fuir l’espaceNous passons nos journées à remplir tout l’espace disponible, à accomplir le maximum de tâches possibles, à répondre aux messages, à consulter les médias sociaux et les sites en ligne, à regarder des vidéos.

Nous avons peur de l’espace vide dans nos vies.

Cela provoque souvent dans nos vies une activité continue, des distractions et l’évitement constant, un manque de concentration, un manque de satisfaction.

Nous fuyons le silence. Nous fuyons les espaces entre les tâches et les rendez-vous. Pareillement, nous fuyons la solitude et le calme. Nous essayons d’occuper chaque seconde par une activité, par quelque chose d’utile, comme si le silence et l’espace n’avaient aucune valeur.

Mais de quoi avons-nous peur ?

Qui serions-nous si nous n’avions pas cette peur ?

Nous avons peur de l’espace, de l’immobilité et du silence parce qu’ils mettent en évidence l’incertitude, l’instabilité, l’absence de fondement, l’insécurité, les tremblements que cache chaque seconde de notre vie. Nous avons peur d’avoir à faire face à cette instabilité et à cette incertitude, d’avoir à en ressentir la peur.

Sans la peur de toute l’incertitude mise en évidence par l’espace… nous devenons libres.

Je sais que dans ma vie, quand je m’autorise à ressentir l’immobilité, le silence, la solitude, la simplicité et l’espace, cela laisse de la place pour faire face à tout ce qui se présente à moi. Cela me permet de ressentir pleinement tous les sentiments que j’ai évités jusque-là. Cela me permet d’être plus honnête avec moi-même, au lieu d’utiliser les distractions et les occupations pour cacher ce que je ne veux pas voir.

Au final, je commence à avoir la conviction que l’espace n’est pas quelque chose à craindre, mais plutôt quelque chose qu’il faut chérir. Un don qui inclut à lui seul apprentissage et ignorance, vacillation et beauté.

Vous pourriez essayer de laisser plus d’espace dans votre journée, sans la remplir :

  • Prenez un peu de temps entre les tâches pour profiter du calme et du silence.
  • Asseyez-vous quelque part dans la nature, en silence, sans technologie.
  • Lorsque vous vous apercevez que vous tendez la main vers votre téléphone, faites une pause. Voyez si vous pouvez rester tranquille, profitez un peu de l’espace.
  • Lorsque vous ressentez de l’incertitude ou de l’instabilité dans votre vie (indice : ce sera toujours le cas), donnez-vous l’autorisation de les ressentir. Soyez présent avec ces sentiments. Ne les fuyez pas ! Ne les évitez pas !
  • Lorsque vous ressentez de la peur, ouvrez-y votre cœur et donnez-vous la permission de la ressentir pleinement, soyez amical avec elle. Votre relation avec la peur changera si vous devenez son ami.
  • Faites le minimum, et dites-vous que les choses ne s’écrouleront pas. Au cas où elles s’effondrent, vous pouvez être présent avec cette instabilité.
  • Quand vous êtes dans une file d’attente, quand vous conduisez, mangez, marchez, faites de l’exercice physique… voyez si vous pouvez faire ces choses en silence, sans recourir à la technologie, sans avoir besoin de faire quelque chose « d’utile ». Trouvez la valeur dans ces espaces.
  • Remarquez qui vous êtes sans la peur de l’espace.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 choses que vous pouvez faire aujourd'hui pour simplifier votre vie

Savourez ces espaces et leur délicatesse. Voyez l’absence de fondement, comme un état rempli de liberté si nous apprenons à ne pas le craindre. Soyez présents avec la peur et l’incertitude, voyez-les comme de bons amis et non comme des ennemis.

Que votre cœur soit ouvert, tendre et vulnérable. Que votre esprit embrasse l’espace du grand ciel bleu de la conscience ouverte.

Article original écrit par Léo Babauta.

En guise de complément pour arrêter de fuir et affronter vos peurs, je vous invite à suivre la vidéo ci-après. Elle explique comment venir à bout de ses peurs les plus puissantes et se base sur d’autres exemples.

Tags: , , , , , ,

2 commentaires on L’intrépidité : Comment arrêter de fuir l’espace

  1. philippe dit :

    C’est encore du grand OLIVIER ! Merci pour ton éclaircissement! tu me mets des mots sur des situations que je vis.
    Tu arrives toujours à me captiver. Chapeau !! A ton age savoir déjà ça, cela promet.
    Au plaisir de te rencontrer !!

  2. Annie dit :

    Article très intéressant comme d’habitude ! merci beaucoup de nous faire prendre conscience de cette peur de l’espace vide que nous avons tous connue ( plus ou moins ) à un moment de notre vie !

Laisser un commentaire