Bien que la plupart des femmes qui ont des enfants rêvent de devenir des mamans zen, la réalité est bien souvent différente. Travail, relation de couple, emploi du temps chargé, tâches ménagères… il n’est pas toujours facile de gérer son temps comme on le souhaite. Ces conditions amènent irrémédiablement du stress, un stress que l’on communique au bébé ou à l’enfant et à son conjoint. Pour vous aider à gérer au mieux votre emploi du temps, voici tout de suite 4 astuces pour être une maman zen !

maman zen

1 – Accepter de se dévouer


Si cela paraît évident pour certaines femmes, ce n’est pas le cas pour d’autres, parfois même inconsciemment. Les temps ont en effet changé et le rôle de la femme a totalement évolué. Autrefois, le destin d’une femme était de devenir mère et de s’occuper pleinement de ses enfants ; cela lui permettait donc de se préparer psychologiquement à se dévouer corps et âme à sa progéniture. Désormais, la plupart des femmes travaillent et l’implication du papa dans l’éducation des enfants est bien plus importante. Cela a pour effet de rendre le dévouement beaucoup plus difficile à accepter qu’avant. En effet, il n’est pas toujours facile de se consacrer entièrement à une autre personne alors que l’on a des tonnes de choses à faire et des milliers de désirs à assouvir. Envie de voir les copines, de continuer à avoir la même vie de couple qu’avant, d’aller encore aux cours de Zumba du soir, etc. Faire des concessions semble de plus en plus difficile.

Pour être une maman zen, il faut donc se préparer en acceptant l’idée de se dévouer. Heureusement, on peut être maman tout en continuant à avoir de nombreuses activités, mais il est primordial de garder à l’esprit que la vie ne sera jamais plus la même.

2 – S’organiser pour être une maman zen

Si certaines personnes pensent que l’organisation est l’ennemie du lâcher-prise, elles se trompent totalement ! Assurer ses arrières et faire en sorte de construire sur des bases solides permet incontestablement de se sentir mieux. Il n’y a pas de secret : une maman mal organisée est une maman stressée, qui fait des erreurs et qui transmet ses angoisses à son enfant. Cela a généralement un effet boule de neige : l’enfant qui sent le stress de sa mère se met à pleurer, la stresse encore plus, elle s’énerve… et ainsi de suite ! Voilà donc pourquoi il est important de bien s’organiser. Pour cela, quelques principes simples peuvent vous permettre de gérer plus facilement le quotidien :

  • Préparer tous les petits pots une ou deux fois par semaine et les mettre au réfrigérateur ou au congélateur (gain de temps considérable) ;
  • Fixer des heures pour les rituels de l’enfant (histoire du soir, bain, repas, sieste, etc.) ;
  • Se lever un peu plus tôt pour ne pas être en retard le matin ;
  • Faire un point au moins une fois par mois sur les différents rendez-vous médicaux (rééducation du périnée, pédiatre, gynécologue, etc.) ;
  • Lister les menus de la semaine et faire ses courses en fonction.

Ces petites choses vous permettront de savoir à quel moment vous aurez l’occasion de prendre un peu de temps pour vous. Le stress des jeunes mamans réside souvent dans le fait qu’elles manquent d’organisation et que, débordées, elles n’en voient plus le bout. Elles ne savent finalement plus à quel moment elles pourront se reposer et peuvent devenir irritable (car épuisée).

3 – Prendre soin de son couple

Bien que l’on en parle moins, l’un des principaux facteurs de stress de la maman est sa nouvelle relation avec le papa. Pas facile en effet de trouver sa place dans cette nouvelle vie à trois (ou plus). La fatigue, le fait que l’on ait l’impression que la machine ne s’arrête jamais, qu’il y a toujours plus de choses à faire, peut créer des problèmes dans le couple. Il arrive parfois que le seul fait de voir son conjoint s’asseoir devant la télévision engendre une dispute énorme. La jeune maman a en effet du mal à accepter que son conjoint prenne « du bon temps » tandis qu’elle court dans tous les sens. Les scènes de ménage peuvent alors apparaître et abîmer le couple. Pourtant, l’homme fait souvent office de régulateur, en général moins stressé que sa compagne, il s’autorise des moments de calme et sait plus facilement « déconnecter ».

Pour être zen, n’hésitez pas à vous octroyer de jolis instants à deux. Faites par exemple en sorte d’habituer votre enfant à se coucher tôt, ainsi, vous pourrez profiter du dîner pour discuter avec votre moitié (en évitant si possible le sujet « bébé »). Trouvez un mode de garde et échappez-vous au restaurant un soir, continuez à avoir des relations tactiles, n’oubliez pas de vous tenir la main, de vous embrasser et bien entendu, de continuer à entretenir votre vie sexuelle. Être une femme amoureuse et épanouie vous facilitera la tâche si vous désirez devenir une maman zen !

4 – Favorisez les pensées positives et profitez de l’instant

Il n’est pas rare d’entendre de jeunes mamans se plaindre de leur manque de temps et de leur liberté perdue. Ces jeunes femmes sont pourtant heureuses d’être mères et aiment profondément leur bébé. Il est donc primordial de garder à l’esprit que la petite enfance est une période passionnante qui passe très vite. Profiter de son bébé, prendre plaisir à lui donner son bain, à lui faire des chatouilles, à lui lire des histoires ou lui chanter des chansons sont autant de moments d’échange aussi exceptionnels qu’éphémères. Profiter de chaque seconde, prendre conscience de la qualité et de l’importance de ces instants permet de mieux accepter le fait de ne pas aller au cinéma, de rater l’anniversaire d’une copine ou une virée à Berlin pour le Jour de l’An par exemple.

Une maman zen est donc une maman organisée, bien dans son couple qui pratique la pensée positive. Bien sûr, cela reste plus facile à dire qu’à faire, mais n’oubliez pas l’effet boule de neige : plus vous serez zen, plus votre bébé sera « cool » !

Tags: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez