période des fêtesÀ cause des nombreuses réunions de famille qui ont eu lieu au cours de la semaine dernière, je me sens lourd. J’ai un peu trop mangé et je me suis moins entrainé que d’habitude.

Parfois, c’est une réalité de la période des fêtes — vous êtes souvent si occupé que vous en oubliez vos saines habitudes.

Dès aujourd’hui, je mets en place un nouveau plan pour la période des fêtes. J’adopterai ce plan quelques mois avant et jusqu’à ce que la nouvelle année soit entamée. Je l’ai nommé mon plan de remise en forme pour la période des fêtes.

Voici le plan :

  1. Être aussi constant que possible, quand je ne voyage pas et que je n’ai pas de la visite. Nous sommes sur le point de voyager un peu, et en ce moment nous avons de la visite. Pendant ces périodes, et chaque fois que nous avons une réunion de famille, je ne me soucie pas de la constance, mais j’essaie simplement de ne pas trop me laisser aller. Pendant toutes les autres périodes, je vais essayer d’être aussi constant que possible, tant au niveau de l’exercice physique que de l’alimentation.
  2. Pas de sucreries ou de féculents, plus de légumes et d’aliments fibreux. En ce qui concerne l’alimentation, mes plus grandes difficultés sont liées à la consommation des féculents (frites, pains, pizzas) et des sucreries. Je vais donc arrêter d’en consommer, à moins que je voyage ou que j’aie une réunion de famille. Même pendant ces périodes, je vais essayer de limiter ma consommation d’aliments riches en glucides à une quantité raisonnable. Au lieu de consommer des sucreries ou des féculents, je vais plutôt me concentrer sur la consommation de légumes (je vais en consommer autant que possible), ainsi que d’autres aliments riches en fibres comme les noix, les graines et les haricots. C’est aussi bon de consommer des fruits.
  3. Manger de façon modérée. Je n’aime pas vraiment surveiller mes calories ou quoi que ce soit d’autre, mais je connais mes habitudes alimentaires et je sais que j’ai tendance à trop manger. La clé, en dehors du choix des aliments, c’est donc de manger de façon modérée. C’est-à-dire manger sans être rassasié (parce que quand je mange de manière à être rassasié, je le suis généralement un peu trop). Pour ce faire, je dois veiller à la fréquence à laquelle je mange (j’ai tendance à beaucoup manger) et à la quantité de mes repas. Quand je mange seul, c’est beaucoup plus facile, mais quand je mange en famille, il m’est beaucoup plus difficile de veiller à cela. Toutefois, je pense pouvoir y arriver si je me le rappelle avant chaque repas.
  4. Soulever des poids pour entretenir les muscles, courir pour garder la forme, faire du yoga pour rester sain d’esprit. Je compte soulever des poids deux fois par semaine (juste pour entretenir mes muscles) ; faire des squats, du soulevé de terre, du développé couché et des chinups. Je compte également courir trois fois par semaine pour rester en forme (ma femme et moi suivons le programme d’entrainement d’un semi-marathon), en ajoutant quelques sprints dans les petites courses. Nos courses du samedi seront désormais plus longues. Pour finir, je compte aussi faire de courtes sessions presque quotidiennes de yoga. J’en ai besoin non seulement parce que je pense que cela m’aidera à être plus flexible, mais aussi parce que je crois que ce sont d’excellentes sessions de méditation.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 idées succulentes, faciles et saines pour le petit-déjeuner

Mon plan est donc assez simple et peut se résumer comme suit : pas de féculents ou d’aliments sucrés ; consommer beaucoup de légumes et d’aliments riches en fibres ; soulever des poids 2 fois par semaine ; courir 3 fois par semaine ; faire une courte séance de yoga presque tous les jours. De plus, ce plan est flexible : si je voyage, si je suis à une réunion de famille ou si je reçois des visiteurs, je n’ai pas besoin de stresser.

La clé, c’est de s’en tenir à ce plan. Voici comment améliorer votre capacité à vous en tenir à des plans comme celui-ci :

  • Notez clairement toutes les étapes du plan. Affichez-le à un endroit où vous le verrez régulièrement.
  • Choisissez des règles simples, comme celles susmentionnées pour rendre les choses plus claires, sans avoir à prendre de décisions ou à négocier tous les jours.
  • Chaque jour, réveillez-vous et ayez un plan. Qu’allez-vous faire comme exercice physique ? Qu’allez-vous manger ?
  • Choisissez quelques repas et préparez-les presque tous les jours. Au petit déjeuner, j’aime manger du tofu brouillé avec des légumes, du sauté de tempeh avec des légumes au déjeuner et au diner. J’aime aussi prendre un copieux plat de salades. Parfois j’aime manger de la soupe de légumes aux haricots.
  • Ayez des rappels. Comment procéder pour me rappeler que je dois faire de l’exercice ? Comment me souviendrai-je que je dois rester attentif à l’heure des repas ?
  • Améliorez votre capacité à tenir les promesses que vous vous faites vous-même. Cela vous importe-t-il ? Est-ce plus important que l’envie de manger des sucreries ? Est-ce plus important que l’inconfort causé par l’exercice physique ? Si c’est important, alors faites-vous une promesse et respectez-la. Si par contre, ce n’est pas important, ne faites pas de promesse, faites autre chose.

La période des fêtes est toujours assez chargée, et il est facile de s’adonner à la suralimentation et à la consommation de repas malsains pendant cette période. Cependant, vous pouvez faire en sorte de ne pas jeter à l’eau toutes vos habitudes saines pendant cette période. Je vais faire de mon mieux pour m’en tenir à ces règles simples et tenir les promesses que je me suis faites moi-même. Je vous dirai comment je m’en sors, d’ici le Nouvel An !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 astuces pour Arrêter de Fumer

Note : Cet article est une traduction de l’article How to Get Fitter During the Holidays de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Tags: , , , ,

Un commentaire on Se remettre en forme pendant la période des fêtes

  1. Jung dit :

    A deux mois des fêtes, cet article tombe à point nommé pour commencer à se préparer psychologiquement et physiquement. Mais surtout pour commencer à prendre de bonnes habitudes.
    Je ne suis pas forcément en accord avec toutes les résolutions de Léo Babauta dans cet article. Certaines sont un peu trop radicales, comme le fait d’arrêter toute source de glucides. Même si les légumes et les fruits en contiennent suffisamment, il est important d’en apporter une certaine quantité à son organisme, et le riz et d’autres céréales sont importantes à intégrer dans notre alimentation. Toujours est-il qu’il faut savoir à quelle heure il faut les consommer. La chrono-nutrition est particulièrement appropriée pour prendre de bonnes habitudes alimentaires. Ainsi, l’on peut ingérer des glucides complexes dans la journée, mais au bon moment. Et le matin et le déjeuner sont beaucoup plus appropriés que le soir au dîner. Il est ainsi recommandé de ne pas consommer de glucides le soir afin de ne pas stocker durant la nuit ces glucides dont le corps n’a pas besoin durant le sommeil.
    Mais mis à part cela, j’approuve ce qu’il dit.

Laisser un commentaire