passer nos journées de manière plus conscienteHier, j’étais au téléphone avec une lectrice très active de mon blog, et elle cherchait à savoir comment passer nos journées de manière plus consciente.

Je pense que la plupart des lecteurs de mon blog se posent également la même question.

Alors, comment passer nos journées de manière plus consciente ?

Comment pouvons-nous nous empêcher de simplement passer nos journées en mode pilote automatique ? Que faire pour arrêter de courir vers des distractions et travailler tout le temps ? Que faire pour éviter de passer d’une tâche à une autre ? Comment éviter de nous sentir submergés et déboussolés ? Comment changer notre habitude d’être tout le temps occupé, de ne jamais avoir du temps à consacrer pour les choses dans lesquelles nous voulons investir notre vie ?

Il n’est pas aisé de répondre, mais j’ai créé un guide pour vous aider à passer vos journées de manière plus consciente. Ce sont des choses que j’ai moi-même appliquées à ma vie.

Parcourons ce guide pas à pas.

Se dire qu’on n’a pas assez de temps

Avant de passer à des mesures pratiques, il est important de tenir compte de la mentalité que beaucoup d’entre nous avons, celle qui consiste à dire :

  • Que nous n’avons pas assez de temps
  • Que nous sommes trop occupés, ou que nous avons trop de choses à faire

Ce ne sont que des histoires que nous avons en tête, et elles ne sont pas vraiment réelles. Nous avons assez de temps et nous ne sommes pas trop occupés. Nous devons simplement nous débarrasser de ces histoires, de ces plaintes au sujet de notre époque, et adopter une nouvelle mentalité.

Il est nécessaire que nous comprenions que nous avons la totale maitrise de notre temps. C’est un peu ce que dit le livre de Gay Hendrick, intitulé The Big Leap, où il nous dit que nous sommes les créateurs de notre temps.

Lorsque nous nous plaignons de ne pas disposer d’assez de temps, nous refusons de prendre le contrôle d’un domaine de notre vie. Lorsque nous disons : « Je n’ai pas assez de temps pour cette activité », nous disons en fait : « Je ne veux pas le faire ».

Au lieu de cela, nous choisissons de faire tout le reste, puis nous refusons d’en assumer la responsabilité.

Et si nous pouvions laisser tomber nos plaintes et nous approprier pleinement notre temps ? Cela signifie que nous devons délibérément décider de la manière dont nous voulons passer les heures dont nous disposons.

Et si nous pouvions être pleinement présents et totalement amoureux des activités que nous choisissons d’accomplir ? Que se passerait-il si au lieu de passer à autre chose, nous faisons toutes nos activités en étant engagés de tout notre cœur ?

Cherchez à savoir à quel niveau vous évitez de prendre le contrôle de votre temps. Demandez-vous comment vous pouvez vous approprier pleinement ce domaine de votre vie.

Demandez-vous ensuite comment vous pouvez être pleinement présent, et éviter d’accomplir vos tâches comme un zombie.

Commencer à être pleinement présent avec de petites sessions

Vous n’allez pas vous transformer comme par magie en un maitre de la pleine conscience.

Au lieu de cela, vous devez choisir un petit bloc de temps pour la pratique. Ensuite, vous passez à deux petits blocs de temps, et ainsi de suite.

Commençons par quelques questions :

  • Quelle serait la chose la plus importante et la plus affectueuse que vous pourriez faire avec 30 minutes de votre temps chaque jour ?
  • Si vous pouviez faire une seule chose aujourd’hui et en être satisfait, quelle serait cette chose ?

Pensez à l’unique chose que vous pourriez faire pour changer votre vie d’une manière ou d’une autre : pour moi, cette chose c’est rédiger cet article ou créer un nouveau cours. Pour vous, cela pourrait être de méditer ou de lancer cette activité à but non lucratif que vous avez toujours voulu commencer. Peut-être voulez-vous créer des vidéos ou lancer une entreprise qui commercialise des t-shirts. Il pourrait s’agir également de mettre de l’ordre dans vos finances.

Choisissez une activité qui vous permettrait de faire une plus grande différence.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Un guide pour échapper au Matérialisme et Trouver le Bonheur

Ensuite, créez une session au début de chaque journée et consacrez-la à cette seule activité. Par exemple, si je veux écrire tous les jours, je créerai une session d’écriture de 30 à 60 minutes au début de chaque journée — avant d’envoyer des courriels et des messages et de consulter des sites Web.

Il pourrait s’agir d’une session consacrée au lancement de votre entreprise, au cours de laquelle vous effectuez chaque jour différentes activités qui vous rapprochent de cet objectif.

Maintenant, voici quelques directives :

1. Faites une pause et décidez à l’avance de ce que vous allez faire. Ne vous laissez simplement pas emporter par les courants de votre vie sur Internet, mais au moins pour ces 30 minutes, ayez un objectif.

2. Sachez la raison pour laquelle vous agissez. Pourquoi ce que vous faites est-il important ? Agissez-vous dans le but de servir une autre personne, un groupe, le monde ? Votre action est-elle guidée par un amour profond pour vous-même ou pour les autres ? Gardez en tête la raison pour laquelle vous agissez tout le temps que dure l’activité.

3. Remarquez votre tendance à vous précipiter. Il est possible que vous cherchiez simplement à accomplir cette tâche. C’est ainsi que la plupart d’entre nous agissent généralement. C’est ce qui se produit lorsque nous nous asseyons pour méditer, mais que nous essayons simplement d’arriver à la fin. Je donne cet exemple pour montrer la manière dont nous accomplissons chaque activité. C’est pour cela que nous nous sentons si occupés — parce que nous nous précipitons dans tout ce que nous faisons ; nous sommes pressés de passer à autre chose. Essayez plutôt d’être pleinement présent avec l’activité.

4. Essayez de tomber amoureux de l’activité. Au lieu de vous précipiter, que se passerait-il si vous pouviez être pleinement amoureux de ce moment, de ce qui se trouve devant vous, de l’activité elle-même, de la possibilité de servir ?

5. Ne vous laissez pas distraire. Nous avons l’habitude de passer à autre chose, presque immédiatement après avoir commencé une tâche. Au lieu de cela, opposez plutôt un « Non » sacré à tout le reste (voir section suivante), et soyez pleinement présent avec cette activité. Ne faites rien d’autre.

joies de la pleine conscience

Apprenez l’art du « Non » sacré

Un de mes professeurs m’a appris le terme : « Non » sacré. Pour moi, cela signifie que ce que nous avons choisi de faire peut devenir sacré ; une chose à laquelle nous sommes totalement engagés… Ainsi, nous pouvons opposer un « Non » sacré à tout ce qui essaie d’interférer avec cet espace sacré que nous avons créé.

Imaginez que cette session de 30 minutes que vous avez créée au début de votre journée constitue un espace sacré — cette session est tellement importante que vous l’avez consacrée à quelque chose de très intentionnel au lieu de simplement la mélanger à tout ce que vous avez à faire. Vous avez trouvé du temps. Vous avez longuement réfléchi à la raison pour laquelle vous voulez vous lancer, et avez gardé l’amour de ceux que vous servez dans votre cœur.

Mieux, vous êtes entièrement dévoué à cette activité. Vous êtes engagé comme vous ne l’avez jamais été dans quoi que ce soit d’autre dans votre vie.

Et lorsque des distractions surgissent, que quelqu’un vous invite à prendre un café pendant ce temps, ou que votre attention est sollicitée… vous dites un « non » sacré. De cette façon, vous dites un « oui » sacré à ce à quoi vous êtes pleinement engagé.

Étendre la pratique de la pleine conscience à toute votre journée

Une fois que vous exécutez une session avec pleine conscience… vous devrez l’étendre lentement au reste de votre journée. Je recommande de faire une session sacrée par semaine (30 à 60 minutes).

Voici ce que je suggère :

  • Classez vos tâches par catégorie. Quelles sont les choses sur lesquelles vous voulez passer votre temps ? Pour moi, il peut s’agir de créer du contenu, de répondre à des messages et à des courriels, d’effectuer diverses tâches d’administration, de faire du coaching par appels téléphoniques, de rencontrer ou de travailler avec mon équipe. J’ai aussi des tâches personnelles comme faire la lecture avec mes enfants, méditer, faire de l’exercice physique et faire des courses. Regroupez les tâches que vous voulez accomplir dans des catégories.
  • Classez les catégories par ordre de priorité. Après avoir créé ces catégories de tâches, déterminez celles qui sont les plus importantes. Déterminez aussi lesquelles sont moins importantes. Il est important de faire cet exercice si vous voulez passer vos journées de manière plus consciente. Cela vous permet en effet de vous approprier la manière dont vous passez votre temps.
  • Mettez les tâches les plus importantes en premier. Si écrire est votre tâche la plus importante, effectuez-la tôt dans la journée, avant les autres choses. Vous avez plus de chances de l’accomplir si vous lui donnez la priorité. Déterminez ensuite la deuxième tâche la plus importante et mettez-la en deuxième position.
  • Réunissez ensuite les tâches les moins importantes. S’il y a des tâches moins importantes que vous devez effectuer pendant la journée, regroupez-les et exécutez-les plus tard dans la journée. Par exemple, vous pouvez mettre ensemble les courriels et les tâches d’administration, et les traiter dans l’après-midi. Vous pouvez traiter rapidement vos courriels plus tôt dans la journée, après avoir accompli votre tâche la plus importante, mais n’y passez pas beaucoup de temps. De cette manière, vos petites tâches sont accomplies sans constituer des obstacles pour vos tâches importantes.
  • Passez 5 minutes en étant pleinement conscient de votre journée. Prenez seulement 5 minutes au début de chaque journée pour pratiquer la pleine conscience quant à la manière dont vous voulez passer votre journée. Comment voulez-vous organiser la journée ? Quelles sont les tâches que vous évitez ? Qu’est-ce qui est le plus important pour vous aujourd’hui ? Pouvez-vous vous approprier chaque activité et l’entreprendre avec dévouement ?
  • Faites un bilan à la fin de chaque journée. Prenez quelques minutes avant de vous coucher pour revoir la journée. Aviez-vous fait preuve de pleine conscience ? Avez-vous pris 5 minutes au début de la journée pour réfléchir ? Vous êtes-vous assuré de faire passer en premier les tâches les plus importantes ? Avez-vous accompli chaque activité avec pleine conscience, en étant pleinement présent, en conservant dans votre cœur la dévotion pour ceux que vous servez ? Comment pourriez-vous renforcer encore davantage votre intention et votre engagement ? C’est de cette manière que vous pouvez grandir au fil du temps dans la pratique de la pleine conscience.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 10 avantages de se lever tôt, et comment le faire

Le plaisir de lâcher prise

À la fin de la journée quand vous vous rendrez compte que vous n’avez pas accompli toutes les tâches de votre liste, vous vous direz certainement : « Je ne peux pas tout faire, je n’ai pas assez de temps ».

En fait, encore une fois, c’est juste une histoire que vous créez par rapport à la situation. En vérité, il est physiquement impossible de faire tout. Nous n’avons qu’un seul corps. Nous devons donc décider comment nous passons notre temps, avec pleine conscience. C’est en cela que consiste le fait de prendre le contrôle de votre journée — c’est vous qui décidez quoi faire avec le temps qui vous est accordé. Apprendrez-vous à surfer ou écrirez-vous un livre ? C’est votre choix.

Ainsi, en acceptant que nous choisissions la meilleure manière de passer notre temps, nous pouvons alors accepter que nous devons laisser tomber le reste. Nous ne pouvons pas tout faire. En fait, si nous essayions de tout faire, nous ferions tout mal. Nous reconnaissons le fait que nous choisissons de faire certaines tâches, d’être pleinement présents avec elles et de les accomplir du mieux que nous pouvons, pleinement et avec amour.

Puis, nous laissons tomber le reste. Nous leur opposons un « Non » sacré de sorte que nous puissions dire « Oui » à ce que nous avons intentionnellement décidé de passer notre vie à faire.

Article original écrit par Léo Babauta.

Comme vous pouvez le constater, vous devez y mettre du votre si vous souhaitez vraiment passer vos journées de manière plus consciente. Plutôt que de faire toute la journée des efforts qui s’avéreront finalement inutiles, il vous faut définir avec précision les activités dans lesquelles vous voulez vraiment vous engager (comme expliqué plus haut). La vidéo du jour va dans ce sens et vous lance même un défi qui vous aidera à améliorer votre vie.

Tags: , , , ,

Un commentaire on Le guide des habitudes zen pour passer nos journées de manière plus consciente

  1. Jung dit :

    Prendre conscience de nos journées et reprendre le contrôle de nos vies.
    Merci pour cet article indispensable pour redevenir vraiment acteurs de nos existences, ne plus subir les événements du quotidien et devenir véritablement proactif afin de trouver des solutions, réaliser les ajustements nécessaires, prendre les bonnes décisions, définir des objectifs importants pour nous.

Laisser un commentaire