se foutre de ce que les gens pensent de vous

C’est l’histoire de Brookmire. Elle avait décidé d’aller s’installer en Argentine. Tout Le monde pensait vraiment que c’était parce qu’elle détestait son travail. En fait, c’était tout le contraire. Elle ne voulait juste plus faire, du métro-boulot-dodo entre 9 h et 5 h du soir. Elle voulait travailler à distance. Pouvoir profiter de la vie et pouvoir travailler à partir de son pays de rêve : l’Argentine. Pour elle, cela paraissait complètement fou comme projet. Mais elle le voulait tellement, qu’elle finit par céder à l’envie. Le rêve était trop grand, l’envie trop pressante. Mais tout cela était-il vraiment à la hauteur de son courage ?

Elle se mit alors à faire des recherches acharnées sur les moyens de pouvoir faire du télétravail. Oui, vous m’avez bien entendu : du télétravail ! Elle faisait des notes, et s’assignait des objectifs précis à court et moyen terme, tout ceci dans le but d’accomplir ses objectifs. Elle était devenue tellement enthousiaste grâce à son rêve, qu’elle finit par en parler à ses parents. Deviner quoi ? Ils l’ont tous pris pour une folle. Qui oserait accepter ce genre de propositions venant d’un employé ?

Elle en parla par la suite à sa supérieure directe, qui la crut complètement folle. Elle rédigea par la suite, une proposition de travail à distance, du jamais vu dans son entreprise. Tout le monde le lui déconseillait fortement.

Ce jour-là, elle s’était dit : « Si ça foire, j’ai au moins de quoi vivre pendant quelques mois en Argentine ». Tous ses proches retenaient leur souffle. Le jour J arrivera finalement, où elle devait rencontrer sa patronne pour validation. Elle était angoissée. Mais bonne nouvelle, sa proposition fut approuvée à sa propre stupéfaction. Elle n’en revenait pas. Wôw ! Sa patronne venait d’accepter qu’elle travaille pour l’entreprise depuis l’Argentine, son pays de rêve.

Aux dernières nouvelles, Brookmire vit maintenant en Argentine depuis 2008, où elle exerce son télétravail. Elle travaille entre 5 h et 10 h par semaine et a même le temps de suivre, des cours d’espagnol. Elle a même comme projet d’ouvrir un bar ou un café. Elle est plus épanouie et mange sainement. Elle venait enfin d’accomplir son rêve. Son conseil pour nous : « Je m’appuie beaucoup sur l’avis de mes parents et amis. Mais il faut parfois ignorer l’avis de ceux qu’on aime pour que les choses adviennent ».

Cette Histoire que je viens de vous raconter est tirée du fameux livre  “La semaine de 4 heures” du très célèbre auteur américain Tim Ferris. Pourquoi est-ce que je vous la raconte ? Parce que ce genre d’histoires nous entourent, elles sont familières. Mais celles qui finissent comme celle-ci, il n’en existe pas beaucoup.

Beaucoup de gens rêvent de vivre une vie moins stressante de métro-boulot-dodo. Une vie, où ils ne sont pas confinés dans une routine qui les ronge. Mais surtout une vie, où ils n’ont pas à tenir compte de ce que leurs familles, ou la société en générale pensent d’eux.

De plus, le cas de Brookmire semble être l’un de ces parfaits exemples de : « comment se foutre complètement de ce que les gens pensent de vous », mais qu’est ce que cela peut bien signifier dans les détails ?

Eh Bien ! Voici les détails ou encore les astuces qui vont vous permettre :

  • Non seulement de vous en BALANCER complètement de ce que les gens pensent autour de vous,
  • Mais aussi de savoir comment utiliser cette AUDACE et réussir dans votre vie professionnelle, familiale, etc.

Avant tout, il est important de se poser une question primordiale. Et c’est là que les choses intéressantes commencent :

Note : Cet article invité a été écrit par Ouohi Lionel Veh du blog Parlez comme un champion

Mais en fait, pourquoi s’en foutre complètement de l’idée des autres sur vous ?

Oui, « pourquoi ? » Avant de savoir « comment », cela fait sens, n’est-ce pas ?

D’abord nous sommes des êtres à caractère sociable. Nous fonctionnons par influence (influence de nos amis, de notre famille, des personnes que nous admirons) et par répétition (des mots que nous entendons et que nous nous répétons à nous-même chaque jour). Dans son ouvrage : « You are a badass at making money » Jen Sincero, auteur à succès du New York Times dit que : « nous sommes tellement des êtres sociables que nous nous laissons facilement entraîner par les idées préconçues sur le temps, l’argent, notre façon de nous vêtir, comment mener notre vie, etc. qu’on oublie souvent de vivre notre vie ».

Un exemple atypique, c’est « le temps ». Maintenant, suivez-moi bien. Voyez, le système en général a fini par nous faire penser que le temps est divisé en 12 mois, 365 jours, 24 heures, et à force de répétition pendant des centaines d’années, vous et moi avons fini par y croire, à se l’approprier et l’introduire dans notre vie de tous les jours. Or Albert Einstein disait, et je cite  : « la différence entre le passé, le présent et le futur est la persistance de l’illusion ». Voilà comment, la société a imposé des codes que nous suivons, sans nous poser des questions. Loin de moi l’idée de vous faire croire qu’il faut violer la loi. Je parle plutôt des codes que la société nous impose. Je dis tout simplement qu’il est temps de prendre notre vie en main, et de penser un peu à nous sans forcément attendre que les autres nous dictent forcement ce qu’il faut faire.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les éléments du changement

Maintenant, voyons comment s’en foutre de ce que les gens pensent de vous.

1. Éviter de plaire à tout le monde

plaire a tout le monde

Je suis originaire d’Afrique et depuis tout petit, nous sommes exposés aux fables, aux proverbes et aux histoires remplis de morale, qui d’une façon, vous fait voir les circonstances de la vie sous un autre angle. L’une d’elles, que je vais vous raconter maintenant est l’une de mes favorites. C’est l’histoire d’un vieux couple qui venait d’acquérir un âne. Le lendemain de l’acquisition de l’âne, ils voulurent l’utiliser pour leurs travaux champêtres.

Sur le chemin pour leurs champs, la femme monta l’âne. Des passants l’apercevant sur l’âne, se mit à médire le vieux couple :

« Regardez comme cet homme est faible. Il laisse sa femme prendre contrôle de l’âne. On sait bien qui porte la culotte à la maison ».

Plus tard, le mari monta l’âne à son tour. D’autres passants voyant la scène se dirent :

« Ce monsieur n’a aucun égard, laisser sa femme marcher pendant que lui monte l’âne, c’est méchant ! »

Une autre fois, les 2 vieillards montèrent sur l’âne. D’autres passants commencèrent à dire :

« Ce vieux couple est inhumain, monter sur un pauvre âne à 2, qui peut faire cela à un pauvre animal ».

Une autre fois, le vieux couple marchait avec l’âne sans aucune charge. D’autres passants se mirent à dire :

« Ils ont un âne et ne l’utilisent pas ».

J’appelle cela le syndrome de l’âne. Quel que soit ce que vous faites, bon ou mauvais, les gens trouveront toujours quelque chose à redire. Mettez-vous donc cela à l’idée,

Il y’a 7 milliards d’humains, vous ne pouvez donc même pas plaire à la moitié d’entre eux.

Arrêtez de vouloir plaire à tout le monde, pour chacun de vos actes. Même les business les plus avisés savent qu’ils ne peuvent pas atteindre tout le monde. C’est justement pour cela qu’ils se créent des niches et une catégorie précise de personnes qui peuvent accepter leurs produits et leur vision. La clé n’est donc pas d’essayer de convaincre, ou de plaire à tout le monde. Parce qu’à vouloir le faire, vous finirez par ne plaire à personne. La clé, c’est d’abord d’avoir des valeurs (nous y reviendrons) et ensuite, d’être en alignement avec sa conscience et son cœur. Parce que la peur, les doutes, et les opinions des autres personnes ne s’alignent pas avec les désirs de notre cœur. À ce propos, voilà un article intéressant sur, 7 choses que les personnes heureuses font et qu’elles ne vous diront jamais.

Pour arrêter de plaire à tout le monde, il vous faut créer votre propre philosophie de vie.

2. Créez-vous votre propre philosophie de vie 

philosophie de vie

Quelles sont vos valeurs ? Qu’est ce que vous aimez, ou pas ? 

Il est important de se créer ce que j’appelle une philosophie de vie, par laquelle vous vous définissez et prenez vos décisions. Croyez-moi, si vous ne le faites pas, d’autres personnes le feront pour vous… Qui ? Le monde de la finance, la télévision et les publicités à la télévision, votre famille, etc. Nous vivons dans un monde d’influence.

Avoir sa propre philosophie est la chose la plus intelligente que vous puissiez faire pour vous-même. Cela permet d’être honnête avec soi-même, sans se sentir coupable d’une quelconque décision que vous prenez. Cette philosophie de vie c’est votre guide. La mienne se définit comme suit :

« Ma vie est unique, je suis unique. Les choses les plus importantes pour moi sont les expériences (plus que le matériel), la famille, et le fait de savoir que je suis la dernière personne à décider de ma vie. Je décide d’être en paix avec tout le monde, sans pour autant mentir : ni à moi-même, ni à mes sentiments, ni à mon cœur, ni à mon intuition, ni à ma foi ».

Par exemple, si un ami vous demande si vous aimeriez l’accompagner au cinéma, alors que vous aviez prévu de rester au calme chez vous, et de regarder votre série « Scandale », vous gagnerez plus d’estime en étant sincère, qu’à faire quelque chose qui n’était pas dans votre programme. N’ayez pas peur de dire non !

Ensuite faites de telle sorte que votre philosophie de vie soit écrite et que vous puissiez la lire constamment.

Votre philosophie de vie, c’est votre valeur la plus importante. C’est quelque chose que vous n’avez ni peur ni honte de manifester.

Souvent, on a peur de ce que les gens pourraient penser de nous, s’ils découvrent quelque chose en particulier sur nous. On aimerait qu’ils pensent que nous sommes parfaits, et que nous sommes comme tout le monde. Mais la vie aurait été bien ennuyeuse, si tout le monde pensait de la même façon, ou avait les mêmes valeurs. Le plus important, c’est de créer des systèmes de valeurs propres à vous, et qui vous rendront heureux.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment arrêter d'être accro au travail

Pourquoi ne pas penser différemment ?

Penser « out of the box » comme les Américains aiment à le dire. N’est-ce pas les personnes qui ont pensé « out of the box » qui ont fini par changer le monde ? Pensez à Steve Jobs, Bill Gates, Mohamed Ali, Nelson Mandela, Gandhi, Martin Luther King. Si ces personnes n’avaient pas pensé différemment, personne n’aurait entendu parler d’eux.

J’ai parcouru entièrement la Biographie de Steve Jobs. Une des choses qui revient le plus, c’est sa capacité à penser différemment d’où son slogan : « Think Different ». C’est justement cette différence qui lui a valu, d’être viré de sa propre boîte, mais surtout de revenir et de la remettre sur les rails.

Toutes ces personnalités ont réussi à se faire remarquer parce qu’elles avaient des valeurs propres qu’elles défendaient corps et âme.

La société, nous impose une philosophie de vie, où tout est basé sur : Avoir un bon boulot (que vous détestez), gagner de l’argent et le dépenser dans des choses insensées.

  • Pourquoi ne pas penser différemment ? Pourquoi ne pas penser entrepreneuriat au lieu de métro-boulot-dodo ? Pourquoi ne pas penser minimaliste au lieu de faire du m’as-tu-vu ?
  • Pourquoi ne pas penser la vraie amitié, au lieu de rechercher des millions de « j’aime » sur Facebook. Ne laissez pas les « Big Brothers » décider, de ce que la vie devrait vous apporter ou pas.

Il est donc important, d’avoir une philosophie de vie bien définie. Mais il est aussi indispensable, de l’écrire et de l’avoir en visuel et la lire constamment pour vous remettre constamment sur le chemin.

Créez une liste de valeurs, qui vous rappellent qu’il faut aller à l’essentiel.

liste de valeurs

Mon expérience m’a toujours montré, que s’en foutre de l’opinion des autres, de ce que les gens pensent de vous, ne veut pas dire ne pas considérer leur point de vue quand cela s’avère véridique ou avéré. Si l’un de vos objectifs est d’aider les autres au maximum, et que depuis un moment c’est plutôt le contraire qui arrive, n’hésitez pas à prendre en compte, des critiques véridiques venant de certaines personnes plutôt que des lèche-bottes ; ou encore des gens qui aimeraient que vous fassiez des choses pour leur plaire. C’est exactement pour cette raison qu’il ne faut pas hésiter à s’entourer de personnes qui contribuent à votre bon équilibre.

S’en foutre de ce que les gens pensent de vous, c’est se focaliser sur des valeurs essentielles, importantes, et si possible « bâcler le reste » sans état d’âme, et je pèse mes mots.

Si vos valeurs à vous, c’est la famille, les amis, les affaires et l’argent ; et que cela ne blesse personne, ne porte préjudice à personne, mettez ces valeurs en priorité, et tenez-vous à elle sans honte.

Votre liste de valeurs doit se définir en des mots clairs et précis :

Cette liste de valeurs doit définir vos choix. Et toute autre chose venant à l’encontre doit être à BANNIR, sans état d’âme.

Voilà les amis, tout se résume, en 3 points simples, clairs et précis pour réussir à se passer du « qu’en-dira-t-on ».

Pour résumer, les points à retenir sont les suivants :

  • Arrêtez radicalement de vouloir plaire à tout le monde !
  • Ayez une philosophie de vie : se fixer et ne pas fonctionner « à la chaîne, ce qui veut dire : copier des normes déjà bien définies.
  • Créez une liste concise de valeurs qui vous permette de vous concentrer sur l’essentiel

Pour finir, il faut bien garder à l’esprit que vivre sa vie comme on l’entend, sans avoir peur de la réprimande des autres, c’est être honnête avec soi-même. Ne me faites pas dire le contraire, nos proches aimeraient bien nous voir bien réussir notre vie. Mais la plupart du temps (et c’est vrai), ils ignorent nos envies, nos sentiments, et les profonds désirs de notre cœur.

Oui, c’est vrai, il faut écouter ce qu’ils vous disent, et l’évaluer à bon compte. Mais rappelez-vous, le dernier capitaine à bord dans le bateau de votre vie, c’est vous.

Ouohi Lionel Veh du blog Parlez comme un champion

Recherches utilisées pour trouver cet article :

a force de vouloir aider les gens tu fini par y laisser des plumes, https://habitudes-zen net/2018/comment-se-foutre-completement-de-ce-que-les-gens-pensent-de-vous/, les gens qui ce pensent superieur, comment sen foutre, comment s\en foutre de ce que pense les gens, laisser les gens nous imposer leur pouvoir, se balancer de ce que les autres pensent

Tags: , , , , , , , , ,

2 commentaires on Comment se foutre complètement de ce que les gens pensent de vous ?

  1. Leroy dit :

    Merci pour tout , c’est un réel plaisir de vous lire !
    ça me fait avancer dans ma vie … moi qui me demande toujours ce que les gens pensent de moi, et ou je me crois nulle …

  2. KATIER dit :

    Merci pour tout, c”est vraiment un réel plaisir de vous lire!
    ça m’a fait du bien la lecture de votre article, j’ai compris maintenant que malgré tout ce que l’on fait, il sera toujours jugé soit du bon sens soit du mauvais sens.

Laisser un commentaire