Note: cet article a été écrit par Aurélie, home organiser spécialisée dans les chambres d’enfants et auteur du blog Superliposés.

Quel est le sujet qui crée le plus de tension entre parents et enfants dans l’organisation de la maison, et ce autant avec les petits qu’avec les ados? Le rangement de la chambre! Si chacun sait qu’une chambre rangée permet de mieux en profiter: pour jouer, étudier et même dormir il est souvent très difficile de  motiver les enfants à s’y mettre. Vous avez peut-être essayer de lui dire cette fameuse phrase “Range ta chambre” sur tous les tons possibles et imaginables (en allant jusqu’à le menacer de se faire sucrer les cadeaux de Noël parfois, hum…) mais en obtenant le plus souvent un “tout à l’heure”, “déjà fait” (?!) ou tout simplement “ non”, voir rien du tout…

Il existe pourtant des solutions simples et faciles à mettre en place pour faire revenir le calme et surtout l’ordre dans la maison et ce, sans pratiquement avoir besoin de parler (ou du moins sans lever la voix). Ce sont mes “habitudes zen” pour que les enfants rangent leurs chambres tranquillement.

1. Désencombrer la chambre pour qu’elle soit plus facile à ranger.

C’est un des leitmotivs dans mes projets car je crois que c’est la base pour s’éviter bien des ennuis par la suite : la profusion est bien souvent synonyme de confusion.

Apprenons à se limiter à l’essentiel, n’ayons pas peur du vide ou de l’ennui, c’est ce qui laisse de la place à la créativité. Cet état d’esprit s’applique dès le plus jeune âge, et la chambre de nos enfants en est un très bon exemple. Le nombre de leurs jouets n’est pas un coefficient de leur bonheur! Ils n’ont pas besoin de beaucoup pour pouvoir jouer, s’éveiller, se distraire. Il suffit que ce soit adapté à leurs besoins du moment. Alors mon premier conseil est le suivant: faites un grand tri dans la chambre de votre enfant, laissez-y uniquement ce dont il a besoin en ce moment car plus il y a de choses dans la chambre, plus il y aura à déballer… et à ranger par la suite.

Désencombrement garder uniquement les jouets utiles

2. Mettre en place un roulement des jouets

Une fois que vous avez éliminé tout ce qui n’a pas sa place dans la chambre de votre enfant, vous pouvez installer un deuxième système pour faire en sorte qu’il profite un maximum de ses jouets tout en facilitant le rangement : le roulement.

Il s’agit de faire à nouveau une sélection en ne gardant que ce qui l’intéresse particulièrement. Mettez-le à sa disposition et rangez le reste. Vous le ressortirez dans une semaine ou un mois, quand vous sentirez qu’il a “fait le tour” de ses jeux actuels et qu’il a envie de passer à autre chose (voir mon article où je vous explique en détail le principe du roulement issu de la pédagogie Montessori). En plus d’avoir une chambre mieux rangée, vous aidez aussi votre enfant à travailler sa concentration en lui évitant de s’éparpiller d’un jeu à l’autre. L’autre avantage de cette technique est qu’elle lui permettra de redécouvrir ses jouets  avec plus de plaisir quand vous lui proposerez à nouveau.

Le principe du roulement pour faciliter le rangement

3. Ranger en prenant son temps

Une des règles de base si on veut parler de sérénité ou d’habitudes zen est certainement le rapport au temps : pour que les choses soient bien faites, il faut du calme, il faut prendre son temps. Personne n’aime faire les choses dans la précipitation ou sous la pression de quelqu’un et les enfants n’y font pas exception.

Apprenez à intégrer ce moment du rangement dans votre emploi du temps, avec une plage horaire suffisante pour que cela se fasse tranquillement. Très souvent les enfants se laissent distraire. En rangeant la bibliothèque, ils risquent de retrouver un livre qu’ils auront envie de feuilleter ou après avoir rangé toutes ces billes dans un sac quoi de plus tentant que de les faire à nouveau toutes rouler par terre? Pas de stress, pas de cri. Simplement une invitation à finir le rangement avant de commencer une autre activité.

4. Installer le rituel du soir

Si vous êtes parents, vous avez certainement déjà marché sur un Lego, ça arrive forcément à un moment ou à un autre. C’est super douloureux! Et cela l’est encore plus quand on marche dessus la nuit, alors qu’on avance à pas de loup dans la chambre de notre enfant pour voir si tout va bien, et que l’on ne peut donc pas réagir de peur de le réveiller. Pourtant il existe un remède tout simple pour éviter ce genre de galère: il suffit de ranger la chambre avant qu’il aille dormir.

Cela peut parfaitement s’intégrer dans le rituel du soir : quand l’heure du coucher arrive on range la chambre tous ensemble, en disant bonne nuit à tous les jouets. C’est une activité calme qui prépare l’enfant à l’idée d’aller se coucher lui aussi. Vous pouvez ensuite souligner que la chambre est beaucoup plus jolie maintenant qu’elle est en ordre et vous êtes sûr que ses rêves le seront tout autant.

Si vous prenez l’habitude de ranger la chambre tous les soirs cela ne sera plus une corvée mais un rituel. Vous pouvez d’ailleurs trouver une petite musique pour vous accompagner. Vous verrez que rapidement votre enfant associera le moment de la préparation au dodo à celui du rangement et finira par vous anticiper en sortant lui même les boites des jouets. Il est d’ailleurs possible que, pour vous signaler qu’il a envie d’aller se coucher, vous retrouviez bientôt votre enfant…en train de ranger sa chambre! ( Pour vous aidez à installer vos rituels lisez aussi le témoignage de Laurence maman de 8 enfants qui nous explique son organisation pour une maison rangée)

rangement simple et facile

5. Apprendre à finir une activité avant d’en commencer une autre.

Pour ne pas créer trop de désordre et confusion, qui demanderont beaucoup de temps et d’énergie ensuite pour tout ranger, essayez d’apprendre à votre enfant à ranger au fur et à mesure. C’est un point qui est plus difficile à mettre en place car les enfants savent être de vraies tornades et mettre la chambre sans dessus dessous en un minimum de temps. Pourtant quelques accessoires peuvent vous aider à y arriver: Je vous conseille d’avoir des boites bien distinctes pour chaque sorte d’activité : une pour les puzzles, une pour les voitures, une pour les Legos, etc. Ainsi dès que l’enfant voudra prendre une nouvelle boite vous pourrez lui noter qu’il change alors d’activité et qu’avant il doit donc remettre en place la précédente. Oui, je sais, la pratique est beaucoup plus complexe que la théorie, on est bien d’accord. Mais commençons par avoir les bons instruments! (mon article les astuces rangements qui évitent le désordre vous donnera d’autres conseils pratiques)

À savoir : Quand les enfants viennent nous voir parce qu’ils “ne savent pas quoi faire “ ou quand ils commencent à être très agités et à s’énerver plutôt que jouer, un conseil : commencez par regarder l’état de leur espace de jeux. Très souvent quand la chambre est en désordre total les enfants n’ont plus de plaisir à y être, ils n’arrivent plus à y jouer. La première des choses à faire est donc de “remettre de l’ordre dans la pièce, pour remettre de l’ordre dans les esprits”.

6. Faire du rangement un jeu

Une méthode très efficace pour motiver les enfants est de leur faire faire ce que l’on souhaite sous forme de jeux. Cela marche pour s’habiller, prendre le bain et aussi ranger la chambre. Les enfants aiment les petits défis et la compétition. “je range les Lego et toi les puzzles, le premier qui a fini a gagné !” ou encore “moi j’arrive à prendre trois voitures dans mes mains à la fois, et toi?” Pas besoin de prix ou de récompense, un instant jeu avec papa et maman dans la bonne humeur (plutôt qu’un “range ta chambre avant de venir dîner” crié depuis la cuisine) est souvent suffisant pour rendre les enfants heureux.

7. Montrer l’exemple

Ici l’adage du “cordonnier mal chaussé” risque de ne pas fonctionner. Si le reste de la maison est toujours en désordre, s’il ne vous voit jamais ranger (ou seulement en étant très irrité) comme voulez-vous qu’il comprenne que sa chambre doit l’être (et qu’il doit le faire dans la bonne humeur!).

Les enfants aiment imiter les adultes (jusqu’à un certain âge, on est d’accord, mais commençons par leur donner de bonnes habitudes). S’ils nous voient passer le balai ou l’aspirateur, très rapidement ils auront envie de le faire eux aussi. Faites le test : mettez-vous à trier des papiers en déchirant ceux à jeter. Il y a fort à parier que d’ici peu votre enfant en fasse autant (donc attention à ne pas laisser traîner des papiers importants!).

Alors soyez cohérents et commencez par ranger vos propres affaires. Je vous invite d’ailleurs à le faire pendant que votre enfant est à la maison pour qu’il se rende compte qu’elle ne se range pas “d’un coup de baguette magique”.

Conclusion :

Le rangement est donc une question de famille, d’habitudes à prendre pour qu’il ne soit plus une corvée pour personne. Je vous invite à prendre le temps de mettre tous ces petits conseils en place, le plus long sera sans doute le désencombrement au départ. Essayez pendant un mois, cela vous demandera du temps et des efforts au commencement, mais très vite, chacun en prendra l’habitude, cela deviendra plus facile et je suis certaine que les résultats vont vite arriver et vous n’en serez que plus motivés. ^-^Je serais vraiment ravie d’avoir votre retour d’expérience alors n’hésitez pas à m’en faire part.

À bientôt.

Aurélie de Superliposés, pour des chambres d’enfants faciles à vivre

Crédits photos : Superliposés

Tags: , , , , , , , , ,

11 commentaires on 7 conseils pour que les enfants rangent leur chambre sereinement

  1. Carole dit :

    Bravo Aurélie pour cet excellent récapitulatif !
    Je me rends compte que j’ai suivi intuitivement ces conseils avec mes enfants qui sont maintenant ados.
    Du coup, quand arrive l’adolescence, cela devient plus facile d’établir un dialogue et de les motiver pour trouver une solution à un (éventuel) désordre qui nous dérange.
    J’en parle dans cet article :
    http://adolescence-positive.co.....dolescent/

    • J’adore cette idée d’utiliser le rangement de la chambre comme un nouvel outil pour communiquer avec nos enfants nos valeurs et écouter les leurs.
      J’en découvre les richesses avec mes enfants qui sont petits aujourd’hui et j’imagine qu’avec lea ados celà doit aussi etre très intéressant.

  2. Lee dit :

    C’est vrai que le meilleur moyen pour faire faire des taches à des enfants, c’est encore de les rendre ludiques. Et donc merci à vous pour ces 7 conseils très utiles !

    • Oui, le jeu est un formidable outil de collaboration que nous, adulte, avons tendance à oublier ou à opposer aux choses “sérieuses”. Les enfants, eux, ne font pas cette distinction et aiment apprendre en s’amusant. C’est le moment de ne pas trop se prendre au sérieux ^-^

  3. Letizia dit :

    De bons conseils dans cet article. Moi je n’y arrive plus. J’ai beaucoup de mal avec le rangement dans la chambre et je laisse un peu tomber car je ne veux pas que ça devienne une expérience négative. J’ai pensé engagé une personne pour apprendre à mon fils qui est très déstructuré de lui apprendre à ranger. Car je n’ai pas de solution pour le moment.

    • Bonjour Letizia. Vous avez sans doute raison de lacher un peu prise sur le rangement. Se mettre la pression n’aidera certainement pas à améliorer les choses. Si vous donnez l’exemple dans le reste de la maison, que sa chambre n’est pas trop encombrée et que les rangements sont adaptés à votre fils peut-etre que c’est le symptome d’autre chose… vous le définissez “destructuré” qu’entendez-vous par là?
      Si vous voulez, nous pouvons d’abord revoir ensemble si l’organisation de sa chambre lui est bien adapté, je propose des prestations personnalisées en ligne sur mon blog. N’hésitez pas à venir voir de quoi il s’agit…http://superliposes.com/presta.....nnalisees/

  4. Myriam dit :

    Dans les écoles Waldorf, les professeurs chantent pour faire comprendre aux enfants qu’il est temps de changer d’activité et le ménage en fait partie. C’est vraiment intéressant de les voir se mettre en mouvement tout en chantonnant.
    Par contre il ne faut pas se décourager trop rapidement. Cette routine peut prendre jusqu’à 1 1/2 mois avant d’être acquise par les élèves. Donc patience et persévérance seront nécessaires, mais la récompense durera pour longtemps!!

  5. Violaine dit :

    Merci Aurélie pour cette piqûre de rappel, vraiment intéressant ! Pour ma part, le jeu est celui que je préfère ;-). La parentalité ludique est un axe qui me tient à cœur, nous pouvons en effet démêler bien des conflits avec nos enfants grâce au jeu, notamment le rangement ! ;-).

  6. Sabine Momplaisir dit :

    Bonjour olivier merci pour tes livres

  7. Delphine dit :

    Merci Aurélie pour cet article, et cette piqure de rappel ! Je suis maman de 2 jeunes enfants que je garde à la maison et le cirque permanent est difficile à gérer !
    Cet article est un parfait résumé des habitudes que j’ai créé chez moi et qui fonctionne sincèrement ! En espérant que ça dure avec le temps !!

  8. mary dit :

    excellente article merci bcp

Laisser un commentaire