Simplifier la technologieJe ne suis pas technophobe, mais je crois qu’il est important de vivre consciemment… et la technologie a tendance à envahir notre attention et notre vie.

Elle est conçue pour cela : les entreprises de technologie cherchent à capter notre attention avec leurs applications, leurs sites Web, leurs appareils. Elles ont développé des mesures d’incitation pour que nous continuions d’utiliser la technologie. Elles continuent de créer de nouvelles (et belles) choses à chaque seconde, se servent de puissants moteurs de recommandation, exploitent notre désir de ne rien rater, de nous divertir, de courir vers le confort.

Vous connaissez déjà tout cela. Cependant, les problèmes surviennent lorsque nous essayons de comprendre comment nous reprendre, comment utiliser la technologie uniquement pour ce qu’on veut, puis la laisser de côté afin d’être plus présents, de sortir davantage, de bouger davantage, d’être davantage connectés les uns aux autres dans la vraie vie. Il n’est pas toujours facile de transformer le chaos en quelque chose que nous pouvons utiliser consciemment.

Je propose la simplicité comme solution. Et la méthode que je propose est celle des limites.

Ce n’est rien de nouveau — je préconise la simplicité des limites depuis plus de dix ans, et beaucoup d’autres ont également recommandé la simplicité et les limites. C’est un mouvement qui, pour ainsi dire, a été créé par la technologie.

Cependant, comme pour toute autre approche, nous devons continuer de la réviser, d’y revenir. Nous devons continuer de la garder en tête, continuer de nous entrainer.

Voici la pratique de la simplicité par les limites appliquée à la technologie :

1. Remarquez quel domaine de votre vie est envahi par la technologie. Où vous retrouvez-vous coincé dans une boucle à regarder des vidéos ou des photos à plusieurs reprises ? À quel moment vous retrouvez-vous coincé à consulter les médias sociaux ou les sites d’informations, à vérifier des messages et à répondre immédiatement ? Si vous vous sentez un peu accro à Instagram, Twitter, Reddit, YouTube, Netflix, Facebook, Messenger/WhatsApp ou autres… alors il s’agit d’un domaine où il vous faut vous concentrer un peu. Vous pourriez dresser une courte liste des domaines dans lesquels vous devez apprendre à mieux vous concentrer. Lorsque vous remarquez que d’autres domaines répondent à ce critère, ajoutez-les à la liste.

2. Pensez à la simplicité que vous souhaitez adopter. Êtes-vous satisfait de la manière dont la technologie monopolise votre attention comme c’est le cas en ce moment ? Si c’est le cas, il n’est pas nécessaire de simplifier quoi que ce soit. Toutefois, si vous voulez être plus présent, plus connecté aux autres, plus concentré sur votre travail important, plus actif en dehors de la technologie… alors demandez-vous à quel point cela vous tient à cœur. Êtes-vous vraiment déterminé à changer, ou est-ce quelque chose que vous allez simplement dire du bout des lèvres ? Si vous y tenez, visualisez maintenant la simplicité que vous aimeriez adopter. À quoi ressemble-t-elle ? Quels avantages cela apportera-t-il à votre vie ?

3. Pensez à des limites appropriées. Disons donc que vous voulez limiter le temps que vous passez sur Instagram (disons que ce réseau social vous fait perdre beaucoup de temps), une limite pourrait être de ne pas y accéder sur votre téléphone (supprimez l’application). Et vous décidez de vous connecter à ce réseau uniquement sur votre navigateur Web après 19 h. Maintenant, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres — la bonne limite est celle qui vous semble réalisable, mais qui crée le niveau de simplicité et de concentration que vous souhaitez. Je vais vous donner ci-dessous plus d’idées précises en ce qui concerne les limites, mais pour l’instant, vous n’avez qu’à choisir la ou les limites qui fonctionneront pour vous dans chaque domaine où la technologie monopolise votre attention.

4. Notez les limites que vous vous imposez et partagez-les avec quelqu’un. En fait, vous devrez noter les limites que vous vous imposez. Par exemple, dans un carnet, écrivez : « Je ne consulterai Facebook qu’une fois par jour, de 17 h à 18 h ». Dressez une liste de toutes les limites que vous vous imposez et partagez-la avec quelqu’un, de sorte que vous vous engagez à respecter ces limites.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Esprit Zen : Comment ranger

5. Mettez-vous à l’épreuve. Essayez d’appliquer ces nouvelles limites pendant une semaine. Engagez-vous vraiment, ne dites pas seulement que vous allez le faire. Sentez-vous engagé dans votre cœur. Essayez ensuite de respecter les limites. À la fin de chaque journée, réfléchissez à comment cela s’est passé… avez-vous respecté les limites ? Qu’est-ce qui s’est mis en travers de votre chemin ? Voyez comment cela se passe chaque jour pendant une semaine. Il s’agit d’un test réel pour les limites que vous avez créées.

6. Ajustez au besoin. Avez-vous besoin de revoir les limites pour les rendre plus réalisables ? Ou y a-t-il un moyen d’approfondir votre engagement ? Quels rappels pouvez-vous mettre en place ? Quel système de responsabilisation avez-vous mis en place ? Comment pouvez-vous ajuster votre méthode ? Peut-être que d’autres domaines sont aussi touchés par l’hégémonie de la technologie sans que vous ne vous en rendiez compte. Peut-être consultez-vous des blogs qui vous redirigent sur d’autres sites Web. Ajoutez tout cela à votre liste, fixez des limites et modifiez-les chaque semaine s’il le faut.

C’est le processus général… mais parlons maintenant de quelques idées spécifiques.

Simples limites dans l’utilisation du téléphone

Le téléphone crée une importante dépendance chez beaucoup de gens, car il contient de nombreuses autres sources de dépendances ! De Facebook à Instagram en passant par l’actualité et les messages, tout y est. Et vous pouvez y accéder toutes les fois où vous en avez envie.

Voici quelques façons de limiter l’utilisation de votre téléphone (choisissez ce qui vous convient le mieux) :

  • N’utilisez pas le téléphone pendant que vous êtes en voiture, à la table à manger, dans une file d’attente ou pendant que vous parlez avec d’autres personnes. Si vous prenez un café ou déjeunez avec quelqu’un, acceptez de ranger le téléphone à moins que vous n’ayez vraiment, vraiment besoin de chercher quelque chose ou d’inscrire votre prochain rendez-vous dans l’agenda. Faites-en de même lorsque vous dinez en famille. Lorsque vous êtes en voiture (ou roulez avec quelqu’un d’autre), dites-vous que tous les messages et autres notifications peuvent attendre jusqu’à ce que vous arriviez à destination. Lorsque l’on est dans une file d’attente, il y a souvent une forte envie de vouloir combler le temps d’attente en regardant quelque chose sur le téléphone ou en faisant quelque chose d’utile… mais n’y cédez pas et voyez si vous pouvez simplement être présent.
  • Supprimez les applications qui sont vos plus grandes tentations. J’ai récemment supprimé tous les médias sociaux, applications d’actualités et d’autres de divertissement sur mon téléphone. Maintenant, j’ai uniquement Instapaper et Kindle (pour les longues lectures), WhatsApp (pour les messages de la famille), Todoist pour mettre à jour ma liste de choses à faire, et d’autres applications selon les besoins (Chrome pour les recherches, certaines applications financières, et certaines applications de voyage). Avoir un téléphone sans les plus grandes tentations (Facebook, Twitter, Reddit, Instagram, etc.) simplifiera considérablement votre vie technologique.
  • Limitez l’échange de messages à certaines heures, sauf en cas d’urgence. Je reconnais l’importance de l’échange de messages — j’utilise WhatsApp pour communiquer avec mes proches, et Gmail et Slack pour le travail. Néanmoins, je crois aussi qu’il est nécessaire de limiter ce genre d’échanges, sinon répondre aux messages de tout le monde crée des perturbations incessantes et constantes. Au lieu de cela, je limite la réponse aux messages à certaines heures. En effet, je réponds aux courriels le matin et en fin d’après-midi, et je réponds 1 à 2 fois par jour aux autres messages. Je fais une exception pour les messages urgents qui nécessitent rapidement une réponse, ce qui signifie que je laisse mes notifications activées pour pouvoir répondre si cela est vraiment nécessaire. Je sais que mes proches adoreraient que je réagisse plus promptement, mais fixer des limites signifie prendre des décisions difficiles comme celle-ci.

Imaginez si vous mettiez en place de telles limites, cela vous simplifierait la vie et vous permettrait de mieux vous concentrer. Et oui, cela pourrait être encore plus simple, mais c’est ce qui fonctionne pour moi en ce moment.

mettre en place les limites

Simples limites dans l’utilisation de l’ordinateur

Beaucoup d’entre nous travaillent en ligne en plus d’y faire des recherches et de s’y divertir. Si vous faites partie de cette catégorie de personnes, alors vous savez que le fait de travailler et de vivre en ligne signifie que votre vie est envahie par la technologie.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Email Zen : Purifiez votre boîte de réception

Toutefois, peu importe votre situation de travail, il est probable que le fait de créer certaines limites puisse apporter de la simplicité dans votre vie.

Voici quelques idées pour fixer des limites et apporter de la simplicité dans votre vie :

  • Définissez dès le départ les objectifs et les tâches les plus importants (TPIs). Lorsque vous commencez la journée, au lieu de simplement vous plonger dans le travail, prenez une minute pour choisir vos trois premières Tâches les Plus Importantes de la journée. Fixez-vous un ou deux objectifs, par exemple : réaliser un travail important, être présent tout au long de la journée, apprécier chaque communication, etc. Cela crée une méthode de travail plus intentionnelle. Pour le moment, essayez d’abord de vous concentrer sur vos TPIs.
  • Fermez les onglets et faites une tâche à la fois. Au lieu d’avoir un millier d’onglets ouverts dans votre navigateur, fermez-les tous et laissez-en un. Cela implique de mettre les autres en favoris pour y accéder plus tard (peut-être dans un dossier « Favoris à consulter plus tard »). Peut-être devriez-vous mettre les onglets associés à d’autres projets et tâches dans votre liste de tâches (utilisez un plug-in de navigateur pour ajouter rapidement vos tâches). Ensuite, fermez tout ; de sorte que vous n’ayez qu’un seul onglet ouvert pour faire votre TPI et vous concentrer pleinement.
  • Programmez un rappel et prenez des pauses. Utilisez une extension de rappel comme Break Timer pour vous rappeler de prendre des pauses et de vous dégourdir plus souvent les jambes. Rester assis trop longtemps n’est pas bon pour la santé. Mettre en place ce genre de rappel est un bon moyen d’éviter que la technologie nous envahisse l’esprit. Après chaque pause, vérifiez vos objectifs — avez-vous un nouvel objectif ? Où en êtes-vous avec vos derniers objectifs ? Avez-vous besoin de fermer des onglets ? Sur quoi voulez-vous vous concentrer maintenant ?
  • Bloquez les distractions sauf pendant certaines cases horaires. Il y a beaucoup de bloqueurs de site ou de bloqueurs Internet (en voici un pour Chrome) ; choisissez-en un. Pensez aux sites que vous aimeriez bloquer. À quel moment souhaitez-vous pouvoir les utiliser ? Peut-être pouvez-vous vérifier les informations de 10 h à 10 h 30 et vous divertir après 18 h. Définissez les limites dans votre bloqueur de site. De cette façon, vous pouvez toujours avoir du temps pour vos distractions ou vos sites d’information, mais avec des limites imposées.
  • Limitez l’échange de messages, les vérifications et la navigation aléatoire. Tout comme pour le téléphone, il est bénéfique de définir des heures auxquelles vous répondez aux courriels ou aux messages. Vous pouvez faire quelque chose de similaire avec les choses que vous devez vérifier — fixer des heures où vous les vérifiez. Ou limitez à 5 minutes (réglez une minuterie dans le navigateur) le temps consacré à ces activités. Même chose avec la navigation aléatoire… si vous voulez vous permettre de commencer à lire des articles sur un nouveau sujet fascinant, réglez une minuterie. Ou gardez les articles pour plus tard (j’utilise Instapaper pour cela, mais il y a d’autres options aussi).

Bien entendu, vous n’êtes pas obligé de faire tout cela. Vous avez peut-être d’autres idées pour apporter de la simplicité dans votre vie en utilisant les limites. Ce ne sont là que quelques exemples. Néanmoins, essayez quelques-unes de ces astuces, et voyez si vous pouvez atteindre une plus grande simplicité grâce au pouvoir des limites.

Article original écrit par Léo Babauta.

Comme expliqué, il existe plusieurs formes de limites que vous pouvez mettre en place pour réduire l’impact de la technologie sur votre vie. La diète médiatique est l’une des formes de limites les plus efficaces dans ce sens. Et je vous invite à en savoir plus dans la vidéo ci-après.

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire