Note : cet article est une traduction de l’article Advice for People in Their Early 20s de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Une jeune femme m’a écrit récemment à propos de ses peurs pour l’avenir :

Choix d'avenirJ’ai 20 ans et j’essaye de penser à mon avenir. Je me demande simplement comment arrêter
de m’inquiéter et laisser la peur de l’inconnu consumer totalement mes pensées quotidiennes (je déménage de Suède en Amérique et je n’ai aucune idée de la façon de trouver un emploi, un endroit où vivre, etc.). J’ai très peur de l’avenir, même si j’ai surmonté des obstacles avant.

La première chose que je lui dirais est : tu n’es pas seule. Beaucoup de gens, jeunes et vieux, ont peur de l’inconnu, en particulier quand les choses ne sont pas définies, que tout est en suspens.

J’ai une fille qui a tout juste 20 ans, et un fils qui a 18 ans. Ils n’ont aucune idée de ce que le futur leur réserve. Je n’en avais aucune idée quand j’étais jeune, et pour être honnête, je n’en ai toujours pas la moindre idée ! Les choses me font un peu moins peur aujourd’hui, mais je sais que c’est ce que c’est que d’avoir peur d’un futur grand ouvert, effrayant.

La deuxième chose que je dirais est : personne n’a les réponses. Personne ne connait le meilleur chemin à emprunter. Personne n’a trouvé la réponse ultime au problème de la peur de l’avenir. Les meilleurs d’entre nous faisons simplement semblant et agissons comme si nous savions ce que nous faisons. Ce n’est pas le cas. Nous essayons encore de trouver, nous aussi, et la vérité est que la plupart d’entre nous sommes terrifiés, ou nous leurrons, même tous seuls.

Mais je suis sûr que vous voulez des conseils pratiques. Donc laissez-moi faire de mon mieux pour ça… mais souvenez-vous toujours que 1) vous n’êtes pas seul, et 2) personne n’a vraiment de réponse, si nous sommes honnêtes.

Devenir bon dans quelque chose

Vous n’avez pas de travail, de choses définies à faire, les choses sont grandes ouvertes, et cela fait peur, mais c’est aussi un avantage. Votre emploi du temps est ouvert, et vous avez d’immenses possibilités.

La façon dont vous en tirez avantage est en trouvant quelque chose dans lequel devenir bon, puis de devenir bon pour ça. Aussi bon que vous le pouvez.

Et voici d’autres bonnes nouvelles : peu importe en fait ce que vous choisissez. Si vous choisissez de devenir bon dans le design, et de travailler deux ans là-dedans, puis de découvrir que vous détestez ça… vous pouvez changer ! Vous pourriez alors devenir bon dans l’artisanat, puis changer quand vous décidez que ce n’est pas pour vous. Vous pourriez apprendre la programmation et devenir bon pour ça. Ou apprendre le blogging, et devenir bon pour ça. Peu importe.

Peu importe parce que le temps passé à devenir bon dans quelque chose n’est jamais perdu. Vous apprenez comment devenir bon dans quelque chose. Vous rencontrez d’autres personnes qui sont passionnantes. Vous créez des liens, avec des gens et avec des idées, et avec vous-même. Vous apprenez sur vous-même dans le processus.

Comment devenez-vous bon dans quelque chose ? D’abord, éloignez-vous des écrans, pour vous éloigner des distractions. Ensuite :

  1. Choisissez quelque chose, n’importe quoi, qui vous intéresse.
  2. Trouvez l’étape suivante la plus simple, et lancez-vous.
  3. Prenez plaisir à cette étape.
  4. Trouvez quelqu’un avec qui partager cela. Mieux encore, trouvez quelqu’un vers qui vous tourner, comme un patron, un collègue, un client ou un ami, à qui vous allez rendre des comptes.
  5. Trouvez l’étape facile suivante, et prenez-y plaisir aussi.

Vous serez nul. Vous allez douter de vous. Vous allez souhaiter être meilleur, plus rapide. Nous le faisons tous, mais la bonne nouvelle est que vous êtes jeune et qu’il est bon d’être mauvais pendant un moment. Le temps que vous ayez 30 ans, vous serez beaucoup moins nul.

Vous allez créer un élan. Vous allez commencer à l’aimer parce que vous commencerez à être bon. Vous allez commencer à penser que vous savez ce que vous faites, puis réaliser qu’il y a encore d’autres choses à apprendre, puis vous les trouverez effrayantes, puis excitantes.

Se connecter avec des gens intéressants

Trouvez des gens en ligne qui font des choses intéressantes, rencontrez-les dans la vraie vie. Trouvez des gens qui sont passionnés, qui construisent des choses, qui se poussent à être meilleurs, qui rêvent en grand, qui sont conscients, heureux, en bonne santé, amicaux, timides, grégaires, aventuriers et curieux.

Soyez ami avec eux. Soyez là pour eux. Aidez-les. Faites-les rire. C’est votre peuple.

Ils vont vous soulever, vous passionner, remplir votre vie de sens. Ils font faire de la sincérité et de la joie votre nouvelle normalité.

Ces gens sont aider votre future carrière d’une façon ou d’une autre, mais ce n’est pas ce qui est important : ce qui compte vraiment est que les amis comptent. Quand vos amis vous rabaissent ou vous abandonnent, cela craint. Quand vos amis vous soutiennent et vous inspirent, vous aiment et vous valorisent, cela rend la vie intéressante.

Mais ne vous inquiétez pas trop de ce que font les autres. Coupez les réseaux sociaux par moments, et concentrez-vous simplement sur ce que vous faites. Quand vous voyez des amis, découvrez ce qu’ils font, et soyez heureux pour eux, mais ne vous préoccupez pas de ne pas faire ces choses. C’est leur vie, et elle est super, mais votre vie sera uniquement ce que vous décidez d’en faire.

À propos des finances

Vous n’avez pas encore de travail. Ce n’est pas grave, mais vous avez besoin de trouver un moyen de gagner de l’argent. Vous pouvez être freelance, laver des voitures, conduire pour Uber, avoir un travail à temps partiel, devenir interne, peu importe. Trouvez un moyen de payer le loyer, et dans l’idéal, apprenez quelques supers compétences tout en payant votre loyer.

Si votre travail n’est pas un travail de rêve, faites-le simplement le temps de payer le loyer, et passez votre temps libre à développer une compétence, à devenir bon dans quelque chose. Mais ne vous laissez pas coincer par ce travail ; gardez les yeux ouverts pour quelque chose de mieux. Lancez votre propre entreprise à-côté si vous pouvez.

Dépensez moins que vous gagnez. Tout le monde le dit, puis tout le monde l’ignore. Le secret est de vouloir très peu. Soyez satisfait avec peu de possessions, de la nourriture simple, sans avoir besoin du dernier truc cool, des restaurants cools, ou des amusements. Trouvez une bibliothèque ou une librairie, lisez des livres gratuitement, travaillez sur certaines compétences, mangez des aliments végétaliens simples. Économisez autant que vous le pouvez. Oui, vous êtes jeune et vous ne vous souciez pas de la retraite, mais l’idée n’est pas d’avoir de l’argent pour quand vous serez vieux ; le truc est d’avoir un matelas d’urgence pour ne pas avoir peur de ne pas pouvoir payer votre loyer.

Vous inquiéter à propos de l’avenir

Il est normal de s’inquiéter à propos de l’avenir, mais le meilleur antidote est probablement d’apprendre à changer d’objectif pour vous préoccuper de ce qui est juste en face de vous, en ce moment.

Est-ce que vous travaillez ? Concentrez-vous sur l’acte physique que cela implique. Est-ce que vous mangez ? Ressentez toutes les sensations physiques de cette nourriture. Est-ce que vous prenez le train ? Comment est-ce que vous sentez votre derrière sur le siège, vos pieds sur le sol ? Qu’entendez-vous ? Que pouvez-vous voir autour de vous ?

Vous pourriez trouver que c’est un conseil basique, mais ce qui arrive est que vous apprenez à ne plus vous inquiétez pour l’avenir et à remarquer ce qui vous entoure dans le moment présent. Et vous réalisez que même si un futur inconnu pourrait faire peur, le moment présent va bien.

Vous trouverez, d’un moment au suivant, que chaque moment est bien. Vous allez commencer à développer une confiance dans le moment présent. Et c’est cela l’antidote aux peurs concernant l’avenir : apprendre à avoir confiance dans le fait que vous irez bien, parce qu’à chaque moment qui passe, vous continuez à aller bien.

Crédits photo : © masterzphotofo – Fotolia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

20 ans et sans avenir, ceux qui ont 20 ans, conseil a 20 ans, conseil pour femme de 20 Ans, Conseil pour les jeunne fille, Conseils a donner une fille pour un avenir meilleur

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

3 commentaires on Conseils pour ceux qui ont 20 ans

  1. Valentin dit :

    Le conseil à retenir c’est que nous avons tout à y gagner et rien à perdre. Moi même qui est 20 ans je vais essayer d’expérimenter la chose.

  2. mona dit :

    bonjour
    j’ai trouvé cet article excellent et plein de sagesse, je voudrais ajouté une petite chose, selon mon experience, les differentes situations que j’ai vecu, et à 42 ans, il ne faut jamais perdre espoir, avoir confiance en soi et cela se travaille, avec le savoir, l’apprentissage, les connaissances, les jeunes d’aujourd’hui ont beaucoup de chance d’avoir internet, on peut acceder facilement au savoir dans tout les domaines.
    moi à 20 ans j’etait partagée entre mon amour pour la science et ma passion pour l’art, j’ai tout simplement fait les deux 🙂
    j’ai suivie mes etudes dans une ecole d’ingenieur, et apres je me suis retourné au dessin, la couture, j’ai fait plusieur formations dans ce domaine, j’ai travailler avec des couturieres, et jusqu’a maintenant a 42ans je prepare mon diplome avec educatel en stylisme et modelisme, cela m’a aider a depasser de tres dure episode de ma vie, comme la perte de ma mére et de ma soeur, ainsi que le stress et l’angoisse d’apres l’accouchement de ma petite fille, je ne me laissait pas envahir par les ruminations les peurs et les angoisses, le chagrin et la tristesse, je pense ma passion pour le savoir m’a donner beaucoup de courage pour affronter la vie et ses difficulter
    merci a tous
    bon courage olivier
    mona,

  3. lilou dit :

    Merci ce que tu dis me rassure . On se pose énormément de pression à cause de la société dans laquelle on vie . On nous impose un modèle de réussite et ceux qui ne parviennent pas à l atteindre ont échoué . J’ai envie de changer , c’est un besoin vital . Avant tout il faut que j apprenne à me connaître et à connaître mes habitudes , mes émotions , ce qui me motive … avant d entreprendre quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

28 Partages
Partagez28
Tweetez