Note : cet article est une traduction de l’article I’m Returning to Single-Tasking de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

MonotâcheJ’ai une confession à faire : malgré que j’aie écrit des livres sur le sujet, ainsi que de nombreux articles, je n’ai pas travaillé en monotâche dernièrement.

Je suis retourné au multitâches et aux distractions.

J’aimerais accuser mon smartphone (le temps de mon ancien téléphone idiot me manque), mais en toute honnêteté, je passe aussi tout le temps d’un onglet à l’autre sur internet. J’ai été attiré par la lecture de tant de choses différentes sur internet, de mails, de messages de ma famille, que j’avais tout le temps quelque chose à regarder, à lire ou auquel répondre.

À partir d’aujourd’hui, je reviens au monotâche.

Pourquoi ? Parce que je pense que céder au zappage et aux distractions constantes est une façon de fuir. On a l’impression d’être occupé et productif, mais c’est un évitement. Pas seulement un évitement des tâches importantes, mais de tout ennui ou tous mauvais sentiments que je pourrais avoir sur le moment.

Voici donc les règles que je vais essayer de suivre :

  1. Un seul onglet ouvert. Je veux me concentrer sur le fait de ne lire qu’une seule chose, de ne répondre qu’à un seul mail à la fois, de ne faire qu’une seule tâche à la fois sur mon navigateur web. Je réalise que je pourrais devoir ouvrir plusieurs onglets en même temps pour travailler par moments, et ce n’est pas grave, mais si j’ai des onglets d’ouverts qui n’ont rien à voir avec ma tâche actuelle, je vais les sauvegarder pour plus tard, les ajouter à Instapaper par exemple, ou ajouter la tâche à ma liste de choses à faire.
  2. Savoir sur quoi je me concentre. Quand j’ouvre un onglet, je dois consciemment faire une pause et penser à ce que j’essaye d’accomplir. Cela pourrait être de chercher des infos, ou d’écrire quelque chose, ou de répondre à un mail, quoi que ce soit. Je dois essayer de faire une pause et de m’assurer que j’en suis conscient.
  3. Lire jusqu’au bout. À moins d’être interrompu pour quelque chose d’important, si j’ouvre un article pour le lire, je dois décider si je veux investir maintenant le temps nécessaire pour le lire. Cela implique d’y accorder toute mon attention, et de lire jusqu’au bout (si possible – les interruptions inattendues ne sont pas graves). Si je ne veux pas vraiment lire cet article jusqu’au bout, je vais le garder pour plus tard et le fermer, tout simplement.
  4. Une application à la fois sur mon téléphone. Tout comme pour les onglets internet, j’ai souvent plusieurs applications ouvertes sur mon téléphone, et je zappe souvent de l’une à l’autre. Je vais essayer de garder mon téléphone éteint à part dans les moments où je veux vraiment faire quelque chose avec ; envoyer un message, répondre à des mails, lire quelque chose. Et n’avoir qu’une seule application ouverte chaque fois que possible.
  5. Être conscient des interruptions et du zappage. Je pense que mon esprit est facilement distrait, donc je vais essayer de m’entraîner à remarquer les moments où je suis sur le point de zapper, et de prendre la décision consciente de suivre ou de ne pas suivre cette envie de zapper. Ce n’est pas grave de zapper, si je suis prêt à quitter ce que je suis en train de faire et de me concentrer à la place sur la nouvelle chose à faire. Et ce n’est pas grave d’être interrompu (par un appel, mes enfants, ma femme, etc.), mais j’aimerais essayer de noter consciemment que je laisse mon attention zapper, que je laisse derrière ce que je suis en train de faire, et que j’accorde toute mon attention à ce qui attire mon attention, quoi que ce soit (sans ressentiment pour l’interruption que cela provoque). Maintenant, je réalise que je ne vais pas m’en sortir parfaitement (j’ai été interrompu pendant que j’écrivais ce paragraphe, soit dit en passant), mais je vais essayer de m’entraîner à le faire quand je me souviendrai de le faire.
  6. Couper consciemment mon ordinateur et mon téléphone. Je n’ai pas besoin de travailler tout le temps, d’être tout le temps distrait, de tout le temps tout vérifier. Parfois, je peux consciemment couper ces choses pendant un moment, lire un livre, aller marcher (sans écouteurs), faire quelque chose avec quelqu’un que j’aime. Je vais essayer de me dire consciemment « Ok, je me déconnecte pendant 30 minutes » (ou une heure, ou deux heures, ou plus).

Ce ne sont pas des règles gravées dans le marbre, mais des objectifs à viser. Je vais souvent échouer, mais je vais essayer de les suivre pendant au moins une semaine, plus je l’espère.

Je ne fais pas cela pour être plus productif, plus concentré, plus discipliné, plus parfait. Je veux simplement explorer la pleine conscience, et ne pas l’éviter à cause des distractions. Souhaitez-moi bonne chance !

Crédits photo : © babimu – Fotolia

Tags: , , , , , , ,

3 commentaires on Je reviens au monotâche

  1. mona dit :

    Bonjour Olivier
    oui c’est vrai, surtout en ce qui concernes les hommes, ils ont plus de difficultes à faire plusieurs taches a la fois que les femmes; nous c’est autre chose, peut etre a cause de nos responsabilitées, par exp, moi je parvient facilement a faire plusieurs choses à la fois, cuisiner travailler en meme temps, faire le menage et surfer sur internet, je me souvient qu’une semaine apres l’accouchement, j’ai continuer a preparer mon diplome, à distance bien sure 🙂 (quand meme je ne suis pas superwomen)et je m’occupais aussi de mon bébé.
    à mon avis chaque individu a son propre rythme, il faut juste le respecter.
    merci a tous
    mona

  2. Jean Artel dit :

    Excellent article : toujours revenir à nos fondamentaux !
    Suite donnée : fermer tous les onglets, et n’en garder qu’un ouvert, qui affiche cette page !

  3. Sanna dit :

    Bravo Olivier, vous nous remettez toujours les pendules à l’heure, si je puis m’exprimer ainsi. Merci. Quel amour vous êtes! !!
    Cordialement,
    Dominique

Laisser un commentaire