DissatisfiedNote : cet article est une traduction de l’article A Guide to Dealing with Dissatisfaction with Ourselves de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Plus je parle aux gens de leurs luttes, plus je me rends compte que nous avons tous un sentiment d’insatisfaction envers nous-mêmes.

J’en souffre aussi, et je suis prêt à parier que tous ceux qui lisent cet article éprouvent ce sentiment. Examinons certaines pratiques où nous sommes insatisfaits envers nous-mêmes :

  • Nous avons constamment le sentiment que nous devrions être meilleurs, faire plus, être plus productif, plus conscient, et ainsi de suite.
  • Nous doutons de nous-mêmes lorsque nous devons parler en groupe ou en public, et nous estimons que nous ne sommes pas assez bons pour participer à la discussion.
  • Nous sommes mécontents de certains aspects de nous-mêmes, comme nos corps, les traits de nos visages, la façon dont nous procrastinons ou nous nous mettons en colère ou encore perdons de la patience en tant que partenaire ou parent.
  • Nous pensons que nous devons nous améliorer.

C’est une condition constante, et même si nous recevons un compliment de quelqu’un, nous trouvons le moyen de le minimiser dans notre esprit parce que nous pensons que nous ne le méritons pas.

Cela affecte notre vie de plusieurs façons : nous ne réussirons peut-être pas à nous faire des amis, à parler en public ou en groupe, à trouver un partenaire, à faire le travail dont nous sommes passionnés, à trouver de la satisfaction envers nous-mêmes et nos vies.

Et nous n’aimons pas nous sentir ainsi, alors nous fuyons pour retrouver la distraction, le confort dans les aliments, l’alcool, les drogues ou le shopping, et s’en prendre aux autres lorsque nous nous sentons sur la défensive avec nous-mêmes. Et c’est au cœur de presque tous nos problèmes.

Alors, comment pouvons-nous faire face à ce problème sous-jacent ? La réponse est profondément simple, mais pas facile.

Avant de traiter ce problème, nous devrions aborder quelque chose en premier : l’idée qu’il faut être insatisfait envers nous-mêmes pour améliorer notre vie.

L’auto-insatisfaction comme motivateur

 J’avais l’habitude de penser, comme beaucoup de gens le font, que si nous sommes insatisfaits envers nous-mêmes, nous serons amenés à nous améliorer. Et si nous étions tout à fait satisfaits de nous-mêmes, nous arrêterions de faire quoi que ce soit.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Faites une seule chose bien

Je ne crois plus à cela. Je pense que nous sommes souvent amenés à apporter des améliorations parce que nous ne sommes pas satisfaits de nous-mêmes, et ce n’est pas une mauvaise chose. Nous espérons toujours mieux.

Mais n’oubliez pas :

  • Lorsque nous ne sommes pas satisfaits de nous-mêmes, il est difficile d’être heureux lorsque nous faisons quelque chose de bien. Nous sommes toujours insatisfaits. Donc, faire quelque chose de bien, n’est pas la récompense qui y est associée.
  • Nous avons l’habitude de fuir ce mauvais sentiment envers nous-mêmes, de sorte que la procrastination et la distraction deviennent le mode par défaut, ce qui entrave nos efforts. En fait, nous ne réglerons jamais les problèmes de distraction et de procrastination jusqu’à ce que nous puissions apprendre à faire face à ce problème d’insatisfaction envers soi-même.
  • L’auto-insatisfaction pourrait entraver la connexion avec les autres (parce que nous pensons que nous ne sommes pas assez bons et que nous pouvons nous sentir inquiets à propos de nouvelles rencontres). Nous ne pouvons pas résoudre ce problème, peu importe combien nous voulons nous améliorer, jusqu’à ce que nous abordions le problème sous-jacent.
  • Même si nous obtenons une amélioration, le sentiment d’insatisfaction envers soi ne disparaît pas. Nous essayons donc de nous améliorer davantage, et cela ne disparaît toujours pas. D’après mon expérience, ça ne l’est jamais, jusqu’à ce que vous soyez prêt à y faire face.
  • Au cours de cette période impressionnante de l’amélioration de soi entraînée par l’insatisfaction, nous ne nous aimons pas. Ce qui est triste.

Est-il alors possible de faire avancer les choses et d’apporter des améliorations sans auto-insatisfaction ? J’ai découvert que la réponse est un « oui » ferme.

Vous pouvez faire de l’exercice et manger sainement, non pas parce que vous ne vous sentez pas bien dans votre peau et que vous voulez avoir un meilleur corps… mais parce que vous vous aimez et que vous souhaitez inspirer votre famille. Vous pouvez faire votre travail par amour pour les gens que ça aidera. Vous pouvez désencombrer, vous acquitter de vos dettes, lire plus et méditer non pas parce que vous n’êtes pas satisfait de vous-même … mais parce que vous vous aimez et que vous aimez les autres.

En fait, je dirais que vous êtes plus susceptible de faire toutes ces choses si vous vous aimez et moins susceptibles de les faire si vous vous détestez.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 choses que vous pouvez faire aujourd'hui pour simplifier votre vie

Lutter contre l’insatisfaction

Que pouvons-nous faire au sujet de notre insatisfaction continue envers nous-mêmes ? Comment faire face au doute, au sentiment que nous ne sommes pas assez bons, à l’insatisfaction envers certaines parties de nous-mêmes ?

Il s’avère que ces sentiments sont des opportunités parfaites – pour apprendre à propos de nous-mêmes et comment entrer en amitié avec nous-mêmes.

Voici comment :

  1. Chaque fois que nous éprouvons ces sentiments, nous pouvons faire une pause et juste les remarquer.
  2. Tournez-vous vers le sentiment, en voyant comment vous le ressentez dans votre corps. Soyez curieux de savoir à quoi il ressemble physiquement.
  3. Au lieu de fuir ce sentiment, restez avec lui. Au lieu de le rejeter, essayez de vous ouvrir à lui et de l’accepter.
  4. Ouvrez-vous à la douleur de ce sentiment, et voyez-le comme un chemin vers l’ouverture de votre cœur. De cette façon, entrer en contact avec la douleur est un acte libérateur.
  5. Voyez ce sentiment difficile comme un signe d’un bon cœur, doux, tendre et aimant. Vous ne voudriez pas être une bonne personne, ou une personne « assez bonne », si vous n’aviez pas un bon cœur. Il y a une bonté fondamentale sous toutes nos difficultés, et nous devons juste rester et la remarquer.
  6. Souriez-vous et cultivez une amitié inconditionnelle avec tout ce que vous voyez.

Maintenant, je ne prétends pas que c’est une méthode simple, ni qu’elle guérit nos difficultés d’un seul coup. Mais elle peut commencer à établir une relation de confiance avec vous-même, ce qui peut faire une différence incroyable.

Je vous recommande de pratiquer ceci chaque fois que vous remarquez l’autocritique, le doute, l’insatisfaction envers vous-même, la sévérité envers ce que vous voyez en vous-même. Il suffit de prendre une minute, pour faire face à ce que vous ressentez et de rester avec, avec une convivialité inconditionnelle.

Si vous souhaitez vraiment vous concentrer sur ce changement puissant, réfléchissez-y une fois par jour en écrivant dans votre journal à la fin de la journée et en examinant comment vous avez fait et ce que vous pouvez faire pour vous souvenir de la pratique.

À la fin, je pense que vous constaterez que l’amour est un facteur de motivation plus puissant que l’insatisfaction envers vous-même. Et j’espère que vous allez entrer en amitié avec vous-même de sorte que cela irradiera sur vos relations avec tous ceux que vous connaissez et que vous rencontrez.

Crédit Photo : chuugo

Tags: , , , , ,

3 commentaires on Guide pour lutter contre l’insatisfaction envers nous-mêmes

  1. trouvé Anne dit :

    Bonjour Olivier ,

    J’ai imprimer l’article et je pense le mettre dans un endroit stratégique de ma maison , si certains ont déjà deviné et rigole c’est pourtant le souci d’efficacité qui m’anime ; blague à part, Merci pour tout , Amicalement ,Anne

  2. Azmi dit :

    Bonjour olivier,

    Merci pour cet article c’est super cool!!!!!

    Vous vous nous fait découvrir des nouvelles article sur votre site zen & heureux franchement Olivier Merci infiniment sa nous touchent au fond du coeur!!!!!

    Good job Olivier☆☆☆☆☆☆

  3. christophe mbwebwe dit :

    Merci

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez