manque de tempsLe sentiment de manque de temps est une chose que la plupart d’entre nous affrontons tous les jours. Et bien souvent, nous ne nous en rendons même pas compte.

Nous savons bien ce que cela fait d’avoir trop de choses à faire et pas assez de temps.

Cela vaut non seulement pour le travail — où nous avons trop de projets, de réunions, de courriels, de tâches d’administration, d’appels, de sollicitations, de messages — mais aussi pour nos vies personnelles. Nous voulons nous entrainer, bien manger, méditer, apprendre quelque chose d’intéressant, voyager, sortir avec des amis, passer du temps seul, faire des randonnées, lire un million de livres, nous occuper de nos finances et de nos courses. De même, nous voulons écouter des podcasts, consulter les nouvelles, lire du contenu intéressant en ligne, prendre des nouvelles de nos proches et d’autres personnes sur les réseaux sociaux. Nous voulons faire tout cela tout en trouvant un espace pour la contemplation et le silence.

Waouh !

Comment pouvons-nous faire tout cela dans un laps de temps qui est de toute évidence limité ? Comment pouvons-nous mettre tous nos espoirs, rêves, tâches et courses dans une boite aussi petite ?

Une première solution consiste à faire moins de choses — simplifier votre vie en supprimant certaines choses, réduire la fréquence de certaines activités ou les supprimer simplement. Une autre solution consiste à externaliser, monter une équipe et déléguer des tâches. Ce sont toutes d’excellentes options.

Cependant, pour réellement contrôler le démon du manque de temps, il faut vraiment procéder à un changement d’état d’esprit.

Nous devons nous pencher sur ce sentiment plutôt que sur la logistique. Aborder la question de la logistique (le comment et le quoi) ne change pas vraiment le sentiment. Le sentiment sera toujours présent, jusqu’à ce qu’on l’affronte.

Que se passe-t-il ?

Le problème, ce n’est pas que nous avons trop peu de temps. Nous avons tous le même nombre d’heures chaque jour et chaque semaine. C’est exactement le temps qu’il faut, parce que c’est tout ce que nous avons.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Un guide pour échapper au Matérialisme et Trouver le Bonheur

Il est possible que nous ayons trop de choses à faire. Le vrai problème cependant, c’est que nous voulons faire plus de choses que le temps dont nous disposons nous le permet. Le nombre de choses que nous avons à faire n’est généralement pas ce qui fait notre problème. Notre problème est plutôt lié au fait que nous voulons faire beaucoup trop de choses pendant le temps dont nous disposons (disons un jour).

Nous en voulons plus, et nous ne sommes pas satisfaits de ce que nous sommes réellement capables de faire dans le temps dont nous disposons.

Nous en voulons plus et ce que nous avons n’est jamais assez. C’est ce manque de satisfaction qui constitue notre véritable problème. Nous rejetons notre expérience et en voulons plus.

Contrôler le démon

Dans le bouddhisme, c’est ce qu’on appelle la « cupidité ». Je n’aime pas ce terme parce qu’il semble réprobateur ; or c’est simplement que nous ne sommes pas satisfaits de ce que nous avons. Nous en voulons plus.

La réponse à la cupidité, selon le bouddhisme, c’est la générosité. C’est-à-dire, voir le caractère extraordinaire de ce que nous avons déjà. Pour voir la beauté profonde de l’expérience que nous vivons en ce moment. Aimer ce qui est.

Contrôler le démon

Pour contrôler le démon du manque de temps, ce sentiment que nous n’avons jamais assez de temps et que nous avons trop de choses à faire… il faut travailler à développer la conscience et la générosité.

Nous devons savoir quand nous nous sentons submergés. Que ressentez-vous, en ce moment, dans votre corps ? Qu’est-ce que cela fait de ne jamais avoir l’impression qu’on a assez de temps pour faire tout ce qu’on a envie de faire ? Apprenez à identifier ce sentiment et commencez à le reconnaitre dès qu’il se manifeste.

Lorsque ce sentiment se manifeste, commencez à rééduquer votre esprit afin qu’il ne cherche pas à toujours en vouloir plus. Entrainez-le à voir le caractère extraordinaire de ce qui est juste en face de vous. Rééduquez votre esprit en utilisant un nouveau modèle de pensée.

Tout ce que nous pouvons faire, c’est d’accomplir une chose à la fois. Tout ce que nous avons, c’est ce moment, ce jour.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les meilleures astuces pour se motiver - 11

Et c’est suffisant. C’est beau, incroyable, si on le voit vraiment et qu’on l’apprécie.

Nous pouvons faire une chose, et être incroyablement reconnaissants que nous soyons capables de faire cette seule chose.

À tout moment, nous pouvons faire une autre tâche, lui accorder toute notre attention, lui donner tout le crédit, agir comme s’il s’agissait de notre dernière action, et apprécier vraiment l’opportunité que nous avons de vivre ce moment.

Article original écrit par Léo Babauta.

Contrôler le démon du manque de temps n’est pas une chose facile, mais comme toujours, avec de la volonté, vous pouvez y parvenir. J’aimerais prendre congé de vous en vous laissant avec la vidéo ci-dessous qui explique comment gérer son temps de manière à profiter de la vie. Soyez maitre de votre temps cher ami !

 

Tags: , , , ,

4 commentaires on Contrôler le démon du manque de temps

  1. Jung dit :

    Manquer de temps est une vue de l’esprit. Ne pas confondre « ne pas avoir le temps » et « ne pas prendre le temps ».
    Tout est dans la manière de voir les choses et de conscientiser notre comportement en fonction de cela. La lucidité est l’une des solutions pour être plus productif et choisir les choses utiles et prioritaires.
    J’ai d’ailleurs rédigé un article sur la productivité qui pourrait intéresser celles et ceux qui n’arrivent pas à gérer le « manque de temps ».
    https://atteindremesobjectifs.com/6-conseils-pour-booster-votre-productivite/

  2. Lynpixx dit :

    Mon gros soucis est que j’ai beaucoup de centres d’intérêts et je veux donc pratiquer une foule d’activités différentes impossibles à caser dans un planning normal… En plus il y a le boulot, la vie de famille, comment faire ?

  3. Annie dit :

    Très intéressant !D’autant plus que le temps nous l’avons en effet et que nous le gaspillons souvent à faire des choses inutiles ou moins importantes que d’autres ! Quand on est confronté à la maladie grave par exemple , on prend vraiment conscience du temps et de sa valeur!Et je suis bien d’accord :soyons reconnaissant pour le temps présent que nous vivons !

Laisser un commentaire