le chaosC’est merveilleux d’avoir de l’ordre dans nos vies, de simplifier les choses et d’adopter des routines et des systèmes qui rendent les choses paisibles, organisées et calmes.

Malheureusement, la vie se plait à jeter le chaos et la désorganisation sur notre chemin.

Nos plans sont compromis, des gens nous interrompent dans notre élan, des demandes par courriel affluent, nous perdons notre sens de la propreté, nous n’arrivons plus à suivre notre emploi du temps, les choses se bousculent, deviennent frénétiques et se compliquent.

Comment rester lucide au milieu de tout ce chaos ? Comment pouvons-nous tirer profit du chaos, des occupations et du désordre et nous en servir comme d’une opportunité pour nous améliorer dans la gestion de ce genre de situations ?

La réponse à cette question réside dans la pratique. Et la pratique est une méthode consistant à lâcher prise et à se recentrer au milieu du chaos.

La méthode : Lâcher prise et se recentrer

Quand le chaos et le désordre nous envahissent, ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Cela ne constitue pas nécessairement une source de stress et d’anxiété. Le problème, c’est qu’en général notre esprit n’aime pas vivre ce genre de situations. Nous recherchons surtout l’ordre et la simplicité.

Le problème n’est donc pas la situation externe, mais plutôt nos idéaux internes. Nous recherchons l’ordre et la simplicité, nous ne voulons pas être interrompus, nous ne voulons pas être submergés. C’est notre idéal de l’ordre qui est la cause de notre frustration, de notre stress et de notre anxiété et non les autres. Ce n’est même pas le chaos en lui-même.

L’idéal de l’ordre est à l’origine de nos difficultés. Et comme nous créons cet idéal, alors il est logique d’affirmer que nous causons nous-mêmes nos propres difficultés.

La bonne nouvelle, c’est que si nous avons créé l’idéal, nous avons le pouvoir de le changer.

Et si nous laissions tomber notre idéal de l’ordre et que nous créions un nouvel idéal selon lequel la situation parfaite est ce qui se produit en face de nous. Notre expérience actuelle est parfaite, aussi désordonnée et inconfortable qu’elle puisse paraitre. Elle est absolument parfaite. Nous avons juste besoin de voir sa beauté.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le petit guide de l'inspiration

Ainsi donc, au milieu du chaos, la méthode à adopter est la suivante :

  1. Noter le fait que nous devenons anxieux ou frustrés.
  2. Remarquer que notre idéal de l’ordre est à l’origine de nos difficultés.
  3. Laisser tomber cet idéal qui est à l’origine de notre douleur et de notre lutte.
  4. Respirer et ajuster nos attentes, afin de retrouver notre calme. Il s’agit tout simplement de revenir au moment présent, sans idéaux, de voir la situation sous un jour nouveau, sous un nouvel angle et avec un cœur ouvert.
  5. Voir la beauté et la perfection de l’instant que vous vivez.

C’est la méthode. Elle est simple, mais pas facile à utiliser.

La difficulté vient de deux choses. Premièrement, nous n’aimons pas abandonner nos idéaux. Nous voulons que les choses soient comme nous voulons qu’elles soient. Nous voulons que les gens se comportent comme nous pensons qu’ils devraient se comporter. Nous voulons contrôler les choses. Nous ne nous soucions pas souvent du fait que nous ne pouvons pas avoir ces choses. Nous les voulons, c’est tout. Deuxièmement, nous avons du mal à voir la perfection dans le chaos et le désordre. Ils ne sont pas à la hauteur de nos idéaux, alors voir de la beauté en eux nous est impossible. Nous devons nous ouvrir à eux, mais nous ne sommes pas habitués à cela.

La réponse à ces problèmes vient avec la pratique.

La pratique : S’ouvrir

Chaque fois que vous avez des difficultés avec le désordre et le chaos, que vous avez du mal à lâcher prise et à voir la perfection dans le moment présent… c’est une occasion de vous entrainer. C’est une merveilleuse opportunité qui se présente à vous.

Ressentez la dureté qu’il y a dans votre cœur lorsqu’une personne se comporte mal envers vous. Ressentez le poids dans votre poitrine lorsque les choses commencent à s’effondrer et que le désordre s’installe. Ressentez la frustration dans votre torse lorsque quelqu’un interrompt votre temps de repos, ou laisse ses affaires en désordre.

Puis, considérez cela comme une merveilleuse occasion de vous entrainer.

Voici comment procéder :

  1. Remarquez quand vous résistez à la méthode ci-dessus. Cela peut-être dû au fait que vous ne voulez pas laisser tomber votre idéal (ce que vous voulez) ou que vous ne voulez pas voir la beauté du moment présent. Le problème se situe à l’un des deux niveaux (en fait, ces deux réalités reviennent à la même chose).
  2. Asseyez-vous (ou restez debout si vous préférez) sans bouger. Marquez une pause et remarquez votre résistance. Remarquez ce qui se passe.
  3. Essayez d’ouvrir votre cœur et votre esprit, juste un peu. Soyez moins fermé et plus ouvert à ce qui se passe. Demandez-vous comment cette situation peut-elle vous apprendre une leçon ? Comment pouvez-vous vous ouvrir ne serait-ce qu’à 1% à la situation qui se présente devant vous ?
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Devenez un dieu dans l’apprentissage de votre métier

Petit à petit, vous pouvez apprendre à laisser tomber vos idéaux (qui vous causent des problèmes) et vous ouvrir à la perfection du désordre de ce moment. Et au fur et à mesure que vous le ferez, vous vous améliorerez en ce qui concerne la gestion du chaos. Vous serez le maitre « du désordre ». Vous serez le centre zen de l’univers. C’est un merveilleux cadeau que vous vous offrez ainsi.

Note : Cet article est une traduction de l’article A Guide to Getting Good at Dealing with Chaos de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Tags: , , , , ,

3 commentaires on Un guide pour bien gérer le chaos

  1. Louis dit :

    Bonjour Olivier,
    Je suis tout à fait d’accord avec cet article ! 🙂
    Lorsque je rencontre un chaos par rapport à un idéal, j’essaye dans un premier temps de lutter puis quand je remarque que ce n’est pas possible, il m’arrive souvent de m’arrêter pendant plusieurs secondes pour “vider” complètement mon cerveau ! Après ça, je tente de regarder d’un œil nouveau la situation.
    J’adore cet article !!! Je m’y retrouve à 100% 🙂

  2. Boittin dit :

    Le chaos est une bonne base de reconstruction, parfois c’est un mal nécessaire. quand on y a compris le mécanisme il devient un outil a part entière

  3. DANIELLE dit :

    J ADORE VOS ARTICLES CAR J AI DE PLUS EN ¨PLUS DE PRISE DE CONSCIENCE ET ME DETACHE PETIT 0 PETIT DE NOMBREUSES DE MES ATTENTES
    GRATITUDE

Laisser un commentaire