Note : cet article est une traduction de l’article Too Much to Do, Not Enough Time de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Gestion du tempsUne des plus grandes frustrations que nous ressentons pour la plupart est d’avoir trop de choses à faire, et de ne pas avoir la sensation que nous avons suffisamment de temps pour le faire. Nous sommes surchargés.

Évidemment, ne pas avoir « assez de temps » est une simple sensation ; nous avons tous la même quantité de temps, mais nous remplissons souvent le conteneur de nos journées avec trop de trucs.

Le problème est d’avoir trop de trucs à faire tenir dans ce petit conteneur (24 heures). Si nous voyons la gestion du temps et la gestion de tâches comme un simple problème d’organisation de conteneur, cela devient plus simple.

Comment faire tenir tous les trucs que nous avons à faire dans notre petit conteneur ?

En simplifiant.

Et en laissant aller.

Je vous le promets, avec ce processus en 2 étapes, vous serez capable de gérer le problème de « trop à faire, pas assez de temps ».

Simplifier nos tâches

Quand nous réalisons que nous essayons de faire tenir trop de trucs (tâches, courses, obligations) dans un petit conteneur (24 heures), il devient évident que nous ne pouvons pas avoir un conteneur plus grand… Donc nous devons nous débarrasser de certains trucs. Tout ne tiendra pas.

Nous faisons cela en simplifiant ce que nous avons à faire.

La pleine conscience est également utile ici : faites attention à toutes les choses que vous faites aujourd’hui et demain, et essayez de remarquer toutes les choses que vous faites tenir dans le conteneur de votre journée. Sur quels sites web allez-vous le matin ? Le soir ? À quels jeux jouez-vous sur votre téléphone ? Que lisez-vous ? Comment vous occupez-vous ? Combien de temps passez-vous sur vos mails, sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram ? Combien de temps sur les blogs, les sites de shopping en ligne, YouTube ? Combien de temps devant la télé ? Combien de temps passez-vous à nettoyer, à maintenir votre hygiène personnelle, à prendre soin des autres ? Combien de temps à conduire ou à vous déplacer ? Comment utilisez-vous le bien précieux qu’est votre attention ?

Vous pourriez réaliser que vous faites tenir beaucoup de bazar dans ce conteneur. Balancez-en une partie. Quittez certains sites ou supprimez certaines applications tant que vous n’aurez pas terminé quelques tâches vraiment importantes.

Remarquez aussi que vous êtes engagé dans beaucoup de choses. Ces engagements remplissent votre vie. Commencez à sortir de certains d’entre elles, et à dire « non » aux nouveaux.

Maintenant regardez votre liste : combien de ces choses pouvez-vous raisonnablement faire aujourd’hui ? Je dirais trois.

Si vous pouviez faire seulement trois choses aujourd’hui, qu’est-ce qui serait le plus important ? Si vous avez joué un jour au baseball, et frappé une balle, vous savez que ce qui compte n’est pas tant la force avec laquelle vous frappez, mais de frapper la balle avec le bon endroit de la batte ; trouvez les tâches qui ont le plus d’impact, qui comptent le plus dans votre vie. Choisissez avec soin, parce que vous n’avez pas beaucoup de place dans votre vie.

Maintenant demandez-vous cela : quelle tâche feriez-vous si vous ne pouviez en faire qu’une seule aujourd’hui ? Cela devrait être votre prochaine cible. Cette seule tâche. Vous ne pouvez pas faire toute votre liste de tâches aujourd’hui, et vous ne pouvez pas faire vos trois tâches prioritaires dès maintenant. Donc concentrez-vous sur une seule tâche importante.

Dégagez tout le reste, et concentrez-vous dessus.

En choisissant vos tâches avec soin, vous prenez soin du conteneur de votre temps. Vous pouvez choisir les tâches importantes ou les tâches agréables, mais vous êtes conscient de ces choix. Vous le traitez comme le bien précieux qu’il est : limité, valable, à remplir des meilleures choses, et à ne pas surcharger.

L’art de laisser-aller

Qu’en est-il de toutes les autres choses que vous voulez faire (ou que vous sentez devoir faire) ? Et si cela ne tient pas dans le conteneur ?

C’est là que l’art joyeux du laisser-aller devient utile.

Vous avez trop de choses à faire tenir dans votre conteneur, et vous avez décidé de n’y mettre que les choses importantes et belles. Cela signifie qu’un paquet de choses que vous pensez « devoir » faire ne vont pas tenir.

Vous pourrez les faire plus tard. Ou vous pouvez ne pas les faire. Dans tous les cas, cela ne tiendra pas dans le conteneur d’aujourd’hui.

En soi, ce n’est pas un problème, mais cela devient un problème quand vous êtes frustré de ne pas pouvoir tout faire tenir. Votre frustration vient d’un idéal selon lequel vous devriez être capable de tout faire, que vous devriez être capable de faire tout ce qui est sur votre liste. Plus encore : vous voulez voyager, faire du sport, méditer, apprendre une nouvelle compétence, lire davantage, être le mari ou l’épouse parfait/e (ou trouver une épouse ou un mari), être le parent/l’ami/le frère/la sœur parfait/e, dessiner ou faire de la musique, et ainsi de suite.

Vos idéaux ne correspondant pas à la réalité – la réalité est que vous ne pouvez pas faire tout cela aujourd’hui, ou même cette semaine. Vous pouvez choisir d’en faire une partie, mais les autres devront attendre, ou ne pas être faits du tout.

Comme vous ne pouvez pas avoir un conteneur plus grand, vous avez besoin d’ajuster vos idéaux. L’idéal que vous choisissez d’avoir peut être ceci : que ce moment soit exactement comme il est. L’ancien idéal peut être balancé à la mer, car il vous faisait du mal (et vous causait de la frustration). Laissez-le aller avec joie et soulagement.

Le nouvel idéal est que ce moment est parfait, et qu’il mérite d’être dans votre conteneur.

Crédits photo : © JcJg Photography – Fotolia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , , , , , ,

7 commentaires on Trop à faire, trop peu de temps

  1. Maïlys dit :

    J’ai généralement beaucoup plus que 3 choses à faire dans la journée, par contre, j’ai remarqué que si je fais une liste et que je raye une fois chaque action effectuée, je suis capable d’en faire beaucoup plus – la matinée me suffit largement – que si je ne fais pas de liste -et j’arrive à la fin de la journée en ayant eu l’impression d’avoir pataugé !

  2. Amelie dit :

    Merci pour cet article intéressant qui fait écho à celui d’hier sur la gestion du temps. Je trouve la conclusion « le nouvel idéal est que ce moment est parfait » très sage ; effectivement on se sent obligé d’être parfait en tout ce que l’on entreprend, et nous les femmes avons l’impression d’être tout le temps sur la sellette, entre être aussi compétentes que nos collègues masculins tout en étant une mère parfaite et une épouse parfaite.

    J’ai commencé il y a qq années en relâchant mes contraintes sur le ménage : je vis les fenêtres ouvertes, la poussière entre et même si je la retire il y en a de nouveau 1h après. Au début, ça me rendait folle de la voir juste après avoir nettoyé mais aujourd’hui je me dis que passer le chiffon en a quand même enlevé un peu et que c’est déjà bien comme ça. Et quand je n’ai pas le temps de faire le ménage chez moi – ou surtout que je juge avoir mieux à faire – tant pis, c’est rangé, aéré, il n’y a pas d’animal crevé derrière les meubles, les wc et la cuisine sont suffisamment propres pour l’usage, ça suffit amplement. Et j’ai remarqué que les gens qui viennent chez moi ne font pas attention à la poussière, mon appartement continue à avoir la « réputation » d’être « impec », alors pourquoi se mettre une pression colossale ?

    La course à la perfection est sans fin : il y aura toujours qqun pour affirmer faire mieux (et peut-être y arriver) ; je ne veux plus être esclave de contraintes de ce genre.

  3. samia dit :

    bonjour ,merci pour cet article précieux c vrai on donnent beaucoup d’importance a des taches qui nous remplis trop la vie ,un gros fardeau qu’on n’arrive même pas a ce rendre compte qu’il nous bouffe le temps et nous stresse aussi.
    alors adieu les bouffe temps .

  4. Kone Salimata epse Mamidou dit :

    Superbe article. Vos articles ont l’art de changer le comportement et simplifier la vie du prochain. Merci pour votre humanisme.
    Kone Salimata epse Mamidou
    Côte d’Ivoire

  5. Makhlouf dit :

    Merci pour cet article.j’apprendrai dès maintenant à vivre sans être dépassée.

  6. Gaelle dit :

    La liste du jour, la liste de demain, la liste de la semaine…..
    des bouts de papiers qui s’entassent sur le bureau en permanence….
    Des listes non achevées et souvent (pas toujours, car je commence à dépasser ce cap là) la frustration de n’avoir pas tout fait ou le sentiment de « n’avoir rien fait »

    les journées ne font que 24h et si on m’en donnait 72 à la place, je les remplirai encore plus et cela ne résoudrait pas le problème !
    Accepter d’être simplement humain, et de ne pas pouvoir tout faire est déjà un grand pas, souvent difficile à faire.
    Être dans l’instant présent reste ce qui est le plus fonctionnel et le plus productif.

    J’en ai encore eu une belle démonstration ce soir par mes animaux (ils offrent toujours de merveilleuses leçons de vie !) : J’ai des soins individuels quotidiens à réaliser sur plus d’une centaine de sujets…. même à deux, cela représente des heures de travail supplémentaires, de la fatigue, de l’agacement, etc…..
    Nous avions envie de finir plus tôt, la pluie arrivait, rendant les tâches encore plus pénibles et délicates pour tous ; L’agacement et l’envie d’en finir était souvent perceptibles ET À CHAQUE FOIS, les animaux se sont agités, débattus, rendant les soins impossibles sur le moment…..
    Une grande respiration, un sourire, les épaules qui se relâchent, une pensée positive, et soudain l’animal s’apaise aussi instantanément, permettant les soins.
    De vrais miroir nous renvoyant notre état d’âme à l’instant T.
    Mais tellement instructif sur soi pour avancer et progresser !

    au final presque une heure de gagné sur le planning quotidien, et on a pu boire l’apéro à la santé de notre tribu animale !!!!!

    Gaëlle

Laisser un commentaire

41 Partages
Partagez41
Tweetez