la douleur et la tristesseDeux personnes m’ont écrit récemment (un étranger et un bon ami). Elles traversent toutes deux des moments assez turbulents dans leur vie.

L’étranger vit le chaos sur le plan familial et a des problèmes d’ordre sanitaire. Il parvient à peine à garder la tête hors de l’eau et essaie juste de survivre.

Quant à mon bon ami, il traverse une période de dépression, de tension, de tristesse générale, malgré les nombreux changements positifs qu’il a apportés dans sa vie.

C’est dur d’expérimenter des difficultés, des luttes, des turbulences… On a l’impression que le monde s’écroule ou on se sent désespéré. Je suis de tout cœur avec vous si vous ressentez cela.

Cependant, je crois fermement à deux choses :

1. Cela va passer !

2. C’est aussi votre chemin vers la transformation spirituelle.

La deuxième partie est la clé. Si vous voyez les turbulences comme une opportunité de croissance incroyable, alors vous êtes sur le point de vivre des choses incroyables.

Tout d’abord, il faut savoir que beaucoup d’entre nous veulent simplement échapper aux turbulences et aux douleurs. Beaucoup veulent s’en libérer, trouver la paix. C’est naturel, mais c’est aussi un rejet de votre expérience en ce moment précis, et c’est une occasion manquée.

Plongeons pour en savoir plus.

Utilisez la douleur, la tristesse, le chaos pour aboutir à la croissance

Il y a un dicton zen qui dit : « Laisse toi enseigner par tout ». Cela semble banal, mais dès que vous commencez à le pratiquer, vous vous rendez compte que c’est assez profond.

Imaginez si vous vous laissiez enseigner par chaque personne que vous rencontrez, vous pourriez voir en chacune d’elles une occasion de vous entrainer, une occasion de connecter vos cœurs ouverts, une manière de voir votre inter-connectivité. Chaque personne vous offre alors une occasion de pratiquer la compassion, la présence, la conscience.

Imaginez si tout ce qui vous entoure vous enseignait la préciosité et la beauté écrasante de la vie.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Article invité : Comment changer sa vie avec des rituels

Imaginez si vous vous laissiez enseigner par chaque période turbulente et douloureuse de votre vie. Vous apprendriez ainsi comment rester présent au milieu de la peur et de la douleur, comment ouvrir votre cœur à l’expérience, comment continuer alors que vous êtes harcelé par l’envie de vous arrêter.

La douleur et la peur vous tracent alors un chemin vers la transformation, si vous pouvez trouver le courage de les toucher, de les ressentir pleinement, de vous ouvrir à elles avec amour.

Voici un exercice à faire, si vous voulez que vos périodes de turbulences vous enseignent et vous tracent le chemin vers la transformation :

1. Remarquez ce que vous vivez en ce moment. Ne vous concentrez pas sur l’histoire dans votre tête, mais plutôt sur les sensations dans votre corps. Demandez-vous ce que l’on ressent quand on est en vie en ce moment. Prenez en compte la douleur, la tristesse, la peur ou l’absence de fondement en vous. Explorez simplement et conservez ce que vous ressentez.

2. Donnez-vous la permission de ressentir pleinement les sensations qui viennent à vous. Touchez la douleur ou la peur. Cela implique que vous devriez permettre à votre conscience d’atterrir doucement sur la sensation de douleur ou de peur et de la ressentir. Maintenant, ouvrez votre cœur à et acceptez de ressentir pleinement cette émotion, avec toute sa puissance. Laissez derrière vous les peurs qui veulent vous convaincre que vous ne pouvez pas supporter cela. Vous pouvez le faire. Vous pouvez peut-être vous permettre de crier de rage, de pleurer d’angoisse, de courir partout, de trembler de peur. Ressentez pleinement cette émotion, au lieu de vous en cacher.

3. Laissez votre cœur tendre ressentir la douleur, la joie, la tristesse… et donnez-vous l’autorisation de ressentir le chagrin lié à tout cela. C’est ce que c’est que d’être pleinement en vie : on est ouvert au chagrin du monde, sans avoir peur de ressentir la joie et la tristesse en même temps.

4. Laissez-vous séduire par cette expérience. Ce moment, rempli de douleur, de tristesse et de beauté, est incroyablement merveilleux. Il est plein de vie, d’énergie, de lumière et de douceur joyeuse. Tombez amoureux de ce moment. Ouvrez votre cœur à l’expérience, peu importe la tristesse ou la douleur que contient le moment. Tout cela est digne de votre amour. Vous pouvez aimer chaque émotion telle qu’elle est, sans avoir besoin qu’elle change.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Pas le Moral ? 7 façons de vous remettre d'aplomb !

Enfin, imaginez que vous adoptiez cette attitude chaque fois que vous vivez le chaos et la tristesse, la turbulence et la douleur. Ressentez pleinement chaque instant, ouvrez-vous-y pleinement, tombez-en amoureux pleinement.

Cela changerait votre vie.

Vous vous épanouiriez.

Je vous souhaite vraiment cela.

Article original écrit par Léo Babauta.

Pour conclure, et en guise de complément, je vous invite à suivre la vidéo suivante. Elle présente une astuce simple, mais efficace pour surmonter des émotions négatives comme la tristesse. Ainsi, cela vous aidera certainement à trouver le moyen d’être plus heureux malgré vos turbulences personnelles.

Tags: , , , , ,

2 commentaires on Comment s’épanouir au milieu des turbulences personnelles

  1. Blaes dit :

    Bonjour Olivier !
    Je ne vois pas le rapport entre votre texte et la vidéo.
    Dans le texte : gratitude envers la douleur, la tristesse, etc ..
    Dans la vidéo : gratitude envers quelqu’un ou quelque chose si on a une émotion négative… Allez ainsi au delà du négatif alors que dans le texte il faut avoir de la gratitude envers l’émotion elle-même.Pas facile quand la douleur est due à une maladie. Dans ce cas, je n’ai pas de gratitude mais de l’acceptation ce qui m’amène à voir la vie d’une façon plus positive. Voilà … Bonne journée Olivier si vous me lisez…Qui sait ! 😊

  2. Jung dit :

    La principale difficulté est de réussir à prendre du recul par rapport à toutes ces difficultés qui nous arrivent dans la vie, ces turbulences personnelles…
    Et ça, l’école ne nous apprend pas à les surmonter
    Pourtant, il est primordial de savoir reconnaître les échecs, les difficultés, et surtout savoir comment s’en servir pour continuer à progresser, avancer, et au final, s’épanouir !

Laisser un commentaire