Productivité Vs ProcrastinationNote : cet article est une traduction de l’article What Productivity Systems Won’t Solve de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Si comme moi, vous cherchez toujours le système de productivité parfait, eh bien celui-ci n’existe pas malheureusement.

Le problème n’est pas les systèmes de productivité en eux-mêmes, mais qu’aucun d’entre eux ne pourrait résoudre quelques problèmes vraiment importants (et connexes) :

  1. La procrastination
  2. La peur de l’incertitude
  3. La peur de l’inconfort

Par exemple, en haut de ma liste des tâches à faire aujourd’hui, il y a « écrire une publication dans Habitudes Zen » et « écrire une introduction pour le cours de désencombrement » … assez simple, non ? Deux tâches assez simples. Mais comme j’ai commencé cette publication, je suis allé consulter mes emails, j’ai envoyé un message à ma femme, j’ai vérifié mon budget, et j’ai un peu nettoyé la cuisine. Je suis super productif avec les petites choses lorsque j’évite les grandes tâches !

Le système de productivité, aussi bien soit-il, s’effondre dès que je commence à procrastiner.

Lorsqu’une tâche est inconfortable, je procrastine, comme la plupart des gens. Lorsque je suis confronté à beaucoup d’incertitude concernant une tâche, je procrastine. Comme la plupart d’entre nous.

Souvent, nous allons adopter un nouveau système de productivité, nous essayons une nouvelle application de liste de tâches, nous commençons à nous organiser, ou nous commençons à mettre notre boîte mail à zéro, ou bien nous commençons à lire sur une nouvelle façon d’être productif (comme vous maintenant) … tout comme un moyen de procrastiner sur des tâches incertaines ou inconfortables.

Et c’est tellement plus facile de suivre le chemin des distractions et des petites tâches, que de faire face à une tâche importante mais effrayante. Il est facile d’aller sur le site web de votre banque pour vérifier votre solde, de consulter vos blogs préférés et les sites d’actualités, d’ouvrir votre réseau préféré des médias sociaux, et ainsi de suite. Ceux-ci n’ont aucune barrière pour y accéder, et vous donnent toujours une certaine récompense, tandis que les tâches difficiles vous apportent des commentaires négatifs et présentent des obstacles pour les commencer. Ce combat n’est pas équitable, n’est-ce-pas ?

Comment pouvons-nous alors faire face à cela ? Voici quelques méthodes importantes :

  1. Prendre du recul. Vous devez vous éloigner des distractions et des petites tâches. Éloignez-vous de l’ordinateur, et sortez, allez faire une promenade, prendre une douche, méditer, ou simplement s’asseoir et ne rien faire pendant une minute. C’est tout ce qu’il faut. Prenez du recul et pensez à ce que vous devriez faire en ce moment, plutôt qu’à ce qui est le plus facile et le plus tentant à faire.
  2. Rappelez-vous pour qui vous faites ceci. En prenant du recul, pensez à la personne qui profitera de vous en faisant cette tâche importante. Est-ce un collègue, un client, un être cher ? Est-ce vous ? Comment ceci va améliorer sa vie ? Peut-être que cela lui facilitera la tâche, mais peut-être que cela résoudra un véritable problème de douleur ou répondra à un besoin important. J’ai découvert que je procrastine lorsque je suis concentré sur mon propre confort, alors que je repousse la procrastination lorsque je suis concentré sur le fait d’aider les autres.
  3. Plongez dans l’inconfort. Évitez les distractions, gardez juste ce dont vous avez besoin pour faire cette tâche, et laissez-vous vous sentir inconfortable pendant quelques minutes. Oui, c’est nul, mais ce n’est pas si mal une fois que vous avez commencé. C’est tout comme plonger dans l’eau froide, il suffit d’y plonger, n’y pensez pas. Une fois que vous êtes dedans, détendez-vous dans l’inconfort, et vous trouverez que ce n’est pas aussi mauvais que vous le craigniez.
  4. Acceptez l’incertitude. La plupart du temps, c’est la peur de l’incertitude qui nous retient. Nous ne savons pas comment faire quelque chose, ou comment les choses se révèleront, et cela nous fait un peu paniquer. Nous ne voulons pas entreprendre une telle tâche, ni même y penser. Nous l’évitons, nous procrastinons et nous nous justifions. Au lieu de cela, voyez l’incertitude comme une partie nécessaire de la vie (qui voudrait une vie où l’on sait comment tout se révélerait ? c’est très ennuyeux) … et voyez-la comme une partie passionnante de la vie, qui est remplie d’émerveillement, de curiosité, d’apprentissage, d’exploration et d’aventure. Au lieu de considérer l’incertitude comme une mauvaise chose, acceptez-la et voyez si vous pouvez arriver à l’explorer. Tout comme l’inconfort, plongez dedans et détendez-vous.
  5. Allez-y doucement. Oui, l’incertitude et l’inconfort peuvent être difficiles. Alors ne vous tuez pas en essayant de les maîtriser … il suffit de le faire à petites doses. Travaillez sur la tâche pendant quelques minutes, ensuite faites quelques pas pour prendre une pause. Ensuite, asseyez-vous et concentrez-vous de nouveau, détendez-vous dans l’inconfort et l’incertitude. Répétez.

Avec ce genre de pratique de prise de conscience, vous vous formez vous-même pour bien gérer l’inconfort et l’incertitude. C’est une excellente compétence pour y arriver !

En fin de compte, vous ferez non seulement face à l’aspect le plus difficile de la productivité, mais vous ferez aussi du bien pour les autres dans le processus.

Crédit photo : deeaf

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , ,

2 commentaires on Ce que les systèmes de productivité ne résolvent pas

  1. mary dit :

    no comment excellente article merci beaucoup vraiment j aime tout ce que vous faite

  2. Marine Katze dit :

    Salut,

    merci ! Comment souvent, des conseils plein de bon sens.

    Oui parvenir à atteindre les objectifs qu’on s’est fixé, ce n’est pas forcément facile.
    Cela peut passer par des phases désagréables, comme l’incertitude, le confort, la peur de l’échec.

    Mais rester à ne rien faire ou tomber dans la procrastination, ça ne nous aide pas à avancer, cela nous maintient dans la stagnation. Et on peut voir notre vie passer comme un éclair à attendre le parfait moment, les conditions parfaites…. Sans avoir réaliser nos rêves, ni même ne serait-ce que tenter de les atteindre.

    @+

Laisser un commentaire

28 Partages
Partagez28
Tweetez