Too Much To DoNote : cet article est une traduction de l’article 5 Tips For When You Have Too Much to Do de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Trop de choses à faire et pas assez de temps.

Pour beaucoup de gens c’est un problème perpétuel, mais il semble être particulièrement exaspérant pendant les vacances. Avec les activités de vacances, les courses, les voyages, les visites à la famille … les choses ont tendance à s’accumuler dans nos vies déjà débordées.

Mais quelle que soit la période de l’année, le problème est le même : notre liste de tâches est sans fin et nos journées sont trop courtes.

Comment pouvons-nous faire face à cela de manière saine ?

Je propose ici cinq suggestions qui fonctionnent pour moi.

1. Profiter de cette opportunité pour pratiquer la pleine conscience. Au milieu de votre stress et de votre sentiment d’être débordé… vous avez l’opportunité d’être présent. Lorsque vous remarquez ce sentiment, restez avec lui : notez ce que votre corps ressent. Prenez une seconde pour observer les sensations physiques de votre environnement (sons, lumière, sensations tactiles, etc.). Remarquez comment votre corps ressent que votre esprit est étourdi par l’anxiété ou l’envie. Non, le stress et l’accablement ne sont pas les deux sentiments les plus agréables, mais ils ne sont pas non plus la fin du monde. Et si vous les voyez comme une occasion de s’entraîner, d’apprendre, de mieux faire, ils peuvent être vraiment de bonnes nouvelles. Ce sont vos professeurs, et c’est le moment pour être conscient.

Vous ne devez pas y passer une minute entière, mais juste cinq ou dix secondes. Il suffit d’observer comment vous vous sentez, observez votre environnement, observez comment vos pensées vous touchent. Notez simplement, brièvement, et dans ce court laps de temps, que vous êtes sorti du rêve dans lequel vous êtes la plupart du temps plongé.

2. Réaliser que vous ne pouvez pas tout faire immédiatement. Vous pourriez avoir 20 choses à faire, ou 100 … mais vous ne pouvez pas tout faire en ce moment. Vous ne pourrez peut-être pas tout faire même une heure plus tard. Combien de choses pouvez-vous effectivement faire en ce moment ? Une seule.

Ce rappel est destiné à nous libérer de l’idée que nous devons tout faire en ce moment. Mais nous ne pouvons pas. Cela nous permet donc de nous concentrer sur une seule chose. Choisissez simplement une tâche, et concentrez-vous dessus. Parce que les autres, aussi urgentes qu’elles paraissent, ne peuvent pas être faites en ce moment. Vous pouvez les déléguer, les éliminer, les différer, mais vous ne pouvez pas les faire tout de suite. Alors, concentrez-vous sur une tâche, et donnez-lui toute votre attention. C’est la façon la plus utile de travailler, selon mon expérience.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'Art De Ne Rien Faire

3. Choisir une tâche à impact élevé pour vous concentrer dessus. Lorsque nous sommes occupés, nous sommes souvent dans le mode de faire beaucoup de petites tâches très rapidement. On dirait que nous bâclons beaucoup de tâches de la liste, ce qui peut se révéler productif. Mais ça court dans tous les sens comme un poulet sans tête.

Si vous allez vous concentrer sur une seule tâche, il est préférable de bien la faire. Quelque chose qui aura un impact décent sur votre journée, votre travail, votre vie. Ce n’est sûrement pas répondre à un tas de mails sans importance ou consulter vos messages Facebook. Un mail important pour conclure une affaire, progresser dans le cadre d’un projet clé, aider quelqu’un dans sa vie … sont des tâches à impact plus élevé. Pour moi, l’écriture est presque toujours la chose que je puisse faire ayant le plus grand impact. Il est difficile de déterminer quelle est la tâche ayant le plus d’impact, mais si vous y réfléchissez, vous pouvez discerner celles qui ne sont probablement pas importantes et celles qui sont les plus importantes. Choisissez une tâche de la deuxième catégorie lorsque vous le pouvez.

Cela dit, vous devez encore faire les plus petites tâches. Répondez aux autres mails, faites les courses, nettoyez le comptoir de la cuisine. J’aime m’occuper de celles-ci entre les plus grandes tâches, comme moyen de faire une pause. Faites quelque chose d’important avec attention, ensuite soulagez votre cerveau en nettoyant ou en répondant à quelques mails. La clé n’est pas de procrastiner avec les plus grandes tâches en faisant les plus petites.

4. Être présent avec cette tâche, avec intention. Une fois que vous avez choisi une tâche importante, mettez de côté tout le reste pour l’instant. Vous ne pouvez pas les faire toutes maintenant, alors soyez présent avec celle que vous avez choisi. Respirez. Définissez une intention pour cette tâche : pour qui faites-vous cela, et pourquoi ? Pour moi, je fais souvent mes tâches de travail pour vous (mes lecteurs), mais je fais des tâches personnelles pour ma famille ou pour moi-même. Définissez une intention simple : j’écris cet article pour aider mes lecteurs qui galèrent.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Soyez calme

Ensuite, laissez cette intention vous guider lorsque vous vous concentrez sur la tâche. Soyez présent avec la tâche, en remarquant ce que vous ressentez physiquement lorsque vous la faites, laissez-vous absorber par elle, plongez-y autant que vous le pouvez. Vous pourriez avoir envie de passer à autre chose – il suffit de remarquer cela et de rester avec l’envie, ne vous laissez pas suivre de façon irréfléchie, ensuite revenez à la tâche lorsque l’envie se calme. Rappelez-vous de votre intention, alors laissez-vous complètement immerger dans la tâche.

5. Pratiquer le lâcher prise, avec le sourire. Avoir trop de choses à faire, et vouloir tout faire aussitôt que possible … peut effectivement entraver l’exécution. Ce désir de tout faire est un obstacle. Heureusement, que c’est une excellente pratique de travailler avec cet obstacle !

La pratique consiste à lâcher prise. Notez ce que vous pensez que vous devez faire (votre idéal) et lâchez prise. Au lieu de cela, dites-vous que vous ne savez pas, et soyez plutôt ouvert à la réalité qui est juste devant vous : vous ne pouvez faire qu’une seule tâche. Soyez ouvert à cette idée, et le stress sera réduit.

Et comme vous lâchez votre idéal et que vous vous ouvrez à la réalité, souriez. Soyez reconnaissant pour le moment que vous possédez réellement, plutôt que de souhaiter celui que vous n’avez pas. Souriez, et soyez heureux maintenant, plutôt que d’attendre que le bonheur arrive à une date inconnue.

À la fin, ces suggestions élimineront-elles votre liste de tâches ? Non. Vous aurez toujours beaucoup de choses dans votre liste, et pas assez de temps pour les faire toutes. Ce que cela signifie, c’est vous aider à faire face à ce fait, et vous rendre plus conscient et concentré au milieu de cette réalité.

La vie est trop courte pour que vous soyez pour la majeure partie stressé par un fait immuable. Nous ne devons pas gaspiller notre temps et notre énergie mentale à nous soucier de faire trop de choses. Au lieu de cela, nous pouvons sourire et être heureux de faire ce que nous pouvons faire maintenant.

Crédit Photo : iQoncept

Recherches utilisées pour trouver cet article :

medium

Tags: , , , , , , , ,

Un commentaire on 5 conseils pour lorsque vous êtes débordé

  1. Gaëlle dit :

    Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas pris le temps de lâcher prise sur le stress des choses qui s’accumule, et mieux encore pour venir lire ici un article de Léo, toujours percutant…
    Je souris et je vais poursuivre ma journée avec bonheur 🙂
    Merci Léo pour les écrits
    Merci Olivier de nous les partager en Français 🙂

    Gaëlle

Laisser un commentaire

15 Partages
Partagez15
Tweetez