la procrastination Ces derniers temps, j’ai cédé à la procrastination un peu plus que d’habitude, et bien sûr, cela ne me réjouit pas.

La vérité, cependant, c’est qu’il y a un certain nombre de raisons qui expliquent ma procrastination :

  1. J’ai eu de sérieux problèmes de décalage horaire et de sommeil. Cela signifie que mon esprit est fatigué et a simplement besoin de repos. J’essaie donc d’être patient et de prendre soin de moi.
  2. J’ai eu beaucoup de pain sur la planche, et cela a été submergeant. Il ne s’agissait pas seulement de choses relatives au travail (même si c’est en grande partie le cas), mais aussi de choses relatives à la famille. Au lieu donc de m’en tenir à des normes impossibles, j’ai dû faire preuve de compassion pour me permettre de créer un espace, de simplifier, de trouver une solution qui marche pour moi.
  3. Cette année, je me lance dans bon nombre de terrains incertains. Cela soulève des craintes. J’ai fui ces peurs par moments, via la procrastination. C’est naturel, et je ne devrais pas m’en vouloir pour cela. Au lieu de cela, je peux être compatissant et conscient. Je peux trouver un moyen d’aller de l’avant.

Ainsi donc, si la procrastination n’est pas une si mauvaise chose, et que je ne devrais pas m’en vouloir pour cela ; le problème est résolu, n’est-ce pas ? Ou en fait, il n’y a pas de problème du tout ?

Eh bien, oui… il n’y a en fait aucun problème. Il n’y a pas de raison de se sentir mal. Cependant, je crois que nous devrions trouver un remède (ou deux) contre la procrastination. En effet, cela signifie généralement que nous ne faisons pas le travail de valeur que nous devons faire dans le monde. Cela vaut le coup d’essayer.

Dans cet article, je veux donc offrir quelques remèdes à la procrastination, afin que nous puissions tous trouver le moyen de faire le travail de valeur que nous voulons faire, le moyen d’offrir pleinement notre don au monde.

Remède 1 : Prendre soin de soi

Lorsque vous cédez à la procrastination, la première chose à vous demander, c’est : « Suis-je fatigué ? Dois-je me ménager ? »

Bien souvent, le fait que je cède à la procrastination est simplement dû au fait que je ne me suis pas bien reposé, ou que je suis tellement occupé que je m’épuise. J’ai peut-être fait une longue course le matin et je ne me sens pas très énergique le soir. J’ai peut-être travaillé dur sur un projet depuis une semaine sans pause mentale.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  20 choses que j'aurai aimé savoir quand j'ai commencé à faire ma vie

Lorsque c’est le cas, la solution adéquate est de prendre un peu de repos. Faites une sieste. Dormez. Déconnectez-vous et lisez un livre physique (pas un e-book). Faites une petite marche, non pas pour faire de l’exercice, mais pour vous dégager l’esprit. Méditez. Faites un peu de yoga.

L’idée, c’est de dormir, se déconnecter, s’éloigner de tout et peut-être de méditer. Réfléchir, contempler, trouver calme et quiétude.

Une fois que vous avez récupéré (cela peut simplement nécessiter une sieste de 20 minutes et une courte méditation), vous pouvez retrouver votre concentration consciente pour faire un travail de valeur.

Remède 2 : Prendre un (petit) engagement

Ce qui m’a aidé à un moment de ma procrastination, c’est de m’engager envers un ami à abattre une certaine quantité de travail de valeur à un moment précis. Et si je ne le faisais pas, j’aurais à subir une conséquence sur laquelle nous nous étions accordés tous les deux.

Inutile de dire que j’ai tenu mon engagement. J’ai fait le travail en dépit de ce que cela me coutait.

Demain, je vais m’engager auprès de ma femme à enregistrer un certain nombre de vidéos sur deux jours. Si je ne le fais pas… pas de café pendant une semaine !

Lorsque vous prenez un engagement sacré envers une personne que vous respectez, vous élevez ainsi l’acte qui passe d’une chose que vous voulez éviter, à un vœu que vous voulez respecter. Ensuite, vous voudrez faire le travail !

Astuce : Faites en sorte que l’effort auquel vous vous engagez soit raisonnable. Cela vous facilitera la tâche et vous pourrez tenir votre engagement sans trop de difficultés.

travail de valeur

Remède 3 : Créer l’espace

Une grande partie du problème avec la procrastination constante, c’est que nous vivons dans un environnement propice à la distraction. Cet environnement est généralement propice à l’accomplissement de petites tâches (comme vérifier les messages, répondre aux courriels, voir combien vous avez de « j’aime » sur Facebook, etc.).

Vous pourriez vous mettre à travailler, puis vous décidez de vérifier une chose très rapidement. Cela vous amène à vérifier une autre chose. Et sans que vous ne vous en rendiez compte, une journée entière s’est écoulée. C’est dur de se concentrer quand on est dans un tel environnement.

Par conséquent, la plus petite action que vous devez entreprendre, c’est de créer l’espace. Éteignez le wifi, installez un bloqueur d’Internet, débranchez votre routeur, ou allez quelque part où il n’y a pas Internet. Dans un tel environnement, vous serez en mesure de mieux vous concentrer.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Routine du Matin | Conseils

C’est la raison pour laquelle mes meilleures rédactions sont souvent faites lorsque je suis en avion ou dans un train. Ou lorsque j’utilise un outil de rédaction sans fioritures, ou un bloqueur d’Internet. Il n’y a rien d’autre à faire à part le travail de valeur que je me suis engagé à faire.

Pour d’autres personnes, cela peut signifier trouver un espace où vous ne ferez rien d’autre que le travail que vous devez faire — un espace de pratique pour les arts martiaux ou la musique, par exemple. Ou un espace de lecture sans appareils électroniques, ou encore un atelier de peinture dans votre garage.

Créez l’espace, nettoyez tout, puis accédez-y.

Remède 4 : Trouvez de la joie dans le travail de valeur

Lorsque nous considérons le travail comme quelque chose d’énorme et de difficile, de stressant et d’accablant, ou d’effrayant ; il est difficile de ne pas céder à la procrastination.

Un changement d’état d’esprit serait donc extrêmement bénéfique. Si vous y parvenez, vous ne céderez pas à la procrastination !

L’astuce, c’est de trouver la joie dans l’activité. Ne la considérez pas comme une corvée dont vous devez vous débarrasser, ou comme une épreuve que vous devez traverser. Considérez-la plutôt comme une activité de valeur que vous devez faire. Considérez-la comme un privilège, car tout le monde ne peut pas faire ce genre de travail.

Quelle chose incroyable que d’être en vie, faisant cette activité maintenant, dans le miracle de l’existence, le miracle de ce moment ! Quelle chose époustouflante ! Si seulement nous ne la tenions pas pour acquise, et si nous apprécions pleinement la beauté fugace et joyeuse de ce moment !

Ainsi, à chaque instant, appréciez la profonde puissance de ce que vous faites. Soyez pleinement immergé, pleinement conscient des sensations de l’expérience. Voyez s’il n’existe pas un frisson de joie se cachant derrière chaque mouvement, chaque respiration.

Votre cerveau commencera à se programmer lui-même pour plonger dans cette activité joyeuse, et vous serez éveillé au monde.

Article original écrit par Léo Babauta.

En guise de complément, je vous invite à cliquer sur la vidéo ci-après qui présente deux hacks très simples pour surmonter la procrastination. Bien sûr, il vous faudra accepter de faire quelques efforts pour que tout fonctionne au mieux et que vous puissiez faire le travail de valeur qui vous attend.

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

contre la procrastination 2019, remèdes contre la proscratination

Tags: , , , ,

3 commentaires on Quatre remèdes à la procrastination

  1. Jung dit :

    J’aime beaucoup cette manière très “consciente” de traiter ce sujet par Leo Babauta.
    J’ai publié un article, très récemment justement sur ma méthode pour ne plus procrastiner. Et, un peu comme Leo, plutôt que de se concentrer sur l’organisation du travail ou sur la gestion du temps comme le proposent beaucoup de personnes, il s’agit de s’attaquer à la véritable nature du problème.
    https://atteindremesobjectifs.com/ne-plus-procrastiner-mes-7-meilleures-astuces/

  2. Claire dit :

    une vidéo qui tombe à pic pour moi.
    Merci Roland pour ces propositions qui vont me permettre de changer d’ état d’esprit et me mettre à l’action .
    Belle journée.

  3. Roland dit :

    J’ai apprécié le sujet, je crois que ces problèmes: de fatigue et de l’espace sont les deux grands problèmes qui me rongent, car je trouve difficilement le sommeil,… De pars cet article je vais m’y mettre…

Laisser un commentaire