Temple ZenNote : cet article est une traduction de l’article All You Need, You Already Have de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Il y a un célèbre bassin d’eau en pierre (ou « tsukubai ») dans l’encore plus célèbre jardin du Temple de Ryoan-ji à Kyoto, portant les quatre caractères suivants : « ware tada shiru taru ».

Il s’agit d’un adage zen qui pourrait être traduit de nombreuses façons, toutes relatives à la satisfaction. Mais ma traduction préférée est la suivante :

« Tout ce dont vous besoin, vous l’avez déjà ».

Je trouve que c’est une belle vision de la vie.

Alors que vous êtes assis en train de lire cet article, marquez un temps d’arrêt, réfléchissez et faites une évaluation de votre vie actuelle : Vous avez la chance d’avoir assez de nourriture, des vêtements, un abri et d’autres nécessités de base de la vie. Vous êtes aussi sûrement entourés d’êtres qui vous sont chers, de personnes qui se soucient de vous. Vous jouissez (surtout) de confort, sans aucun besoin urgent. Tout ce dont vous avez besoin, vous l’avez déjà.

Et pourtant nous ne voyons pas la vie de cette façon … nous sommes des insatisfaits, cherchant toujours plus de confort, plus d’amour, plus de connaissances, plus de certitudes, plus de possessions, plus de nourriture, plus de divertissements, plus de validation. Je fais moi-même la même chose – je ne critique personne. Nous n’incarnons pas souvent l’idée que nous possédons déjà assez.

Si nous gardons en tête de le faire, nous pouvons rendre grâce pour ce que nous avons. Nous pouvons apprécier à chaque instant combien il est beau et précieux d’être vivant. C’est un miracle, et nous n’avons pas à le considérer comme un acquis.

Il me semble donc que la question est la suivante : comment pouvons-nous apprendre à incarner cette idée ?

« Tout ce dont vous avez besoin, vous l’avez déjà ».

Apprendre à incarner la suffisance

C’est bien beau de dire que nous possédons tout ce dont nous avons besoin, mais qu’est-ce que cela signifie en pratique ? Quelles mesures pouvons-nous prendre pour nous aider à nous en souvenir ?

Je trouve utile de rappeler quelques principes de ma vie quotidienne :

  1. Appréciation. Le problème lorsque nous avons tout ce dont nous avons besoin, c’est que nous oublions ce simple fait. Ainsi, nous pouvons développer l’habitude de remarquer ce que nous avons déjà, d’en rendre grâce et de ne pas le considérer comme un acquis. Nous pouvons apprécier les personnes qui nous entourent (au lieu de nous plaindre d’elles), ce que nous possédons déjà (au lieu de penser que nous avons besoin de davantage de choses), la nourriture que nous mangeons (ce qui peut atténuer notre désir de plus de plaisirs gourmands), les simples moments que nous considérons souvent pour acquis (au lieu d’avoir besoin de plus de divertissements et de distractions).
  2. Respect. Si nous apprécions quelque chose ou quelqu’un, nous pouvons montrer du respect. Dans la tradition zen, s’incliner devant les autres et même devant notre coussin de méditation est une partie importante de la pratique. Ce geste montre un respect pour le monde qui nous entoure, qui nous soutient et dont nous faisons partie intégrante. Vous pouvez ne pas vouloir vous incliner devant tous ceux que vous rencontrez, mais vous pouvez leur faire un salut mental, en leur offrant du respect en interne, sans vous incliner. Ceci apparaîtra dans vos autres actions.
  3. Se tourner vers les autres Si nous possédons déjà assez de choses … pourquoi s’inquiéter tant de nous-mêmes ? Pourquoi ne pas voir ce que nous pouvons faire pour les autres ? Il y en a d’autres qui souffrent, qui sont peut-être affamés ou confrontés à la violence, ou peut-être souffrants d’anxiété ou de dépression. Bien entendu, nous ne pouvons pas résoudre seuls tous ces maux, mais si nous faisons de notre mieux pour aider les autres autant que possible, nous pouvons peut-être contribuer à l’amélioration de la vie de tous les êtres humains. Cela ne signifie pas que vous avez besoin de consacrer chaque heure d’éveil à aider les autres, mais même si vos motivations se tournent vers les autres ou vers vous-même, ceci est une bonne pratique.

Alors, comment pouvons-nous apprendre à incarner ces principes? Par des habitudes et des rituels.

Rituels pour incarner la suffisance

Il est difficile de se rappeler d’être présent, reconnaissant et rempli de suffisance tout au long de la journée, avec tout ce que nous possédons actuellement, avec toutes nos distractions et nos histoires internes.

Je recommande alors de pratiquer des petits rituels qui nous aident à nous rappeler.

Voici une liste d’idées pour les rituels, mais je ne recommande pas d’essayer de faire tous ces rituels, et surtout pas tous à la fois – essayez un à la fois et voyez ce qui vous aide :

  1. Au réveil, dites une petite prière de remerciement pour ce que vous avez dans votre vie.
  2. Tenez un journal de gratitude d’un paragraphe tous les soirs.
  3. Lorsque vous rencontrez quelqu’un, inclinez-vous devant lui (dans votre esprit) par respect. Vous pouvez toucher votre cœur ou lui offrir un sourire si cela aide.
  4. Lorsque vous mangez, dites une petite prière de remerciements à tous ceux qui ont rendu votre repas possible (agriculteurs, cuisiniers, transporteurs, leurs familles, etc.). Appréciez chaque bouchée si vous le pouvez.
  5. Avant de commencer une nouvelle activité (une tâche de travail, une séance d’entraînement, une réunion), faites une pause et demandez-vous quelle est votre intention pour cette activité. Est-elle axée sur le fait d’aider les autres ?
  6. Lorsque vous avez terminé votre activité, faites preuve de respect pour les autres, pour votre environnement et votre équipement en nettoyant respectueusement et consciencieusement, au lieu de se précipiter vers l’activité suivante.

Il y a d’autres rituels évidemment, mais ceux-là forment un bon début.

Vous pouvez aussi vous demander, avant d’acheter quelque chose … si vous en avez vraiment besoin ou pas. Demandez-vous, avant de consulter une application sur votre téléphone ou un site web sur votre ordinateur … si vous le faites pour aider les autres ou pour combler un « besoin » que vous n’avez pas besoin de satisfaire. Demandez-vous, lorsque vous interagissez avec quelqu’un d’autre, si vous lui montrez un profond respect et de l’appréciation, si vous êtes concentré sur le fait de l’aider ou de vous protéger.

Demandez-vous, régulièrement tout au long de votre journée, si vous avez tout ce dont vous avez besoin. Je pense que vous constaterez que c’est le cas, et en appréciant ce fait plus souvent, vous pouvez voir que c’est un vrai miracle.

Credit photo : drapelyk

Tags: , , , , , ,

9 commentaires on Tout ce dont vous avez besoin, vous l’avez déjà

  1. Letizia dit :

    L’art d’apprécier, c’est un travail au quotidien. J’ai appris à le faire avec ma pratique du yoga, dans mes meditations et mes visualisation. Aujourd’hui, j’arrive à le faire dans les tâches du quotidien même dans celles qui ne me plaise pas. Pas encore tout le temps, mais petit à petit, ca viendra. Ca change toutes les perspectives et ca permet de se sentir bien. Abraham-Hicks aussi parle de l’art d’apprécier. Apprécier son coussin, son café, une conversation, apprécier ce qui nous ennuie pour ce que ça nous apprend. Merci pour cet article.

    • Frédéric Valade dit :

      Bravo pour ton commentaire chère Letizia…
      C’est très positif.
      Bonne continuation dans cette énergie.
      Frédéric.

  2. ianik dit :

    lire cet article au réveil ,me rappelle à quel point chaque jour est une bénédiction. merci

  3. Ribes dit :

    Bonjour
    il est vrai que nous vivons quelquefois plus dans le secondaire que dans le primaire oubliant la chance de posséder les fondamentaux pour notre équilibre de vie.
    Je suis souvent sidéré par la dominance du sourire sur les visages dans les pays pauvres africains à contrario des pays occidentaux ou la frustration se lie de part le besoin de combler un manque de matériel, se comparant sur les réseaux sociaux.

  4. Bel article Olivier qui résonne dans ma vie actuelle ! Ayant changé le “Je n’ai pas assez” pour ” j’ai suffisamment ” avec gratitude pour chaque journée, je viens d’acquérir un appartement qui me convient à 99% pour un budget minimal ! Merci la vie !

  5. Lovely Decembre dit :

    Je voudrai avoir un vrai conseiller une personne qui m ecoute et qui me donne espoir

  6. anne dit :

    bonjour Olivier,

    Je commence à vivre sans angoisse ,c’est très nouveau pour moi et tes articles sont le déclencheur ,celui ci en particulier , merci et STP n’arrête pas .

  7. Louis dit :

    <> je vien de comprendre

    ”;!–“=&{()}

    • Nouris dit :

      C’est quoi que tu vien de comprendre
      [img]https://lh5.ggpht.com/UxhAlm7oD9I3NnuwymJ-2NrSD7IKbu4MvorTOnSeaDWi6-k3kFgCBXmLKULmuvs81w=h900[/img]

Laisser un commentaire

44 Partages
Partagez44
Tweetez