4 conseils pour adopter la slow life

adopter la slow life pour être plus heureux et profiter de l'instant présent

Vous avez l’impression de vivre dans un véritable tourbillon ? Que le rythme de votre vie s’accélère encore et toujours ? Que votre emploi du temps surchargé ne vous permet pas de profiter des petits plaisirs de la vie ? Dans notre société moderne, nous nous essoufflons très souvent à courir après le temps, en vain, et cherchons toujours le moyen d’en faire plus… Et si vous choisissiez de souffler un peu en adoptant la slow life ? On en entend parler de plus en plus : le « slow » est à la mode et s’invite dans nos quotidiens tumultueux. Mais d’où vient cette nouvelle tendance ?

Inutile d’être fin observateur pour être conscient de vivre dans un monde tourmenté et agité : entre hyperconnexion, consommation démesurée et sans fin, crise sociale et augmentation de l’insécurité, nous pouvons vite nous sentir oppressés et pas toujours en accord avec nous-même. En mettant un peu de « slow » dans nos vies, nous avons l’opportunité de reprendre le contrôle de celle-ci. Je vous propose aujourd’hui de découvrir mes 4 conseils pour adopter la slow life, et remettre un peu de zénitude dans votre vie.

Note : Cet article invité a été écrit par Maud Bassinet, rédactrice web SEO spécialisée notamment dans les thématiques bien-être, développement personnel et professionnel.

1. Ralentissez votre rythme en adoptant la slow life

ralentir son rythme pour être zen

Nous avons parfois le sentiment dans notre société que nous nous devons de multiplier les activités, de les enchaîner vite et sans temps morts : comme si ne rien faire, l’espace d’un instant, était considéré comme une perte de temps. Nombreuses sont les personnes qui s’ennuient lorsqu’elles ne font rien, et sont persuadées qu’elles ne profitent pas suffisamment de leurs journées. Elles ont donc besoin de planifier un nombre indéfini d’activités pour avoir la sensation de vivre.

Et si justement, pour mieux vivre chaque instant, cela supposait de ralentir son propre rythme ? De souffler un peu, de rêver et de laisser notre esprit divaguer ? On le dit pour les enfants : rêver est crucial ; et pourquoi serait-ce différent pour les adultes, nous qui ne sommes finalement rien d’autre que des « grands enfants » ? De nos jours, nous nous sentons comme pris dans un énorme tourbillon, et croyons qu’il est impossible d’en sortir… Mais est-ce la société qui nous impose ce rythme de vie effréné, ou bien nous-même ? Serions-nous suffisamment déterminés pour changer nos habitudes ? En effet, ralentir son propre rythme implique de changer des choses dans sa vie ; et le changement peut parfois faire peur : nous avons tendance à voir celui-ci comme une contrainte ; et si nous envisagions plutôt ce changement comme une opportunité d’aller vers du « mieux », de devenir la meilleure version de nous-même.

Nous sommes tous maîtres de notre destin, alors cessons de nous mettre une pression constante. Réapprenons à vivre les choses pleinement et réenchantons les petits moments du quotidien. La vie n’est pas une course… En ralentissant votre rythme, vous vous sentirez plus épanouis que jamais, car en parfaite harmonie avec vous-même. Dites « stop » à la tyrannie du temps, et laissez-vous aller fréquemment à la rêverie ; vous serez plus ancré dans le moment présent et pourrez le savourer davantage. En choisissant d’adopter la slow life, vous empruntez naturellement le bon chemin, celui du bonheur

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Cadeaux de Noël : Le Top 25 de ceux qui améliorent la vie pour moins de 10 €

2. Déconnectez-vous pour être heureux

se déconnecter pour être heureux

De nos jours, nombreuses sont les personnes qui utilisent les réseaux sociaux, que ce soit dans le cadre professionnel ou dans la sphère privée. Et pour certaines d’entre-elles, déconnecter est un véritable supplice, même lorsqu’elles sont en vacances. Elles ont besoin d’être constamment connectées pour, entre autres, publier des actualités, interagir avec leurs abonnés, et voir si leur cote de popularité a augmenté… Et lorsqu’on leur demande pourquoi elles ne peuvent pas s’empêcher d’avoir les yeux rivés sur leur écran, la réponse est assez déconcertante : « parce que je vais sûrement passer à côté de quelque chose ». Oui, certainement ! Mais vous pouvez aussi passer à côté de moments délicieux en famille ou entre amis. Si vous vous retrouvez dans ces quelques lignes, il est temps d’apprendre à mettre de côté les écrans afin qu’ils ne contrôlent pas votre vie.

Débarrassez-vous de ces mauvaises habitudes qui entravent votre quotidien et préférez aller courir, marcher, ou encore écouter de la musique ; car en étant sans cesse connecté aux écrans, et notamment aux réseaux sociaux, vous n’êtes plus vraiment connecté à la réalité. Bien entendu, nous ne vous suggérons pas de couper définitivement, mais plutôt de maîtriser votre utilisation pour qu’elle soit plus bénéfique : mettez tous les écrans à distance fréquemment, en faisant des pauses régulières. Le sociologue Francis Jauréguiberry affirme que « décrocher ponctuellement et partiellement équivaut à reprendre souffle et distance ». Accordez-vous des moments de répit dans la journée, et profitez de ces instants pour vous recentrer sur l’essentiel.

Vous pouvez pratiquer la méditation pour faire totalement le vide autour de vous. Cela vous permettra de faire face aux contrariétés et au stress, pour retrouver de la sérénité dans votre vie.

Celle-ci peut se faire en musique mais elle peut aussi être silencieuse. Il faut savoir que le silence a un immense pouvoir sur notre santé psychique. Pythagore lui-même disait : « Le principe de sagesse est le silence. » Parfois, cinq minutes de silence suffisent pour retrouver ce juste équilibre et prendre du recul. Bien que nous ayons besoin d’interactions et d’environnements stimulants, notre cerveau a aussi besoin de ces moments de silence pour se reposer ; vous verrez aussi que cela vous permettra de gagner en efficacité pendant les moments d’action. Il vous faut envisager la slow life comme une philosophie de vie. Envie de revenir à plus d’authenticité, à des relations plus « vraies » et plus humaines ? Vous avez ouvert la bonne porte !

3. Désencombrez votre intérieur pour alléger votre vie

désencombrer sa vie et son intérieur

Vous rêvez d’un intérieur constamment bien rangé, ou chaque chose est à sa place ? Un cocon dans lequel vous vous sentez apaisé et serein ? C’est possible ! Le slow design est une tendance qui invite à une décoration sans fioritures, plus minimaliste, et plus authentique : moins de meubles ou d’objets décoratifs, mais plus de robustesse, par exemple. Pour commencer, faites du tri, rangez, et jetez tout ce qui inutile. Pourquoi s’encombrer de meubles, si vous n’en avez plus l’utilité ? Sachez-le, encombrer son intérieur revient à encombrer sa vie… Dans un intérieur sain, zen, et à votre image, vous vous sentirez apaisé et en accord avec vous-même.

Avec le slow design, vous allez repenser complètement votre intérieur en vous interrogeant sur ce qui est essentiel pour vous. Aussi, en optant pour le minimalisme, vous aurez moins d’objets à dépoussiérer, et donc plus de temps pour vous, et pour les autres. Vous gagnerez un temps précieux, et allègerez votre quotidien. Quoi de mieux pour atteindre le bonheur et la plénitude ?

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Productivité Haiku : l'Art de se limiter à l'Essentiel

4. Consommez moins et de manière responsable

alimentation slow consommer mieux

Marre de la consommation à outrance ? Des promotions interminables et des discours commerciaux ? Vous n’êtes pas obligé d’y succomber ! Vous pouvez prendre le contre-pied et sortir de ce diktat marketing pour acheter uniquement ce dont vous avez besoin. La slow life vous propose justement d’adopter une consommation plus raisonnée : consommer moins mais consommer mieux, éviter le gaspillage alimentaire en achetant vraiment le strict nécessaire. En adoptant un comportement plus responsable, vous serez bien plus heureux, car vous maîtriserez vos achats, au lieu de les subir. Et si vous changiez vos habitudes de consommation ? Prendre le temps de bien sélectionner vos ingrédients et nouer des relations avec des producteurs locaux peut vous apporter des bienfaits considérables. Pour une alimentation slow, saine et respectueuse de l’environnement, voici quelques conseils à suivre :

  • Faire le marché ;
  • Privilégier l’achat de produits régionaux ;
  • Consommer des fruits et légumes de saison ;
  • Proscrire les plats préparés ;
  • Préférer la qualité à la quantité ;
  • Éviter de surcharger son réfrigérateur ;
  • Cuisiner des recettes simples et savoureuses ;
  • Épurer ses placards en créant des recettes à partir d’ingrédients à disposition, avant de retourner faire ses courses.

Parmi les autres achats réguliers, les vêtements surmènent la carte bleue. Faites du tri régulièrement dans votre garde-robe afin de savoir ce dont vous avez réellement besoin. Pour obtenir une garde-robe slow, plus « green » et responsable, il vous faut par exemple :

  • Faire le point fréquemment sur votre garde-robe actuelle, et trier ;
  • Customiser certains vêtements pour leur offrir une seconde vie ;
  • Vous demander si, à chaque intention d’achat, vous en avez vraiment besoin ;
  • Privilégier un vêtement de qualité plutôt que deux bas de gamme ;
  • Penser à long terme en sélectionnant des pièces indémodables ;
  • Limiter vos sorties shopping (ou achats sur internet).

Slow life : Les points à retenir

Enfin, vous l’aurez compris, en adoptant la slow life, vous serez plus en harmonie avec vous-même. Vous vous reconnecterez à l’essentiel et laisserez de côté le superflu. La slow life nécessite de tracer son propre chemin : être slow, c’est tendre vers plus de simplicité et d’authenticité… En bref, c’est être en amélioration constante et progressive.

Pour résumer, la slow life vous permet de :

  • Adopter un état d’esprit positif et volontaire ;
  • Trouver votre rythme idéal ;
  • De cultiver votre « moi intérieur  » ;
  • Vous reconnecter à l’essentiel, à la nature ;
  • Apprécier les moments simples ;
  • Faire davantage face aux contrariétés, au stress et aux tensions ;
  • Être plus ouvert aux autres et d’avoir des relations plus authentiques ;
  • Adopter un comportement d’achat plus responsable ;
  • Être plus heureux au quotidien.

L’objectif principal de la slow life est bien de ralentir notre rythme afin d’apprécier davantage l’instant présent. Prenons le temps de vivre, de faire les choses avec plaisir. Privilégions plutôt la qualité à la quantité, en matière d’achat et de consommation, mais aussi au travers de nos relations humaines.

Ainsi, apprenons à détecter ce qui est bon pour nous, ce qui nous fait du bien, et à ne pas nous encombrer de futilités. Il est peut-être temps de sortir de cette spirale consumériste pour redécouvrir ce qui compte vraiment pour nous… Recréons le dialogue, réapprenons à discuter avec les personnes qui nous entourent : soucions-nous des autres, de notre environnement, de nos valeurs, et nous serons plus épanouis

Pour conclure, si nous décidions, en ce début d’année, d’intégrer le « slow » dans nos vies ?

Maud Bassinet

Crédits Photos : Eli De Faria, Fabian Moller, Jesus Kiteque, Nathan Fertig, Jesus Kiteque – Unsplash

Tags: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire