Harry PotterRécemment, j’ai terminé la lecture du livre 7 de la série Harry Potter avec ma plus jeune fille Noëlle. Nous avons pleuré, nous avons ri, nous avons eu le souffle coupé, nous avons encore pleuré.

Lire ces 7 livres avec elle a été un sacré voyage, et cela nous a pris quatre ou cinq ans.

Curieusement, c’était la quatrième fois que je relisais toute la série. J’ai lu l’ensemble des 7 livres avec quatre de mes enfants, sur plusieurs années chaque fois.

J’adore la série Harry Potter, et j’ai eu l’immense plaisir et l’honneur de la lire à mes enfants, d’apprendre de nouvelles choses chaque fois, de ressentir de nouveaux plaisirs, de redécouvrir des détails que j’avais oubliés et de retomber amoureux des personnages.

Relire l’ensemble de la série Harry Potter avec mes quatre enfants m’a apporté des plaisirs inattendus :

  1. J’ai commencé cette aventure avec ma fille ainée, Chloé, alors qu’elle était encore à l’école primaire. Il y a de cela environ 17 ans. Ce fut le début d’une longue histoire d’amour avec Harry Potter pour Chloé — elle est même finalement tombée amoureuse de l’acteur qui a interprété le personnage d’Harry dans les films, je veux nommer Daniel Radcliffe. Je suis presque certain qu’elle n’aimerait pas que je vous dise cela. Nous avons rencontré l’acteur en personne alors qu’il se produisait dans un théâtre de Broadway à New York après qu’elle ait obtenu son diplôme d’études secondaires. J’étais là au début de cette histoire d’amour avec la série, et le fait d’avoir partagé ces moments avec elle a toujours été quelque chose de spécial pour moi.
  2. Chloé et moi avions l’habitude d’attendre la sortie de chaque nouveau livre, et c’était vraiment une excellente expérience. Elle était toujours si excitée de lire, mais mon temps de lecture avec elle était limité — je ne pouvais en effet lui consacrer que quelques nuits par semaine. Je travaillais à plein temps et je faisais de la rédaction en freelance, sans oublier que j’avais un groupe de jeunes enfants dont je devais m’occuper. Malgré le suspense insoutenable des intrigues, elle devait patienter pour que nous avancions très lentement dans la lecture des derniers tomes.
  3. En lisant avec Chloé, j’ai eu le plaisir de découvrir des choses à propos d’elle… elle était capable de comprendre un vocabulaire complexe bien qu’étant très jeune. Elle comprenait des intrigues difficiles et semblait capter la subtile dynamique relationnelle développée dans le livre et pour être tout à fait honnête, je ne pensais pas qu’elle y parviendrait. Elle avait une profonde empathie pour les personnages et pouvait faire preuve d’une grande tendresse, ce que j’ai découvert lorsque nous lisions les parties les plus émouvantes du livre. Quelle belle expérience ce fut de partager ces moments avec elle !
  4. Nous avons commencé la lecture des livres Harry Potter quand Chloé était encore à l’école primaire, mais nous n’avons pas pu terminer avant ses 15 ans (dans un premier temps, nous avons dû attendre que les livres sortent, puis nous avons mis beaucoup de temps à les lire). Nous devions lire ensemble en étant au lit, une chose que je n’aurais probablement pas pu faire avec une adolescente ordinaire. À cet âge, ils commencent souvent à s’éloigner de vous, mais la lecture m’a aidé à rester proche de Chloé.
  5. Je me souviens que je pleurais en lisant les parties les plus émouvantes (comme la mort de certains personnages qui resteront anonymes pour éviter les spoilers), avec tous les enfants, mais Chloé a été la première. Ma voix tremblait d’émotion, et parfois des larmes coulaient sur mon visage pendant que je lisais. Chloé pleurait avec moi. C’était comme si l’on avait perdu un proche.
  6. Quand j’ai repris la série Harry Potter avec mon fils Rain (qui est aujourd’hui un adulte à l’université), ce fut une expérience complètement différente. L’on avait l’impression de partir ensemble à l’aventure, et le fait de partager ces moments était tellement agréable. J’avais déjà oublié plusieurs détails sur les précédents livres, c’était donc aussi un processus de redécouverte, ce qui fut un véritable délice !
  7. Comme ce fut le cas avec Chloé, quand j’ai lu la série Harry Potter avec Rain, c’est devenu une expérience partagée, une chose que nous avions faite ensemble quand il était enfant (jusqu’au collège). Cette expérience nous appartiendra pour toujours. C’est un adulte aujourd’hui, mais ces moments de lecture passés avec lui font partie de mes plus belles expériences.
  8. Rain se souvient encore de nous deux qui nous endormions parfois ensemble alors que nous lisions l’un des Harry Potter. Le sommeil était d’ailleurs un thème très important pour moi à l’époque où je faisais la lecture à tous les enfants… Je suis devenu tristement célèbre à leurs yeux parce que je m’endormais régulièrement alors que je leur faisais la lecture. C’était comme si les livres m’avaient jeté un sort d’assoupissement, sait-on jamais, cela est possible.
  9. Quand fut venu le tour de Seth, c’était aussi une autre expérience. Il était très enthousiaste à l’idée de lire. C’était tellement agréable. Il achetait même des baguettes d’Harry Potter et s’amusait à lancer des sorts. Il aimait vraiment utiliser Avada Kedavra (le sort mortel) sur moi, chose que je lui avais gentiment expliquée comme étant un parricide. Il faut croire que cela ne l’a pas dérangé pour autant, car il n’arrêta pas de me jeter ce sort.
  10. Seth aimait aussi s’habiller comme Harry Potter avec des robes, des lunettes et tout. Je me réjouissais de faire partie de son monde imaginaire qui prenait vie chaque fois que nous lisions.
  11. Quand Seth et moi avons terminé la série, bien que cela fut une grande satisfaction, cela a également laissé un vide dans nos vies. Nous avons alors entrepris de lire Le Seigneur des Anneaux, un livre tout aussi génial, mais sans la même connexion émotionnelle, je pense. Noëlle et moi cherchons actuellement une série de livres… Je pense que nous allons lire les Unwanteds.
  12. Noëlle a apporté de l’innocence à notre expérience de lecture, et j’ai véritablement aimé cela. L’expérience était en effet marquée par de la fraicheur, un sentiment merveilleux ainsi que de l’excitation. Cela me rappelle l’époque où je lisais avec Chloé. La personnalité de chacun de mes enfants s’est manifestée de différentes façons à travers ces expériences que nous avons partagées ensemble.
  13. Comme pour les autres enfants, Noëlle et moi lisons les livres par à-coups. Nous étions interrompus par des voyages, des visiteurs ou des vacances, puis nous reprenions, laissant les souvenirs de ce qui s’est passé la dernière fois que nous avons lu, inonder nos esprits, comme si nous regardions ces souvenirs dans la Pensine. Quand les choses devenaient passionnantes, nous lisions parfois deux ou même trois fois par jour, tentant d’évoluer autant que possible. C’était comme si le fil conducteur des livres était tissé d’une manière étrange et magique dans nos vies.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment instiller l'amour de la lecture – en votre enfant, ou en vous

Voici ce que fut Harry Potter pour moi et pour tous mes enfants : un fil magique tissé au cours des 15 dernières années de ma vie, me reliant, moi et chacun de mes enfants, d’une manière insoupçonnée et joyeuse. Il y a eu beaucoup d’autres expériences qui nous ont liés — faire partie d’une grande famille, partir ensemble en voyage, faire du vélo et jouer dans des parcs, jouer à des jeux de société et à Werewolf, faire de la cuisine ensemble et passer du temps avec d’autres êtres chers. L’expérience avec Harry Potter était semblable à toutes celles-ci, sauf qu’ici, il y avait des baguettes.

Cette partie de ma vie est à présent révolue, et cela crée un sentiment de tristesse dans mon cœur. J’espère pouvoir lire cette série avec mes petits-enfants un jour. Je chérirai toujours l’expérience magique que j’ai partagée avec mes enfants.

P.S. Je n’ai pas lu la série avec mes deux autres enfants, Justin et Maia, parce qu’Eva voulait le faire avec eux, et je ne cache pas que cela m’attriste de ne pas l’avoir fait. Toutefois, j’ai partagé mes propres expériences avec eux, et je les aime tout autant.

Note : Cet article est une traduction de l’article The Unexpected Pleasures of More Than a Decade of Reading Harry Potter de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire