Pour devenir plus zen au quotidien

L’acte le plus bienveillant que vous pouvez poser

l'acte le plus bienveillant

La question que je me pose dernièrement, avant de faire quoi que ce soit, est d’une simplicité trompeuse : « Quel est l’acte le plus bienveillant que je peux poser dans cette situation ? »

Cela peut sembler banal pour certains parmi vous et même inopportun pour d’autres. Je vous demande toutefois de me donner une minute pour m’expliquer.

J’ai essayé pendant un certain temps de lâcher prise, de ne pas fuir quand je ressens de l’incertitude, de la peur ou de l’inconfort ; de ne pas agir lorsque je suis guidé par mes peurs ou mes frustrations, de ne pas laisser ces choses me dominer. Mon but était de conserver ces émotions et d’y faire face avec courage.

C’est merveilleux, mais que faire si vous devez vraiment agir ? Vous pourriez rester assis toute la journée à ne rien faire, mais dans ces conditions, vous ne serez pas en mesure d’aider les gens ou de créer quelque chose.

Il est donc nécessaire de ne pas agir… et il est également nécessaire d’agir. La question qui se pose donc à ce niveau, c’est : comment déterminer ce qui est de ce qui n’est pas ?

La réponse est simple : Vous devez vous poser la question suivante : « Quel est l’acte le plus bienveillant que je peux poser dans cette situation ? »

Quand vous êtes sur le point de poser un acte (y compris fuir l’incertitude pour aller vers le confort, la procrastination, les distractions ou les aliments de confort), arrêtez-vous, asseyez-vous.

Recentrez-vous et voyez si la peur ou le stress se manifeste ; voyez si vous ressentez de l’incertitude et si vous voulez y faire face en prenant le contrôle des choses. Voyez si vous essayez de vous réconforter, de vous en prendre à quelqu’un, ou encore de renfermer sur vous-même.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Agir : quelques petites règles

Dans ces conditions, l’acte le plus bienveillant que vous pouvez poser, c’est de ne rien faire.

La chose la plus bienveillante que vous pouvez faire, pour vous-même et pour les autres, c’est de vous asseoir sans rien faire, de faire face à la peur et à l’incertitude, de ne pas chercher à contrôler ces émotions parce que vous voulez vous réconforter.

Dans d’autres cas toutefois, vous devrez agir. Faire votre travail, par exemple, pourrait vous aider, aider votre équipe ou aider le monde. S’occuper de quelqu’un, lui parler, être là pour lui, le servir sont autant d’actions qui peuvent être très utiles.

Dans ces cas, agir pour vous aider ou aider quelqu’un d’autre est l’acte le plus bienveillant que puissiez poser.

Quand je fais de la lecture avec mon enfant ou une promenade avec ma femme, quand je nettoie la cuisine pour ma famille, ou encore quand j’écris un livre pour mes lecteurs… ce sont des gestes d’amour.

Si je ressens l’envie de courir consulter mes courriels ou les médias sociaux parce que je veux faire quelque chose de facile au lieu d’écrire un livre pour mes lecteurs, l’acte le plus bienveillant que je pourrais poser serait de rester assis et de faire face à l’inconfort, à la peur et à l’incertitude qui viennent avec des tâches difficiles.

Lorsque je parle à quelqu’un sur base de frustration, l’acte le plus bienveillant je suis puisse poser, c’est de m’abstenir de le critiquer ou d’être sur la défensive. Au lieu de cela, je peux faire face à cette frustration. Une fois calmé, je peux lui parler d’une manière affectueuse et essayer de l’aider, de me montrer compatissant avec lui, d’être là pour lui.

Chaque fois que je suis sur le point d’agir, la meilleure chose que je puisse faire, c’est de me poser cette question : « Quel est l’acte le plus bienveillant que je peux poser dans cette situation ? » Je peux ne pas me souvenir de le faire chaque fois, mais toutes les fois que je me pose cette question, elle s’avère utile.

Article original écrit par Léo Babauta.

Avant de prendre congé de vous, je vous invite à voir la vidéo suivante. J’y partage des détails sur un exercice qui peut vous aider à vous recentrer et de trouver l’acte le plus bienveillant que vous posez dans chaque situation.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Surmontez les peurs tapies dans les coins sombres de votre esprit

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Ce quoi le preuve damour ?, la plus grande preuv, le preuve des l\amour, PREUVES DAMOUR, quel est la plus belle preuve damour ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
4 commentaires
  1. C’est avec joie que je lis toutes les pensées de Léo..et merci pour le partage cher Olivier..pour moi..il n’y a que l’Amour qui puisse nous ramener à nous même comme disait l’illustre Dumas..quoique l’on puisse faire..ou ne pas faire..🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.