Vous êtes enseignants, animateurs ou éducateurs et vous cherchez des clés pour rester ZEN avec les enfants ou adolescentes et avec vos collègues.

enseignant zen communication non violente

La Communication Non Violente est un outil que vous pourrez utiliser facilement et quotidiennement. Il vous permettra d’harmoniser votre communication avec les enfants, les adolescents et les adultes.

Vous êtes prêt ? C’est parti !

Note : Cet article invité a été écrit par Vanessa Beauverd du blog NaturEducation.org

1 – La Communication Non Violente (CNV) c’est quoi ?

  • Une pratique du langage.
  • Une présence d’écoute.
  • Un partage de coeur à coeur.

Marshall Rosenberg a développé la CNV et la définit ainsi :

“Le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d’en faire autant”.

2 – Que va vous apporter la CNV ?

  • De l’empathie.
  • De la bienveillance.
  • Une prise de conscience de vos besoins et de ceux des autres.
  • Une écoute de vos émotions et de vos sentiments afin de respecter vos limites.
  • Savoir faire des demandes sans qu’elles soient des exigences.

3 – Comment fonctionne la CNV ?

L’OSBD :

  1. OBSERVER
  2. SENTIMENTS, EMOTIONS
  3. BESOINS
  4. DEMANDE

1. OBSERVER les faits sans interprétations :

observer les faitsQu’avez-vous vu et entendu ? Et rien d’autre !

Voici un exemple en classe :

“Julie tourne la tête vers la fenêtre pendant que j’explique les consignes.”

Des interprétations seraient :

“Julie regarde par la fenêtre.” ou “Julie n’écoute pas.”

2. Quels sont vos SENTIMENTS et EMOTIONS ?

Pour connaître la différence entre ces deux mots, souvent confondus, je vous invite à cliquer ici pour la définition d’une émotion et d’un sentiment ainsi que pour avoir une liste non exhaustive de sentiments.

“Je ressens de la colère!”émotion

“Je me sens contrariée et frustrée !”sentiment

3. Quels sont vos BESOINS dans la situation actuelle ?

L’expression des besoins est souvent ce que vous aimeriez dire lorsque vous parlez de vos sentiments et émotions :

“J’ai l’impression qu’elle ne m’écoute pas.”

“Je ne me sens pas respectée.”

Dans cet exemple, vos besoins sont l’écoute et le respect.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Un guide pour créer une maison minimaliste

4. Faites votre DEMANDE sans exigence.

Faites une demande à quelqu’un en acceptant qu’il puisse dire non.

“Est-ce que tu peux me regarder lorsque je donne les consignes ?”

La CNV propose d’exprimer les points OSB avant de faire la DEMANDE afin que l’élève ou votre collègue puisse comprendre les raisons de cette demande et entrer dans un partage coeur à coeur avec vous.

“Quand je vois que tu tournes la tête vers la fenêtre pendant que je donne les consignes (O), je me sens contrariée (S) car j’ai besoin d’être écoutée (B). Et je me sens écoutée lorsque tu me regardes. Peux-tu me regarder lorsque je donne les consignes ? (D)”

Si vous ne souhaitez pas le faire sur le moment, l’OSBD permet de reprendre la situation après le cours ou lorsque vous vous retrouvez seul avec l’élève ou votre collègue.

Vous pourriez commencer votre dialogue ainsi :

“Ce matin, quand je donnais les consignes, j’ai vu que tu as tourné la tête vers la fenêtre. Lorsque je te vois tourner la tête vers la fenêtre pendant que … “

4 – Comment accueillir un refus ?

Comme écrit plus haut, une demande ne doit pas être une exigence. C’est pourquoi il faut être capable de recevoir un non.

Permettre à l’enfant de refuser votre demande, c’est le respecter dans ses choix et ses besoins. Tout comme vous devez respecter les vôtres !

Alors, comment faire pour respecter les besoins de deux personnes lorsqu’il y a un refus ?

L’intelligence collective, vous connaissez ?

Grâce à vos ressources et à celles de la personne (enfant ou adulte) à qui vous faites la demande, vous pourrez trouver une autre solution qui satisfasse les besoins de chacun.

D’où l’importance de connaître les besoins derrière la demande !

Julie ne pourra pas vous proposer une autre solution si vous lui demandez uniquement de ne pas tourner la tête vers la fenêtre. Par contre, elle peut réfléchir avec vous à une variante pour que vous vous sentiez écoutée. Par exemple, mettre en place un code pour vous dire qu’elle vous écoute tout en regardant par la fenêtre (se toucher l’oreille) ou avoir une participation plus activement aux leçons, même en regardant par la fenêtre.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le Zen de l'action

J’aime dire aux enseignants que j’accompagne que :

limites créativité

Bien entendu, cela prend du temps. Et vous n’êtes pas obligé de le faire à chaque situation. Quand un évènement vous met en colère, il est important d’agir.

La CNV peut également vous apprendre à vous connaître, afin de savoir pour quelle situation il est important que vous preniez le temps de la résoudre.

5- Vous connaître grâce à la CNV ?

Il se peut que Julie vous écoute tout en regardant par la fenêtre. Il se peut aussi que Julie ne vous écoute pas tout en vous regardant.

C’est pourquoi il est important de vous connaître et de connaître vos besoins afin de pouvoir exprimer des demandes qui les remplissent.

La CNV vous permet cela avec l’OSB :

Lorsque … je ressens / me sens … car j’ai besoin de …

se connaître cnv

6 – Essayez !

Vos premiers essais de CNV vous paraîtront peut-être artificiels et à force de vous entraîner vous aurez de belles surprises :

  • Vous le ferez sans vous en rendre compte.
  • Vos élèves et vos collègues se sentiront en confiance pour parler avec vous.
  • Vous sentirez de l’apaisement en vous et autour de vous.

Prêt à essayer ?

essayer la communication non violente

Faites-moi part de vos expériences dans les commentaires 🙂 et posez-moi vos questions ici.

7 – Vous n’êtes pas seul !

Cet article est une mini base de ce que peut vous apporter la CNV. Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez vous inscrire à des formations ou lire les livres de Marshall Rosenberg. Vous pouvez également vous faire accompagner personnellement afin d’harmoniser votre communication avec vos élèves et vos collègues.

Vanessa Beauverd du blog NaturEducation.org

Tags: , , , , , , , , ,

3 commentaires on Comment rester ZEN avec vos élèves et vos collègues grâce à la Communication Non Violente ?

  1. Pretre dit :

    On se sent parfois démunie dans certaines situations avec des enfants. Tout est dans la façon de parler. On ne pense pas à exprimer ses ressentis. Merci pour ces informations

  2. Bonjour Olivier.
    J’ai toujours très bien apprécié et aimé vos publications. La communication non verbale n’échappe pas à la coïncidence de vos publications avec mes besoins de l’heure. Malheureusement, j’ai souvent des difficultés à envoyer un commentaire sur le ces dernières.. Merci bien pour tout ce que vous faites. Je voudrais aussi profiter pour savoir si c’est possible d’avoir la documentation sur la communication bon verbale. Merci
    Cordialement,
    Amélie

  3. Adrien dit :

    Hyper intéressant. Avez-vous un livre en particulier à conseiller sur la communication non violente s’il vous plait ?

Laisser un commentaire