but le plus profondJ’ai découvert que si nous parvenons à créer un lien entre nos actions quotidiennes et notre but le plus profond dans la vie, alors chaque journée sera incroyablement enrichissante.

Malheureusement, la plupart des gens n’ont pas trouvé leur « profond but » dans la vie. Et beaucoup ne croient même pas en avoir un. Ce n’est pas grave ! Toutefois, si vous êtes de ceux qui voudraient avoir une vie épanouie, j’ai un conseil à vous donner.

Écoutez !

J’aurai évidemment quelques mots à ajouter !

Aussi banal que cela puisse paraitre, c’est en écoutant ce qu’il y a dans mon cœur que j’ai pu trouver mon but le plus profond (but que je continue chaque jour d’affiner). J’écoutais ce que je ressentais le plus profondément. Cela me touchait, me faisait trembler, mais cela me permettait de rester émerveillé devant la vie.

Pour écouter, j’ai dû arrêter de me laisser distraire. Pour écouter, j’ai dû créer l’espace qu’il fallait pour cela en coupant internet et tous les appareils, en éteignant le téléviseur, en m’éloignant de tout le reste, ne serait-ce que pendant un petit moment. Je devais créer le silence et l’immobilité pour que l’écoute soit possible.

Si vous créez cet espace, ce silence… remarquez ce que vous ressentez. Ce n’est pas évident au début, mais après un certain temps d’écoute, vous remarquerez ce à quoi vous aspirez. Vous remarquerez ce qui vous donne de la joie, le gout de l’aventure ou du jeu ; ce qui crée la douleur et le désir de soulager cette douleur. Vous remarquerez ce dont vous avez peur, ce qui vous remplit de doutes, ce qui vous donne envie de fuir.

Au bout du compte, vous finirez par avoir une idée comme : « Oh, j’adore travailler avec les enfants ! » Vous ne saurez pas ce que cela signifie, mais vous aurez une direction, et vous commencerez à l’explorer. Vous trouverez une façon de travailler avec les enfants. Et après un certain temps, si vous continuez d’écouter, vous découvrirez les aspects de ce travail avec les enfants qui vous touchent le plus. Vous y travaillerez. Puis, vous vous améliorerez, écouterez mieux, et supprimerez tous les aspects superflus de ce but, jusqu’à ce qu’il atteigne son essence. Vous trouverez le don que vous offrirez au monde.

Et à chaque étape, vous emprunterez le chemin de ce but, explorant et découvrant la meilleure façon d’offrir votre don.

Quelques histoires d’autres personnes sans but précis

Beaucoup de gens ont conscience qu’ils n’ont pas trouvé leur but et pourtant ils ne commencent même pas à le chercher… d’autres l’ont devant eux, mais ne le reconnaissent pas, et ne s’y connectent pas non plus.

Je travaille avec des gens à ce sujet et voici quelques exemples… peut-être que vous vous retrouverez dans l’un d’eux.

  1. Une femme avocate en droit de la famille pensait ne pas avoir un « but profond » dans la vie, elle se contentait de s’occuper de son travail, en aidant ses clients, ce dont elle était très heureuse. Au fur et à mesure que je travaillais avec elle, il est devenu évident qu’elle servait ses clients d’une manière puissante. Quand ils faisaient face aux moments les plus difficiles de leur vie, elle était là pour eux, les guidant quand ils se sentaient perdus. Elle est restée debout pour eux quand ils étaient à genoux et n’avaient aucun espoir. Elle les a fait se sentir en sécurité quand le monde autour d’eux s’effondrait. Et, elle avait un puissant but, mais elle ne savait pas comment le voir. Tout ce qu’elle avait à faire, c’était de se demander le don qu’elle offrait au monde (ou de demander à des amis qui pourraient mieux le voir) et de se sentir profondément liée à ce don.
  2. J’ai travaillé avec un homme qui était gestionnaire dans une entreprise très demandée — il dirigeait une grande équipe et était occupé toute la journée. Il faisait office de pompier et maintenait l’équipe sous sa tutelle sur la bonne voie. Il ne pensait pas avoir un profond but. Au fur et à mesure que nous parlions, il est devenu évident qu’il était un leader incroyablement compétent, qu’il gardait son équipe motivée, qu’il restait entièrement concentré au milieu du chaos, qu’il faisait fonctionner une énorme machine pour que les autres puissent se détendre et qu’il le faisait avec énergie et sourire. C’était un énorme don qu’il faisait à chaque membre de l’équipe, aux gens qu’ils servaient. Encore une fois, il avait besoin de voir ce don, de se connecter à lui et de se laisser porter par lui.
  3. Un autre homme pensait n’être qu’un rouage dans une machine, dans une équipe qui n’a rien fait de très utile dans le monde. Pourtant, il se présentait tous les jours au travail avec un grand sourire sur le visage, apportant énergie, amour et joie dans chaque pièce où il entrait. Il était très compétent, constamment au service de son entourage. Je lui ai conseillé de commencer à chercher un autre emploi. Il devait aussi savoir que, peu importe où il se trouve, il apporte son don d’énergie, de service, de bonheur et un sourire brillant à tous ceux qu’il rencontre et avec qui il travaille. Il avait encore quelques recherches à faire, mais il devrait reconnaitre et apprécier son don.
  4. Une autre femme travaillait dans la finance, et honnêtement, elle n’aimait pas son travail. Elle voulait créer sa propre entreprise, créer une belle œuvre dans le monde. Elle était excitée à l’idée de se lancer dans cette nouvelle aventure. Toutefois, elle était aussi remplie de doutes et d’incertitudes sur la façon de s’y prendre. Je l’ai encouragée à le faire dès qu’elle le pouvait, car j’étais convaincue qu’elle apporterait son énergie et son sens de l’aventure aux autres. Et elle avait un don qui attendait d’être offert au monde.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les meilleures astuces pour se motiver - 20

Ce ne sont là que quelques exemples, mais les points communs sont les suivants : 1) la plupart des gens ne reconnaissent pas leur propre don et pourraient avoir besoin de l’aide de leurs amis pour le voir, et 2) une fois que vous reconnaissez ce don, vous devez soit trouver un moyen de l’offrir au monde, soit, si vous l’offrez déjà, établir avec lui un lien plus profond, au quotidien, pour être en mesure de l’offrir dans sa plénitude.

Mon parcours rempli d’objectifs

J’ai commencé mon parcours actuel il y a environ une dizaine d’années. C’était à une période sombre de ma vie. Je ne me sentais pas comblé. Je n’étais pas fier de la personne que j’étais, je ne savais pas comment sortir de ma routine.

J’ai commencé par créer un changement dans ma vie : celui d’arrêter de fumer. J’ai finalement atteint cet objectif après sept échecs ; après avoir décidé de m’investir entièrement dans ce seul changement. Puis un changement à la fois, j’ai commencé à changer toute ma vie, me dévouant à chaque changement d’habitude.

Finalement, j’étais à une étape très différente dans ma vie, et j’ai lancé Habitudes Zen. J’ai découvert que mon don était d’expliquer comment je suis arrivé à changer ma vie. Je devais aider les autres à changer la leur. Je voulais inspirer les gens par mon histoire, l’utilité des détails de mon changement et ma compassion pour ceux qui luttaient de la même façon.

Découvrir ce but a été très émouvant pour moi. J’étais plein d’énergie, et je m’y suis investi.

Quelques années plus tard, j’ai découvert que je devais aider les gens à témoigner de la compassion pour eux-mêmes. Ils étaient durs envers eux-mêmes et s’autocritiquaient. J’ai donc changé de cap, explorant l’auto compassion pour moi-même et une façon de partager mon expérience avec les autres. Je suis allé plus loin dans la pleine conscience et l’amour. C’était incroyablement enrichissant.

Récemment, j’ai découvert la joie de travailler avec les gens en personne. J’ai découvert un nouvel aspect de mon but, l’affinant encore plus. Maintenant, j’ai appris, en écoutant continuellement mon cœur, que je veux :

  • Conduire les gens dans un processus de changement pour les faire parvenir à une vie caractérisée par une grande simplicité, la concentration, un travail plein d’objectifs, la pleine conscience et une connexion sincère.
  • Aider les gens à plonger dans l’incertitude et l’inconfort avec joie, en se laissant guider par leur but, au lieu de fuir.
  • Aider les gens à se reconnecter à un sentiment de plénitude et à oublier ce qui leur cause de la douleur et les fait lutter.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 choses que vous pouvez faire aujourd'hui pour simplifier votre vie

C’est mon but le plus profond en ce moment, selon ce qui résonne en moi. C’est ce que je suis destiné à faire, mon don tel que je le comprends.

Note : Cet article est une traduction de l’article To Find Your Deeper Purpose, Listen de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Tags: , , , ,

4 commentaires on Écouter, pour trouver votre but le plus profond

  1. Blaes dit :

    Bonjour !
    Merci Olivier de partager les écrits de Léo !
    Son texte me parle et m’aide. Une piqûre de rappel en quelque sorte : s’aider soi-même pour pouvoir mieux aider les autres. Voilà un but profond. Je pense avoir le même but que Léo mais mon chemin est encore long. Ce n’est pas grave. Patience ! Chaque action positive a son importance. Je vais y arriver !

  2. lynpixx dit :

    Bonjour,
    Mon but profond est d’aider les gens à aller mieux… Je n’ai ni diplôme de médecine ou de psychologie mais j’ai expérimenté moi-même plusieurs techniques de développement personnel, de remèdes naturels, de yoga, etc… J’ai lu beaucoup de livres pour me sortir de mon état négatif et j’ai réussi aujourd’hui à atteindre un bon équilibre. Je sais que beaucoup de personnes sont dans le même cas et ne trouvent pas de solution, c’est pourquoi je tiens à partager mes expériences et les solutions que j’ai pu trouver pour que d’autres personnes puissent aller mieux… C’est possible 😉

  3. colladant dit :

    Merci beaucoup pour tous vos articles qui aident a rendre meilleur

  4. Jung dit :

    L’écoute est certainement le meilleur ami du développement personnel pour évoluer.
    Merci pour ce bel article si inspirant.

Laisser un commentaire