Mesurez-vous pleinement l’impact de votre confort intérieur sur votre calme intérieur ? C’est pourtant un facteur que tout le monde devrait connaître, ne pensez-vous pas ? Il y a selon moi deux crises qui minent le monde aujourd’hui. Une crise de confiance en soi liée au manque de bien-être et une crise écologique liée à l’abondance de bien-être. Cela paraît paradoxal et ça l’est !
Dans cet article, c’est la relation entre ces deux dérèglements que je vous invite à équilibrer.
Grâce aux connaissances que nous avons aujourd’hui en matière de Feng Shui et de santé dans l’habitat nous arriverons facilement à venir à bout de certains problèmes d’insomnies, de maux de tête ou de stress. Le tout en prenant plaisir à se réapproprier les matières, les couleurs et la lumière qui nous entourent.

Derrière le réchauffement climatique et les contaminations répétées de la planète se cachent des solutions écologiques de plus en plus accessibles qui nous permettront de limiter la pollution qui nous entoure et protéger l’environnement.

Ainsi, en prenant soin de chez nous nous prendrons aussi soin de nous et de tous les autres !trouver le calme interieur a la maison

Note : Cet article invité a été écrit par Gautier du blog Faisons-le-mur.com

Améliorer son intérieur pour être plus zen

Comme vous l’avez remarqué je joue sur le sens du mot « intérieur » depuis le début de cet article. En effet, pour moi l’habitat et l’esprit expriment un sens commun.
Les grands voyageurs nous diront qu’il n’est pas besoin d’avoir une maison pour se sentir chez soi. C’est tout à fait vrai, mais quand on a la chance de vivre dans un endroit qui nous plaît, on aime faire en sorte qu’il nous ressemble. Au final, il finira toujours par exprimer une partie de notre personnalité.

En ce sens, notre intérieur (nos pensées et nos émotions) s’élargit et devient « notre intérieur » (notre habitat). Une seconde peau en quelque sorte.
Mais l’inverse est également vrai et notre environnement naturel peut influencer de façon spectaculaire notre mode de vie. Nous le voyons d’ailleurs très bien dans les films, où un lieu étroit et sombre inspire vite la sensation d’anxiété et d’insécurité. Difficile alors d’atteindre le calme intérieur.

  • Des solutions écologiques pour améliorer son intérieur

Pour combiner le respect de soi et le respect des autres, les solutions écologiques me semblent couler de source.

ameliorer son interieur solution ecologiquePhoto: Abigaïl Siogli

Dans le monde « moderne » on a fini par construire une méfiance envers nombre de matériaux complètement naturels. Ces matériaux, utilisés depuis l’antiquité, avait pourtant fait leurs preuves et servis aux plus beaux édifices. Cependant, l’avènement industriel, l’attraction pour le nouveau et l’augmentation du pouvoir de consommation ont éduqué les mentalités à se méfier de ce qui n’était pas assez cher ou pas assez neuf. En disant cela, je me rends compte aussi que l’opinion évolue (heureusement). Cependant, plutôt que de reprendre les choses à la base, on a tendance à inventer du « faux-vieux » et faire de l’écologie de façade.

Mais venons-en au fait, en ce qui me concerne les enduits à la chaux et les enduits à l’argile, sont les matériaux les plus simples, les plus beaux, les plus qualitatifs et les moins chers connus actuellement. Écologiquement imbattables, ils sont les mieux appropriés pour habiller notre « deuxième peau » intérieure 🙂

C’est la raison pour laquelle je les présenterai ci-après.

  • Les solutions du Feng Shui pour améliorer son intérieur

Le Feng Shui, comme vous le savez peut être est l’art ancestral chinois de l’énergie environnementale. Il se décline en plusieurs branches dont la plus connues est celle de l’agencement d’intérieur.

Feng Shui signifie « vent et eau ». Il nous apprend à maîtriser le flux de ces deux forces, l’une visible l’autre invisible, dans notre maison.
Le Feng Shui se concentre sur la circulation de cette énergie dont on obstrue la dispersion, souvent sans même s’en rendre compte. Ce faisant, le désordre environnant provoque du désordre psychique. Le Feng Shui privilégie également l’ouverture vers la lumière et sur des couleurs apaisantes. L’espace y est adroitement optimisé permettant l’aération des pièces et des idées.

Le confort intérieur

Mais comment atteindre le confort intérieur et à quoi évaluer ce confort ? Cela peut sembler bête comme question pourtant les réponses sont multiples.

Le confort de notre intérieur se mesure difficilement mais nous pouvons dire qu’il reflète une certaine sérénité, une confiance en soi, un état de bien-être. Quand nous nous sentons léger  et heureux, loin de l’état d’angoisse et d’anxiété qui mine nos relations avec le monde.
Dans notre habitat le confort intérieur est plus quantifiable. Comme je le dis dans le titre, la matière, la couleur et la lumière sont les bases de notre sentiment de confort intérieur, donc de calme intérieur.

Mais il y a aussi d’autres éléments qui entrent en jeu et que j’expose à présent.

  • La température et l’humidité de l’air

Une température adéquate dans notre habitat est essentielle, c’est d’ailleurs le facteur que l’on remarque le plus rapidement quand on entre quelque part. Il est très difficile de rester concentré longtemps quand on a trop froid ou trop chaud et cela nous empêche d’être pleinement dans une activité.
L’humidité est très dépendante de la température car plus il fait chaud, plus l’air peut contenir d’humidité. Ainsi, c’est souvent l’excès d’humidité qui rend la chaleur insupportable. Nous avons alors la sensation d’être étouffé, on a la tête comme une cocotte-minute sous pression.
A contrario, quand l’air est trop sec nous avons la gorge qui gratte et nous devenons plus sensibles aux migraines chroniques.

Un autre inconvénient de vivre à une température inadéquate est la prolifération de bactéries et de champignons dans notre intérieur. Ces derniers se multipliant plus largement une fois passés les 19°C.

  • Les bruits

les bruits ameliorer son interieurComment penser au calme intérieur sans se soucier du bruit intérieur. Les bruits sont une source majeure de pollution aujourd’hui. Dans les grandes villes il n’est pas rare de ne plus connaître le bruit du silence. Du blanc. Du vide.
Nos oreilles sont en perpétuelle sollicitation. Entre la radio, la télé, les voisins, les travaux il est difficile voire des fois impossible de profiter d’un moment de recueillement loin de l’agitation.

De ces problèmes naissent des migraines et de l’irritabilité.

  • Les couleurs

Un monde sans couleurs est inimaginable. Fermez les yeux deux minutes et essayez pour voir 🙂 Les couleurs se trouvent partout et embellissent généralement nos vies. Elles symbolisent clairement les émotions et les choisir judicieusement permet de se détendre ou au contraire de se motiver.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Pas le Moral ? 7 façons de vous remettre d'aplomb !

Notre maison représente l’extension de nous-même comme je m’amuse à le répéter et chaque pièce porte une fonction particulière. Pour aider à remplir ces fonctions le judicieux choix des couleurs permettra d’avoir une entrée accueillante, une chambre calme et intime ou une cuisine élégante. Négliger l’importance des couleurs dans notre intérieur risque de fausser la perception que l’on souhaiterait avoir et d’influer négativement sur notre humeur.

  • L’éclairage et le ton

Bien entendu, l’éclairage est primordial pour se sentir bien. L’être humain a toujours eu besoin du soleil pour vivre heureux et cela ne fait pas exception dans notre foyer.
On cherchera donc toujours à avoir des ouvertures bien exposées vers la lumière naturelle et si ce n’est pas possible il faudra redoubler d’ingéniosité pour parfaire au maximum l’éclairage de notre intérieur.
Vivre dans un lieu sombre crée une atmosphère pesante qui peut causer rapidement des troubles de la personnalité.

De plus l’éclairage peut varier le ton des couleurs de notre intérieur, les rendant plus austères et moins vives ou au contraire éclatantes et rassurantes.

Comme pour notre esprit, il est je pense important d’être ouvert sur les énergies qui viennent de l’extérieur pour éviter de se ramollir et de se morfondre

  • La matière et la forme

La matière que l’on apporte dans notre intérieur est primordiale pour notre confort visuel. Selon qu’elle soit mate ou brillante, elle va absorber la lumière et les sons ou les réfléchir. C’est encore une fois une question d’atmosphère générale dont nous cherchons à nous envelopper. atmosphere interieur

Photo: Abigaïl Siogli

Une texture rugueuse ou fibreuse peut arrêter le regard ou le faire filer. Tout comme une matière lisse peut rafraîchir la perception visuelle dans une ambiance chaude.

La forme aussi joue son rôle en guidant l’œil et les énergies. Dans le Feng Shui, par exemple, on évitera (ou on couvrira) les angles et formes trop pointues ; surtout quand ils sont dirigés vers un fauteuil ou un lit car ils sont appelés les « flèches empoisonnées ».
Tout est dans l’harmonie. Pas trop dur pas trop mou, pas trop sombre pas trop transparent. C’est un vrai jeu du ying et du yang entre la matière et la forme.
Si  nous ne prenons pas garde à ces deux éléments, un sentiment de claustrophobie et de persécution peut s’installer. Nous nous sentirons dominés par notre environnement.

  • L’odeur et le goût

Les mauvaises odeurs sont très insidieuses car si nous les remarquons au début, elles finissent par nous déranger de moins en moins avec le temps. En tout cas au niveau du conscient. Notre cerveau ne prend alors plus la peine de nous alarmer même quand la situation vient à s’empirer. Par imprégnation nous devenons âcres et aigris nous-même.
Pour le goût, je me réfère bien sûr au « bon goût » qui même s’il est (heureusement) très subjectif, apporte une certaine élégance qui deviendra la mélodie de notre bien-être.
En alliant toutes ces caractéristiques du confort intérieur on compose une sorte de poésie thérapeutique qui en plus de sonner juste, nous soigne et nous met en paix avec nous-même.

N’est-ce pas là la base du bonheur ? 🙂

Si je traite ce sujet ici avec vous, c’est que je suis artisan dans la construction écologique. Par mon travail, je suis amené à entrer dans l’habitat de mes clients pour leur proposer des solutions de rénovation ou de « réparation » de leurs espaces de vie. Cela m’a amené à constater les effets des éléments ci-dessus sur l’état d’esprit général de ma clientèle.

Maintenant, je souhaite partager ma compréhension de notre état de santé physique que nous ne devrions -dans la mesure du possible- pas hasarder avec l’utilisation de matériaux avérés toxiques.

Notre peau intérieure

Notre peau intérieure est le revêtement intérieur de notre maison. Ou plutôt, c’est le revêtement qui va de l’intérieur à l’extérieur de notre logement.

Cette peau est comme la nôtre, elle doit être imperméable à l’eau tout en étant respirante.

Peut-être ne le soupçonnez-vous pas mais un certain nombre d’échanges gazeux se produisent à travers notre peau et si celle-ci était couverte d’une peinture étanche à ces échanges, notre corps surchaufferait rapidement. Idem pour nos habitations.

C’est la raison pour laquelle les revêtements intérieurs ont plus d’importance qu’on ne l’imagine souvent.

Vous m’avez compris, il s’agit dans ce chapitre de « sauver sa peau » ! 🙂

  • Peintures, colles et COV

Les COV sont les « Composés Organiques Volatils ». Ils sont responsables dans le monde de sérieux troubles respiratoires chroniques, allergiques et nombre d’entre eux se sont avérés cancérigènes.

D’ailleurs j’ai peut-être omis de le préciser dans les chapitres précédents mais il est difficile de devenir zen en étant malade 🙂

composes organiques volatilesOn peut ainsi trouver jusqu’à 300 composés organiques volatiles dans notre logement. Leur concentration serait jusqu’à 10x plus importante en intérieur qu’en extérieur à cause de l’effet de vase clos. Pour plus d’info sur ce sujet brûlant d’actualité je vous dirigerais vers cet article : LES COMPOSÉS ORGANIQUES VOLATILES (COV) DANS L’AIR DU TEMPS

Ces COV sont présents dans les produits d’origine pétrolière comme les peintures industrielles et les colles synthétiques. Mais on les retrouve aussi dans les cosmétiques, les produits d’entretien, les aérosols, etc… Les peintures du commerce (surtout les premiers prix) sont généralement généreuses en émanation de COV (même si des mentions contraires en garnissent l’étiquette). A côté de cela, elles sont totalement imperméables et étanches ce qui crée de la condensation dans nos intérieurs et alimente les germes et les moisissures.

  • Les enduits naturels à la chaux et à l’argile

De ces deux matériaux l’enduit à la chaux est peut-être le plus prisé en matière de solution écologique. Sûrement parce qu’il est plus rassurant car plus solide que sa cousine à l’argile.

Cependant les deux matériaux ont des propriétés assez fantastiques qui apportent des réponses à tous les problèmes de la recherche de confort intérieur.

Voici quelque-unes de ces réponses :

    • Ils régulent le taux d’humidité en absorbant le surplus de vapeur d’eau dans l’air puis ils relâchent cette humidité quand l’air redevient trop sec.

Ce faisant, ils maintiennent l’humidité de l’habitat à des valeurs entre 40 % et 50 % . ce qui est la norme reconnue de sensation de confort thermique (à 18-20 °C). On parle alors de propriétés hygrothermiques.

    • Ils apportent de l’inertie thermique dans les pièces où ils sont employés. Ainsi, la paroi est capable de stocker de la chaleur provenant du chauffage ou simplement du rayonnement solaire. Cette chaleur emmagasinée est alors restituée naturellement quand la température de l’air s’abaisse.

enduits naturels argile

Photo: Abigaïl Siogli

    • Ils se déclinent en une quantité de textures et de formes différentes. Ces enduits se retrouvent en une gamme impressionnante de finitions possibles. Ils peuvent être simplement talochés pour une texture un peu rugueuse, stuqués pour une finition lisse, épongés pour faire sortir les effets de grain ou encore grattés pour apporter du relief ainsi qu’un style artistique.
    • Les peintures naturelles à base d’argile existent et celles à base de chaux sont reconnues depuis des siècles et utilisées dans les plus riches intérieurs. Que ce soit dans le domaine dynastique des grandes monarchies ou dans le champ religieux.
    • Ils sont écologiques s’il est besoin de le préciser encore. En effet, la terre crue est un matériau qui peut se trouver sur le site même du chantier ce qui limite considérablement les transports. Elle n’est pas transformée et n’a besoin d’aucune cuisson donc pas d’émission de CO2.La chaux, bien qu’elle ne bénéficie pas d’une empreinte carbone aussi incroyable que la terre crue a tout de même un bilan honorable. Car même si la chaux doit être cuite et transportée, en se solidifiant elle réabsorbe une  partie de CO2 nécessaire à sa fabrication, ce qui équilibre son impact environnemental.
    • Les enduits à la chaux et à l’argile sont complètement recyclables et n’ont besoin d’aucun traitement pour une réinsertion dans le milieu naturel. Ils ne polluent nullement les sols et n’ont pas besoin d’être incinérés pour disparaître.
    • Ils sont perspirants ce qui veut dire qu’ils sont perméables à la vapeur d’eau et laissent respirer les espaces qu’ils protègent (un peu comme le Gore-tex® , le caoutchouc en moins :))
    • Les enduits à l’argile et à la chaux ont la faculté d’absorber les odeurs, que ce soit les odeurs de cuisine ou de renfermé.
    • Ajoutez à cette liste déjà bien fournie que la chaux à des propriétés fongicides et aseptisantes qui assainissent les supports sur lesquels elle est appliquée.
  • Les pigments des enduits et des peintures naturelles

Les enduits et les peintures naturelles sont teintés avec des ocres ou des oxydes.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  7 idées pour vivre mieux en protégeant l’environnement

Ces pigments sont directement issus de la nature depuis les carrières d’ocres comme celles de Roussillon, dans le Luberon.

Il est intéressant de savoir que les couleurs naturelles pastelles sont celles que nous retrouvons en plus grande proportion dans la nature depuis des milliers d’années. Cette information à priori anodine nous renseigne sur la raison pour laquelle ces couleurs, gravées dans nos rétines depuis l’aube des temps, sont les couleurs les plus à même de nous rassurer et de nous calmer. Elles nous offrent un cadre familier que les noirs, les chromes et autres couleurs vives n’apportent pas.

Il semble aujourd’hui évident que la peinture vient de la pétrochimie mais nous devons nous rendre compte que ces dernières ne sont utilisées que depuis une cinquantaine d’années.

Et comment faisait-on avant alors ???

Les anciens n’utilisaient-ils pas la couleur ???

Loin de là, les techniques de peinture à la chaux sont aussi anciennes que la Rome Antique et nombre d’œuvres de cette époque subsistent encore de nos jours. Les peintres de l’antiquité ne s’y étaient d’ailleurs pas trompés en découvrant dans la chaux des qualités, des profondeurs et des intensités de blancs inégalables.
Ces peintures, combinées aux ocres protégeaient autant leurs supports qu’elles ne les habillaient durablement.

La bonne nouvelle est qu’il est assez aisé et surtout très économique de s’approprier ces techniques aujourd’hui. Des livres de grande qualité sur le sujet existent, notamment celui-ci : PEINTURES ET ENDUITS BIO {Fiche de lecture}

Au fait, ai-je déjà précisé que c’était facile et 100 % écologique ? 🙂peinture enduits bio

Le calme intérieur dépend de nous

Comme souvent, nous sommes responsables de ce qui nous arrive mais si nous pouvons maîtriser nos actions et nos inactions, il est pratiquement impossible de maîtriser toutes les informations qui existent.

Pour vous aider à transformer les informations apportées par cet article en actions à entreprendre pour améliorer votre qualité de vie intérieure, je les résumerais ainsi :

  • Actions à prendre sur le court terme

    • Température intérieure

Ni trop froid, ni trop chaud. Les standards actuels invitent à rester entre 17°C et 19°C.

Quand on sait que baisser la température d’un degré dans son logement permet une économie d’énergie de 7 %, ça motive à faire un effort 🙂

    • Aération

Aérez votre logement 1 à 2 fois par jour au minimum durant 10 minutes.

Certains s’appuient sur la ventilation mécanique, ce n’est pas tout à fait mon penchant mais celle-ci doit en tous les cas être fonctionnelle.

    • Plantes dépolluantes

Il est acquit aujourd’hui que de nombreuses plantes ont un effet dépolluant dans nos intérieurs. D’abord visuellement mais aussi chimiquement. C’est une solution très esthétique contre une partie des COV (la liste de ces plantes se trouvent facilement sur internet).

    • Rangement

Débarrassez-vous des encombrants inutiles et gardez vos espaces rangés est une solution simple contre le stress passif. Trop de déco tue la déco !

Veillez aussi à permettre une circulation fluide d’une pièce à l’autre.

  • Actions à prendre sur le long terme

    • Les couleurs

Agencez les couleurs de votre intérieur selon vos goûts en valorisant les couleurs pastel et neutres qui sauront vous apaiser. Gardez les tons clairs au-dessus des tons foncés pour accentuer l’impression de volume.couleurs de son interieur

    • Les textures

Jouez avec les textures pour apporter de la vie à votre intérieur. Coussins, rideaux, enduits, sols sont une mine de possibilités ouvertes à votre imagination.

    • L’éclairage 

Valorisez au maximum la lumière naturelle mais n’hésitez pas, au besoin, à installer des LED aux tons chauds dans les pièces de repos ou plus froids dans les pièces de travail et d’exercice. Préférez plusieurs points de lumière à un seul.

    • Les revêtements naturels

Débarrassez-vous des enduits à la colle et autres peintures chimiques. Préférez l’utilisation de matériaux non polluants comme les peintures et enduits à la chaux ou à la terre crue. Ces matériaux écologiques ont tellement de qualités qu’il serait dément de passer à côté.

Surtout, si vous aimez mettre les mains à la pâte, ils vous reviendront à moins de 3€ du m².

    • Les pollutions sonores

Une bonne isolation acoustique est certainement profitable à tous. Comme son nom l’indique, elle nous aide à nous « isoler » (avec nous même en l’occurrence).

Toutes ces actions misent bout à bout vous apporteront, j’en suis sûr, une incroyable sérénité, une fierté et surtout une santé qui vous autorisera à vous aimer totalement.

Vous et votre intérieur !

Ça a été un plaisir de partager avec vous ma sensibilité aux préoccupations de notre calme intérieur dans notre habitat et dans notre environnement. Si mon article vous a plu, je vous invite à me laisser vos commentaires en précisant quel sujet a le plus résonné en vous. C’est avec un grand bonheur que je les lirai.

Écologiquement vôtre,

Gautier www.faisons-le-mur.com

* Crédit Photos 1,3,5 : Abigaïl Siogli

Recherches utilisées pour trouver cet article :

conseil santé du jour

Tags: , , , , , , ,

5 commentaires on Trouver le Calme Intérieur à la Maison | Matières, couleurs et lumières

  1. fabou dit :

    Bonsoir Roland
    merci encore pour ce lien qui a attire mon attention . il est vrai que je passe une phase de turbulence interieure en ce moment ..
    cet article m’ a fait prendre conscience qu il est evident si mon chez moi qui fait 30m2 est en desordre les energies ne peuvent peut etre pas bien circuler .
    mon appart est expose plein sud beaucoup de lumiere , depuis avril j ai une fenetre ouverte 24 /24 h. Je suis pour le nettoyage au bicarbinate de soude et vinaigre .. mon appart est peint en blanc pour les murs et les meubles sont blancs , bleu turquoise pour le canape et des touches de rouges ,orange et vert anis .(coussins , coquelicots en habillage du placard mural kitchenette ) les plantes ont l air de se sentir bien . aloe vera , lucky bambou , orchidee , schefflera ( il prend la forme d’un coeur dans sa croissance .et anthurim
    Le point a revoir ce sont les armoires a ranger en faisant du vide ainsi que mes papiers a classer .
    Merci pour tous vos liens en en particulier celui ci qui j espere apaisera mon etat interieur du moment present
    belle soiree pleine d’harmonie
    mille merci .

    • Gautier dit :

      Bonjour,
      Je suis très heureux que mon article ai résonné en vous 🙂
      Comme vous le laissez entendre, savoir faire le vide dans ses armoire est une étapes difficile mais soulageante 🙂
      En tous cas, vous avez l’air d’avoir un joli petit cocon…
      Bonne continuation,
      Gautier, http://www.Faisons-le-mur.com

  2. Christelle dit :

    Bonjour à tous
    Super article que me parle beaucoup et qui fait écho en moi.
    Je suis Home Organiser !
    J’accompagne les personnes qui désir désencombrer un espace mais qui ne savent pas/plus par où commencer.
    Une méthode et un soutien est parfois nécessaire dans cette démarche pour alléger les espaces et alléger aussi une partie en soi.

    Christelle
    YOU CAN !

  3. Jung dit :

    Merci Gautier pour cet article très enrichissant !
    Venant tout juste d’emménager dans un nouvel appartement, j’ai grandement besoin de m’approprier les lieux, personnaliser les pièces. Me sentir chez moi en somme.

    • Gautier dit :

      Nouvel appart, nouvelle vie ! 😀

      Il est heureux de pouvoir se sentir chez soi partout, mais quand le jours froids approchent on est toujours content de retrouver un cocon qui nous ressemble !

      Bonne aventure ! 🙂

      Gautier

Laisser un commentaire