale, prenez l’habitude de regarder la carte papier que vous tenez, ou la carte que vous avez sur votre téléphone, pour pouvoir remplir votre carte mentale, mais laissez la carte de côté et promenez-vous sans. Puis regardez à nouveau la carte au bout d’un moment tout en remplissant davantage votre carte mentale. C’est un processus d’apprentissage de la carte en la regardant de temps en temps, mais sans garder le nez dessus. Si vous ne faites que suivre la carte tout le temps, vous ne vous fiez jamais à votre carte mentale.
  6. Gardez une direction en marchant. Quand vous marchez vers une destination, ou que vous vous promenez au hasard, il est facile d’oublier où vous êtes ou quelle direction vous prenez. Ce n’est pas utile. À la place, si vous tournez à gauche, pensez « Oh, maintenant je vais à l’ouest », et souvenez-vous aussi où est votre point de repère par rapport à là où vous êtes. Par exemple, si je commence en me dirigeant vers la Tour Eiffel, mais qu’ensuite je tourne à gauche, cela signifie que la Tour Eiffel est maintenant à ma droite. Votre carte mentale doit tourner un peu pour que vous soyez maintenant face au sud et non à l’ouest (par exemple). De cette façon, vous devriez toujours savoir de quelle façon rentrer chez vous (à votre appartement ou à votre hôtel).
  7. Ne suivez pas quelqu’un d’autre ou ne fiez pas aux taxis, trouvez tout seul. Une des plus grosses erreurs que font beaucoup de gens est de simplement suivre leur chéri(e) ou un guide ou de laisser les taxis les emmener où ils veulent. Vous ne trouverez jamais la configuration de la ville comme ça. Trouvez plutôt comment aller où vous voulez tout seul. Oui, vous allez vous tromper, mais vous finirez par y arriver. Perdez-vous, puis regardez la carte, et trouvez comment aller là où vous voulez. C’est la seule façon de faire.
  8. Travaillez continuellement sur votre carte mentale, et testez-la. En vous promenant, mettez continuellement à jour votre carte mentale. Regardez encore la carte, fermez-la, et testez votre connaissance de la ville. C’est un processus constant.
  9. Gardez un œil sur les noms des rues. J’aime regarder les noms des rues pendant que je me promène. Puis je vais regarder les noms des rues sur la carte. Au final, je sais quelles rues vont vers l’est et l’ouest, et lesquelles vont vers le nord et le sud, et dans quel ordre elles sont agencées.
  10. Notez les rues principales sur votre carte mentale. Chaque quartier a ses rues principales, avec ses magasins, ses restaurants, et autres. Apprenez à savoir où ils sont, et mettez-les en évidence sur votre carte mentale. Vous devriez en arriver au point où vous pouvez pointer la direction de ces rues principales, et même savoir en général combien de blocs marcher pour y arriver. Pareil pour les parcs, les marchés et les points d’eau principaux, comme les rivières et les lacs. Et les arrêts de métro.

Cela pourrait sembler beaucoup, mais au bout d’un moment, cela devient une seconde nature. Naviguez. Utilisez une carte mais ne gardez pas le nez dessus. Marchez beaucoup, mais sachez où vous êtes quand vous marchez. Formez une carte mentale et améliorez-la au fur et à mesure que vous marchez.

Je trouve que les gens peuvent développer cela avec de la pratique, et c’est aussi une chose à apprendre à vos enfants quand vous voyagez. Laissez-les naviguer même si cela prend un peu plus de temps ; c’est une super compétence à apprendre pour eux. Si vous avez un(e) chéri(e), gérez l’orientation à tour de rôle pour que l’un de vous n’ait pas un sens de l’orientation sous-développé.

D’après mon expérience, c’est une compétence-clé pour voyager, et cela rend chaque voyage beaucoup plus amusant quand vous pouvez vraiment connaître une ville et comment à la comprendre comme le font ses habitants. Joyeuses balades mes amis.

Crédits photo : © Delphimages – Fotolia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment faire pour être en bonnee santé?, voyager sans le sens de l orientation, comment améliorer son sens de lorientation, comment avoir un super sens, comment faire pour avoir le sens de l o, developper szns de lorienta, livre pour apprendre lorientation, pas le sens de lorientation

Tags: , , , ,

2 commentaires on Comment développer un super sens de l’orientation

  1. Gaelle dit :

    Fan d’orientation et de randonnées en tout genre et tous endroits, il est vrai que lorsque l’on est à l’aise on pense que c’est naturel et instinctif !
    non non ce n’est qu’un entraînement perpétuel, dont on n’a pas toujours conscience effectivement ! je confirme.
    mais les étapes décrites du protocole d’apprentissage me semblent parfaites pour les gens qui ont peur de se perdre !
    bravo pour ce joli article que je partage avec plaisir.
    Gaëlle

  2. CHANTAL dit :

    C’est intéressant et je vais en tenir compte à l’avenir car j’ai tendance à perdre le sens de l’orientation. Mais quand je ne connais pas j’essaie toujours d’avoir des points de repère.
    Merci pour ce partage. C’est un sujet inattendu !

Laisser un commentaire

18 Partages
Partagez18
Tweetez