Note : cet article est une traduction de l’article How to Deal with Your Family’s Bad Habits de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

habitudes familleVous êtes-vous créé des habitudes saines, sans pour autant parvenir à y embarquer vos enfants et votre moitié ? Vous n’êtes pas seul ; beaucoup de gens sont frustrés quand les gens qu’ils aiment ne veulent pas créer des habitudes saines.

Pas mal de gens m’ont écrit sur le sujet, dont une personne qui a parlé de ses fils, qui ont 10 et 12 ans :

« Ils ont de mauvaises habitudes avec de la nourriture malsaine, du temps sur l’ordinateur, et des bagarres. Et j’ai beaucoup de mal à essayer de les faire changer. Je ne vis pas avec leur mère, qui est une très bonne mère, mais elle a aussi de mauvaises habitudes alimentaires. Donc j’ai un peu la sensation d’avoir perdu le contrôle, mais en même temps je suis un père responsable. »

Cela peut être très frustrant quand les habitudes de vos enfants semblent hors de votre contrôle, qu’ils vivent avec nous ou non. Aujourd’hui, j’aimerais partager quelques idées pour gérer cela et d’autres situations auxquelles nous faisons face en tant que parents, qu’époux ou épouses, que frères et sœurs et enfants de gens qui ont de mauvaises habitudes qu’on ne peut pas contrôler.

Le bon état d’esprit

Le philosophe stoïcien Epictète écrit sur l’idée de se concentrer sur ce que nous contrôlons, et de laisser aller ce que nous ne contrôlons pas :

« Il n’y a qu’une seule voie vers le bonheur et c’est de cesser de se soucier des choses qui dépassent le pouvoir de notre volonté. » – Epictète

Ce n’est probablement pas nouveau pour vous, mais c’est un bon aide-mémoire en ce qui concerne les êtres qui nous sont chers. Nous n’avons aucun contrôle sur les habitudes de santé qu’ils ont. Même si ce sont nos enfants.

Nous avons tendance à vouloir faire les choses de la bonne façon, qui est notre façon. Si nous mangeons de façon équilibrée, nous voulons que ceux qu’on aime le fassent également. Mais ce n’est pas sous notre contrôle, et notre bonheur va sérieusement en souffrir si nous nous concentrons sur ce que nous ne pouvons pas contrôler.

À la place, concentrez-vous sur vos propres bonnes habitudes. Et ayez de la compassion pour ceux que vous aimez. Ce sont des choses qui sont (à peu près) sous notre contrôle.

Votre exemple

Repensez à l’époque où vous étiez ado et où vos parents voulaient que vous mangiez des aliments sains. Pensiez-vous « Oh, je suis tellement content qu’ils me fassent manger cette salade ! »… Ou est-ce que vous vouliez simplement manger de la pizza et du gâteau, et qu’ils vous laissent tranquilles ?

Je peux attester que j’étais dans le deuxième camp. Je n’ai jamais voulu que quiconque me dise quoi manger, ou quand faire du sport. Je parie que votre famille et vos amis ne veulent pas cela de vous non plus. C’est ennuyeux, non ?

À la place, vous pouvez être un exemple vivant, une inspiration. Cela a fonctionné dans ma vie ; quand je vois les autres s’efforcer d’être en bonne santé, faire d’incroyables prouesses de fitness, vivre des aventures saines et équilibrées, etc., cela m’inspire à tester cela également, parfois. Pas toujours, mais parfois.

C’est ce que vous pouvez être pour les gens importants de votre vie. Soyez cette inspiration, mais sachez qu’ils pourraient ne pas vous suivre. Du moins, pas immédiatement. À tout le moins, vous étendez leur idée de la normalité, et leur donnez de quoi réfléchir.

Vous pourriez voir que cela finira par leur donner envie de tester certains changements. C’est ce que j’ai vu avec ma famille ; Eva est quelque part inspirée par moi, mais aussi par mes amis et les gens dont elle lit les blogs en ligne, ce qui la pousse à faire des changements sains. Et elle s’en sort super bien ! Mais nos enfants sont moins motivés, même si parfois ils sont intéressés par un défi sportif ou autre chose. Globalement, ils sont en meilleure santé que la plupart des enfants, parce que c’est l’environnement que j’ai créé pour eux, mais ils ne sont pas toujours en phase avec mes folles habitudes.

L’environnement que vous créez

Non seulement vous pouvez être une source d’inspiration pour eux, mais vous pouvez les aider à créer un environnement qui encourage les bonnes habitudes. Mais réalisez une chose : cet environnement n’est pas entièrement (ou même globalement) sous votre contrôle. Une grande partie de leur environnement pourrait également encourager les mauvaises habitudes, et il n’y a rien que vous pouvez faire à ce propos, donc concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler.

Certaines choses que vous pouvez contrôler :

  • Demandez-leur s’ils veulent se joindre à vous dans un défi, comme un défi de pompes ou un défi de nombre de pas parcourus par jour (si vous avez ce genre d’application ou d’équipement)
  • Mettez-les au défi de courir un 5km avec vous dans un futur proche
  • Suggérez d’aller tous ensemble faire de la randonnée, ou du camping
  • Prévoyez une sortie à vélo et un pique-nique qu’ils aimeront
  • Demandez à l’un d’entre eux de venir marcher avec vous, pour vous laisser une chance à tous les deux de parler de quelque chose
  • Proposez de cuisiner des plats délicieux (et sains)
  • Envoyez-leur des articles intéressants sur les habitudes saines, sans qu’ils aient la pression de les lire
  • Demandez à l’un d’entre eux d’être votre partenaire d’exercice ou de yoga
  • Partagez de bons livres que vous lisez et qui pourraient les encourager à faire de même
  • Parlez de ce que vous faites sur le plan de la santé, et encouragez la discussion sur le sujet
  • Partagez vos inspirations avec eux
  • Partagez vos rêves avec eux
  • Éduquez-les, de façon non-irritante, à propos des problèmes de santé dont ils pourraient ne pas avoir connaissance

Chacune de ces choses devrait être faite avec aussi peu de pression que possible, de façon encourageante, sans en faire trop. Et par-dessus tout, cela devrait être des propositions, pas des demandes. Ce qui signifie que s’ils ne sont pas intéressés, vous ne devriez pas être irrité ou en colère. Une simple proposition ne met pas la pression sur l’autre personne pour qu’elle accepte si elle ne veut pas accepter cette offre.

Conclusion

Au final, il y a peu de choses que vous pouvez faire quant aux habitudes de santé de votre famille, même si ce sont vos enfants. Vous ne pouvez pas contrôler la vie de quelqu’un d’autre, et vous ne pouvez pas contrôler leurs désirs. Vous pouvez être utile, mais le plus utile est de vivre la vie que vous voulez, et de les laisser en tirer leurs propres conclusions.

Crédits photo : © luismolinero – Fotolia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , , , , , , ,

Un commentaire on Comment gérer les mauvaises habitudes de votre famille

  1. Stef&Mag dit :

    Je partage la conclusion de l’article : on ne peut pas (et on ne doit pas) à mon sens changer les autres. Le meilleur moyen d’accompagner son entourage sur le chemin du changement est de les inspirer en montrant l’exemple et en apportant du coup la preuve des bienfaits de l’évolution a mettre en place. Favorisons la communication, l’échange, l’écoute pour instaurer un climat de partage et d’enrichissement mutuel.
    Merci pour cet article inspirant.

Laisser un commentaire

41 Partages
Partagez40
Tweetez1