nouvelle approche quand vous êtes surchargésLa plupart d’entre nous sont très occupés et surchargés par une tonne de choses à faire. Le problème c’est que nous continuons d’ajouter des tâches à cette liste de choses à faire qui est déjà pleine d’engagements.

Que se passe-t-il ? Pourquoi sommes-nous si surchargés ? Et comment pouvons-nous commencer à faire face à ce problème récurrent ?

Si vous êtes comme moi, alors vous avez l’habitude de vous lancer dans de nouveaux engagements, de nouveaux projets, de nouveaux défis. Vous avez l’habitude d’entamer la lecture de nouveaux livres, de vous lancer dans de nouveaux programmes, etc. Cependant, à mi-chemin, vous réalisez que vous aviez déjà trop de choses à faire. Vous vous dites : « à quoi pensais-je de toute façon ? »

À ce stade, mon approche habituelle est de commencer à simplifier. Je réalise que je me suis lancé dans trop de choses, puis je commence à supprimer des engagements. Je dis aux gens que je ne peux pas faire ce que j’ai dit que je ferais, ce qui est plutôt mal (de laisser tomber les gens), mais c’est aussi un énorme soulagement.

J’en suis venu à réaliser que c’est un de mes modèles de réaction. Et en fait, cela me nuit.

Prendre trop d’engagements, puis abandonner à mi-chemin conduit à :

1. Ne pas être digne de confiance, parce que les gens ne peuvent pas compter sur vous.

2. Ne pas être doué pour finir les choses.

3. S’arrêter quand les choses deviennent inconfortables et difficiles — juste quand vous devriez aller plus loin.

J’ai donc décidé d’essayer une nouvelle approche.

Avec cette nouvelle approche, je n’abandonne pas mes engagements. Je reste dans l’inconfort.

Avec cette nouvelle approche, je ne cherche pas d’excuses pour justifier pourquoi j’abandonne quelque chose. Au contraire, je m’engage à nouveau et je prends un engagement plus fort et plus déterminé. Je crée autour de moi l’environnent propice. Tout est mis en place pour que je respecte mon engagement.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 10 avantages de se lever tôt, et comment le faire

Je pourrais simplifier d’autres domaines, mais plus ceux où je me suis engagé. Je peux renégocier les termes de mon engagement, afin de pouvoir faire en sorte que je l’honore, mais je n’abandonne plus.

Avec cette nouvelle approche, j’apprends aussi à appuyer sur le bouton « Pause » avant de prendre de nouveaux engagements. J’hésite avant d’entreprendre quelque chose de nouveau, et j’évalue si j’ai vraiment le temps pour cela. Je me donne la permission d’attendre un peu, comme une période de réflexion avant d’avoir le droit d’acheter une arme à feu.

prendre des engagements

Avec cette nouvelle approche, j’apprends à reconnaitre l’excuse selon laquelle je suis trop occupé pour faire quelque chose d’important pour moi. Si c’est important, je peux le faire. Lorsque j’ai beaucoup d’autres choses à faire, j’ai juste besoin de mettre en place une structure qui me permettra de trouver le temps pour ce qui est important. Et je laisse tomber les choses qui n’ont vraiment pas d’importance.

Si je trouve des excuses, je dois trouver une solution.

Si je me surcharge, c’est parce que je n’ai pas le courage de dire « non » avant de me lancer.

Lorsque je me sens submergé, je dois me donner la permission de ressentir ce sentiment. Ensuite, je trouve le temps dont j’ai besoin pour accomplir ma mission la plus importante.

Voilà donc le résumé de la nouvelle approche quand vous êtes surchargés :

1. Identifier les fois où je trouve des excuses pour ne pas faire quelque chose d’important et réfuter ces excuses. Créer l’environnement propice, mettre en place la structure et réaliser cette chose importante.

2. Reconnaitre quand je suis sur le point d’arrêter de faire quelque chose d’important auquel je me suis engagé, parce que je me sens trop occupé. Créer l’environnement propice, mettre en place la structure pour sa réalisation.

3. Reconnaitre quand je suis sur le point d’abandonner parce que quelque chose me met mal à l’aise. Plonger dans l’inconfort et aller plus loin.

4. Faire une pause avant d’entreprendre de nouvelles choses. Je n’ai pas de place pour de nouvelles choses en ce moment.

5. Devenir un finisseur.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Profitez de la vie maintenant ET économisez pour plus tard, ou, Pourquoi la gratification retardée est une fausse dichotomie

6. Gérer les sentiments d’accablement en créant un espace de silence, de méditation et de grande liberté dans ma conscience.

Devenez un homme qui est animé d’une volonté de fer pour aller au bout de ses engagements importants. La vie est trop courte pour hésiter.

Article original écrit par Léo Babauta.

En guise de complément, je vous invite à voir la vidéo suivante. Elle présente une méthode plutôt efficace pour désormais mieux gérer vos engagements quand vous vous sentez surchargés.

Tags: , , , , ,

2 commentaires on Nouvelle approche pour les moments où vous êtes surchargé

  1. Hello !

    Merci pour cet article très intéressant !

    Etant dans une phase de pleine élévation de conscience, je me suis rendu compte que je m’engageait dans trop de choses en même temps parce que je disais trop souvent oui.

    Depuis peu j’apprends à dire non et à stopper toutes mes excuses et mon cerveau qui me dit “non c’est inconfortable” car je n’ai pas envie de m’éloigner de mes objectifs. Je veux aller au bout de mes engagements.

    Avant je m’arrêtais à chaque obstacles et difficultés rencontrées, maintenant je suis devenu un obstacle pour les obstacle ! 😉

    Cette nouvelle approche de Léo Babauta va pouvoir m’y aider, merci !

  2. melanie dit :

    Salut olivier !

    Merci pour cet article ! Je me reconnais complètement dans cet article ! C’est drôle car j’ai publié un article hier à ce sujet !!

    Effectivement, il est difficile d’être constant lorsque ton énergie est produite par l’envie de “nouveautés” ! Ce sentiment de non légitimité n’est pas agréable lorsque tu ne finis pas un projet …. tu lances, tu lances etc mais rester constant dans ses actions n’est pas évident !

    Mon astuce alors est de m’associer avec des personnes très très constantes et régulières. Qui ont moins d’énergie au départ, moins d’explosivité si je puis dire mais qui m’aident à garder le cap sur le long terme.

Laisser un commentaire