changer vos habitudes alimentaire

Beaucoup d’entre nous sont pris dans le piège de nos vieux systèmes alimentaires.

En effet, nous ne sommes peut-être même pas conscients des tendances, mais nous savons que :

  1. Nous aimerions être en meilleure santé ou être plus minces.
  2. Nous avons du mal à changer notre régime alimentaire.
  3. Nous n’avons aucune idée de comment le changer.

Certes, il s’agit d’une bonne prise de conscience ! Cela signifie que nous devons nous humilier et trouver un moyen de nous mettre dans un mode d’incertitude et de gêne afin de changer.

Voici certaines habitudes alimentaires qui sont difficiles à changer :

  • Le grignotage de la malbouffe
  • Les boissons sucrées comme les sodas ou les cafés sucrés de Starbuck
  • Faire la bringue le soir
  • Trop manger et faire des choix pas sains, puis le regretter
  • Avoir besoin d’aliments réconfortants lorsque vous êtes stressé ou déprimé
  • Commencer à boire et ensuite manger de la pourriture

Ainsi que d’autres, bien évidemment. Ce ne sont que quelques exemples courants. Vous voyez-vous dans l’un de ces exemples ? Y en a-t-il d’autres que vous ignorez toujours, mais qui vous gardent enfermés dans un mode de vie moins sain ?

Si vous êtes prêt à faire un changement, regardons ensemble comment changer nos habitudes alimentaires.

Ce qui nous bloque

Avant de commencer à regarder comment changer les régimes, jetons un coup d’œil sur les obstacles les plus fréquents. Ne vous laissez pas décourager par cette liste ! Changer est quelque chose de tout à fait possible comme le prouve ma propre expérience. J’ai complètement changé mon régime alimentaire bien que je ne sois en aucun cas parfait. J’ai confiance en ma capacité à changer mes habitudes si j’ai l’envie de le faire.

Voici la liste de quelques obstacles fréquents :

  • Être motivé par la culpabilité, la peur et le regret : les études montrent que ces motivations sont très communes et ne donnent pas un bon résultat. Au fait, le changement qui persiste et celui qui est motivé par une attitude positive et une motivation personnelle.
  • Des objectifs vagues ou trop nombreux : si vous avez un plan plus spécifique, à la place de « manger plus sainement », cela est susceptible de fonctionner. Si vous essayez de changer trop de choses à la fois (sport, régime, méditation, désencombrement, procrastination !), votre énergie sera réduite et votre discipline limitée.
  • Se priver : si vous suivez un régime et vous le sentez comme étant un sacrifice et une privation, vous ne pourrez pas tenir longtemps. Au lieu de cela, mangez des aliments à haut volume, comme les légumes et les haricots qui vous rassasient, et des aliments sains mais délicieux comme quelques morceaux de chocolat noir, des fruits rouges, du thé relaxant et un verre de vin rouge. Faites en sorte qu’il soit un style de vie merveilleux plutôt qu’une auto-flagellation.
  • Ne pas avoir de moyens pratiques pour y arriver : c’est génial d’avoir un objectif de perte de poids, mais par quels moyens ? La plupart des gens n’ont qu’une vague idée de ce qu’il faudrait faire et cela risque d’être une source de confusion. Il est préférable d’avoir un plan pratique. Vous trouverez plus d’informations dans la section suivante.
  • Trop de choix et de variétés : si vous vous trouviez devant un buffet avec une centaine de plats délicieux, vous seriez probablement tenté de trop manger. La même chose s’applique à la maison ou à tout endroit où nous avons l’habitude de manger. Si vous avez toujours beaucoup de choix, avec des variétés tentantes, vous allez probablement trop manger. Mais si vous alliez quelque part où il n’y aurait qu’un seul choix, et qui de plus est sain, vous feriez probablement beaucoup mieux.
  • Manger à l’extérieur en groupe : manger avec des amis ou aller à des fêtes peut rendre les choses plus difficiles et ce principalement à cause de la raison mentionnée ci-dessus, avoir trop de choix et de variétés. Mais également, parce que nous ne sommes pas conscients de nos choix quand nous parlons avec les gens ou que nous nous sentons obligés de manger comme tout le monde au lieu de faire des choix sains.
  • Résister aux aliments sains : beaucoup de gens n’aiment pas les légumes ou les haricots, les noix brutes et les grains en général. Je connais des gens qui préfèrent mourir plutôt que de manger du riz brun, de l’avoine, du chou frisé ou du lait de soja. Cela représente un obstacle à l’évolution des habitudes alimentaires.
  • Ne pas se rendre compte de ses habitudes : beaucoup de gens ne sont pas vraiment conscients de leurs habitudes alimentaires. Il pourrait être difficile de le comprendre à moins que vous ne soyez obligé de le voir à la lumière claire du jour.
  • Une alimentation saine est déroutante : il y a beaucoup de conseils et tant de choses à apprendre. Pour lutter contre cela, choisissez un régime alimentaire simple et tenez-vous, tout simplement, à un plan simple : les légumes, les fruits, les haricots, les noix ainsi que les grains entiers. Buvez de l’eau, du thé et peut-être un peu de vin rouge. Très Simple !
  • Dépendre de la volonté : si vous êtes obligé de regarder des donuts, ensuite des frites, puis un dessert somptueux … vous vous viderez de votre volonté. Au lieu de cela, changez votre environnement et facilitez-vous la tâche.
  • Ce n’est pas pratique : lorsque vous avez faim et que vous êtes fatigué, stressé ou seul … vous cherchez des solutions de facilité. Au lieu de cela, débarrassez-vous de la malbouffe et prenez des collations pratiques (j’aime les houmous, les carottes, les pommes et les noix crues).
  • Vous pensez que c’est cher : une alimentation saine peut être considérée comme étant super chère. En réalité, elle est peut être encore moins chère : essayez les lentilles ! Une soupe de lentilles avec des pommes de terre ou du riz brun est super bon marché. Ajoutez des légumes verts surgelés et vous avez un repas incroyablement sain et simple pour rien.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  20 choses que j'aurai aimé savoir quand j'ai commencé à faire ma vie

D’ACCORD, on pourrait croire que c’est beaucoup d’obstacles. Mais en être conscient est considéré comme étant la clé. Maintenant que nous les avons vus, parlons de quelques solutions et comment bousculer nos habitudes alimentaires.

Secouer les habitudes

Habituellement, je suis un fan des changements à petite allure, mais dernièrement je me suis rendu compte qu’il serait plus judicieux de donner un bon remaniement à nos habitudes.

Comment le faire ? En nous traçant une ligne à suivre.

Je m’explique : quand nous méditons, en essayant de concentrer notre attention sur notre respiration… cela devient très évident une fois que notre attention se déplace vers une chaîne de pensées.

Sans la ligne tracée sur le sable (permettant d’essayer d’observer la respiration) , il est difficile de remarquer les schémas mentaux d’impatience, de frustration, de dureté, de repli sur nos histoires, de rationalisation, etc. Le souffle est la ligne à laquelle nous essayons de nous accrocher, et la ligne nous aide à voir ce qui se passe.

Alors, créez une ligne à suivre pour les habitudes alimentaires.

Je recommande que votre ligne soit un plan de repas que vous essayerez de respecter pendant un mois.

En essayant de vous en tenir à un plan de repas, il devient très évident que si vous preniez des collations l’après-midi ou des petits déjeuners basés sur des pâtisseries et un latté, vos habitudes commenceraient à devenir évidentes.

Et lorsque vous réalisez que vous pouvez réellement respecter le plan de repas, les habitudes commenceront à s’effondrer. Vous en serez conscient, mais vous n’y serez plus attaché. Vous commencerez à vous libérer.

Voici ce que je recommande :

  • Adoptez un plan de repas simple et sain : choisissez un petit déjeuner sain, un déjeuner sain, un dîner sain et une collation ou deux saines. Utilisez un journal alimentaire en ligne pour voir comment les calories s’additionnent (je vise 250-500 calories en dessous de ma moyenne de maintien afin de perdre du poids). Assurez-vous qu’il soit simple à préparer et basé presque entièrement sur des aliments complets et sains, pas d’aliments transformés. Encore une fois, je mets l’accent sur les légumes, les haricots, les noix, les grains complets et les fruits. D’ailleurs, je choisis un repas sain et le mange pour le déjeuner et le dîner tous les soirs de la semaine et ce pour garder les choses simples.
  • Plan pour les indulgences : ne faites pas de sacrifices ! Inclure des aliments nutritifs délicieux, y compris les indulgences comme le chocolat noir, le vin rouge, le café, les fruits rouges et le thé. Se permettre aussi deux repas ordinaires chaque semaine (ne vous goinfrez pas, juste mangez modérément tout ce dont vous avez envie).
  • Assurez-vous de vous en tenir à votre plan pendant un mois, donnez-vous le temps de changer vos habitudes : relevez le défi de respecter le plan de repas (avec deux repas ordinaires par semaine) pendant un mois. Cela donnera à votre esprit et corps le temps de s’adapter aux nouvelles habitudes
  • Nettoyez votre entourage : gardez la malbouffe en dehors de votre maison. Ajoutez des alternatives saines à vos conforts habituels : des fruits au lieu des sucreries, du maïs soufflé ou des carottes et de l’houmous à la place des frites.
  • Préparez-vous pour que ça soit facile: si vous avez l’habitude de manger le même repas au déjeuner et au dîner tous les jours, préparez-les à l’avance afin qu’ils soient prêts à manger à l’heure du repas.
  • Adoptez  des stratégies pour manger aux restaurants et manger en groupe : si vous devez sortir, faites en sorte que ça soit un de vos repas ordinaires (et n’oubliez pas de manger modérément) ou planifiez à l’avance quel repas vous allez manger. Par exemple, vous pouvez jeter un coup d’œil sur le menu en ligne et savoir que vous aurez une soupe de lentilles avec une salade ou des tacos de haricots noirs avec du guacamole. Si vous allez à une fête, préparez votre nourriture saine et apportez-la à la fête.
  • Donnez-vous du temps pour vous adapter aux nouveaux aliments : si vous n’aimez pas le goût des légumes au début, essayez de les manger tous les jours pendant une semaine. Vous allez commencer à les aimer.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 idées succulentes, faciles et saines pour le petit-déjeuner

Voilà donc le plan : faites un plan de repas simple et sain et respectez-le tous les jours pendant un mois (avec deux repas ordinaires par semaine). Nettoyez votre environnement alimentaire mais ne faites pas un super sacrifice. J’avoue que c’est un peu ennuyeux. Mais si vous vous révoltez contre, cela vous montrera le schéma (vous avez besoin d’excitation dans votre nourriture ! Mais en fait ce n’est pas quelque chose que nous devons obtenir de la nourriture). La nourriture n’est pas du divertissement, elle assure notre subsistance.

Vous commencerez à voir vos habitudes si vous essayez ce programme. Vous deviendrez très conscient des habitudes et échecs contre lesquels vous vous rebellez (ainsi que les raisons), ainsi vous aurez la possibilité de vous concentrer dessus et de les améliorer.

Trouver une alternative fraîche

Que se passerait-il lorsque le mois sera terminé ? Doit-on s’en tenir à un programme de repas à vie ? Non, mais nous pouvons maintenant sortir de nos vieilles habitudes et choisir une nouvelle alternative.

Telle que ? Voici quelques idées alternatives à nos anciennes habitudes :

  • Programmez des repas sains pour toute la semaine.
  • Manger des alternatives plus saines à la place de nos anciens aliments et collations réconfortants.
  • Changer notre environnement alimentaire afin qu’il soit plus propice à une bonne santé.
  • Changer nos sorties restaurants afin qu’elles soient un peu plus saines.
  • Trouvez d’autres façons pour faire face au stress (la méditation !). Réconfortez-vous (la marche, un bain, du thé). Devenez plus sociable (faites des randonnées).
  • S’adapter à de nouveaux aliments sains et trouver la joie dans le délice de la nutrition.
  • Laisser aller la honte à propos de la nourriture et la considérer juste comme étant de la nourriture.

Je ne vais pas vous dire quelles sont les alternatives que vous devriez choisir, mais je vous demande seulement de vous permettre de réfléchir à la façon dont vous aimeriez vivre.

Les alternatives innovantes deviennent visibles une fois que nous confrontons nos anciennes habitudes, et que nous nous en détachons.

Note : cet article est une traduction de l’article How to change your eating patterns de Léo BABAUTA. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

 

Tags: , , , , , , ,

Un commentaire on Comment changer vos habitudes alimentaires

  1. Fabienne Delpech dit :

    Super mais je n’ai pas trouvé de journal alimentaire mentionnant les calories, pourriez vous me donner un lien ? Merci
    Cdt
    Fabienne

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez