Quand certaines personnes rêvent de trouver l’âme sœur et de dire adieu à la solitude, d’autres au contraire réussissent à s’épanouir en solo. Peut-on vivre seul et être heureux ? Comment faire pour réussir à se détacher des autres ? Voici quelques éléments de réponse.

être heureux seul celibataire

1 – Dire « non » à la pression sociale

De nombreux célibataires ont du mal à faire face à la pression sociale. Être célibataire à 30 ans et plus suscite souvent la curiosité et dans certains cas de la gêne. Une femme qui approche de la trentaine et encore plus de la quarantaine alors qu’elle est seule et n’a pas d’enfant est malheureusement marginalisée. La pression sociale a un impact important sur les personnes seules, lorsqu’elles y sont sensibles, elles sont parfois capables de se mettre en couple uniquement pour ne plus avoir à répondre aux questions et interrogations de leur entourage. Pourtant, être heureux seul est tout à fait possible et les nouvelles générations, très individualistes, nous le prouvent chaque jour.

Dire « non » à la pression sociale, c’est accepter de ne pas suivre un chemin qui semblait tout tracé, c’est choisir sa voie sans se la laisser imposer. Vous êtes célibataire et heureux comme cela ? Assumez et ne vous laissez pas influencer par le regard ou les conseils des autres.

2 – Apprendre à s’épanouir en dehors de la vie de couple

Tous les célibataires ne sont pas heureux et épanouis, au contraire, la plupart d’entre eux cherchent l’amour, l’affection ou la compagnie. Le nombre impressionnant de sites de rencontre, le foisonnement d’activités réservées aux célibataires qui cherchent l’amour et bien d’autres indices laissent penser que trouver l’amour, le vrai, est finalement la quête d’une vie.
Pour être heureux seul, il est donc nécessaire de se détacher de tout ce que l’on a appris et d’intégrer l’idée qu’il est tout à fait possible de s’épanouir en dehors de la vie de couple. Être heureux tout seul n’a rien d’insurmontable et peut même s’avérer facile.

3 – Se fréquenter soi-même pour être heureux seul

Combien de personnes passent à côté d’elles-mêmes et de leur vraie personnalité ?
Enfant, nous avons tendance à suivre les idées de nos parents. A l’adolescence, la recherche de soi n’aboutit pas toujours à des résultats concluants. Quand arrive le moment de se mettre en couple, il arrive que l’on s’adapte totalement au désir de l’autre, au point d’effacer une personnalité qui aurait pu avoir l’occasion de se révéler. En d’autres termes, il peut être difficile de trouver le temps de se fréquenter soi-même ! Il est quasiment impossible de s’apprécier et d’être heureux seul si l’on ne se connait pas. Le meilleur moyen de réussir à vivre seul sans en souffrir est donc de prendre le temps d’apprendre à se connaître et s’apprécier. Devenez votre meilleur ami et vous verrez que vous n’aurez plus d’appréhension à passer du temps en tête à tête avec vous-même !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'art perdu de la solitude

4 – Être davantage à son écoute

Prenez du recul et écoutez-vous ! Pour être heureux, il est primordial de savoir ce que l’on veut afin de répondre à ses propres envies et besoins. Vivre seul et être heureux est tout à fait possible, il faut simplement profiter de ce temps en solitaire pour faire le point sur ce qui nous tient à cœur et ce qui est moins important. Plus vous vous connaîtrez, plus vous vous écouterez et plus vous serez capable de trouver le chemin vers lequel vous voulez aller. Au final, vous saurez si vous ressentez le besoin de continuer en étant seul ou si vous préférez trouver votre âme sœur.

5 – Voyager en solo

Voyager en solitaire peut être une excellente occasion d’apprendre à se connaître et de s’apprécier. Être heureux seul signifie prendre du plaisir à passer du temps avec soi-même, sans personne d’autre. Cela s’apprend ! Le voyage est une très bonne école : vous pouvez par exemple décider de partir à l’aventure avec votre sac à dos, dans les steppes mongoles ou au contraire, vous inscrire à un voyage organisé et évaluer votre capacité d’adaptation. Il existe mille et une manières de voyager en solo et de se tester, de voir comment on réagit aux différentes situations. Plus vous vous habituerez à passer du temps avec vous-même, plus vous vous rendrez compte que vous êtes de bonne compagnie !

6 – Se faire ses propres amis

Lorsqu’on se sépare, il est souvent difficile de gérer le cercle d’amis commun : qui puis-je revoir et qui dois-je éviter ? Se faire ses propres amis, des personnes qu’on a choisi et avec lesquelles on aime passer du temps est quelque chose de très important. Pour être heureux seul, il est nécessaire d’avoir des bases solides, des racines qui vous ancrent dans le sol et vous permettent de pouvoir avoir des moments de solitude acceptés par tous, sans dénigrement. Si vous réussissez à vous faire de vrais amis, alors ceux-ci seront toujours là, que vous soyez célibataire, en couple et/ou avec des enfants. Vivre seul ne signifie pas vivre loin de ceux que vous aimez, vous pouvez tout à fait être « seul » sans être solitaire ni ermite ! Seul peut simplement signifier que vous n’êtes plus en couple. Une fois que vous aurez de vrais amis, vous pourrez presque tout affronter car vous saurez qu’en cas de coup dur, ils seront là. Tout comme le socle familial, ils vous permettront de prendre du recul et ne vous en voudront pas si vous ne leur donnez pas de nouvelles durant plusieurs semaines ou plusieurs mois. Être compris et être aimé rend la solitude beaucoup plus acceptable.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Emmuré : la vie sans Facebook

7 – Désacraliser le couple

Télévision, livres, quotidien…. Tout nous pousse à idéaliser le couple et la vie de famille, pourtant, les divorces sont devenus monnaie courante et nous connaissons tous des couples séparés autour de nous. Que vous soyez célibataire endurci ou que vous veniez de vivre une séparation, vous devez impérativement vous détacher de cette image idyllique du couple. Non, le couple n’est pas le Graal, non, on n’est pas systématiquement plus heureux à deux que seul. Vivre à deux comporte des avantages (affection, finances, sécurité, etc.) mais comme dit le vieil adage « mieux vaut être seul que mal accompagné ». Il n’est d’ailleurs pas étonnant que tant de personnes choisissent de se séparer : celles-ci estiment qu’elles sont plus heureuses chacune de leur côté qu’ensemble !

Être heureux seul est finalement un état d’esprit ! Vous pouvez ressentir cette joie en prenant conscience que la vie de couple n’est pas faite pour vous, en assumant votre besoin de célibat ou au contraire, en vous disant que votre statut n’est que passager. Si vous avez choisi d’être célibataire et que vous pensez repartir à la quête de l’amour un jour, alors, n’oubliez pas de profiter de votre liberté actuelle. Si vous vous sentez seul et que vous avez du mal à vivre votre solitude, alors, forcez-vous à sortir et à faire des rencontres, il n’existe pas d’autre méthode pour combler le manque de compagnie. Gardez tout de même à l’esprit que plus vous réussirez à être heureux seul, plus vous aurez de facilités à nouer des contacts avec les autres.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment etre heureux seul

Tags: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez