Pour devenir plus zen au quotidien

Occupé mais zen : toujours lâcher prise lorsque vous êtes débordé

Meditation Zen lâcher priseCes deux dernières semaines ont été mouvementées et épuisantes pour moi. Le père de ma femme est décédé, et j’ai enchaîné planification, coordination, cuisine, nettoyage, et déplacement en voiture.

L’enterrement a eu lieu hier, et c’était une journée longue, fatigante et chargée. Incroyablement triste, mais chargée.

Au milieu de cet affairement, j’ai essayé de garder en tête que je dois « toujours lâcher prise ».

Je vois cela comme une pratique zen : renoncez à tout ce que vous croyez bien connaître. Peu importe les certitudes que vous avez, tâchez de lâcher prise. Mon mantra est le suivant : nous ne savons rien. Garder cela en tête me permet de considérer les choses avec un regard nouveau. Je me rends compte que je ne connais pas vraiment une chose alors que j’étais sûr du contraire ; j’essaie donc de voir désormais les choses en disant que je ne connais rien.

Quel en est le but ?

Lorsque nous apprenons à lâcher prise continuellement, nous ne sommes plus dans l’empressement. Quand nous réalisons qu’il y a des choses que nous ignorons,

  • nous ne sommes pas forcément en colère lorsque quelqu’un agit d’une façon qu’on n’aime pas.
  • nous n’éprouvons pas de l’angoisse lorsque nous ne savons pas si les choses vont se passer comme prévu.
  • ne pas savoir certaines choses implique que nous n’avons pas toutes les réponses. Nous pouvons donc poser des questions et faire preuve de curiosité.
  • quand nous réalisons qu’il y a des choses que nous ignorons, nous n’avons pas besoin de chercher coûte que coûte à avoir raison.
  • nous pouvons accepter les autres tels qu’ils sont (sans les juger) et avoir de bonnes relations avec eux.
  • nous ne sommes pas obligés de contrôler les choses, mais nous pouvons simplement essayer de nous rendre utiles sans contrôler la finalité des choses.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Ralentissez... pour Apprécier la Vie

L’avantage c’est qu’en lâchant prise par rapport à ce que je pense savoir, à comment je pense que les choses devraient se présenter, à mon besoin de contrôler les choses ou d’avoir de la certitude, je peux simplement me détendre. Je peux faire de mon mieux sans stresser quand les choses ne se passent pas comme je le voudrais.

Le fait de lâcher prise me permet :

  • de ne pas être affligé par les évènements
  • de rester occupé sans pour autant être surmené
  • quand je suis fatigué, je ne me sens pas accablé
  • lâcher prise me permet de faire les choses suivant une approche différente de celle que j’avais prévue au départ sans pour autant être négativement touché par ce changement

En lâchant prise, je reconnais que je ne contrôle pas tout et je peux renoncer au besoin de tout savoir, sans être touché par cela. C’est le fait de se laisser affliger par les conditions de vie qui est à la base de nos vrais problèmes.

un nouveau regard

Par conséquent, quand je suis en proie à la fatigue, aux occupations inutiles ou quand je me retrouve au milieu du chaos, j’essaie de garder à l’esprit que je dois toujours lâcher prise.

Lorsque les agissements d’une personne me surprennent, j’essaie de mettre de côté les idées que j’avais par rapport à elle. Ensuite, je m’ouvre à cette nouvelle situation et je la considère avec un nouveau regard.

Quand quelqu’un est en colère ou se montre grincheux vis-à-vis de moi, j’essaie de mettre de côté mes idéaux quant à comment les autres doivent agir. Ensuite, je me montre curieux et je cherche à savoir pourquoi l’autre agit de cette façon. Après cela, je tâche de l’aimer au milieu de sa souffrance.

Quand je suis fatigué alors que j’ai encore beaucoup de choses à faire, j’essaie de laisser tomber l’idée selon laquelle je ne devrais pas être fatigué ou occupé. Ensuite, je considère la situation avec un nouveau regard et je me rends compte que, malgré l’inconfort, je peux faire ces tâches par amour pour les gens que j’aime.

Quand les choses ne sont pas comme je l’aurais voulu, j’essaie de renoncer à mon idéal. Ensuite, je considère la situation avec un nouveau regard et je me dis que le chaos et le désordre existeront toujours quoiqu’il arrive et que nous pouvons aimer cette réalité aussi.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 inspirations pour vivre le moment présent

Quand je constate que je suis en proie au stress et que je m’accroche à un certain idéal par rapport à comment les choses doivent être, je me dis simplement que je ne sais rien. Et je lâche prise. Ensuite, autre chose se produit et je me renferme sur moi-même. Je remarque cela et je fais en sorte de lâcher prise, je respire, souris et m’ouvre. Je vois les choses comme un débutant. Cela ne cesse de se reproduire et j’essaie toujours de lâcher prise.

Et en renonçant à ce que je crois savoir, je m’ouvre à ce qui est en face de moi. Ce moment plein d’imprévus.

C’est vraiment magnifique.

Article original écrit par Léo Babauta.

Lâcher prise revient parfois à faire des sacrifices. En effet, vous faites des sacrifices en renonçant à certains idéaux ou à certains résultats. Dans un sens plus global, il existe aussi d’autres types de sacrifices que vous pouvez (devez) faire si vous voulez avoir une meilleure qualité de vie. Je vous en parle plus dans la vidéo du jour.

Crédit Photo : ssstocker

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.