Bored man with phoneNote : cet article est une traduction de l’article Letting Go of Distractions de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Aujourd’hui, j’ai supprimé plusieurs applications de mon téléphone : Twitter, Reddit, Feedly, Snapchat, l’application N.Y. Times et d’autres.

J’abandonne les distractions, ou du moins j’apprends à le faire.

En fait, j’ai fait une liste des choses que je laisse tomber :

  • Twitter (sauf pour publier mes derniers articles)
  • Reddit
  • Les blogs et les sites favoris
  • Les sites d’actualités (la plupart du temps)
  • YouTube (ou d’autres sites vidéo, sauf si nécessaire)
  • Shopping, achats de merde
  • Lire plus d’un livre à la fois
  • Autres projets
  • Consulter souvent mon téléphone
  • Consulter mon mail / messages plus de 3 fois par jour
  • Plus d’un ou deux onglets ouverts (sauf si nécessaire)
  • Lire tout en mangeant
  • D’autres vêtements, livres, équipements
  • Besoin tout le temps de faire quelque chose

Cela ne veut pas dire que je pourrai les abandonner tous à la fois, ou parfaitement. Je suis sûr que ce sera désordonné, et que ça sera long. Et ce ne sont pas des restrictions strictes, mais des directives pour m’aider à être conscient. Mais en général, j’ai l’intention d’apprendre à lâcher prise.

Pourquoi ? Parce que les distractions sont une béquille, une habitude mentale, un refuge pour l’esprit.

Nous procrastinons à travers la distraction, bien sûr, mais nous l’utilisons également pour nous cacher.

Les distractions nous aident à nous cacher :

  • de l’ennui
  • des émotions difficiles
  • d’être présent
  • des choses sur nous-mêmes que nous n’aimons pas
  • des autres personnes
  • de l’inconfort et de la peur
  • de la rancœur
  • de nos modèles mentaux
  • de la peur de ne pas être occupé
  • de notre crainte de ne pas être satisfait, de ne pas être suffisant

Vous pourriez penser : « Eh bien, où est le problème à avoir un espace pour se reposer de tout cela ? Qui voudrait faire face à ces choses horribles ? ». J’ai constaté que se cacher de ces difficultés ne les fait pas disparaître, et ne résout pas le problème non plus. La seule chose qui m’a aidée est de faire face aux difficultés avec ouverture, courage, curiosité et honnêteté. Donner à une difficulté notre attention aimante remédie vraiment à la situation.

Je ne cache plus ce que je veux faire. Je suis honnête avec moi-même et admet que j’ai utilisé des distractions pour fuir, et pour me cacher. J’ai l’intention de ne pas me cacher, mais de faire face.

Vous pourriez penser, « Où est le problème avec une petite distraction, une petite pause mentale ? » Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose de mal à laisser reposer nos esprits. Je n’essaie pas d’être tout le temps productif. Je veux juste remarquer pourquoi j’essaie de fuir vers des distractions et de prendre au lieu de ça contact avec ces peurs. J’ai l’intention de me reposer, de faire du sport, de sortir, de méditer, d’être présent, de ne pas fonctionner tout le temps. Le repos est important, mais les distractions ne sont pas la seule façon de nous reposer. Les distractions ne sont pas la seule façon de s’amuser. Les distractions sont une béquille, si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes.

Je n’ai aucune prescription pour la vie ici, et je ne juge pas les autres pour leurs habitudes de distraction – évidemment, j’ai les miennes à y remédier, et je ne suis pas en mesure de juger les autres. Je pensais seulement que je voudrais partager mon intention et ma pratique actuelle avec les gens que j’adorais. Et vous faire savoir que je le fais avec amour.

Crédit Photo : Bits and Splits

Enregistrer

Tags: , , , , ,

3 commentaires on Abandonner les distractions

  1. bon le vide est déjà fait pour ma part depuis un moment.
    – reste les mails…… mais difficile de s’en détacher lorsque l’on vend en ligne car il faut vraiment être réactif vis à vis du client 😉
    – et les objets physiques qui encombrent mon univers !

    bon article de rappel en tout cas qui me permet de voir le chemin déjà parcouru et celui qui m’attend 🙂

    belle journée à tous
    Gaëlle

  2. Bonjour Olivier,
    Je trouve cet article très intéressant. Et oui c’est vraiment dure de tout plaquer en même temps surtout quand on y trouve du plaisir à le faire. Pour ma part, j’ai voulu quitter les réseaux sociaux, j’ai pu résister pendant 2 mois, j’avoue que c’était difficile. Mais ça m’a beaucoup plu parce que j’ai passé mon temps à faire autre chose. Merci pour le partage, ça aiderait les lecteurs sûrement

  3. Henri dit :

    Pour ma part, je penses que les distractions étaient une façon pour moi de procrastiner et repousser des choses difficiles à faire.
    J’ai aussi supprimé pas mal d’application qui consommaient le plus de mon temps.
    Une autre chose qui m’a aidé a été de créer des micro-tâches avec une durée dans le temps (loi de parkinson).
    Je te souhaites pleins de courage en tout cas pour les objectifs que tu t’es fixé!

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez