le sport un secret zen

Un air de guitare envahi soudain l’espace. Il est donc six heures cinquante-deux, le réveille-matin vient de se manifester. Je projette mes jambes hors du lit et, bien entendu, c’est le pied droit qui touche le sol en premier. Cette habitude me vient tout droit de mes parents. Il m’arrivait parfois de me lever de mauvaise humeur et de venir au petit déjeuner en famille avec la tête des mauvais jours. Invariablement j’avais le droit à cette maxime bien connue : «Alors Zoé, tu t’es encore levée du pied gauche ? » Quand on a cinq ans, on prend beaucoup de choses au pied de la lettre. C’est ainsi que, pour être agréable et avoir la pêche, je me suis appliquée à toujours poser le pied droit d’abord. C’est mon premier secret, un réflexe qui me conditionne pour démarrer la journée « du bon pied ».

Note : Cette histoire d’invité a été écrite par Didier Lemariey du blog marchand-histoires

Au travail aussi.

Je vais en avoir besoin, car c’est aujourd’hui le grand jour, je dois présenter le projet d’une campagne de promotion d’une agence immobilière qui veut moderniser son image. Je travaille dans une boite de communication depuis cinq ans et les responsabilités qu’on me confie vont crescendo. Mon chef est toujours à cran quand on doit rencontrer un client. Je suis sûre, rien qu’en regardant sa tête, qu’il ne doit pas connaître la recette de la bonne humeur matinale ; ce n’est pourtant pas compliqué. Il tente de me communiquer son stress avec une liste invraisemblable de choses que j’aurai pu oublier pour cette réunion. Mais, mon organisation est top, impossible pour lui de me prendre en défaut. Un autre secret, le deuxième, pour rester zen : une bonne préparation, c’est quatre-vingt-dix pour cent de la réussite.

Comment ne pas se laisser impressionner ?

Cela fait maintenant une heure que ce rendez-vous que je pensais au départ, faire les doigts dans le nez, est commencé. Rien ne se déroule comme prévu. Notre client commence par se montrer odieux, avec son ego surdimensionné, il cherche à me déstabiliser avec des remarques frisant la mauvaise foi. Je dois garder mon calme et ne pas lui rentrer dedans, l’agence a besoin de ce contrat. Ses attaques se font un peu plus personnelles, serait-il misogyne ? Je mets donc en place un troisième secret qui me permet de garder le contrôle et ne pas me faire dominer par ce personnage. Je l’imagine sur le trône, le pantalon aux chevilles. Il en devient beaucoup moins impressionnant, je dois même me retenir de ne pas pouffer. Comme s’il l’avait ressenti, la situation se dénoue et il reconnait la qualité de mon travail.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Bougez-vous les fesses : 16 moyens de rester motivé quand vous êtes sur la pente descendante

La pause déjeuner sans se laisser aller.

J’ai bien mérité ce déjeuner. Je vois tous mes collègues se précipiter vers « la cantine ». C’est une brasserie sympa dans laquelle nous avons nos habitudes. Un plat-dessert à douze euros, c’est raisonnable. L’inconvénient, le choix est limité, si on veut profiter de la formule. Un rôti de veau façon Orloff avec bien entendu des frites bien grasses. Pour le dessert les choux à la crème trônent sur le buffet. Heureusement, j’ai mon quatrième secret pour rester en forme et ne pas être victime du trop gras, trop salé, trop sucré : j’ai convaincu le patron de ce restaurant de proposer des denrées un peu plus diététiques. Ce midi, pour les personnes qui veulent garder la forme, le menu est blanc de poulet accompagné de ses légumes de saison cuits à la vapeur. Un fruit sera parfait pour le dessert.

Une séance sportive quotidienne.

Il reste une heure avant la reprise. C’est le moment de mettre en pratique mon cinquième secret d’une journée réussie : Le sport. Se brosser les dents, se laver, manger, c’est tous les jours. L’activité physique c’est pareil ; je ne manque jamais ma séance du midi. J’alterne fitness et piscine. J’enfile mon bonnet de bain et je me dirige vers le grand bassin. Ma ligne d’eau préférée est déjà prise. Un véritable athlète est occupé à crawler avec une cadence qui m’impressionne. Il entame un virage, à mes pieds, digne d’un champion olympique. Je ne le reconnais pas immédiatement à cause des lunettes de plongée. C’est lui, l’agent immobilier avec lequel j’ai croisé le fer ce matin. Je tente donc de l’ignorer et entame mon entraînement.

Savoir sortir de sa zone de confort

J’ai du mal à me concentrer sur le graphique de l’écran de mon ordinateur. M’a-t-il reconnue dans mon maillot de bain une pièce ? Je doute, rien dans son attitude, ne l’a laissé supposer. Il a continué ses longueurs un moment et a disparu soudainement pendant mes brasses coulées. Je décide de ne plus y penser et retourne sur excel. Une étude montre qu’il y a plus de trois cent mille pensées qui traversent le cerveau humain par jour. C’est énorme, comment voulez-vous avec cette physiologie toutes les dompter ? Ce n’est pas possible. Je revois ce corps musclé en mouvement. Je décide donc de mettre en œuvre mon sixième secret d’une vie épanouie. Sortir de ma zone de confort et entamer une action dont je n’ai pas l’habitude. J’attrape le téléphone et je l’appelle en prétextant un point de détail de notre dossier.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 excellentes raisons de conduire lentement, et comment le faire

Acceptons les imprévus.

Notre conversation téléphonique n’a plus du tout le même ton que ce matin. Il est complètement détendu et il valide, sans problème, les éléments que je lui soumets. Mon pouls s’accélère, cependant je reste professionnelle. Je n’ose pas lui parler du bain. La conversation se termine quand il me complimente sur le choix de la couleur de mon maillot ; je reste sans voix. Il me félicite également sur mon style à la nage. Je ne tiens pas à rester passive et je lui retourne donc son compliment. Notre sujet de conversation s’oriente naturellement vers la natation et nous restons ainsi à papoter pendant plus de vingt minutes. Nous nous donnons rendez-vous le lendemain au centre aquatique, tant pis pour le fitness. Cela me rappelle le septième secret du bien-être, des rapports humains épanouis, je vais le mettre en place.

Comment apprendre facilement une langue ?

Au volant de mon auto, je rentre un peu perdue dans mes pensées. Il me faut environ trente-cinq minutes de trajet pour rentrer à la maison. Vous vous en doutez, mon huitième secret n’est pas loin. Pourquoi écouter la radio qui vous déverse à longueur d’antenne des catastrophes et autres mauvaises nouvelles ? Il y a bien mieux à faire, pour optimiser un de mes biens les plus précieux, le temps. En effet le temps perdu l’est pour toujours, chaque minute passée est unique, (surtout aujourd’hui) elle ne reviendra plus jamais. Je lance un audio d’allemand. Je serai bientôt la reine des polyglottes, comme j’applique cette méthode depuis plusieurs années, je parle outre l’anglais qui reste la base, l’espagnol et depuis peu le portugais. Le plus amusant c’est que cet apprentissage ne me demande pratiquement aucun effort.

Un secret à partager, tenir un blog.

Me voici à la maison, cette journée fut palpitante et elle n’est pas terminée. J’ai un neuvième secret qui me permet d’envisager l’avenir sous les meilleurs auspices possibles. J’ai un blog. Toujours dans un souci d’efficacité, je suis une formation qui me permettra peut-être d’en vivre. C’est ainsi que je m’installe devant mon clavier et, comme tous les jours, j’entreprends la rédaction d’une histoire quotidienne. J’en publie une ou deux par semaine pour mes lecteurs adorés. Afin de l’agrémenter et augmenter ma visibilité, je l’enregistre pour la proposer également sous forme d’audio. Quelques images en plus et voici une vidéo YouTube qui alimente ma chaîne. Mes doigts volent sur le clavier et curieusement, c’est une histoire de piscine qui en jaillit.

Didier Lemariey du Blog Marchand-histoires

Tags: , , , , , ,

2 commentaires on Les neufs secrets d’une journée épanouie

  1. Bonjour Didier,

    Je te remercie de tout coeur pour cette belle histoire. Elle est agréable à lire et les messages passent merveilleusement bien. Les 9 secrets sont pertinents.
    J’ai eu un coup de coeur pour le trajet en voiture. C’est une belle idée d’écouter des audios en langue étrangère. 🙂
    Sans parler du secret pour ne pas se laisser impressionner… c’est très intéressant, ahah !

    J’en ajouterai un 10e et je suis sûre que tu seras d’accord avec moi. Je suis allée sur ton blog (qui est super !) et je sais que tu aimes les livres, tout comme moi. Alors, j’ajouterai 10 minutes de lecture le matin. 🙂

    Je te souhaite une belle journée, Didier.
    Tiffany

  2. Catherine dit :

    Didier, géniale cette histoire… Très agréable.
    Et donc, les 10 minutes de lecture du matin (voir le post de Tiffany ci-dessus) peuvent aussi servir à lire une belle histoire comme celle-ci.
    Belle journée, Catherine

Laisser un commentaire