Prendre le problème du stress professionnel à la racine

confrontée au stress professionnelIl n’y a pas parmi nous une seule personne qui travaille sans connaître de stress. Que vous soyez entrepreneur, freelance, que vous travailliez pour une startup qui lutte pour se faire une place sur le marché, ou que vous travailliez pour une entreprise bien établie, le stress professionnel est inévitable.

La question qui se pose est donc : qu’est-ce qui occasionne ce stress et comment en venir à bout ?

La plupart des guides de gestion du stress vous donnent des étapes à suivre, comme faire de l’exercice, bien dormir, bien manger, méditer et faire du yoga. Tout cela est génial, et vous devriez le mettre en pratique.

Toutefois, je souhaite vraiment prendre ce problème à la racine. En effet, je souhaite creuser la question, en trouver la cause, et trouver ce qu’il faut faire, au lieu de traiter simplement les symptômes. Ce n’est qu’une fois que vous gérez la cause du stress professionnel que vous pouvez réellement devenir un maitre en ce qui concerne ce sujet.

La cause du stress professionnel

Jetons un œil à quelques facteurs qui pourraient provoquer le stress au travail :

  • Des échéances compliquées
  • Un employeur ou des collègues difficiles
  • Une incertitude vis-à-vis de votre travail
  • Une incertitude vis-à-vis de vos possibilités de réussite dans un projet
  • La concurrence, les intrigues de bureau, les conflits interpersonnels
  • Le fait de ne pas avoir assez de temps pour sa famille et sa vie personnelle
  • Le fait d’être accablé par un trop grand nombre de tâches

Beaucoup d’autres facteurs peuvent provoquer le stress au travail, mais ceux que je viens de citer peuvent valablement faire office d’échantillons. Ce qui est intéressant, c’est que tous ces exemples ont une seule et même cause :

Nous voulons que les choses se passent d’une certaine façon. Nous avons un idéal quant à la façon dont chaque chose devrait se passer, et notre attachement à cet idéal cause le stress.

Prenons l’incertitude vis-à-vis du travail. Évidemment, tout le monde préfèrerait avoir un emploi stable qui ne poserait pas de problème. Le hic, c’est que la réalité ne correspond pas à cet idéal (un emploi stable), et cela provoque du stress. Nous n’aimons pas la situation présente, et ce refus de l’incertitude nous amène stresser.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 astuces pour arrêter de fumer

C’est aussi ce qui se produit dans tous les cas mentionnés plus haut. Quand l’attitude d’un collègue ne correspond pas à notre idéal, quand nous avons comme idéal de ne pas avoir trop de choses à faire, quand notre idéal en ce qui concerne les échéances est contrarié, etc., cela nous stresse.

Malheureusement, ce sont des choses qui arrivent tout au long de la journée, chaque jour. Nos idéaux par rapport à la réalité sont constamment contrariés, en conséquence, nous stressons. Cela s’accumule et laisse ensuite place à un problème de santé.

Alors, comment s’y prendre pour gérer le stress professionnel ? Voyons cela ensemble.

Traiter la cause du stress professionnel

Si notre attachement à un idéal est la cause de notre stress, alors pouvons-nous simplement ne pas avoir d’idéaux ? Eh bien, cela serait peut-être idéal, mais non. J’ai compris qu’il était impossible de ne pas avoir d’idéaux. Les idéaux apparaissent, spontanément, dans notre esprit actif et plein d’espoirs.

Pour traiter la cause du stress, il faut :

  • remarquer que vous vous sentez stressé ou frustré,
  • remarquer consciemment votre attachement à un idéal, et
  • lâcher prise par rapport à cet attachement, et trouver des raisons d’aimer et d’apprécier la réalité du moment présent.

Analysons cela point par point.

D’abord, vous devez remarquer le stress. Apprenez à voir votre frustration ou votre inquiétude comme un signal, une alarme qui vous indique que quelque chose se passe. De cette façon, le stress devient un signal positif, parce qu’il vous aide à savoir que quelque chose est en cours. C’est comme le système de notification de votre smartphone, sauf qu’au lieu d’ignorer les notifications, comme nous le faisons habituellement, nous pouvons nous y intéresser consciemment et gérer cela.

Ensuite, vous devez consciemment remarquer votre attachement à cet idéal. À ce niveau, vous devez pouvoir dire : « les choses ne correspondent pas à mon idéal et cela me stresse. Quel est cet idéal ? » C’est probablement quelque chose de plus sûr, stable, confortable, contrôlé que ce que vous vivez actuellement.

Par exemple, si vous êtes surchargé de travail, votre idéal est probablement d’avoir une quantité de travail très contrôlée et confortable, et d’être à jour. Comme cela la situation vous semblerait plus sûre, stable et confortable.

abandonner les idéaux

Malheureusement, la vie ne vous amène pas nécessairement le confort, le contrôle et la sécurité. Elle vous donne plutôt droit au contraire, c’est-à-dire un scénario chaotique, imprévisible, inconfortable, instable. Et cela peut nous énerver, ou nous pouvons l’accepter. Nous pouvons soit détester cet aspect de la vie, soit l’apprécier. C’est un choix.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'art de ne rien faire

Enfin, nous pouvons lâcher prise par rapport à notre attachement à cet idéal. Vous pouvez par exemple dire : « cet idéal ne m’aide pas. Le fait de m’accrocher à un déroulement précis me fait plutôt du mal. Je décide donc d’ouvrir mon cœur à beaucoup d’autres possibilités ».

Cela signifie que vous pouvez être ouvert à un collègue loin d’être idéal, imparfait et qui lutte avec ses propres problèmes. Vous pouvez aimer le fait d’avoir trop de travail, plus que vous ne pouvez en faire, et de devoir prioriser et simplement vous concentrer sur ce qui est important pour l’instant. Vous pouvez vous ouvrir à la possibilité que les choses puissent mal se passer, ou que vous puissiez perdre votre travail, parce que même alors vous trouverez autre chose et votre vie se passera bien.

Abandonner votre attachement à vos idéaux implique de réaliser que la vie n’est pas obligée de se dérouler d’une seule façon, que vous pouvez vous ouvrir à la façon dont la vie se déroule d’elle-même. Cela implique d’apprendre à tout aimer, les problèmes et tout le reste. Cela implique également d’être curieux à propos de la vie et des autres personnes, au lieu de porter des jugements.

Ensuite, il faut travailler sur cette base de paix et d’amour. Avez-vous trop de choses à faire ? Choisissez une seule tâche et faites-la du mieux que vous pouvez. Avez-vous un collègue dont l’attitude vous exaspère ? Montrez-vous compatissant vis-à-vis de lui, essayez de savoir ce qu’il traverse, et parlez-lui avec compassion et empathie du conflit que vous avez avec lui. Êtes-vous inquiet par rapport à votre travail ? Concentrez-vous sur le fait de faire du mieux possible, tout en vous préparant à la possibilité que vous puissiez avoir besoin d’un autre travail.

Beaucoup de gens n’aimeront pas cette solution, parce que cela signifie qu’ils n’atteindront pas les idéaux qu’ils se sont fixés. La plupart d’entre nous veulent contrôler notre vie pour qu’elle ressemble au schéma que nous en faisons. Si cette approche fonctionne pour vous, c’est une très bonne nouvelle !

Ce que je suggère, c’est d’être ouvert à beaucoup d’autres possibilités, d’ouvrir votre cœur à ce qu’offre la vie et non à ce que vous voulez qu’elle vous offre, d’être curieux par rapport à ce qu’il y a réellement en face de vous au lieu de porter des jugements et d’apprendre à tout aimer tel quel !

Article original écrit par Léo Babauta.

Avant de prendre congé de vous, je vous invite à regarder la vidéo suivante dans laquelle je partage avec vous comment réduire votre niveau de stress en 4 étapes simples.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
6 commentaires
  1. Merci Olivier pour cet article ô combien utile !
    Il y a encore trop de “comment” qui oublient le “pourquoi”, et la première étape face à un stress et de l’identifier, le mesurer, et adapter sa réponse à la menace… de la vraie stratégie de jeux vidéos !
    J’ai adoré ta vidéo sur Habitica, je la recommande activement, et bien sûr la teste avec applicAction !

  2. Bonjour,
    j’adore cet article, mais je pense que personne sur terre ne peux vivre sans stress, l’essentiel, est jusqu’a quel point on peut le subir, il y a des personne qui peuvent suporter sans probleme un certain niveau de stress, mais d’autre non,
    il vaut mieux se connaitre, accepter ses capacités, ses limites, pour pouvoir vivre en paix avec soi meme.
    merci à tous
    mona

    1. Je suis totalement d’accord avec vous ! Cela n’est pas facile et demande de l’entraînement mais une fois que l’on a réussi à accepter ses limites, accepter TOUS les moments (certains sont bons alors que pour d’autres ils ne le seront pas), lâcher prise et arrêter de se poser des questions sur le pourquoi du comment en prenant la vie comme elle vient, en vivant dans le présent…. peu à peu la paix s’installe en vous. Il faut du temps mais si tous les jours on essaie quelques minutes de se faire à cet état d’esprit… ces minutes deviendront des heures puis sans que l’on s’en aperçoive des jours. Au début… il faut même s’y forcer alors que tant d’autres disent que la lutte n’est jamais bonne alors que pour moi dans ce cheminement, elle est nécessaire. Même un tout petit pas doit être pris comme une victoire !

  3. Aimer ce qu’on fait, vivre sa passion permet de transformer la plupart du temps son stress en excitation. En tout cas, c’est comme ça que je ressens les choses.
    Il y a quelques temps, ce n’était plus le cas, j’ai alors décidé de trouver un autre emploi. Aujourd’hui, objectif accompli et ce n’est que du bonheur.
    Pour entretenir la flamme, je fais ce bilan une fois par an : http://www.lemanagerefficace.fr/2015/06/01/etre-heureux-au-travail/

    Ainsi il m’est plus facile de coller au 3ème point de l’article : trouver de l’amour pour la réalité du moment présent.

    Romain

  4. bel article elle est venu à un moment approprié
    tout les jours nous vivons le stress
    J’espère que tout le monde à le surmonter parce que franchement toujours senti mal à l’aise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.