Apprendre à lâcher priseIl y a un certain nombre de fois où notre esprit s’accroche étroitement à quelque chose, et c’est rarement utile :

  • J’ai raison, l’autre personne a tort.
  • Cette personne vit sa vie de la mauvaise façon, elle devrait changer.
  • C’est moi qui ai raison, les autres ont tort.
  • C’est ce que je veux, rien d’autre.
  • Je n’aime vraiment pas cela, c’est nul.
  • Cette personne devrait faire partir de ma vie, elle devrait m’aimer.
  • Je ne devrais pas être seule, je ne devrais pas être en surpoids, je ne devrais pas être comme je suis, je ne devrais pas avoir cette vie.

Dans tous ces cas, et plus encore, notre esprit est figé sur un certain point de vue, et nous jugeons souvent les autres. Nous nous plaignons. Nous nous attachons à ce que nous voulons et à ce que nous ne voulons pas.

Cela donne naissance au stress, au chagrin, à la colère, au besoin de cultiver la droiture. Cela nous amène à porter des jugements et à prendre nos distances par rapport aux autres.

Pire, cela amène à se fermer à la beauté du moment présent, tel qu’il est, plein d’ouverture et de possibilités.

Si vous voulez apprendre à lâcher prise, j’aimerais vous proposer un exercice simple.

Apprendre à lâcher prise

Vous pouvez faire cela (apprendre à lâcher prise) toute la journée, parce que même si nous ne nous en rendons pas compte, nous nous accrochons, nous nous endurcissons et nous faisons une fixation sur nos points de vue toute la journée.

Voici comment apprendre à lâcher prise :

1. Commencez par admettre que vous faites une fixation sur vos points de vue. Remarquez que vous êtes en proie au stress, en colère contre quelqu’un ; remarquez que vous pensez avoir raison, que vous vous plaignez de quelqu’un ou d’une situation, que vous n’êtes pas ouvert à d’autres points de vue, que vous reportez quelque chose, que vous cédez à l’évitement, que vous êtes tendu. Ce sont des signaux qui montrent que vous vous accrochez à vos points de vue. Apprenez à remarquer cela.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Article invité : Comment changer sa vie avec des rituels

2. Remarquez la tension dans votre corps. Il s’agit d’une contraction qui se produit depuis les muscles de l’estomac, jusqu’au front en passant par la poitrine et la gorge. Considérez ceci comme votre colonne centrale, et elle se resserre lorsque vous pensez que vous avez raison, que quelqu’un d’autre a tort, ou que vous voulez vraiment (ou ne voulez pas) quelque chose.

abandonner ses points de vue

3. Commencez à détendre ces muscles tendus. C’est là ce qui vous permettra vraiment de lâcher prise. Peu importe les contractions que vous ressentez dans votre colonne centrale, détendez-vous. Essayez tout de suite. Quel muscle semble contracté ? Détendez-le !

4. Étendez votre conscience au-delà de vous-même. Une fois que vous faites cela (vous pourriez devoir répéter le processus de détente, plusieurs fois), vous pouvez étendre votre conscience pour prendre en compte le monde autour de vous au point de seulement vous concentrer sur votre propre corps et votre souci de soi. Prenez conscience de l’espace qui vous entoure, des gens et des objets, de la lumière et du son. Ouvrez votre conscience au voisinage.

5. Prenez conscience de l’ouverture et des possibilités. Maintenant que votre esprit est ouvert, vous pouvez commencer à vous sentir plus ouvert. Votre esprit n’est plus fermé, mais il fait place à de nouvelles possibilités. Vous n’êtes plus figé sur vos points de vue, mais êtes ouvert à tout. C’est cela la beauté de l’ignorance.

6. Ouvrez-vous à la beauté devant vous. Maintenant que vous ne vous accrochez plus à la légitimité de vos actes, à votre façon d’être ou à la manière dont vous estimez que les choses doivent ou ne doivent pas être, vous pouvez profiter de l’instant réel. En fait, vous avez vidé votre tasse, vous avez fait de la place pour voir les choses telles qu’elles sont, et apprécier la beauté de ce moment, la beauté des autres et de vous-même.

7. Avancez avec cette ouverture dans l’ignorance. Maintenant que votre esprit est ouvert et apaisé, passez à l’étape suivante en adoptant une posture favorable à l’ignorance. Vous ne savez pas comment les choses devraient être et vous êtes prêt à le découvrir ! De même, vous ne savez pas si vous avez raison ou tort, vous êtes prêt à le découvrir ! Vous ne connaissez pas les réponses, vous gardez simplement les questions dans votre cœur, et vous acceptez le fait qu’il existe plusieurs possibilités.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le but de votre journée : La plus importante tâche (PIT)

C’est aussi simple que cela. Bien sûr, il faut beaucoup de pratique pour y arriver. Vous pouvez apprendre à lâcher prise à tout moment, mais il est utile d’avoir un court moment de la journée où vous mettez en place un rappel, puis prenez quelques instants pour vous asseoir et vous entrainer avec ce à quoi vous vous êtes accroché sur le moment.

Quand nous nous entrainons ainsi, nous passons de nos schémas habituels d’égocentrisme et d’exclusion de toutes les possibilités, à l’ouverture et à l’ignorance, aux possibilités illimitées et à la beauté époustouflante du monde qui nous entoure.

Article original écrit par Léo Babauta.

Lâcher prise par rapport à certaines choses peut vraiment vous aider à trouver le bonheur. De même, il est possible de trouver le bonheur dans l’attention que l’on porte aux détails, parfois même insignifiants. C’est cela que je partage avec vous dans la vidéo du jour.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

https://rolandpublishing acemlnb com/lt php?s=fb6294341f2b88dc61f991e24a8d647f&i=2666A7650A15A270951

Tags: , , , ,

3 commentaires on Apprendre à lâcher prise

  1. chambat dit :

    merci pour ces bons conseils positifs.

  2. Annie dit :

    Pas évident de lâcher prise ! Pas facile non plus !Je vais commencer en effet par faire le 1er paragraphe ( puis le 2e et le 3e …)
    On doit pouvoir y arriver !!

  3. Jung dit :

    Le lâcher prise, cette notion dont on parle beaucoup à notre époque où tout va vite, où tout est stress et pression, où l’on attend beaucoup trop de nous…
    Merci pour ces clés essentielles et indispensables pour apprendre à lâcher prise, à laisser aller…

Laisser un commentaire