Note : cet article est une traduction de l’article Habit Relapse: What To Do If You Fall From Your Diet or Good Habits de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

chuteQuelques personnes m’ont écrit dernièrement parce qu’ils dévient de leurs bonnes habitudes : une rechute après des mois d’alimentation saine, ou voir dérailler ses bonnes habitudes en formation comme l’exercice ou l’écriture.

C’est décourageant de chuter pendant votre régime ou vos bonnes habitudes, et vous pouvez en arriver à vous dire que vous ne voulez même plus y penser.

Alors quoi faire ? Comment gérer une rechute ?

Il n’y a pas de réponse facile, pour être honnête. J’ai « échoué » et recommencé quantité d’habitudes, et je vois maintenant la rechute comme une simple étape du processus. Nous apprenons constamment à propos de nous-même en changeant nos habitudes, ce qui est le véritable objectif d’un changement d’habitudes ; c’est l’apprentissage sur soi-même, pas l’amélioration personnelle ou l’autodiscipline. Nous apprenons à propos de notre esprit, de nos sentiments de culpabilité et de frustration, de la façon de gérer ces sentiments.

Il n’y a pas de réponses faciles, mais je vais partager des choses que vous pourriez essayer :

  1. Faites une pause pour réfléchir. Un des plus grands problèmes est de ne même pas vouloir reconnaître notre rechute. Nous évitons d’y penser. Donc la première étape est de faire une petite pause dans votre journée, et de réfléchir à l’endroit où vous êtes. Vous vous en sortiez très bien, puis vous avez dérapé. Cela a pu arriver pour beaucoup de raisons différentes, mais sachez simplement que vous n’êtes pas seul, que nous dérapons tous, et que les forces auxquelles nous faisons face peuvent souvent être trop grandes pour nous, surtout face à nos points faibles. Ce n’est pas grave. Réfléchissez-y et sachez que ce n’est pas la fin du monde.
  2. Reconnaissez vos sentiments. Cela peut être difficile de sortir de piste, et nous pouvons voir cela comme des échecs, nous sentir découragés, frustrés de nous-même, déçus, tristes, seuls, fatigués, en colère… et parfois plusieurs de sentiments en même temps. Ce n’est pas grave de ressentir ces choses. Nous essayons souvent d’éviter de penser à ces sentiments, mais pendant simplement une minute, laissez-vous la place de les ressentir, pour réellement les voir en vous et accepter ces sentiments comme faisant partie de votre expérience.
  3. Faites preuve de compassion pour vous-même. Si vous avez certains de ces sentiments difficiles, après les avoir reconnus, essayez de leur donner un peu d’amour. Imaginez qu’un ami ressente de la peine ; est-ce que vous ne le réconforteriez pas, ne lui feriez pas un câlin, ne l’écouteriez pas et ne lui montreriez pas de la compassion ? Eh bien nous méritons de nous traiter avec le même amour et la même compassion. Écoutez les difficultés de votre esprit, souhaitez votre propre bonheur, faites-vous un câlin virtuel (ou réel), accordez-vous un peu d’amour. Ce n’est pas grave d’avoir ces sentiments, et c’est bien de souhaiter mettre fin à vos difficultés.
  4. Concentrez-vous sur l’intention. Pourquoi avez-vous commencé à prendre cette bonne habitude à la base ? Est-ce que c’était pour vous nourrir, pour vous faire le cadeau d’une bonne santé, pour laisser votre expression créative s’exprimer dans votre écriture (ou votre peinture, votre musique, etc.), pour aider les autres ? Il est important de se souvenir de ces intentions, pour vous aider à vous remettre en piste. Vous avez déraillé parce que vous avez oublié votre intention, ou parce que d’autres priorités ont pris le dessus. Maintenant, décidez si votre intention derrière cette habitude est assez importante pour que vous y alliez du temps. Si c’est le cas, gardez votre intention en tête en recommençant.
  5. Procédez à la plus petite étape possible. Avec cette bonne intention en tête, quelle est la prochaine étape à laquelle vous pouvez procéder ? Pouvez-vous la rendre encore plus simple ? Par exemple, au lieu de redéfinir tout votre régime, pouvez-vous manger une carotte ? Une pomme ? Au lieu de faire un plan d’exercice pour la semaine, pouvez-vous aller marcher pendant 5 minutes ? Faire une pompe ? Procéder à la plus petite étape vous aide à réaffirmer votre engagement et votre intention. Ensuite, concentrez-vous sur la plus petite étape suivante.
  6. Il n’y a pas de passé, seulement cette étape. Toutes ces rechutes, tous ces échecs, tous ces problèmes, ils n’existent maintenant que dans votre tête. Au lieu de vous appesantir dessus, essayez de vous concentrer sur la plus petite étape suivante. À quoi ressemble-t-elle ? Essayez de totalement le vivre et de voir qu’à cet instant, cette petite action n’est pas difficile. Dans cette petite action, vous allez bien. Débarrassez-vous de tout ce qui est arrivé d’autre, et soyez là avec votre intention et votre action en cours.
  7. Approchez l’apprentissage avec curiosité. Nous pensons souvent « Oh, je n’ai aucune discipline » ou « Je suis nul pour ça » ou d’autres pensées à propos de nous-mêmes ou de la nouvelle habitude que nous aimerions prendre. Ce sont des idées préconçues sur nous-mêmes ou les habitudes. À la place, essayez d’entrer dans la petite étape suivante avec un esprit ouvert, sans savoir ce qu’elle sera. Cette nouvelle habitude (ou l’ancienne, revisitée) n’est pas une action robotique que vous essayez de créer en vous-même, mais plutôt une partie du processus d’apprentissage où vous en apprenez plus sur vous-même. Dans cette vision de l’apprentissage, approchez le processus avec curiosité, ouverture, méconnaissance. Voyez à quoi cela ressemble ! Essayez d’apprécier dans cette habitude chaque petit détail que vous pouvez remarquer.

Je ne prétends pas que ce soit une solution miracle, mais ces éléments ont souvent de bons effets pour moi. Je ne suis clairement pas parfait pour faire ces étapes, tout comme je ne suis pas parfait dans mes habitudes. Mais dans le processus d’apprentissage sur moi-même, dans les échecs, les redémarrages et les découvertes, l’habitude que je fais dans tout son désordre est absolument parfaite.

Crédits photo : © Sangoiri – Fotolia

Tags: , , , , , , , , ,

3 commentaires on La rechute heureuse : que faire si vous déviez de votre régime ou de vos bonnes habitudes

  1. Mary dit :

    J aime cette article et j partage merci olivier

  2. mona dit :

    Bonjour,
    oui c’est vrai qu’on n’est pas des robots, on est juste des etres humains, il y a des haut et il y a des bas, malgré nos volontés, parfois on n’y peux rien, c’est la vie, il faut l’accepter pour avancer,
    mais cela n’empeche pas d’avoir de la discipline, meme si on rechute parfois, c’est juste le repos du soldat, on doit croire en soi,
    un pas en arrière deux pas en avant.
    merci
    mona

  3. Sanna dit :

    Bonjour, Ces chutes et rechutes que nous subissons sont nécessaires,
    c’est que nous avons encore énormément de choses à apprendre et même si c’est difficile et que parfois on n’a plus envie, tenons bon et continuons. A chaque fois que l’on surmonte la difficulté on est tellement bien et plus encore, on se rend compte que notre être est
    transformé.
    A bientôt,
    Dominique

Laisser un commentaire

14 Partages
Partagez14
Tweetez