Changez_Votre_VieNote : cet article est une traduction de l’article An Overlooked Factor in Creating Positive Change de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

J’ai créé plus de changements positifs au cours des 11 dernières années que je ne pourrais compter : de la santé et du fitness à la pleine conscience et au bonheur ; de la productivité et du budget au désordre et aux relations.

Il y a beaucoup de facteurs qui sont incroyablement importants dans la création de tout changement positif : commencer doucement, adopter des petites étapes tout au long du chemin, trouver la motivation et la responsabilité, trouver le soutien des personnes qui vous entourent (ou les trouver en ligne), apprendre à remarquer consciemment vos envies pour les arrêter.

Tous ces points sont très importants. Mais il y a un autre facteur que la plupart des gens négligent : comment vous vous sentez par rapport au changement.

C’est ce que j’ai appris dans la décennie depuis que je fais cela, pour moi et pour aider d’autres personnes :

  • Si vous n’êtes pas d’humeur à adopter des petites étapes dont vous aurez besoin pour faire le changement, vous allez probablement procrastiner. Même chose lorsque vous êtes trop fatigué.
  • Si vous vous sentez enthousiaste pour le changement, vous prendrez les mesures.
  • Si vous ratez deux ou trois jours, vous allez vous sentir découragé et vous seriez susceptible de ne plus vouloir y penser. Nous sommes très doués pour éviter de penser à des choses inconfortables.
  • Si vous pouvez entretenir la bonne sensation, vous allez former une habitude ou faire le changement que vous voulez.
  • D’autres personnes peuvent vous décourager, ou au contraire vous encourager. Cela fait une grande différence.
  • Nous pouvons parler à nous-mêmes (dans nos têtes, ce que j’appelle « le dialogue intérieur ») d’une manière positive, encourageante, ou nous pouvons nous parler de façon négative et décourageante.
  • C’est facile de rester coincé dans une humeur négative, où vous ne pensez pas que vous pouvez le faire et renoncer à vous en occuper. Nos esprits tendent vers le négatif. Nous résistons à chaque fois que nous pensons au changement.
  • C’est aussi possible d’emprunter une voie positive, où vous vous sentez bien concernant les changements et que vous souhaitez continuer. Ceci est incroyable. Mais ça ne dure pas pour toujours, alors vous devez être conscient de ce que vous ressentez.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les meilleures astuces pour se motiver - 16

Vous pouvez voir d’après tout ce qui précède comment votre attitude, votre humeur, et votre sentiment concernant le changement sont importants. Vous pouvez voir que cela est affecté par la manière dont vous vous sentez chaque jour, par votre fatigue et le niveau de stress, par la manière dont les autres vous encouragent ou vous découragent, et la manière dont vous parlez à vous-même.

Alors, en mettant tout cela ensemble, parlons de certaines actions que vous pouvez adopter pour mieux améliorer cette compétence négligée.

Comment être formidable en se sentant formidable

Il n’est pas possible de se sentir toujours positif et optimiste. Je ne le recommande même pas – beaucoup d’entre nous essayent de bloquer ou d’éviter tout sentiment négatif quel qu’il soit, et cela signifie que nous rejetons toute une série de sentiments. J’avais l’habitude d’adhérer à cette idée, mais maintenant j’ai laissé tomber. Je me laisse sentir découragé, triste, frustré, irrité – et j’accepte ces parties de moi-même au lieu de les rejeter.

Ceci dit, vous pouvez prendre des mesures pour vous mettre dans l’ambiance pour des changements positifs. Il est utile d’être conscient de votre humeur et de l’effet que celle-ci a sur vous.

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre :

  • Pratiquer la pleine conscience de vos sentiments et le dialogue intérieur. Lorsque vous procrastinez ou vous résistez à prendre des mesures et que vous savez que vous devriez les prendre, tournez-vous vers vous-même et remarquez comment vous vous sentez. Êtes-vous fatigué, découragé ou stressé ? Vous vous dites des choses comme « je peux le faire plus tard » ou « je mérite une pause » ? Prenez conscience de ce qui se passe à l’intérieur de vous et comment il vous affecte.
  • Acceptez votre humeur. Au lieu de rejeter ou d’éviter vos sentiments découragés, il suffit de rester avec eux. Soyez un bon ami pour eux. Notez que vous avez des difficultés, et donnez-vous de l’amour. De cette façon, vous développez une confiance en vous-même, et vous voyez que l’humeur n’est pas une raison pour paniquer, ce n’est qu’un sentiment passager.
  • Apprenez ce qui vous met dans une humeur positive. En pratiquant la pleine conscience, vous pouvez voir que certaines activités vous mettent le cafard, tandis que d’autres peuvent vous mettre de bonne humeur. Pour moi, sortir faire une promenade ou faire une séance d’entraînement me fait toujours du bien. Prendre une douche, prendre une tasse de thé, et méditer sont d’autres activités tout aussi excellentes pour moi.
  • Trouvez de l’encouragement. Entourez-vous de personnes qui vous soutiennent, qui vous poussent à agir, et vous donnent des sensations positives. Lorsque vous avez un ami comme ça, passez un moment avec lui. Traînez moins avec les personnes négatives. Moi je trouve qu’elles me sapent le moral. Consultez les communautés en ligne si nécessaire.
  • Soyez attentif lorsque vous ratez deux ou trois jours. C’est une zone dangereuse, je trouve. Rater une journée n’est pas une grande affaire, mais rater deux jours vous rend souvent découragé et les gens abandonnent à ce point. Demandez de l’aide à vos amis si vous avez raté deux jours. Prenez le plus petit pas pour vous lancer de nouveau.
  • Prenez de petites mesures positives. Lorsque j’ai le cafard, les plus petites mesures positives sont tout ce dont j’ai besoin pour me mettre dans une bonne humeur positive pour prendre plus de petites mesures positives. Identifiez la plus petite mesure que vous pouvez prendre, et mettez-y tout ce dont vous avez besoin.
  • Soyez indulgent. Vous allez mettre la pagaille. Nous le faisons tous. C’est pas grave – ce n’est pas un processus linéaire et simple, mais un désordre. Il y a l’apprentissage, il y a les faux pas, il y a beaucoup de démarrages et d’arrêts. Voilà comment fonctionne la vie, soyez moins attaché à faire les choses parfaitement et soyez plutôt reconnaissant de les avoir faites tout court.
  • Trouvez de la joie à chaque étape. Vous ne faites pas cela pour atteindre une destination fantastique à la fin. Chaque pas positif peut être en lui-même une joie, un endroit pour sourire, respirer et trouver la gratitude. Quelle merveilleuse chose d’être là où vous êtes !
Les lecteurs de cet article ont également lu :  30 choses à faire pour éviter de sombrer dans un ennui mortel au boulot

En fin de compte, rien de tout cela n’est facile. Mais en éclairant ce processus, nous pouvons le prendre d’une zone négligée qui nous retient, à quelque chose que nous explorons avec curiosité et émerveillement.

Crédit Photo : Stockpics

Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez