au milieu du chaosIl y a une partie de nous qui veut se libérer du chaos dans notre vie. Cette partie de nous veut être libre de toutes les occupations, les distractions, les complications, le stress dans notre vie et de l’accablement que tout cela engendre.

Nous voulons nous éloigner de tout cela, ou prendre le contrôle de tout et créer de l’ordre à partir du désordre. Nous recherchons le calme, le repos, la paix.

Cependant, il n’est généralement pas possible de bannir le chaos et le stress de cette façon, à moins d’aller en montagne et de vivre dans un monastère. (Spoiler : le chaos est également présent là-bas.) Alors que pouvons-nous faire ?

La réponse, c’est de trouver le calme et la paix au milieu du chaos.

C’est une pratique avancée, et donc si vous êtes novice en matière de méditation, je vous suggère de commencer par mes conseils sur la pleine conscience pour débutants. Cependant, si vous avez déjà une certaine expérience en la matière, vous avez certainement les compétences de base pour pouvoir trouver le calme au milieu du chaos.

Dans cet article, je vais partager un moyen de se reposer chez soi, puis expliquer de la façon de l’utiliser au milieu du chaos de nos vies.

Méditer en se reposant chez soi

Essayez ceci maintenant, si vous êtes à un endroit où vous pouvez vous asseoir en silence (même dans un train ou un bus) pendant une minute ou deux :

1. Restez assis, de préférence dans une position dans laquelle vous vous sentez stable et à l’aise.

2. Contrôlez d’abord votre corps. Comment vous sentez-vous en ce moment ? Quelles sensations pouvez-vous remarquer ? Votre posture est-elle droite et détendue ? Quel genre d’énergie ressentez-vous en ce moment ? Qu’est-ce que cela fait d’être en vie en ce moment ?

3. Vérifiez ensuite votre respiration. Est-elle détendue ? Quel message envoie votre manière de respirer en ce moment ? Quel est son rythme ? Maintenez votre attention sur votre respiration pendant quelques instants.

4. Ensuite, étendez votre conscience à tout ce qui se trouve dans votre environnement, y compris vous-même. Ne vous concentrez sur rien en particulier. Cherchez simplement à être conscient de tout ce qui vous entoure. Gardez les yeux ouverts, prenez en compte toutes les sensations, enregistrez-les, mais ne les étiquetez pas. Ne jugez rien, ne vous focalisez sur rien en particulier, ouvrez-vous simplement à un champ de sensations conscientes, à votre propre corps inclus dans ce champ. Ne vous séparez de rien.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'Art De Ne Rien Faire

5. Si à un moment donné ou à un autre, votre esprit commence à vagabonder vers d’autres pensées, remarquez simplement cela (sans jugement) et revenez lentement à votre conscience du moment présent.

Si vous pouvez vous reposer dans cet état de conscience, revenant à vous toutes les fois que vous errez… ce qui peut arriver, c’est que vous pourrez lâcher prise. Vous pourrez lâcher prise, pas par rapport à votre corps ou votre conscience, mais par rapport à votre conception de vous-même. Nous nous faisons tous une idée de nous-mêmes, une structure que nous avons créée nous concernant, mais en réalité c’est juste un concept mental. Avec une prise de conscience, cette conception peut s’effondrer. Essayez, pendant une minute ou deux, de voir si vous pouvez laisser tomber ce concept mental que vous avez établi par rapport à vous-même. De cette manière, vous devenez une partie du tout que représente votre conscience.

Ce que j’ai compris, c’est que dans les moments où vous pouvez faire cela, vous avez l’impression de rentrer chez vous.

Pensez à ce que cela fait de rentrer à la maison — chez vous le soir ou dans la maison de votre enfance après une longue absence. C’est comme revenir à la maison pour retrouver le familier, le confortable, le sentiment d’appartenance. Cette maison, c’est l’endroit d’où vous venez, là où l’on vous aime, l’endroit où vous pouvez vous reposer. C’est la sensation que vous pouvez ressentir si vous vous reposez dans l’ouverture de conscience et si vous laissez tomber la conception que vous avez de vous-même.

Reposez-vous dans cette sensation de retour à la maison. Reposez-vous dans ce lieu de calme, de connexion à l’infini.

Trouver le calme dans le chaos quotidien

trouver le calme et se reposer à la maison

Si vous pouvez avoir un aperçu de ce sentiment de calme et de retour chez soi grâce à la méditation dont j’ai parlé ci-dessus (ne vous inquiétez pas si vous n’y parvenez pas encore, cela peut nécessiter un peu de pratique)… alors vous avez un endroit où vous pouvez revenir à tout moment.

Dans un moment de stress ou de frustration, vous pouvez faire une pause et retrouver ce sentiment de calme. Pendant une dispute avec votre conjoint, au milieu de la circulation, quand vous avez peur d’entamer vos écrasantes tâches quotidiennes… vous pouvez vous reposer à la maison, dans ce lieu qui vous appartient.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Savourez les petites choses

À tout moment de la journée, vous pouvez faire ceci :

1. Remarquez que vous êtes stressé et que vous ressentez un sentiment d’absence de fondement, de chaos. Remarquez que cela vient d’un désir de paix, de calme, de contrôle. Notez que cela vient du fait que vous voulez être en sécurité, que vous voulez que votre conception de vous-même soit intacte, stable et posée.

2. Trouvez cet endroit en vous reposant dans l’ouverture consciente, en ce moment. Abandonnez la conscience de soi et choisissez de simplement faire partie de tout ce qui vous entoure. Rentrez simplement à la maison, l’endroit auquel vous appartenez, l’endroit auquel vous avez toujours appartenu.

3. Manifestez de l’amour envers tout ce qui est présent dans votre conscience. Ayez de la compassion pour les parties qui souffrent (vous y compris, mais aussi les autres), un sentiment d’amitié pour tout ce qui se trouve dans votre conscience, un sentiment de curiosité, de douceur, de gratitude.

4. Continuez de faire ce que vous avez à faire en ce moment. Passez en revue vos courriels, accomplissez vos tâches quotidiennes, mais conservez un sentiment de calme au milieu du chaos. Conservez une connexion à l’infini, un sentiment de paix quand vous agissez.

Vous n’avez pas besoin de vous éloigner du chaos. Vous n’avez qu’à faire un simple mouvement pour aller à l’endroit auquel vous appartenez.

Article original écrit par Léo Babauta.

Comme vous l’aurez certainement compris, la méditation occupe une place importante dans la méthode ci-dessus. Je vous invite donc à suivre la vidéo ci-dessous qui présente plusieurs bienfaits de cette pratique.

Bonne méditation !

Recherches utilisées pour trouver cet article :

endroit ou on peut trouver le calme, les 10 meilleurs moyens de se reposer

Tags: , , , , , ,

4 commentaires on Trouver le calme : Se reposer à la maison au milieu du chaos

  1. Fabienne Delpech dit :

    Comme c’est vrai tout ça. J’essaye au quotidien car je suis en plein déménagement donc les pensées s’egarent. Pour m’en débarrasser et revenir à mon présent, je note sur mon calepin mes pensées pour y revenir plus tard. Merci

  2. mary dit :

    merci pour ce partage

  3. Tiphaine dit :

    Rien de tel que méditer chez soi dans un espace de vie minimalisé. En se débarrassant de toutes ces choses dont on n’a pas besoin en réalité, en retirant toute la pollution visuelle des bibelots et autres objets encombrant que l’on n’utilise plus. C’est bien plus facile de méditer dans un espace désencombré.

  4. Jung dit :

    Merci pour cet article si inspirant et pour tous ces conseils qui peuvent faire la différence sur notre humeur, notre moral, notre santé, notre motivation, notre réussite… et j’en passe.
    Ce sont des habitudes si simples qui peuvent avoir des conséquences si positives sur nos vies. Et pourtant, personne ne nous apprend à faire cela, encore moins l’école. Je pense d’ailleurs que tout cela devrait nous être enseigné dès le plus jeune âge ! Cela devrait être bien plus obligatoire que certaines matières scolaires.
    J’ai d’ailleurs rédigé un article sur les choses que l’école ne nous apprend pas.
    https://atteindremesobjectifs.com/apprendre-ecole/

Laisser un commentaire