au milieu des difficultés

Nos vies sont remplies de difficultés, de frustrations et de stress, de maladies et de pertes, d’incertitudes et de doutes, de peur et de culpabilité. Même si ces réalités peuvent souvent nous épuiser, elles peuvent aussi être une source de croissance, de transformation et de beauté.

La plupart d’entre nous ne considèrent pas nos difficultés comme une source de beauté. Toutefois, que se passerait-il si nous pouvions trouver nos fondements au milieu des difficultés, faire face aux problèmes au lieu de nous en éloigner, et être pleinement présents ? Et si nous pouvions apprendre à nous lier d’amitié avec les difficultés et même les aimer ? Que se produirait-il si nous pouvions manifester gratitude et joie au milieu des difficultés ?

Vous l’avez compris, je vous embarque dans un nouveau défi. Il est cette fois-ci question de pratiquer la pleine conscience au milieu des difficultés.

Je vais vous donner un exemple avant de vous expliquer le fonctionnement du défi… Je reviens à peine d’un voyage (un petit tour du monde) de 3 semaines, et j’ai un peu du mal avec le décalage horaire. C’est quelque chose dont je pourrais facilement me plaindre, laissant ainsi cela devenir un gros problème. C’est bien évidemment un problème, mais c’est aussi une excellente occasion de m’entrainer.

Voici comment j’ai procédé (veuillez noter que ce n’est qu’une façon de procéder) :

Je remarque la fatigue, le stress dû au fait de ne pas bien dormir, le sentiment de ne pas vouloir faire tout le travail qui s’accumule, le désir de tout arrêter. Ensuite, je plonge consciemment dans mon corps, en remarquant ce que je ressens, en remarquant toute tension, en remarquant les sensations physiques de stress et de résistance. Je remarque également les histoires que je crée à propos de tout cela, et les schémas de pensée qui apparaissent parce que je suis au milieu des difficultés.

Par la suite, je conserve la sensation physique, et je deviens curieux à son sujet. Je relâche toute pression, ce qui me permet de me détendre dans la sensation physique que je ressens, d’être présent avec elle, de m’ouvrir à elle, d’accepter la sensation telle qu’elle est ; sans avoir besoin de m’en débarrasser. J’éprouve alors de la compassion pour la sensation, je veux lui témoigner de l’amitié et de l’amour. Je constate que ce moment est beau, tel qu’il est, malgré le stress et les difficultés. Je ressens de la gratitude pour avoir ressenti ce sentiment, car il fait partie de ma belle vie.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 astuces pour arrêter de fumer

Ce genre de pratique de la pleine conscience n’a pas pour but de se débarrasser du problème ou de supprimer la sensation. Les difficultés peuvent rester là, telles quelles. Le défi a pour but de vous apprendre à être présent au milieu des difficultés, à vous enraciner dans le stress, à transformer votre relation avec votre expérience, à aimer votre expérience telle qu’elle est.

Nous pouvons nous entrainer avec n’importe laquelle de nos difficultés de cette façon. Joignez-vous à moi pour vous entrainer au cours de ce mois.

nouveau défi, pratiquer la pleine conscience au milieu des difficultés avec la sensation

Voici comment fonctionne le défi :

1. Engagez-vous à relever le défi tous les jours pendant le reste du mois (peu importe quand vous commencez). Vous pouvez vous engager publiquement sur Facebook ou Twitter ou prévenir vos proches que vous vous lancez dans le défi.

2. Entrainez-vous. Essayez de vous rappeler de vous entrainer avec toutes les difficultés qui surgissent ; stress, frustration par rapport à quelqu’un d’autre, déception par rapport à vous-même, etc..

3. Faites des bilans hebdomadaires. Faites un rapport hebdomadaire sur tout cela à la personne envers laquelle vous vous êtes engagé à relever le défi.

Vous devez donc essayer de vous rappeler de vous entrainer chaque fois qu’une difficulté surgit. C’est un défi de taille, car les difficultés peuvent survenir à tout moment, et potentiellement toute la journée ! Devons-nous tout faire avec perfection ? Pas du tout. En fait, même si vous ne vous entrainez qu’une fois par jour, vous pouvez considérer cela comme un succès.

Au moins une fois par jour, entrainez-vous comme je l’ai décrit ci-dessus (ou de toute autre façon que vous pourriez trouver).

Dans les jours à venir, nous pourrions, ensemble, passer en revue d’autres façons d’être présent au milieu des difficultés. Toutefois, commencer avec l’approche susmentionnée n’est déjà pas mal. Vous pouvez le faire !

Article original écrit par Léo Babauta.

Puisqu’il a beaucoup été question de sensation physique aujourd’hui, je vous invite à voir la vidéo suivante. Elle explique comment rendre les gens plus heureux grâce au simple toucher.

Tags: , , , , , , ,

Un commentaire on Nouveau défi : Pratiquer la pleine conscience au milieu des difficultés

  1. Jung dit :

    Top !
    Encore des petits défis !
    Article très inspirant encore une fois. L’importance de prendre conscience de la manière dont le monde évolue autour de nous, et savoir apprécier les difficultés comme des engrenages parfaits, comme des conséquences logiques de nos choix, de nos actions, etc… Car tout est parfaitement équilibré.

Laisser un commentaire