trouver le temps de rester seulCombien de fois prenez-vous le temps de faire une heure de promenade ? De simplement vous asseoir quelque part dans la nature sans rien faire d’autre que la contempler et profiter du silence ?

Je suis persuadé que certains parmi vous font régulièrement cela. Toutefois, la plupart d’entre nous ne prennent pas le temps de rester seuls chaque jour.

Pour certains, c’est trop de luxe : les difficultés quotidiennes font que vie et survie se confondent. L’on ne peut donc même pas se permettre d’envisager de prendre une heure pour rester seul quelque part dans la nature.

Cependant, pour beaucoup d’entre nous, la raison principale est que notre cerveau justifie le fait de rester occupé. Nous sommes remplis d’incertitude toute la journée, et cela nous pousse à essayer d’en faire plus, de contrôler tout, de nous renfermer sur nous-mêmes, de rester accros à la technologie et à d’autres formes de distractions.

L’incertitude est le principal moteur de notre activité et de notre distraction.

L’incertitude fait partie intégrante de chaque heure de nos vies. Nous ne savons pas ce que nous devons faire, qui nous sommes, si nous sommes à la hauteur, ce qui va se passer, ce qui se passe dans le monde et comment faire face à l’accablement de la vie. Nous ne le reconnaissons pas souvent, mais nous ressentons de l’incertitude toute la journée.

Pour faire face à ce sentiment d’incertitude et à l’absence de stabilité dans nos vies… nous nous accrochons aux conforts et aux distractions, nous remettons à plus tard les habitudes que nous souhaitons adopter, nous sommes constamment en train de communiquer, etc. Et lorsque nous avons un peu de temps libre, nous prenons nos téléphones ou allons sur notre site de vidéo préféré pour regarder quelque chose.

L’idée de rester seul, d’avoir un peu de calme et du temps pour se recueillir peut sembler agréable pour beaucoup d’entre nous. Cependant, quand vient le temps de le faire, nous nous accrochons à nos occupations à cause de notre sentiment d’incertitude. « Je ne peux pas parce que j’ai trop de choses à faire ! » « Juste un dernier courriel. Juste une dernière vidéo ».

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment enseigner à nos enfants à gérer leur propre colère ?

Et pourtant, cette activité et cette distraction constantes nous épuisent. Nous sommes tout le temps en ligne, tout le temps connectés, toujours en train d’utiliser de l’énergie.

Qu’est-ce que cela donnerait si nous nous déconnectons chaque jour pendant une heure ? Quel effet cela ferait-il de nous éloigner de la télé, des livres, des appareils et juste sortir nous promener ? Quel effet cela ferait-il de ne pas être productif, mais simplement connecté à la nature ?

Nous pourrions mettre à profit ce temps libre ; l’utiliser pour nous laisser recharger et ressourcer par la nature. Nous pourrions utiliser le mouvement, la quiétude qui donne à notre cerveau une chance de se reposer, l’espace pour la contemplation et le vide.

Pour ce faire, nous devons arrêter de laisser l’incertitude diriger nos vies. L’incertitude peut être avec nous comme un fidèle compagnon. Nous pouvons même apprendre à être à l’aise avec elle et l’aimer telle qu’elle est. Cependant, elle ne doit pas nous diriger.

Pour passer à ce mode, il faut créer un espace pour rester seul, ne serait-ce qu’une demi-heure… et ensuite passer à l’action. Remarquez votre esprit qui essaye de montrer pourquoi vous ne devriez pas faire cela. Ressentez l’envie pressante de reporter à plus tard le fait de rester seul. Ensuite, ne cédez pas à cette envie, mais choisissez plutôt de rester seul et soyez présent avec vos envies, votre rationalisation et votre stress.

Voyez ce qui se passe lorsque vous donnez de l’espace à ces choses. Elles se dissipent et se calment ; et vous vous nourrissez de l’espace et de la vie autour de vous.

Article original écrit par Léo Babauta.

En guise de complément, je vous invite à regarder la vidéo suivante. Elle invite bien sûr à prendre le temps de se recentrer en passant quelques minutes au calme au contact de la nature. Regardez-la et trouvez ensuite quelques minutes pour rester seul dans le silence.

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire