Cet article a été rédigé par Roy Pallas du blog le dessin

apprendre à dessiner avec votre cerveau droit

À la fin de cet article,

  • Vous aurez une méthode en 5 jours pour devenir plus zen grâce au dessin, vous apprendrez que l’art n’est pas réservé à des gens talentueux de nature, ainsi que les bienfaits d’une pratique régulière sur le plan mental.
  • Vous saurez également 3 règles pour tenir une habitude facilement.
  • Vous apprendrez les 5 bienfaits et demi de la pratique du dessin.
  • Et accessoirement 4 bonnes adresses de restaurant à Cracovie.

Une petite précision avant de commencer, il ne s’agit pas de dire que de dessiner est LA méthode pour rester zen en toutes circonstances, mais simplement que c’est un moyen artistique et plaisant de se relaxer.

Pourquoi se préoccuper d’apprendre à dessiner ?

Peut-être qu’en ce moment vous êtes stressé à cause des nombreuses tâches liées au quotidien, que vous trouvez que vous n’arrivez pas à gérer vos émotions et que vous n’arrivez pas à tenir les habitudes sur la durée pour changer votre vie.

J’ai trouvé ces solutions lorsque je me suis mis à voyager. J’ai quitté la Nouvelle-Calédonie à l’âge de 20 ans pour faire des études d’arts plastiques en France. 3 ans après l’obtention de mon master, je suis parti sur les routes. Je suis allé d’abord à Malte puis en Pologne en ayant ma vie dans 2 valises.

Ce n’était pas toujours rose, vous imaginez bien qu’en ne parlant pas la langue il peut arriver beaucoup de choses imprévues !

apprendre à dessiner roy

Cependant, c’est en conservant l’habitude de me lever tôt le matin et de dessiner un peu chaque jour, de me faire une séance tranquillement ici et là que j’ai pu conserver un état d’esprit clair pour gérer les imprévus (et me faire quelques amis).

Mais voilà, peut-être que vous vous dîtes que vous n’avez pas de talent pour le dessin, que vous n’étiez pas bon dans cette activité à l’école et que vous avez arrêté définitivement. Ou peut-être que vous appréciez dessiner par le passé, mais que vous avez délaissé cette passion pour faire vos études comme cela arrive souvent. Ou que vous êtes maintenant à la retraite et que vous souhaitez renouer avec cette activité.

Dans tous les cas, il vous faut une méthode simple ! Une méthode qui va vous permettre de comprendre que de dessiner, ce n’est pas si difficile, et qui vous permet de recevoir les bénéfices de cette activité.

Vous avez certainement déjà admiré de somptueux tableaux dans les musées, vu des reportages sur des artistes dont on dit qu’ils ont un don.

« Je ne sais pas dessiner donc je n’ai pas de talent ». Et si les deux n’étaient pas liés ?

Et si l’art s’apprenait comme n’importe quelle autre activité, grâce à une séquence d’étapes logiques qui se suivent ?

Le dessin est un tour de magie qui possède un truc, et tout le monde peut l’apprendre.

La méthode la plus simple pour commencer à dessiner

Pour cela je dois vous parler d’un livre qui a révolutionné la pédagogie artistique. Un jour Betty Edwards, artiste et professeure, en dessinant sur un tableau devant ses élèves, s’est rendu compte qu’elle avait du mal à tenir un discours en même temps qu’elle traçait son illustration…

Lorsqu’elle dessinait, il lui était plus difficile de s’exprimer en parole simultanément.

Elle s’est renseignée sur les études cognitives du docteur Roger Sperry qui a énoncé le principe des hémisphères du cerveau. Si vous vous intéressez au développement personnel, le principe des cerveaux gauche/droit doit vous être familier.

À partir de ce principe, Betty Edwards a créé la technique du “dessin grâce au cerveau droit”. Cette méthode est enseignée dans les ateliers d’art et est devenue un incontournable. Le livre quant à lui en est à 2.5 millions d’exemplaires vendus.

Et c’est un ouvrage très demandé dans les bibliothèques, personnellement j’ai attendu 3 mois après l’avoir réservé à la médiathèque de Toulouse pour le lire… Pour vous épargner cette attente, vous pouvez retrouver une petite chronique du livre dessiner grâce au cerveau droit sur mon blog.

On peut résumer les fonctions des hémisphères ainsi :

  • Le gauche est le siège de la logique, de la parole, du calcul et organise les informations en séquence.
  • L’autre le droit est créatif, a une perception globale des choses, fonctionne sur le mode intuitif et sur l’immédiateté.

dessiner avec le cerveau droit

Vous l’avez deviné, dessiner est une activité qui fait appel aux compétences de l’hémisphère droit du cerveau.

Les gens qui savent dessiner depuis tout jeune utilisent plus naturellement l’hémisphère droit que le gauche. Tous les enfants en fait savent dessiner, mais c’est durant la période où la logique scientifique et la lecture sont enseignées à l’école que les jeunes « basculent » sur le mode de pensée de cerveau gauche. Et dans le même temps, ne font plus appel aux compétences nécessaires pour dessiner.

Ils ont basculé sur un mode de pensée de l’hémisphère gauche.

La bonne nouvelle est qu’il est possible d’apprendre à revenir sur ce que l’auteure appelle le “mode-D” du cerveau en quelques exercices !

Les bénéfices d’une pratique du dessin

Après des expérimentations sur elle-même et ses élèves, l’auteure a créé une série d’exercices et a permis à des personnes qui pensaient ne pas avoir de talent, d’apprendre à dessiner en 5 jours !

De plus, les étudiants ayant nouvellement appris à dessiner ont eu des bénéfices sur leur état d’esprit global.

Betty Edwards résume cette amélioration en 5 principaux bienfaits :

  • La capacité de concentration sur l’exécution d’une tâche
  • Être à la fois calme sans aucune anxiété, mais plein d’énergie
  • La confiance de pouvoir exécuter la tâche ou l’activité
  • Se sentir vivifié après la séance de dessin
  • Le fait de penser en images qui est plus apaisant que les opérations non visuelles (type calcul)

J’ajoute que la réalisation d’un objet manuel donne une bonne estime de soi. Même si le résultat n’est pas parfait, sa seule création est enthousiasmante !

Maintenant que vous connaissez les 5 bienfaits du dessin sur le cerveau, voyons les étapes de cette méthode ! Et après on va prendre le petit-déjeuner Sourire=

Comment devenir un dessinateur en 5 jours ?

Voici les compétences qu’il faut pour apprendre à dessiner avec cette technique et devenir plus zen et créatif au quotidien :

  • Percevoir les contours
  • Percevoir les rapports de proportions
  • Percevoir les angles
  • Percevoir les ombres
  • Percevoir les espaces vides

Vous vous attendiez à trouver « perspective » ou « dégradé » dans la liste ? 😉

Si vous développez toutes ces compétences, vous saurez dessiner n’importe quoi et comprendrez même comment peindre. À titre d’exemple, l’illustration au début de l’article a été faite le 20 novembre, après 10 jours de pratique d’aquarelle en autodidacte.

Voici ma première aquarelle du 10 novembre.

apprendre aquarelle

Maintenant que vous avez vu que les étapes sont simples, je vais vous donner un programme pour acquérir progressivement ces compétences (et par là, même développer votre volonté de suivre des habitudes).

Je vous encourage à réaliser ces petits croquis le matin au réveil. Pas de panique si vous croyez ne pas avoir le temps, j’ai pensé à vous aider à vous en ménager un peu plus loin dans l’article.

Si vous vous êtes intéressé à comment être plus productif, vous connaissez peut-être l’ouvrage Miracle morning d’Hal Elrod ?

Dans ce livre, l’auteur explique qu’après s’être levé il est très agréable de se ménager 5 minutes de silence pour méditer et permettre au cerveau de transiter de la phase de sommeil à l’éveil. Au passage Léo Babauta, l’auteur du blog zen-habits a pour habitude de se lever à 4h du matin.

Personnellement lorsque j’ai commencé à appliquer les conseils du livre the miracle morning j’ai remplacé les 5 minutes de silence par 5 minutes de dessin.

Comme l’explique Betty Edwards, dessiner est une manière de méditer, comme n’importe quelle activité dans laquelle on se plonge. On reconnaît cet état car dans ces moments on perd la notion du temps (« il est déjà 6h ?! ») Ça vous est déjà peut-être arrivé.

Après quelques jours je passais à 2h de dessin chaque matinée. Ceux-ci ont été publiés sous la forme d’articles sur mon blog pendant 6 mois entre 2015 et 2016.

Vous n’êtes pas rédacteur pour un blog d’art je suppose donc 5 minutes est amplement suffisant pour vous.

Zen et créatif pour les personnes qui n’ont pas le temps

L’auteur du livre art before breakfast Danny Gregory, alors qu’il travaillait comme un forcené chaque semaine pour son activité informatique et parce qu’il ne pouvait plus supporter de ne pas avoir de moments pour lui-même (et faire autre chose que de programmer), s’est donné le défi de se remettre au dessin.

Mais comment a-t-il fait s’il avait aussi peu de temps ? Vous avez peut-être deviné grâce au titre du livre !

Il s’est ménagé des séances de 5 minutes le matin durant son petit déjeuner pour travailler chacune des compétences du dessin grâce au cerveau droit, en utilisant son bol de céréales et sa tasse de café comme modèle.

Pas besoin de modèles très spectaculaires pour s’entraîner, au contraire dessiner des objets du quotidien permet de porter un nouveau regard sur eux et de les redécouvrir.

modèles simples vignette

OK, mais il ne suffit pas de le faire une fois mais de se créer une habitude. Vous devez peut-être penser “comment faire si je n’ai pas de volonté ?”

Dans ce cas voici 2 règles pour dessiner régulièrement (et au passage comment tenir toutes les habitudes quotidiennes facilement) :

  • Règle 1 : Coupler la nouvelle habitude à une déjà bien ancrée (comme le petit déjeuner par exemple)
  • Règle 2 : Commencer petit en dessinant 5 minutes chaque jour
  • Règle 3 : Commencer petit (oui encore) en dessinant sur un format 5x7cm

Le programme du dessinateur gourmand

Maintenant que vous savez que les artistes ne sont pas des êtres venus d’une autre planète et qu’il est possible de tout à chacun de développer les compétences pour devenir créatif avec les habitudes, je vous propose un petit défi.

Chaque jour pendant une semaine vous allez faire les exercices ci-dessous. Vous pouvez le faire durant vos petits-déjeuners ou durant vos pauses. Guidé par mon professionnalisme et ma gourmandise, je me suis rendu chaque jour dans un restaurant pour rédiger cet article.

Lundi : Percevoir les contours

Pour commencer la semaine, je me suis déplacé dans un de mes cafés préférés de Cracovie : le “bonjour ça va”.

On commence par la perception des contours.

Voici l’exercice, vous allez vous mettre devant votre assiette et allez dessiner les contours des objets dans votre vignette. Vous ne vous préoccupez pas de la perspective, ne cherchez pas à ajouter des détails, mais juste de tracer les contours.

C’est la forme la plus basique, simple et pure du dessin. Retrouvez votre âme d’enfant pendant 5 minutes et appréciez Sourire

apprendre à dessiner les contours

Mardi : Percevoir les distances et proportions

Le lendemain, je reviens dans le même café me commander une part de tarte.

L’exercice aujourd’hui est de prendre conscience des proportions entre les objets. Pour cela on va utiliser la technique de la visée au crayon.

Qu’est-ce que c’est ? C’est simplement le fait de prendre un objet en mesure avec son outil (ou entre ses deux doigts) et de reporter cette unité sur les autres objets pour connaître les proportions.

Concrètement ici je prends comme mesure de référence la tarte et je reporte sa dimension sur les autres objets. Ici on ne cherche pas à être le plus précis possible, simplement à avoir une idée des dimensions de chaque élément par rapport aux autres.

Voici les correspondances que j’ai trouvé :

  • Le verre est égal à une unité de tarte (la double flèche orange)
  • La largeur de l’assiette est égale à deux unités de tarte
  • La hauteur de l’assiette est égale à un peu plus d’une unité de tarte

Ne vous inquiétez pas si cela vous paraît peu naturel, cela viendra avec la répétition.

Ensuite vous reportez ces mesures dans votre petite vignette puis dessinez les objets.

percevoir distance proportions dessin

Mercredi : Percevoir les angles

Pour cet exercice vous allez simplement apprendre à déterminer les angles. C’est important puisque cela va vous permettre de correctement articuler les formes dans l’espace en fonction de la distance qui vous sépare d’eux et de créer l’illusion de profondeur.

Pour cela vous allez tracer le plan au sol de chaque objet.

Vous regardez la direction de l’élément, et vous allez étendre le contour qui est en contact avec le support (ici la table). Pour vous y aider, vous pouvez tracer une ligne horizontale au milieu de votre dessin ou prendre les parallèles du cadre comme référence. Sur le modèle réel, les bords de la table peuvent jouer ce rôle.

Ensuite vous représentez simplement les emplacements des objets sous forme géométrique dans votre dessin. Éventuellement vous pouvez dessiner les objets en contour pur (exercice du lundi) pour compléter le schéma.

percevoir les angles

Jeudi : Percevoir les ombres

Pour dessiner un croquis rapide, vous devez faire le tri des éléments qui permettent de reconnaître votre modèle et faire abstraction du reste. Pour cela vous devez simplement vous concentrer sur les ombres. Dans cet exercice vous les tracez afin de rendre le maximum d’informations sans avoir à tout dessiner.

Reconstruire un modèle d’après les ombres qui sont disposées est également très intéressant pour celui qui regarde le dessin. Puisqu’il a l’impression d’être devant une sorte de puzzle qu’il doit reconstituer mentalement.

Donc dans un premier temps vous allez dessiner les contours des ombres portées (celles qui sont projetées sur le support) qui sont les plus simples à retranscrire en dessin (illustration du centre). Ensuite avec un peu de pratique vous allez également chercher à placer les ombres propres (qui se trouvent sur les objets) (illustration à droite).

Cet exercice ainsi que le suivant vous faciliteront l’apprentissage de la peinture.

percevoir les ombres

Vendredi : Percevoir les vides

Aujourd’hui je vous emmène dans un restaurant du quartier de Kazimierz. Si j’ai choisi cet endroit, ce n’est pas pour le buffet à volonté du matin (quoique…), mais parce que l’exercice du jour va porter sur « la perception des vides ». Vous savez certainement ce qu’est un espace vide, mais la question que vous pouvez vous poser est « comment dessiner un espace vide s’il n’y a rien justement ? »

Eh bien tout simplement en envisageant ces espaces comme s’ils étaient matériels. Donc en dessinant autour de l’objet. Concrètement c’est de représenter le fond pour faire apparaître les objets sous forme de silhouette comme vous le voyez sur l’illustration. Au passage les tables noires et la vaisselle blanche aident beaucoup pour cet exercice.

percevoir les vides

Et bien sûr après chaque séance, vous pouvez vous récompensez avec le délicieux petit-déjeuner Sourire

Comment aller plus loin avec le dessin ?

Maintenant vous connaissez les techniques pour dessiner. Vous êtes capable de faire appel à votre hémisphère droit pour devenir plus créatif, être plus serein au quotidien. Comme Élisabeth, élève de mon cours de dessin, vous pouvez vous amuser à croquer durant vos promenades vous aussi. Il est également très apaisant de faire des séances de dessin durant ses voyages pour conserver un souvenir de ses sensations.

Est-ce que vous avez déjà pratiqué une activité artistique et peut-être avez quelques expériences à partager à moi et Olivier ? Si oui vous pouvez les écrire dans les commentaires ci-dessous ! Sourire

Roy Pallas du blog le dessin

Références :

HELROD Hal, The Miracle Morning, first, 2016, 170 pages

GREGORY Danny, Art before breakfast, Chronicle Books, 2015, 160 pages

EDWARDS Betty, Dessiner grâce au cerveau droit, Mardaga, 4eme édition, 2014, 320 pages

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

méthode coué

Tags: , , , , , , ,

6 commentaires on Zen en 5 jours en dessinant avec votre cerveau droit

  1. Ogier DOLLÉ dit :

    Article super illustré et on voit que l’auteur y a consacré du temps.

    Cet article m’a motivé à me mettre à dessiner.

    J’enregistre d’ailleurs le lien pour y revenir prendre de l’inspiration !! 🙂

    Merci beaucoup Roy !

    • Roy dit :

      Merci beaucoup Ogier ! Oui les illustratrions m’ont prises 3 fois le temps de rédaction de l’article 🙂 « Motivation » et « inpiration » c’est ce que je voulais transmettre au travers de ces lignes (de crayons) 😉

  2. Marina dit :

    Bonjour et merci à Roy pour cet article généreux et très fouillé.

    J’apprécie qu’on encourage au dessin, d’autant que j’ai pu en constater moi même les bénéfices.

    Les activités manuelles en général devraient être promues alors qu’elles facilitent ce recentrage, cette absorption dans l’instant et permettent de développer des talents plus intérieurs comme l’intuition. C’est ce que j’ai observé.

    Même si je ne fais pas vraiment dans le figuratif en lui préférant un dessin plus « libre » comme la création et construction de mandalas par exemple, le fait est que dessiner contribue à nourrir cet art de vivre plus Zen, en nous décollant des remous de surface de nos existences.

    • Roy dit :

      Hello Marina ! Ah oui je n’ai pas parlé des dessins abstraits du type « zentangle » ou « mandalas ». Ce sont des motifs prisés pour les coloriages d’ailleurs et à raison d’ailleurs ! C’est très reposant à faire 🙂 Merci pour ce commentaire très généreux également !

    • Roy dit :

      Salut Mary, content que mon article ait pu t’aider à « sortir ce truc » de ton cerveau ! Ce devait être un peu encombrant j’imagine 😉

  3. mary dit :

    quand je lis cet article Je me suis senti passionnément dessiner quelque truc qui est dans mon cerveau ça fais longtemps merci bcp je vous félicite

Laisser un commentaire

7 Partages
Partagez7
Tweetez