côté obscurNous avons tous un côté (ou plusieurs côtés) que nous ne voulons pas dévoiler aux autres. Vous pourriez considérer cela comme votre côté obscur, ou le Gollum qui sommeille en vous (comme l’appelle mon ami Adam).

Cette facette de votre personne peut se manifester par le fait que vous cédez à la procrastination, passez énormément de temps sur un site ou un jeu, fumez ou buvez beaucoup, êtes jaloux, peu généreux, critique envers les autres, déprimé ou solitaire.

Ce ne sont généralement pas des vices que nous voulons que les autres voient. Toutefois, que se passerait-il si nous essayions d’embrasser le Gollum qui sommeille en nous ? Qu’adviendrait-il si nous apprenions à aimer notre côté obscur ?

Cette attitude va tellement à l’encontre de notre approche habituelle qu’elle peut sembler impossible. Aimer le Gollum à l’intérieur de nous ? C’est absurde ! Généralement, nous voulons le cacher, nous en débarrasser, nous soigner nous-mêmes et oublier tout de ce qui le concerne.

Et si, au lieu de cela, vous essayiez de :

  1. Parler à quelqu’un d’autre de votre côté obscur, laissant ainsi entrer quelques rayons de soleil dans cette partie sombre de votre vie.
  2. Être plus indulgent envers vous-même, et observer cette facette de votre personnalité avec des yeux aimants. Vous êtes peut-être fatigué et avez grand besoin de repos, peut-être êtes-vous triste et voulez être soulagé de ce sentiment. Vu sous cet angle, notre côté obscur n’est pas mauvais, c’est plutôt une façon aimante (mal orientée) de nous soulager de nos difficultés.
  3. Essayez de faire preuve de compassion plutôt que d’être dur envers vous-même à ce sujet. Si vous pouvez souhaiter la fin de vos difficultés, et vous témoigner un peu d’amour, peut-être que votre côté obscur ne devrait pas être perçu comme étant une si mauvaise chose, mais plutôt comme une nouvelle expérience de vie que vous devriez aimer.
  4. Quand vous commencez à aller vers votre côté obscur, marquez une pause à ce niveau et accordez-vous la permission de ressentir toute la douleur que vous ressentez, plutôt que de suivre votre chemin habituel caractérisé par l’insensibilité ou la fuite. Demeurez dans cette douleur, ressentez-la pleinement. Plongez-vous dans cette douleur, avec curiosité et amour.
  5. Moquez le Gollum qui sommeille à l’intérieur de vous en parlant de lui aux autres avec humour. C’est juste une autre partie de vous, il n’y a pas de quoi avoir honte. Le fait de l’admettre face aux autres les aide à se connecter à vous de façon plus intime et sincère. Possédez cette facette de votre personnalité, embrassez-la.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Un guide pour échapper au Matérialisme et Trouver le Bonheur

Cela ne nous « guérira » de rien, mais c’est une façon plus tendre, plus aimante de nous voir nous-mêmes et de faire face aux difficultés auxquelles nous sommes confrontés. Je vous encourage à essayer d’aimer ce côté de votre personne, tout comme j’essaie aussi de le faire.

Note : Cet article est une traduction de l’article How to Love Your Dark Side de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire