Alarm ClockNote : cet article est une traduction de l’article 6 Practical Ways to Practice Being Present de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Il y a beaucoup d’incroyables avantages à être plus présent et conscient, mais l’un de mes favoris est le suivant : ne pas manquer la beauté et la joie du moment présent.

Être présent vous aide également à voir quand vous ressentez la peur ou la résistance, l’incertitude ou l’envie de procrastiner, la colère ou le ressentiment … et à travailler ensuite avec ces difficultés à l’esprit.

C’est génial, mais comment faites-vous pour vous rappeler de pratiquer votre présence ? Il est si facile de vous laisser prendre dans vos pensées et distractions, et d’oublier de vous entraîner.

La pure vérité est que personne n’est parfait en cela. Et surtout pas moi. C’est un processus d’apprentissage continu, et non quelque chose que vous comprenez et que vous faites bien par la suite. C’est à la fois désordonné et beau.

Voici donc dans cet esprit quelques moyens concrets pour s’entraîner :

  1. Une petite pratique régulière. Formez l’habitude simple de méditer pendant deux minutes par jour seulement (pour commencer). Après votre réveil, asseyez-vous confortablement et essayez de vous concentrer sur votre souffle pendant deux minutes. Lorsque (et non si) votre esprit erre, il suffit de le remarquer et de l’étiqueter « pensée ». Ensuite revenez doucement à la respiration, sans rudesse. Réglez une minuterie et, lorsque celle-ci se déclenche, vous aurez terminé ! Si vous avez envie de rajouter une minute chaque semaine, n’hésitez pas à le faire, mais vous n’y êtes pas obligé. L’avantage de cette pratique régulière c’est que vous développez des compétences que vous pouvez adopter et pratiquer à d’autres moments de la journée.
  2. Travailler avec d’autres. Avoir un groupe ou un partenaire régulier pour méditer est utile. Vous vous souciez de continuer à vous entraîner, et vous pouvez parler de vos difficultés et des choses que vous apprenez. Si vous n’avez pas de groupe de pratique parmi votre entourage, vous pouvez trouver des personnes en ligne pour discuter régulièrement de la pratique.
  3. Avoir des cloches de pleine de conscience. Vous pouvez avoir un carillon qui sonne régulièrement sur votre téléphone ou votre ordinateur (de nombreuses applications le font) pour vous rappeler de faire une pause et d’être conscient de ce qui se passe au moment présent. J’ai également trouvé utile de voir dans d’autres choses des cloches de pleine conscience : voir le visage de mon enfant, un feu de circulation, entendre une alerte d’un appareil ou celle de l’ordinateur. Toute chose pourrait être un rappel pour être présent lorsque je les remarque.
  4. Définir l’intention avant l’activité. Si vous êtes sur le point de faire une tâche de travail, de répondre à un email, de lire un livre ou de préparer le dîner … vous pouvez vous arrêter juste avant de commencer, et réfléchir une seconde à l’intention qui vous pousse à faire cette activité. Qu’attendez-vous de cette activité ? Pour moi, je pourrais préparer le dîner par amour pour ma famille ou pour moi-même. Je pourrais écrire une publication sur le blog (comme celle-ci) par amour pour mes lecteurs. Je pourrais faire de l’entraînement par amour pour moi-même (et pour donner un bon exemple à mes enfants). Je réponds aux emails par responsabilité et par considération pour ceux qui essaient de communiquer avec moi. Donc définir une intention vous rappelle d’être conscient de cette intention en faisant toute activité.
  5. Réfléchir tous les jours. À la fin de chaque journée, ou à son début, prenez une minute pour tenir votre journal ou simplement pour réfléchir à cette journée. Comment avez-vous fait avec la pratique d’être présent ? Contre quoi avez-vous lutté ? Avez-vous utilisé vos cloches et défini vos intentions ? Quelle résistance avez-vous affrontée, quelles histoires vous racontez-vous à propos de tout cela ? La réflexion quotidienne est l’une des habitudes les plus utiles pour continuer à s’entraîner et à s’améliorer dans cette pratique.
  6. Tout voir en tant que professeur. Cette méthode semble un peu fausse, mais elle est vraiment incroyable. Lorsque vous vous sentez frustré par quelqu’un, stressé par le travail, bouleversé par la santé d’un être cher, inquiet à propos d’une élection nationale … et bien faites une pause et voyez cette personne ou cette situation en tant que professeur. Que pouvez-vous apprendre d’elles en étant présent ? Quels attachements qui causent cette difficulté pouvez-vous voir en vous-même ? Quelles sont les histoires que vous formez et qui vous font éprouver ce sentiment ? Pouvez-vous vous entraîner à lâcher prise ? Que pouvez-vous apprécier dans ce moment que vous prenez pour acquis ? De cette façon, chaque difficulté, toute personne, tout ce qui survient au moment présent peuvent être des enseignants attentionnés qui nous aident le long du chemin où l’on apprend à être présent.

Crédit Photo: Beeboys

Tags: , , , , , , , ,

6 commentaires on 6 moyens concrets pour s’entraîner à être présent

  1. Claire dit :

    Bonjour,

    Je rajouterai

    Il y a un an et demi, je faisais un séjour dans un monastère bouddhiste. Que ce soit les séances de méditations, les repas, les travaux en commun, les moments de silence… tout permet de s’entraîner à vivre en pleine conscience. Et c’est ce qui m’a le plus aidé.

    On en ressent les bienfaits pendant longtemps. L’encrage lié à la position de méditation est importante. A présent des que je m’assoie avec mon safu et que je prend une position de méditation, la concentration est beaucoup plus facile.

    On arrive aussi plus facilement à prendre du recul face aux événements et aux émotions qui nous animent. Et finalement quand on revient dans le moment présent, la vie peut nous réserver bien des surprises et des opportunités.

    “ne pas manquer la beauté et la joie du moment présent.”

    C’est tellement vrai !

  2. Romain dit :

    Nous devrions apprendre ces pratiques dès notre plus jeune âge à l’école. C’est tellement important.
    J’ai découvert cet état dans la pratique du sport. Si vous voulez être dans un état d’esprit de champion, vous devez être dans le moment présent. Ne pas penser au score ni à l’enjeu. Uniquement vivre l’instant. C’est la marque des plus grands sportifs.
    J’ai augmenté de plusieurs rangs mon classement de tennis grâce à cela et surtout j’ai enfin pris un plaisir fou. Plus de frustration 🙂
    Aujourd’hui j’utilise cet état mental particulièrement dans des moments à enjeux. Pour mes présentations par exemple.
    Être dans l’instant et tout donner. C’est beau, magique, plaisant et le public le ressent. 5

    Merci pour cet article. Il est toujours bon de le rappeler pour les initiés et excellent pour ceux qui découvrent.

    Romain

  3. Hernández dit :

    Bonjour Olivier! Merci, tous ce bons conceils q je lis avec atention. Peut etre je ne fais tout ce au premier jour, mais je click enter dans la memoire et peu a peu, petit pas a petit pas…
    Excuse- moi je n”ai pas traductor et je sais pas si mon francais est compru.
    Agradecida de todo corazón
    Isabel

  4. Azmi dit :

    Bonjour olivier,

    Merci des publié cet article ce Excellent idées Olivier ☆☆☆☆☆☆☆

    vous j’avais beaucoup aspirations et des motivations vous et les meilleur écrivain olivier.

    Je vous recommande de telecharger application sur PLAY STORE Google cette vraiment intéressant comme THE fabulous sa fait presque 1 ans que je download et sa je me suis créer des rituels pour tous les jours ce super.

    1. THE FABULOUS COACH.

    2. GUIDE MÉDITATION FREE APP.

    3. MON COACH SOMMEIL.

    4. SELF HYNOSIS AUDIO COMPANION.

    5. 21 DAYS CHALLENGES.

    Belle journée

  5. Ogier DOLLÉ dit :

    Merci pour ce nouvel article !:)

  6. Edo TSHIBANGU dit :

    Merci Olivier pour cet article, c’est magnifique.

Laisser un commentaire