La simple idée de voyager seul avec un bébé peut être une source de stress : peur que ce ne soit pas assez confortable pour lui, d’oublier quelque chose ou plus concrètement de vivre un cauchemar… les appréhensions sont nombreuses. Heureusement, voyager avec un bébé n’a rien d’insurmontable, au contraire, cela peut très bien se passer à condition de bien se préparer.

bien se préparer à voyager avec un bébé

1 – Demander conseil au pédiatre avant de voyager avec un bébé

Avant d’envisager un voyage avec un bébé, la première chose à faire est de demander conseil à un pédiatre et surtout de s’assurer que le bébé est en bonne santé. Durant ce rendez-vous, expliquez au médecin quels sont vos projets et voyez avec lui s’ils sont envisageables. En fonction de son état de santé et de ses vaccins, votre bébé sera en mesure de vous accompagner dans votre périple… ou pas !

2 – Prendre l’avion avec un bébé

Prendre l’avion avec un bébé est tout à fait possible et ce, même lorsque l’enfant n’a que quelques jours de vie. À partir du moment où il possède ses papiers d’identité (carte d’identité et/ou passeport selon la destination), votre bébé peut voyager à vos côtés.
Jusqu’à deux ans, un bébé voyage sur les genoux de ses parents et n’a pas de siège, c’est pour cette raison que les billets d’avion pour bébé sont très bon marché.

La nacelle

Les avions de vols long-courrier (et parfois même moyen-courrier) sont généralement équipés de zones où l’on peut accrocher une nacelle. Cette nacelle permet de poser bébé afin qu’il puisse dormir tranquillement durant le voyage. Avant votre départ, n’hésitez pas à contacter la compagnie aérienne afin de savoir si vous avez bien un siège avec possibilité de fixer une nacelle en face de vous. Notez toutefois que la nacelle est réservée aux bébés qui sont encore petits puisque la plupart d’entre elles sont limitées à 9 kgs ou 60 cm. Au-delà de ces mensurations, votre bébé devra impérativement rester sur vos genoux tout au long du voyage.

La ceinture de sécurité

Quand on voyage avec un bébé en avion, l’hôtesse apporte une petite ceinture spécifique qui permet de s’accrocher à son bébé. Vous devrez la boucler à chaque fois qu’il y aura des turbulences (et ce, même s’il dort paisiblement dans sa nacelle à ce moment-là…).

Matériel indispensable

L’eau minérale est en principe fournie par la compagnie aérienne. Pour le lait, l’idéal est de prévoir de petites dosettes (astuce : recyclez des petits pots en verre pour bébé et versez la quantité de lait nécessaire pour faire un biberon, vous aurez ainsi plusieurs doses de lait prêtes à l’emploi, il ne vous restera qu’à les mélanger à de l’eau dans un biberon).
Si vous allaitez, vous n’aurez besoin que de ses couches, de vêtements de rechange, d’une ou deux serviettes de change et de lingettes. S’il est au biberon, il vous faudra des contenants et aussi peut-être du matériel pour les laver si le périple est très long (plusieurs vols à la suite). Les doudous et sucettes seront de rigueur si votre enfant en a besoin. Pensez également à prendre une petite couverture : il fait souvent froid dans l’avion. Enfin, le porte-bébé est vivement conseillé pour avoir les mains libres, par contre, choisissez-en un sans métal afin de ne pas sonner lorsque vous passerez le portique !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  La diète qui fait grandir l'intelligence et l'autonomie

N’oubliez pas que tout votre matériel sera passé aux rayons X, prenez le minimum d’affaires pour ne pas avoir à vider votre valise cabine. Les règles relatives au plan Vigipirate sont souvent lourdes et imposent aux agents de vérifier tout ce que vous prenez (lait, eau, compotes, etc.). Mieux vaut donc partir léger quand on prévoit prendre l’avion avec un bébé.

3 – Prendre le train avec un bébé

À moins que ce soit pour effectuer de très longues distances (Transibérien par exemple), voyager en train avec un bébé est plutôt confortable et facile. Les trains français disposent de larges zones de rangement pour les bagages, vous pourrez donc partir avec votre poussette si vous le souhaitez. Il est aussi possible de voyager avec le cosy, à condition de réserver une place pour son enfant (ou alors, de le mettre sur vos genoux mais ce sera beaucoup moins pratique). Enfin, si vous prenez le TGV, vous pourrez éventuellement acheter de l’eau dans le wagon-restaurant mais mieux vaut tout de même prévoir sa propre nourriture et sa bouteille (la boutique du train peut être fermée le jour où vous voyager).

Si vous prévoyez de voyager en train à l’étranger avec votre bébé, pensez à vous renseigner sur le confort et les équipements des trains dans votre pays de destination auprès d’une agence de voyages. Vous pouvez également consulter les forums de voyages et posez vos questions en ligne.

4 – Faire de la route avec un bébé

Voyager en voiture avec un bébé impose de prendre quelques précautions très simples. Tout d’abord, gardez à l’esprit que le siège auto n’est pas un lit : votre bébé n’est pas censé y passer de longues heures. Prévoyez donc des pauses pour vous afin de vous dégourdir les jambes, de vérifier la route tranquillement et de boire de l’eau. Profitez-en pour sortir bébé de son cosy afin que lui aussi puisse se détendre dans d’autres positions, ce sera l’occasion de lui changer la couche, de lui donner un biberon ou une tétée et de lui parler.
Sur la route, veillez à ce qu’il n’ait ni trop chaud ni trop froid et pensez à bien l’hydrater en cas de canicule (si vous l’allaitez, arrêtez-vous plus souvent ou proposez-lui de petites gorgées d’eau au biberon). Enfin, pour égayer le voyage, pensez à prendre quelques comptines ou de la musique douce/classique, votre bébé sera certainement ravi !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Gym minimaliste : vos enfants comme exercices

5 – Faire du bateau avec un bébé

Les voyages de type croisière explosent en Europe et dans le reste du monde. Voyager avec un bébé en bateau est donc devenu monnaie courante. Par ailleurs, certains s’essaient au voyage en voilier avec un bébé, là, la tâche est en général un peu plus ardue mais toujours réalisable !

Paquebot

Les bateaux de croisière sont parfaitement équipés pour recevoir les bébés à bord ! Vous pourrez donc demander une cabine avec lit bébé ainsi qu’une chaise haute pour les repas.
Il arrive parfois que l’on soit obligé de descendre du paquebot en utilisant des navettes (lorsque le bateau ne peut pas accoster), dans ce cas, prévoyez une cape anti-pluie et un porte bébé pour voyager plus confortablement. Enfin, sachez que vous pouvez aussi embarquer votre poussette et que les restaurants sont en mesure de vous fournir de la nourriture pour bébé.

Voilier

Voyager avec un bébé en voilier est une grande aventure qui se mérite… mais qui reste faisable. D’abord, sachez que lorsque le bébé est très petit, il dort facilement en bateau. Vous pouvez soit l’installer dans son cosy que vous fixerez à bord, soit le placer, bien calé (avec un coussin d’allaitement par exemple) sur une banquette, protégé par une toile anti-roulis. Si vous voyagez dans des pays chauds (Caraïbes par exemple), veillez à ce que votre enfant soit bien hydraté. S’il transpire beaucoup et/ou s’il a la diarrhée, proposez-lui des biberons de solution de réhydratation. Avant de partir, équipez-vous de ces solutions (vendues en pharmacie) mais aussi de pastilles de nettoyage pour les biberons. Partez avec de l’eau en bouteille afin de ne pas donner à votre bébé l’eau de vos réserves. Pensez également à protéger votre enfant avec une moustiquaire et bien entendu, à vérifier qu’aucun objet ne puisse lui tomber dessus lorsque vous serez au près ou à l’occasion d’un virement de bord.

Tags: , , , , , , , , ,

Un commentaire on Voyager avec un bébé : comment bien se préparer ?

  1. omar robleh mouhoumed dit :

    merci infiniment idée qui facilite le voyage avec le bébé

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez