la résilienceNous sommes tous assaillis par les difficultés, les obstacles, la douleur, la fatigue et mille autres formes de revers, aussi bien mineurs que majeurs.

Ce qui détermine si nous acceptons ces revers sans sourciller ou si nous les laissons nous abattre, c’est ce que les psychologues appellent « la résilience ». C’est la capacité de se remettre des revers, de s’adapter, d’apprendre, sans se laisser entrainer vers le bas par ces revers.

J’ai compris que la résilience était un facteur important de mes propres expériences. Je suis notamment passé de mes difficultés financières et des changements que j’ai dû faire sur le plan sanitaire au fil des ans, aux difficultés liées à la peur et à l’incertitude liées à la gestion de ma propre entreprise.

La résilience m’a permis de :

  • Courir plusieurs marathons et un ultra-marathon (entre autres défis physiques) malgré des blessures et d’autres revers sur le plan physique.
  • Écrire de nombreux livres et cours, même lorsque je traversais des défis personnels ; même lorsque j’étais aux prises avec mes peurs, les nombreux retards dus à la procrastination et plus encore.
  • Affronter les défis tels que l’endettement ou la baisse de mes revenus avec une attitude positive, et faire face aux défis au fur et à mesure qu’ils se présentent.
  • Élever six enfants (avec l’aide de ma femme), peu importe les difficultés qu’ils rencontrent ou tout ce que j’apporte en ma qualité de père.
  • Faire face aux décès de certains membres de ma famille avec un cœur ouvert, en témoignant non seulement de la compassion pour mon propre chagrin, mais en aidant aussi mes proches à gérer le leur.

Je ne dis rien de tout cela dans l’intention de me vanter, mais je veux simplement vous montrer le pouvoir de la résilience simple. Je ne suis pas plus grand que n’importe quel autre être humain, mais la résilience m’a aidé à faire face à ces difficultés, comme je suis sûr qu’elle l’a fait pour beaucoup d’entre vous.

La résilience est une chose très puissante… mais comment la développer ? Ne vous y trompez pas : il s’agit d’un ensemble de compétences et de capacités qui peuvent être développées au fil du temps. Certes, certaines personnes peuvent naitre avec une plus grande tendance à la résilience, mais nous pouvons tous nous améliorer en la matière.

Je vais vous proposer un ensemble de pratiques sur lesquelles vous pouvez travailler, si vous voulez développer une résilience extraordinaire. J’espère que vous les trouverez utiles.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 10 avantages de se lever tôt, et comment le faire

La pratique de la résilience

Chaque fois que vous faites face au stress, à des difficultés, au chagrin, à la douleur, à des obstacles, à des revers, à l’échec, à la déception, à la frustration, à la colère, à l’incertitude (qu’ils soient mineurs ou majeurs)… voyez cela comme une occasion d’exercer votre résilience.

Voici quelques pratiques que vous pouvez essayer :

  1. Remarquez ce que vous ne voyez pas. Lorsque vous êtes frustré, déçu, ennuyé, etc.. c’est parce que vous ne voyez que ce qui manque ou encore le « mauvais » côté des choses. Cela veut dire que vous ne voyez pas la situation dans son ensemble, vous êtes aveuglé — en ce moment où une personne est grossière envers vous, remarquez-vous qu’elle souffre, qu’elle a en elle un cœur tendre et aimant, qu’elle est en fait un don ? Remarquez-vous votre propre vivacité, la lumière du soleil qui vous illumine, les merveilleux sons de la journée qui vous environnent ? À chaque instant, la vie nous fait cadeau d’impressionnantes choses qui peuvent attirer notre attention, et lorsque nous nous concentrons uniquement sur les parties que nous n’aimons pas, nous sommes coincés dans une vision étroite, et par conséquent nous manquons de remarquer les splendeurs de la vie. Quelle est la merveille que vous ne voyez pas ?
  2. Engagez-vous pour quelque chose de plus grand que vous. En tant que père, c’est fou tout ce que je peux faire pour aider mes enfants. Je pourrais accepter de vivre une situation étonnamment désagréable, si en le faisant je les protégeais ; si en le faisant je les aidais d’une quelconque façon — et cela ne ressemblait même pas à un sacrifice. Toute personne qui sert les autres connait ce sentiment : quand on fait du bien aux autres, l’inconfort dans lequel nous nous retrouvons n’est qu’une arrière-pensée. Ainsi, lorsque vous faites face à des difficultés, si vous pouvez relier votre tâche à une chose plus grande que vous-même, comme servir les autres et pas seulement vous-même… les difficultés deviennent beaucoup plus insignifiantes. De cette façon, chaque difficulté peut être considérée comme rien du tout.
  3. Faites preuve de compassion (envers vous-même et les autres). Quand vous souffrez, remarquez simplement cela. Souhaitez-vous la paix et le bonheur, comme vous souhaiteriez la paix à un de vos proches qui souffre. Si quelqu’un en face de vous est en colère, irrité… souhaitez-lui également la paix. Chaque interaction difficile est une occasion pour exercer cette compétence clé.
  4. Considérez les problèmes comme un facteur de croissance. Lorsque vous rencontrez un revers, ce n’est pas la fin du monde… ce n’est qu’un épisode. Aucun voyage digne de ce nom n’est exempt d’inconfort et de revers. Si nous voulons grandir, nous devons relever des défis. Ainsi, je vous encourage à voir la beauté de chaque défi que vous rencontrez au lieu d’y penser négativement. Considérez chaque défi comme faisant partie de votre chemin vers la croissance personnelle.
  5. Pratiquez la flexibilité et l’adaptation. La rigidité n’apporte que de la frustration. Si nous pouvons apprendre à être flexibles et à nous adapter à tout changement de situation, non seulement nous serons plus heureux, mais nous réussirons également mieux dans ce que nous entreprenons. Ainsi, lorsque vous vous trouvez dans une situation difficile, demandez-vous comment vous pouvez vous exercer en vue d’améliorer votre flexibilité. Lorsque vous avez subi un échec, demandez-vous comment vous pouvez vous adapter et vous améliorer afin d’avoir plus de chances de réussir lors de la prochaine tentative. Voyez cet échec comme une occasion de vous améliorer, de devenir plus flexible dans votre façon de penser, de toujours parvenir à vous adapter.
  6. Trouvez de la déliciosité, du plaisir et de la joie dans toutes les situations. Chaque situation incertaine, désagréable ou difficile… contient en elle une sorte d’émerveillement, une sorte de déliciosité, une sorte de plaisir et de joie. Il faut juste que nous trouvions cet aspect de la situation, que nous lui ouvrions nos cœurs. Il faut que nous cessions d’essayer de rejeter cet aspect. Au lieu de cela, il faut que nous le voyions pour la première fois, comme un petit enfant pourrait le faire, et que nous constations la merveille qu’est ce moment dans notre vie.
  7. Considérez que vous pouvez apprendre de tout. Chaque situation que vous traversez est un enseignant. Vous pouvez rejeter la leçon et la voir comme une chose que vous ne voulez pas, ou vous pouvez ouvrir votre esprit à ce qui vous arrive et comprendre ce que vous enseigne cette situation, cette personne, ce revers. Laquelle des leçons ci-dessus vous enseigne-t-elle ? Laquelle des pratiques ci-dessus vous donne-t-elle l’occasion de vous améliorer ? Découvrez-la, et vous aurez une chance d’améliorer votre résilience.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  La façon intelligente de faire durer ses habitudes

À chaque instant, vous avez le choix. Voulez-vous succomber à vos difficultés, souhaitez-vous qu’elles s’évaporent toutes… ou voulez-vous qu’elles vous rendent plus forts, qu’elles vous enseignent, qu’elles vous permettent de profiter pleinement de leurs brillantes leçons et expériences passionnantes ?

À chaque instant, vous avez l’occasion de vous exercer. Ce n’est pas facile, mais c’est la voie de la résilience et de l’amour.

Note : Cet article est une traduction de l’article Developing Extraordinary Resilience de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Tags: , , , ,

2 commentaires on Développer la résilience, une extraordinaire qualité

  1. Le temps est notre bien le plus précieux. La résilience est une voie pour l’apprécier encore plus. C’est un chemin inévitable pour accomplir notre vie d’humain.

  2. D’ordinaire je me régale à lire les traductions de Léo
    là j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois… car le français me semble étrange, avec beaucoup de répétitions….

    Mais heureusement cela ne change pas grand chose au message de fonds. Fort à propos actuellement me concernant !! 🙂

    Gaëlle

Laisser un commentaire