personnes débordéesBeaucoup d’entre nous nous sentons débordés par tout ce que nous devons faire, et cela peut être très stressant.

J’aimerais partager trois pratiques avec vous afin de vous aider à passer du statut de personne constamment débordée à un état de contrôle.

Vous ne pouvez pas éliminer de votre vie le stress, l’anxiété ou l’impression d’être submergé, et vous ne devriez même pas chercher à le faire. Toutefois, vous pouvez les considérer comme de merveilleuses opportunités pour faire des choses incroyables qui vous aideront dans tous les domaines de votre vie.

Lorsque vous vous sentez débordé, stressé ou anxieux… vous pouvez exécuter l’une de ces trois pratiques :

  1. La pratique de la formation dans l’incertitude. Lorsque vous vous sentez stressé ou débordé, cela découle d’un sentiment d’incertitude. Nous ne savons pas comment les choses vont se passer, nous nous inquiétons de ne pas pouvoir tout faire, nous ne savons pas comment procéder pour gérer tout cela, nous ne savons pas si nous sommes assez bons pour gérer tout cela. L’incertitude. Notre esprit n’aime pas ce sentiment, et nous devons chercher à mettre les pieds à un endroit stable, quelque chose de solide, de sûr ou de rassurant. Malheureusement, la vie ne nous donne jamais cette certitude. Nous sommes donc toujours dans la précipitation, essayant de faire face à l’incertitude en faisant tout ce que nous pouvons, en établissant des listes, en trouvant le logiciel ou le système parfait, en nous adonnant à des distractions. Au lieu de cela, nous pouvons former nos esprits à s’accorder avec l’incertitude, et progressivement devenir plus à l’aise dans cet état. C’est seulement alors que nous pourrons être en paix au milieu du chaos.
  2. La pratique de l’abandon. Nous sommes stressés parce que nous sommes attachés à quelque chose. Nous souhaitons tout faire, nous accordons de l’importance à l’avis des autres sur nous, nous nourrissons l’envie d’atteindre un objectif ou de respecter un délai ou encore de parvenir à un résultat donné. Nous sommes stressées parce que nous accordons de l’importance à notre image. Qu’adviendrait-il si nous pouvions abandonner ces attaches pour vivre simplement l’instant présent ? Les choses deviendraient soudainement plus faciles. Par chance, lâcher prise est une chose que nous pouvons faire.
  3. La pratique d’une seule activité. Nos esprits sont stressés et débordés parce que nous pensons à notre avenir incertain… mais que se passerait-il si nous apprenions à avoir foi en l’instant présent ? Qu’adviendrait-il si au lieu de céder au stress, nous plongions complètement dans l’activité qui nous attend ? Il s’agit en fait d’une pratique de l’abandon, et c’est aussi une pratique qui consiste à être totalement présent, de corps et d’esprit. Contentez-vous de rester pleinement concentré sur l’activité que vous effectuez, juste une seule activité. Lisez juste cette publication. Répondez juste à ce courriel. Lavez juste ce plat. Contentez-vous de rester pleinement concentré comme s’il s’agissait de la seule activité, la tâche la plus importante au monde, parce qu’elle l’est.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les sales petits secrets des blogueurs sur la productivité

Ce sont toutes des pratiques transformatrices, et vous pouvez les pratiquer l’une après l’autre (dans l’ordre susmentionné, très probablement).

Chacune d’entre elles ne dure qu’un instant, mais elle peut transformer votre univers. Essayez-les, avec de l’amour dans le cœur, et voyez une profonde confiance en vous commencer à se former.

Note : cet article est une traduction de l’article Three Practices for the Overwhelmed, Stressed, Anxious de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Tags: , , , , ,

Un commentaire on 3 pratiques pour les personnes débordées, stressées et anxieuses

  1. Guillaume dit :

    Bonjour,
    merci beaucoup pour cet article fort interessant. Cependant, je trouve qu’il manque quand même un éléments important réducteur de stress et d’anxiété, notamment professionnel (mais c’est aussi valable pour le personnel) : la pratique d’un système d’organisation fiable.
    En effet, le plus gros stress vient souvent de la façon dont nous gérons nos engagements. Alors effectivement, face à cela nous pouvons pratiquer l’abandon (pas terrible comme approche à mon sens), ou la mono activité, mais tant qu’on aura pas clarifié ses pensées et pris les décisions, notre cerveau ne lâchera pas l’affaire. Ainsi, avec un travail sur ses priorités, et la mise en place d’un système d’organisation approprié, cela réduira grandement le stress lié à la montagne de choses à faire.
    Excellente journée ! 

Laisser un commentaire