en savoir plus sur l’insécuritéTout le monde ressent de l’insécurité. C’est une composante de notre vie qui est remplie d’incertitude, malgré tous nos efforts pour que ce ne soit pas le cas.

Nous utilisons souvent le terme « insécurité » pour désigner négativement une personne qui doute d’elle-même. Toutefois, la vérité, c’est que personne n’est à l’abri de l’insécurité. Nous avons des doutes sur nous-mêmes, nous ressentons de la colère qui découle d’un sentiment d’insécurité, nous ressentons de la peur, une absence de fondement et de la frustration. Tout cela vient de l’insécurité due l’incertitude de la vie.

Et rien de tout cela n’est un problème.

Ressentir parfois de l’insécurité n’est pas un problème. Ce n’est pas non plus un problème de ressentir de la peur, du doute, de la colère ou de la frustration. Ce ne sont que des sentiments, et ils surgissent en réponse à l’incertitude du monde.

Le problème vient de la façon dont nous gérons le sentiment d’insécurité. Nous pourrions nous recroqueviller et nous cacher, nous en prendre à quelqu’un d’une manière blessante, radicaliser notre vision déjà dure du monde en nous disant que tout le monde a tort et en étant continuellement en colère. Nous pouvons céder à la procrastination et courir vers des distractions, utiliser les médias sociaux pour éviter de ressentir de l’insécurité, ou encore essayer de contrôler les autres ou le monde qui nous entoure pour mettre fin au sentiment d’insécurité.

Dans ce guide, je vais vous faire part d’une méthode plus efficace pour faire face aux sentiments d’insécurité. Toutefois, nous allons d’abord chercher à comprendre ce qui fait naitre le sentiment d’insécurité et la façon dont nous y faisons habituellement face.

Cause et effet de l’insécurité

Nous allons prendre quelques formes d’insécurité et chercher à savoir d’où elles viennent ainsi que comment les gens y réagissent souvent :

  • Être jaloux dans une relation. Vous devenez jaloux de quelqu’un qui semble flirter avec votre partenaire (peu importe que cela soit justifié ou non). La cause : Vous ne savez pas si votre partenaire vous aime, s’il est attiré par vous (ou par l’autre personne), s’il vous quittera, s’il vous fera du mal. Cette incertitude est certainement compréhensible ; les relations de toutes sortes sont pleines d’incertitude. Réaction courante : Vous vous en prenez à votre partenaire (ou essayez de le contrôler), vous l’amenez à se sentir moins en confiance, peut-être même blessé. Vous l’amenez peut-être à être sur la défensive ou à se renfermer sur lui-même. Tout cela nuit évidemment à votre relation à la longue.
  • Être jaloux de quelqu’un sur Instagram. Cela s’applique à tous les médias sociaux. Vous voyez quelqu’un qui a des qualités ou un style de vie que vous voulez avoir. Cette personne est belle, en forme, a une vie glamour, etc., et vous êtes jaloux. La cause : Vous ressentez de l’insécurité par rapport à vous-même. Vous vous demandez si vous êtes aussi bon que cette personne. C’est aussi compréhensible, car nous avons tous des incertitudes sur nous-mêmes. Réaction courante : Vous vous sentez mal à l’égard de vous-même et/ou irrité par rapport à l’autre personne, ce qui peut mener à un certain nombre d’actions, comme suivre la personne avec jalousie, vous critiquer davantage, ou vous réconforter avec de la nourriture, des distractions, le shopping, etc..
  • S’énerver à cause de la manière d’agir de quelqu’un. Vous voyez quelqu’un agir d’une certaine façon (peut-être qu’il fait montre d’une assurance insolente et énervante)… et cela vous irrite. La cause : Souvent, ce n’est pas vraiment un problème avec l’autre personne, mais plutôt un sentiment d’insécurité envers vous-même. Vous aimeriez être plus confiant (par exemple) et donc quand l’autre personne semble trop sure d’elle, cela touche une blessure causée en vous par l’incertitude. Réaction courante : Vous vous énervez contre la personne et vous vous renfermez sur vous-même par rapport à elle. De même, vous jugez la personne et érigez un mur entre l’autre (ou même les autres) et vous.
  • Douter de soi-même. Nous avons tous des doutes sur nous-mêmes, et cela peut se manifester de bien des façons. La cause : Ce doute provient du fait que nous ne savons pas si nous sommes assez bons pour faire face à l’incertitude du monde qui nous entoure. Nous ne savons pas si nous sommes assez forts, assez intelligents, assez beaux, assez sympathiques, assez intéressants pour être aimés, admirés ; bref pour avoir de la réussite dans ce monde. Réaction courante : Il y a beaucoup de réactions courantes au doute de soi : fuir des choses difficiles, se critiquer fréquemment, projeter ses doutes sur les autres et plus encore.
  • Céder à la procrastination en face d’une tâche difficile. Nous cédons tous à la procrastination, non pas parce que nous sommes paresseux et faibles, mais parce que nous avons parfois affaire à des tâches incertaines, inconfortables et accablantes. La cause : L’insécurité de la tâche vient du fait de ne pas savoir comment l’accomplir ; de la peur de l’échec. Elle vient du fait de se dire que la tâche est trop difficile pour vous. Réaction courante : Repoussez l’exécution de la tâche incertaine, s’adonner à une distraction ou à une tâche facile qui réconforte plus.
  • S’inquiéter pour un évènement ou un voyage à venir. Vous avez un voyage ou un évènement à venir et vous ne savez pas forcément comment les choses vont se passer, alors vous vous inquiétez beaucoup. Vous envisagez même peut-être de tout laisser tomber. La cause : L’incertitude de la situation à venir cause de l’insécurité. Ce n’est pas la situation habituelle à laquelle vous êtes familier et avec laquelle vous êtes à l’aise. Réaction courante : Beaucoup d’inquiétude, la volonté de contrôler la situation en planifiant les moindres détails, en faisant beaucoup de recherches, ou même en envisageant d’annuler l’évènement ou le voyage.
  • Se sentir dépassé ou en retard sur tout. Beaucoup d’entre nous ressentent cela presque tous les jours à un certain niveau. Les choses deviennent pires lorsque nous sommes obligés de faire une pause (lorsque nous voyageons ou lorsque nous tombons malades, par exemple), et nous avons l’impression d’être vraiment en retard. La cause : L’incertitude liée au fait de savoir si nous serons capables de faire face à l’énorme charge de travail que nous avons ou à une tâche énorme et compliquée. Réaction courante : Lorsque nous ressentons ce sentiment, nous ressentons souvent de l’anxiété ; et nous voulons nous arrêter et fuir vers des distractions, ou nous en prendre aux autres ou à nous-mêmes parce que nous n’aimons pas ce sentiment, au lieu de simplement faire le travail. Ces réactions aggravent souvent le problème.
  • Ne pas vouloir participer à quelque chose qui vous sort de votre zone de confort. Il peut s’agir d’un atelier ou d’un autre type d’activité qui ne vous est pas familier et qui vous semble étrange. Vous avez donc envie d’éviter ce genre de chose inconfortable. La cause : L’activité vous met complètement hors de votre zone de confort et cause en vous toutes sortes d’incertitudes sur ce qu’elle impliquera, comment elle se déroulera, ce qu’on vous demandera de faire, le genre de personnes qui seront impliquées, ce qu’elles penseront de vous. Au cœur du problème se trouve l’incertitude quant à savoir si vous serez à la hauteur de la tâche et si vous vous en sortirez. Réaction courante : Éviter ce genre d’activités inconfortables, ce qui signifie que nous ne nous étendons jamais au-delà de notre petite zone de confort. Nous nous limitons.
incertitude

Ainsi, comme vous pouvez le constater, ces situations (et il y a beaucoup plus de situations courantes d’insécurité) ont toutes quelques points en commun :

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 10 avantages de se lever tôt, et comment le faire

1. La cause est l’incertitude : Nos vies sont incertaines. Les projets et les tâches, les évènements, les voyages et les activités sont incertains. Les relations et la façon dont les autres agissent et ce qu’ils pensent de nous sont toutes des choses incertaines. Notre esprit ressent cela comme une sorte d’insécurité, ressentie à l’intérieur du corps. Et puis cela déclenche un modèle de pensée sur nous-mêmes, sur la situation, sur les autres personnes.

2. Les réactions courantes n’aident pas : Nous évitons les situations, nous nous renfermons sur nous-mêmes, nous fuyons, nous cédons à la procrastination, nous nous défoulons sur les autres, nous nous plaignons, nous culpabilisons, nous courons vers les distractions, nous fermons notre cœur aux autres, nous nous limitons. Ce ne sont généralement pas des réactions utiles, mais ce sont les façons dont nous traitons habituellement le sentiment d’insécurité.

Nous ne pouvons pas éviter le sentiment d’insécurité dans nos vies très incertaines. Cependant, nous pouvons trouver des façons plus efficaces de faire face à ce sentiment.

Une méthode plus efficace

En bref, une façon plus efficace de faire face à ce sentiment d’incertitude, c’est de simplement y rester. Apprenez à l’accepter. Apprenez à voir sa délicatesse, de sorte que vous n’ayez plus à courir vers vos anciennes réponses.

Voici comment je recommande d’agir vis-à-vis du sentiment d’insécurité :

1. Plongez. Remarquez que vous ressentez un sentiment d’insécurité en ce moment, et focalisez votre attention non pas sur vos pensées sur la situation, mais plutôt sur les sensations dans votre corps. Restez là un moment ; tournez-vous vers ces sensations avec curiosité.

2. N’agissez pas sur la base de votre sentiment d’insécurité. Quoi que vous fassiez, n’agissez pas sur la base de l’insécurité que vous ressentez. Attendez un peu. Remarquez votre première envie (l’action que vous voulez entreprendre)… mais n’agissez pas en fonction d’elle. Il peut s’agir de juger quelqu’un, de se plaindre, de s’énerver, de fuir vers des distractions, de céder à la procrastination, de se réconforter, de fermer son cœur, de se cacher, d’éviter tout, d’arrêter tout. Ne faites pas cela. Restez dans l’insécurité pour l’instant.

3. Détendez-vous dans ce sentiment. Nous ressentons souvent de la tension et de l’anxiété autour d’un sentiment d’insécurité. Donnez-vous la permission de vous y détendre. Relâchez les muscles de votre corps qui se sont contractés à cause du sentiment d’insécurité. Ouvrez votre esprit à ce sentiment, en lui permettant d’être là, en vous montrant plus curieux à son sujet.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les sales petits secrets des blogueurs sur la productivité

4. Remarquez que vous allez bien. Conservez le sentiment d’insécurité, n’agissez pas, détendez-vous… Après cela, vous pouvez vérifier si vous allez bien. Pouvez-vous respirer profondément ? Si c’est le cas, alors tout va bien. Vous n’êtes pas en danger physique. Le monde ne s’effondre pas littéralement, même si tout semble dire que c’est cela qui arrive. Vous êtes bien. Sentez la bonté dans votre cœur, elle est toujours là.

5. Soyez centré au milieu de l’insécurité. Le sentiment d’insécurité n’a pas disparu, mais vous non plus. Vous êtes assis ou debout au milieu d’une mer d’insécurité, vous vous y sentez, vous vous y détendez, vous vous centrez dans le calme. Ressentez votre respiration. Devenez la présence et la conscience au centre du chaos.

6. Trouvez joie, gratitude et délicatesse au milieu de tout cela. Au milieu de ce sentiment d’insécurité, voyez si vous pouvez vous montrer reconnaissant d’expérimenter cette sensation. Pouvez-vous être reconnaissant de vivre et de toucher du doigt la beauté du chaos ? Voyez si vous pouvez trouver un peu de sa délicatesse nourrissante, en vous remplissant de la force vitale de l’insécurité. Voyez si vous pouvez trouver la joie ; la joie d’être en vie en ce moment, de ressentir pleinement votre insécurité. Ce n’est pas un problème, ce sentiment, c’est plutôt une belle expérience.

Par cette pratique, nous commençons à changer notre relation avec ce sentiment d’insécurité. Ce n’est pas un problème, c’est tout à fait normal. Nous pouvons être amis avec lui au lieu d’avoir besoin de nous en éloigner ou de le bannir. C’est juste une partie de notre expérience humaine. Il n’y a pas de raison de paniquer.

Pour conclure, à partir du moment où nous sentons que nous allons bien, nous pouvons commencer à reconnaitre la délicatesse de cette expérience, la joie qu’elle transfère, et témoigner de l’incroyable beauté de ce moment.

Article original écrit par Léo Babauta.

Enfin, avant de prendre congé de vous, je vous invite à voir la vidéo suivante. En effet, elle vient en complément à tout ce qui a été dit plus haut et explique notamment comment prendre confiance en soi.

Tags: , , , , ,

Un commentaire on Le guide de l’insécurité que vous attendiez depuis longtemps

  1. Annie dit :

    Article très intéressant comme d’habitude !Et j’apprécie beaucoup les conseils apportés par la vidéo ! Merci Olivier , vous êtes bien plus jeune que moi mais vous êtes plein de sagesse !

Laisser un commentaire