Comment vous sortir des difficultés financières de manière durable ? Comment retrouver la sérénité lorsque chaque facture vous stresse un peu plus ? Voici les conseils de Marc, un véritable Radin Malin qui a lui-même su s’en sortir en appliquant ce qui n’est au final que beaucoup de bon sens. C’est parti !

Cet article invité a été écrit par Marc du blog Radin Malin.

Le manque d’argent crée un terreau propice à l’anxiété

Attention : je ne dis pas que la pauvreté rend malheureux, pas plus que l’argent fait le bonheur.

A priori, bien gérer ses finances n’est pas la première chose qui vient à l’esprit lorsqu’on parle d’habitudes zen. Cependant, comme tout le monde en a certainement déjà fait l’expérience, négliger vos finances peut parfois vous mettre dans une situation propice au stress et à l’anxiété.sortir des difficultes financieres

Se sortir des difficultés financières (ou mieux : éviter de les provoquer) est donc un pas vers la zénitude. En vous libérant de vos tracas financiers, vous établirez de bonnes bases pour devenir plus heureux(se), plus zen et plus détendu(e).

Comment sortir la tête de l’eau ?

Voici quelques principes de base pour vous sortir des difficultés financières (ou pour ne pas y rentrer pour commencer, car mieux vaut prévenir que guérir).

L’idée est simple. Elle repose sur trois axes :

  1. Réduire vos dépenses
  2. Augmenter vos revenus
  3. Faire travailler votre argent pour vous

Je vous préviens : à chaque étape, vous risquez de vous sentir découragé(e) car ce ne sont parfois que quelques malheureux euros que vous arriverez à gagner ou économiser. Vous aurez l’impression que ce sont beaucoup d’efforts pour rien.

C’est justement à ce moment-là que vous devrez persévérer !

Car oui, vos efforts financiers n’apporteront que de maigres résultats dans les premiers temps, mais c’est normal ! Il faut bien commencer quelque part. Si vous commencez la musculation aujourd’hui, vous n’aurez pas de belles tablettes de chocolat demain, ni même dans 2 mois. Tout est question de patience.

Passons maintenant aux principaux changements à mettre en place :

Remboursez vos dettes

Si vous avez des crédits, votre priorité numéro 1 est de les solder au plus vite ! Car si vous n’y faites pas attention, l’accumulation de petits crédits peut vous mettre dans les difficultés jusqu’à la fin de vos jours.

Je sais de quoi je parle, c’est arrivé dans ma famille.

Une seule exception : le prêt immobilier (et seulement le prêt immobilier, pas le prêt auto ! J’en parle plus bas). Puisqu’il se substitue à votre loyer, vous pouvez le laisser courir. Rien ne vous empêche cependant de le solder dès que vous en avez l’occasion 😉

Ne vous endettez JAMAIS

Si vous n’avez pas de crédit sur le dos : parfait, bravo ! Continuez surtout comme ça, et ne cédez jamais à la tentation ! Chaque crédit est une charge supplémentaire qui viendra lentement rogner sur vos ressources financières et, par extension, sur votre sérénité.

Voici trois types de crédits à éviter tout particulièrement :

1. Le crédit conso

La surconsommation est au cœur des dépenses superflues.

Si vous n’en avez pas les moyens, n’achetez pas ce nouveau smartphone ou ce nouvel ustensile de cuisine qui ne servira que trois fois avant de tomber en panne.

Faites durer les choses !

Mon vieil iPhone a 5 ans et il fonctionne toujours bien. J’en changerai, mais pas tout de suite. Pas chaque année.

Et surtout : ne faites jamais de crédit à la consommation ! Acheter un canapé trop cher pour vous à un taux d’usurier, c’est le genre de petites choses qui vous met durablement dans le rouge. Au lieu de cela, trouvez un canapé en bon état pour pas cher sur le Bon Coin ou chez Emmaüs, et payez-le cash.

Vous n’avez pas l’argent ? Economisez et patientez, mais ne cédez pas aux sirènes des organismes de crédit.

2. Le crédit auto

C’est rentré dans les mœurs : il est devenu normal d’acheter une voiture neuve à crédit. Le souci, c’est qu’une voiture perd vite de la valeur avec le temps d’un côté, et votre crédit vous coûte de l’argent de l’autre. Vous perdez donc sur les deux tableaux !

Le mieux est d’opter pour une voiture d’occasion en bon état et de la payer cash. Economisez un peu, puis dégotez-vous une petite Clio à 1500€ qui fera tout à fait l’affaire.

En renonçant au bling bling et en ne prenant pas un crédit auto à 100€ par mois, vous éviterez de diminuer d’autant votre revenu mensuel. Ces choses-là s’additionnent vite !

3. Le 3 fois sans frais

3 fois sans frais, c’est un crédit. Point final. Ce n’est pas autre chose. C’est de l’argent que l’on vous prête et que vous devrez rembourser plus tard.

Si vous utilisez le 3 fois sans frais en pensant que ce n’est pas un crédit, soyez honnête avec vous-même et gardez au moins à l’esprit que vous êtes en train de vous endetter, même si la période est courte. Votre vous futur ne vous remerciera pas, et vous le savez 😉

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Bougez-vous les fesses : 16 moyens de rester motivé quand vous êtes sur la pente descendante

OK, il n’y a pas de frais donc c’est moins pire qu’un prêt personnel à 17%. Mais le principe reste le même : vous dépensez de l’argent qui ne vous appartient pas, ce qui est une très mauvaise habitude.3 fois sans frais

Un paiement de 3 fois 100€, même sans frais, c’est 100€ de moins sur votre budget pendant les trois mois à venir. Ne vous laissez pas avoir par le marketing : ne dépensez pas l’argent qui ne vous appartient pas !

Avant de craquer, posez-vous donc ces questions :

  • Ai-je vraiment besoin de cet objet ?
  • Puis-je le trouver moins cher d’occasion ?
  • Existe-t-il une version moins récente et moins chère ?
  • Puis-je économiser et l’acheter cash plus tard ?

La règle des 24h

Je vous donne ma petite astuce pour éviter les dépenses inutiles :

Dès que vous voulez acheter quelque chose, ne l’achetez pas tout de suite. Attendez 24 heures. Vous aurez eu le temps d’y réfléchir et de déterminer si cet achat est utile ou futile.

Réduisez vos frais courants

On ne s’en rend pas toujours compte, mais les factures et frais divers de la vie courante finissent par véritablement plomber nos budgets. La solution ? Baissez vos factures !

Ça a l’air presque idiot dit comme ça, mais c’est vrai ! En regardant de plus près, vous pouvez certainement :

  • Baisser votre facture d’électricité en quittant EDF pour un concurrent (ENI, Engie, Direct Energie, Enercoop…). Cela fait 9 ans que je suis chez un concurrent, et je n’ai remarqué aucune différence de service !
  • Ne plus payer de frais bancaires en choisissant une banque en ligne ou même une banque mobile ! Ces banques offrent les mêmes fonctionnalités que des banques classiques, mais sans frais (ou presque).
  • Changer d’assurance auto, habitation et de mutuelle. Vous pouvez sûrement trouver moins cher. Regardez les courtiers en ligne !
  • Baisser vos factures de téléphone et internet en allant comparer les différents opérateurs
  • Diminuer les restaurants
  • Exploiter à fond les avantages qu’offre votre travail (tickets resto, CE, logement, frais…)
  • Prendre moins la voiture quand c’est possible. 2km à pieds pour aller faire quelques courses, c’est non seulement faisable, mais également très agréable ! Selon Ouicar.fr, une voiture coûte en moyenne 5000€ par an, tous frais confondus, pour une utilisation de 50 minutes par jour. Ça fait réfléchir !

Il ne s’agit pas non plus de se priver. Après tout, à quoi bon toujours radiner et ne jamais se faire plaisir ? L’idée est plutôt de diminuer les dépenses qui peuvent être diminuées sans (trop) rogner sur votre qualité de vie.

Suivez vos dépenses

Vous pouvez faire une petite expérience : notez chacune de vos dépenses, jusqu’à la plus petite. Faites un petit tableau Excel ou notez-les dans un carnet.

Le simple fait de voir vos dépenses vous fera réaliser à quel point vous gaspillez parfois de l’argent. Vous allez être étonné(e) !

Vous pouvez le faire juste sur un mois, pour tester !

Cherchez de nouvelles sources de revenus

Bon, maintenant que vous avez réduit vos frais courants, il est temps d’augmenter vos revenus.

A votre travail, vous pouvez déjà commencer par demander une augmentation ou postuler pour un poste mieux rémunéré. Vous trouvez que ce n’est pas réaliste ? N’oubliez pas que 100% des gagnants ont tenté leur chance 😉

Outre cette solution évidente, il est important de trouver des sources de revenus en-dehors de votre salaire. Nous avons trop tendance à voir le travail salarié comme seule source de revenus possible, or c’est faux ! Voici donc quelques idées pour arrondir vos fins de mois :

  • Prenez des covoitureurs sur autant de trajets que possible. Pensez aux petits trajets, ça marche aussi !
  • Louer votre logement en Airbnb lorsque vous n’y êtes pas. Juste un week-end, c’est déjà 100€ de gagnés.
  • Vous avez une place de parking inutilisée ? Louez-la ! Mettez une annonce sur le bon coin ou sur Parkadom !
  • Même chose si vous avez une pièce libre : louez-la comme garde-meubles entre particuliers ! Le bon coin, Jestocke.com et Ouistock.fr sont vos amis.
  • Lancez-vous dans une activité qui vous plaît
  • Gagnez de l’argent sur internet en faisant un site, un blog, en répondant à des sondages rémunérés, ou en vendant des micro-services sur des sites comme fiverr et 5euros.com !
  • Achetez un appartement à crédit sans apport et louez-le plus cher que les mensualités du prêt ! Oui, c’est possible : je l’ai fait avec mon simple CDI ! Un peu long à mettre en place, il faut lire des bouquins sur l’investissement locatif, mais quand c’est en place, ça vous fait une rente à vie 🙂

Comme vous le voyez, il existe d’innombrables sources de revenus possibles en-dehors de votre salaire. Elles peuvent être plus ou moins adaptées à votre personnalité et à votre situation, et c’est pour cela qu’il n’existe aucune solution miracle.

Il vous appartient de tester et de voir ce qui vous va le mieux, mais sachez que c’est possible ! Ne baissez donc pas les bras avant même d’avoir essayé !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  20 Manières d'éliminer le Stress de Votre Vie

Une fois tiré(e) d’affaire, comment prospérer ?

Pour celles et ceux d’entre vous qui ont atteint un certain équilibre financier, une certaine sérénité, il est temps de vous poser la question suivante :

« Ai-je envie de prospérer ? »

Vous pouvez tout à fait vous contenter d’un revenu convenable, sans dettes et sans trop de tracas. Cela vous laissera le champ libre pour vous concentrer sur des activités qui vous intéressent vraiment (sport, famille, voyages, sorties, etc).

Si vous êtes comme moi, vous pourriez avoir envie d’aller plus loin, de vous mettre à l’abri pour de bon et de carrément devenir riche. Tout le monde est capable de le faire ! Pour cela, voici quelques idées :

Mettez 10% de votre revenu de côté

Peu de monde arrive à mettre efficacement de l’argent de côté, car peu de monde se retrouve avec beaucoup d’argent à la fin du mois.

La solution ? Mettez de l’argent de côté immédiatement après avoir touché votre salaire !

Mettez entre 5 et 15% de votre salaire de côté chaque mois sans exception, et vous vous constituerez une belle épargne sur le long-terme. Même si ce n’est que 5%, c’est déjà mieux que 0% !

Il est important de vous payer en premier, car cet argent n’apparaîtra plus sur votre compte courant. Ainsi, vous serez moins tenté(e) de dépenser. Loin des yeux, loin de la carte bleue 🙂

Voici trois cas de figure qui illustrent l’efficacité de cette technique :

  • Imaginions que vous gagniez le SMIC à 35h, c’est-à-dire 1 149 € nets par mois au moment où j’écris cet article. Si vous mettez 10% de côté par mois (soit 114,9 €) sur une assurance vie à 2%, au bout de 10 ans, vous aurez mis 15 390 € de côté, de manière relativement indolore.
  • Si vous êtes en couple et que chacun gagne le SMIC, vous pourrez mettre 30 778 € de côté en 10 ans.
  • Si vous gagnez 2000€ et que vous mettez 200 € de côté chaque mois, vous aurez 26 788 € en 10 ans.

evolution de votre epargne 10 ans

De prime abord, on dirait que les courbes sont linéaires. En vérité, ce sont des débuts de courbes exponentielles ! Si vous continuez sur une plus longue période et avec de plus gros taux d’intérêts (notamment via de bonnes assurances vie ou fonds de placements), la courbe s’envolera plus haut et plus vite !

Avec des sommes comme celles-ci, vous aurez un bon apport pour acheter une maison, ou même un appartement à mettre en location ! Vous vous mettrez ainsi à l’abri de tout risque de tomber dans la misère.

Ne vivez pas au-dessus de vos moyens !

Un ami banquier m’a expliqué qu’il a de nombreux clients régulièrement dans le rouge parce qu’ils vivent au-dessus de leurs moyens. Le plus étonnant est que cela touche tout le monde : autant les smicards que les cadres gagnant plus de 5 000 € par mois !

Peu importe votre niveau de revenu, si vous dépensez plus que vous ne gagnez, vous aurez toujours des difficultés financières. Le fait de vivre au-dessus de vos moyens vous maintient dans le rouge et donc dans le stress.

Si votre revenu augmente de 100 € par mois et que vous ajustez en dépensant 100 € de plus par mois (voire 110 € par excès d’enthousiasme), votre situation financière ne s’améliorera jamais. Soyez raisonnable et ne dépensez « que » 80 ou 90 € de plus. Mettez le reste de côté, cela vous servira ensuite à investir ou à rembourser un prêt immobilier, par exemple.

Epargner et investir

Maintenant que vous avez assaini vos finances, il est temps de passer à la vitesse supérieure. Voici quelques pistes d’investissements efficaces :

  • L’immobilier. Vous pouvez acheter un appartement pour le louer, totalement à crédit (oui, c’est possible) ou en apportant un peu de votre épargne.
  • Les fonds de placement (ou « OPCVM »). En gros, vous confiez votre argent à votre banque et ils l’investissent pour vous (notamment en bourse). C’est un investissement sur plusieurs années. Demandez à votre banquier !
  • La bourse. Il faut s’y connaître, mais il y a de nombreux livres sur le sujet.
  • Les SCPI. Egalement appelées « pierre-papier » car ce sont des sociétés qui gèrent des logements. Vous en achetez des parts et récupérez les loyers correspondants à vos parts. C’est comme de l’immobilier mais en plus léger.

Ce sont les pistes les plus courantes, mais il y en a d’autres ! Le plus facile et le plus sûr reste encore d’investir dans l’immobilier.

Voilà qui conclut cet article sur comment se sortir durablement des difficultés financières. J’espère que vous y aurez appris des choses intéressantes. N’hésitez pas à agir et à les mettre en place, même si vous n’utilisez que quelques techniques. Ce sera déjà ça de gagné !

Radinement vôtre,

Marc du blog Radin Malin

Tags: , , , , , ,

4 commentaires on Comment se sortir durablement des difficultés financières

  1. Carole Ado+ dit :

    Super article !
    Il faudrait que ces comportements soient enseignés à l’école.
    Très pragmatique … je vais en reprendre les grandes lignes pour expliquer facilement la démarche à mes ados 😉

  2. Philippe dit :

    Merci pour ces rappels, j’ai quelques milliers € à aller grappiller du coup ; on va s’amuser !

  3. J’aimerais remonter le temps et connaître toutes ces astuces.
    J’essaie d’en appliquer quelques unes dès maintenant

  4. mary dit :

    super article vraiment nous devons savoir comment gérer notre budget financière pour moi je trouve un grand problème pour épargner quelques milliers pour la future car je gaspiller beaucoup de l’argent mais pour tes conseils je vais le essayer
    merci beaucoup agréable journée

Laisser un commentaire