le slowtourisme rend heureuxSi notre quotidien s’enchaîne avec d’innombrables tâches et une succession d’impératifs, le rythme cadencé de nos vies a ses limites. Et nous devons tous faire face à une des plus grandes maladies de notre siècle : le stress. Alors prendre des vacances s’impose ! Oui, mais quel type de vacances nous aidera à retrouver réellement la forme et la sérénité ?

Arrêter le temps, revenir à soi et lâcher la pression…

Nous vous invitons à pratiquer le Slow Tourisme !

Note: cet article invité a été écrit par Audrey Baylac du blog L’Atelier Bucolique

Le mouvement « Slow »

Le Slow Tourisme est bien plus qu’une forme de voyage : c’est un concept de vie. Il s’agit de se reconnecter à l’environnement naturel qui nous entoure, et à notre propre nature. slowtravel slowtourisme se ressourcer

Le Slow Tourisme, ou le Slowtravel c’est aussi prendre le temps de se ressourcer et de revenir à soi. Prendre le temps de dormir, de manger, de contempler l’environnement dans lequel on vit, de se déplacer à pied… C’est être à l’écoute de soi-même et du monde qui nous entoure. Une façon de voyager où on prend le temps de vivre : la contemplation et faire des rencontres sont au cœur de l’aventure.

Ce sont donc des vacances où l’on va considérablement ralentir le rythme de la vie quotidienne et prendre le temps pour tout. On se déconnecte des gestes de la routine, des aléas de notre quotidien stressant, et on reconnecte à soi.

Il y a une citation qui reflète parfaitement cette conception du voyage :

« On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les heures, les jours, les années… mais personne ne nous explique la valeur d’un instant. » L’Écorchée, Donato Carrisi

En faisant le choix d’orienter vos vacances vers un tourisme responsable, vous faites un pas vers une société durable. Et découvrez tous les bienfaits que cela vous apporte !
En choisissant ce type de voyage, vous faites le choix de pratiquer un tourisme alternatif et donc un tourisme en faveur du développement durable. Vous prenez soin de vous et vous vous engagez dans un acte de bienveillance envers les populations locales et l’environnement.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 excellentes raisons de manger plus lentement

Oui, le tourisme de masse est un vrai fléau pour la planète et les populations ! Et s’orienter vers des séjours responsables, c’est voyager sans avoir le sentiment d’être un parasite. Devenez un écovoyageur !

Renouer avec le calme de la nature, un facteur de bien-être

Puis cette vision voyage implique forcément d’aller vers une destination qui se prête tout à fait à ce genre de vacances. Si le Slow Tourisme peut se pratiquer n’importe où, en ville ou à la campagne, je vous conseille d’aller vers une destination hors circuit de tourisme de masse, loin de tout trafic ou de commerces de grande envergure… Le lieu idéal pour pratiquer le slowtourisme est de se rendre par exemple, quelques jours dans une vallée.
Quoi qu’il en soit choisir un environnement naturel est vivement recommandé pour la réussite de votre séjour ! Bien souvent, le slow tourisme implique de se rendre dans des structures à taille humaine. se reconnecter à l'environnement

En se reconnectant à l’environnement et à nous-mêmes, on redonne du sens à sa vie.

Vivre dans l’instant présent, voyager sans stress

Malgré vos efforts pour poser quelques jours de vacances, les mauvaises habitudes ont pris parfois le dessus ! Cette énergie stressante et fatigante qu’on a accumulée va transparaitre dans l’organisation de notre escapade. Voilà des vacances trop planifiées avec parfois trop d’objectifs journaliers, ou beaucoup de transports prévus. Et ce qui d’autant plus, ne laisse aucune place à l’imprévu. Dans la longue histoire des vacances, la société moderne a aussi développé des vacances trop cadencées, au rythme trop rapide et dans une attitude trop consumériste.
La zone rurale invite au calme et à la marche. C’est aussi une destination où l’on est souvent en contact direct avec les producteurs, les artisans, les créateurs. Le plaisir des saveurs et des belles choses sont alors au rendez-vous.

Éviter les zones touristiques où il y a trop d’affluence, nous garantit de ne pas être confronté au stress de la foule, des files d’attente, du manque d’espace, etc. Ainsi on met un frein net au rythme frénétique de la vie quotidienne et on s’éloigne un certain temps de la société dans laquelle on vit.

Une autre règle qu’on peut se fixer lorsqu’on veut faire un voyage en mode slowtravel : éteindre son téléphone et se couper d’internet. Choisissez des hébergements en « low tech » : il n’y a pas de télévision dans vos chambres, ni le WiFi.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Productivité Haiku : l'Art de se limiter à l'Essentiel

L’invitation au voyage plus lent, revendiquer par le slowtourisme, implique alors de faire un voyage aux multiples vertus : manger sereinement, prendre le temps du moment présent, de se recentrer, de se concentrer sur sa respiration, de profiter de contempler son environnement visuel et sonore, comme apprécier le chant des oiseaux !

Manger sainement

Savoir ce qu’on mange, d’où viennent les produits qu’on consomme et savoir qu’on fait vivre un producteur local, rencontrer les acteurs d’un territoire, tout cela sont des gestes et un état d’esprit qui rendent heureux !
On parle aussi du mouvement SlowFood, c’est-à-dire qu’on n’expédie pas nos instants repas et qu’on savoure ce moment qui est source de vie ! manger sainement

Bien-être & Bonheur dans les rencontres humaines

Prenez de vacances qui sont respectueuses de l’environnement et des populations locales. Les actions pour lesquelles vous vous engagez vous valorisent en retour et vous apportent une forme de bien-être.

La dimension humaine et solidaire, le fait de réduire son empreinte carbone et écologique, le fait d’être intégré dans un réseau d’acteurs conscients vous apporteront une certaine satisfaction. Choisissez des hôtes engagés durablement dans le territoire d’accueil. Il y a des hébergements qui respectent les ressources naturelles, qui se fournissent auprès des acteurs locaux, qui proposent des petits-déjeuners et des repas à base de produits issus de l’agriculture locale et biologique. donner du sens à son voyage

Retrouver du sens dans son voyage à travers le partage d’une culture locale, de la découverte des savoir-faire, c’est redonner du sens à sa vie.

Devenez un éco-voyageur

Être un éco-voyageur c’est s’engager dans la pratique d’un tourisme durable et responsable. C’est devenir acteur de son voyage et faire en sorte qu’on agisse durablement pour préserver les populations locales et l’environnement.

Le Slow tourisme nous oblige par sa philosophie de vie, à tout laisser derrière nous et à nous recentrer sur le moi présent. Créer cette bulle dans le temps, rappelle les exercices de méditation… voilà une forme de tourisme qui nous invite à vivre un état méditatif dont toutes les médecines approuvent et en soulignent les bienfaits.

Audrey du blog L’Atelier Bucolique

Crédits photos : Aaron Greenwood, Rana Sawalha, Toa Eftiba, Ayda Oz, Evan Kirby via Unsplash.

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire