une technique simpleJ’ai rencontré un ami qui rêve de démarrer son entreprise depuis des années et qui se sent coincé.

À l’instar de beaucoup de gens qui veulent lancer une entreprise, écrire un livre, créer un blog, lancer une autre entreprise créative ou entrepreneuriale, il est coincé dans l’incertitude, l’indécision et l’inaction.

Je vais partager une technique simple pour surmonter ces difficultés et entreprendre plus rapidement des actions en vue du lancement de votre entreprise, de votre livre, de l’organisation d’un évènement ou du lancement d’une autre entreprise. Cela ne prend que 20 minutes et cela pourrait changer votre vie.

Comment surmonter tous les obstacles

Avant de commencer, examinons ce qui empêche les gens d’agir et voyons comment nous pourrions surmonter ces obstacles individuels :

  • Je me sens débordé : La clé pour surmonter cet obstacle, c’est de choisir une partie de la tâche que vous avez à faire, de choisir une petite action et de commencer. Vous ne pouvez pas gravir toute la montagne d’un seul coup. Vous ne pouvez faire qu’un pas à la fois. Concentrez-vous donc entièrement sur la première étape, puis sur la suivante.
  • Je ne sais pas par où commencer : Honnêtement, ce n’est pas important de savoir par où commencer. Ce qui compte, c’est d’agir et de commencer. Une fois que vous commencez, vous pouvez toujours changer de cap s’il devient évident que vous devez faire autre chose. Voici un exemple : Je ne sais pas comment démarrer un blog — est-ce que je commence à écrire, à acquérir un nom de domaine, choisir un thème ou lire beaucoup d’articles sur le blogging ? Pourquoi ne pas choisir une étape et commencer ? Peu importe par où vous commencez.
  • Je suis indécis au sujet d’un choix difficile : Pour surmonter cela, agissez sur la base de votre sentiment instinctif le plus profond. Oui, vous faites peut-être le mauvais choix (bien qu’honnêtement, vous ne le saurez jamais), mais en faisant un choix et en prenant des mesures, vous apprendrez si ce choix est bon pour vous. Vous apprendrez en agissant, puis vous pourrez toujours passer à un autre choix plus tard.
  • J’ai besoin que toutes les meilleures conditions soient réunies (perfectionnisme) : Ce n’est qu’une excuse pour dissimuler l’incertitude que vous ressentez. Vous n’avez pas besoin de réunir les meilleures conditions pour commencer. Allez-y ! Vous pouvez travailler sur ce point au fur et à mesure.
  • J’attends le bon moment : Plus de retards et d’excuses à cause de l’incertitude. Il n’y a jamais de bon moment. Contentez-vous d’agir !
  • J’ai peur d’échouer : Nous ressentons tous cette incertitude. Nul ne sait comment les choses vont se passer, parce que c’est impossible à savoir. Nous aimerions pouvoir contrôler la finalité, mais nous ne pouvons pas. Par ailleurs, la vie serait incroyablement ennuyeuse si nous contrôlions toujours la finalité de tout. C’est en fait une belle chose de ne pas savoir. Pour surmonter cet obstacle, donnez-vous la permission de ressentir pleinement la peur, en vous focalisant sur la sensation corporelle de la peur. Soyez délicat, soyez curieux, soyez ouvert au sentiment de peur, témoignez-vous un peu d’amour et de compassion. Puis à partir de cette ouverture et de cette curiosité, commencez à bouger, commencez à prendre la moindre mesure. Dites-vous que tout ira bien. Vous pouvez y arriver, même si les choses tournent mal, vous serez capable d’y faire face. Vous l’avez toujours fait.
  • Je ne sais pas comment le faire, je ne sais pas si j’ai la capacité de le faire : C’est tout à fait normal de ressentir de l’incertitude. Entrainez-vous avec ce sentiment comme vous l’avez fait plus haut avec la peur de l’échec. Une fois que vous avez ressenti l’incertitude et l’avez accepté avec ouverture et curiosité, dites-vous simplement que personne ne sait s’il peut faire quelque chose de difficile. Nous devons juste le découvrir en essayant. Faites le premier pas. Vous pouvez le faire. En fait, il est probable que vous puissiez faire chaque pas individuel, vous pouvez évoluer un pas à la fois. Demandez de l’aide si vous ne pouvez pas.
  • Remettre le travail à plus tard en lisant tout : Ce n’est que de l’incertitude qui s’installe, vous poussant à remettre les choses à plus tard. Traitez ce sentiment comme vous l’avez fait dans les deux derniers points ci-dessus (la peur de l’échec et l’incertitude quant à la capacité).
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le guide du radin : 50 astuces pour vivre frugalement

Ainsi, avec cette liste d’obstacles et de solutions, nous pouvons commencer à voir quelques thèmes communs. Servons-nous-en pour créer une technique simple de lancement.

La technique des 20 minutes

Passons maintenant à la technique simple que vous attendiez.

Tout d’abord, je vais supposer que vous avez une idée d’entreprise, un projet, un livre, un blog, un organisme à but non lucratif que vous voulez lancer ou autre chose dans le genre. Si ce n’est pas le cas, trouvez un objectif similaire, revenez et essayez ceci.

Ensuite, je suppose aussi que vous faites ce travail ou que vous vous investissez dans ce projet parce que quelque chose vous tient à cœur. Vous voulez servir les gens. Vous ne faites pas cela simplement pour vous faire une belle image ou pour faire de l’argent (cela peut aussi arriver, mais votre raison est plus profonde). Si vous n’avez pas cette raison profonde, quelqu’un à qui vous êtes dévoué, prenez une heure dehors dans le calme et le silence pour regarder en vous-même. Qu’est-ce qui vous pousse à pleurer ?

La technique simple que je veux partager avec vous suppose donc que vous avez rempli les deux premières conditions ci-dessus.

lancer votre projet en 20 minutes

Voici la technique :

1. Sentez votre peur et votre incertitude pendant 2 minutes. C’est une mini-méditation. Si vous avez peur de l’échec ou de l’incertitude (c’est généralement comme le stress, l’évitement ou l’indécision), faites une pause de 2 minutes. Ne bougez pas et laissez-vous envahir par la peur, le stress et l’incertitude. Laissez-vous envahir par les sensations physiques de ces sentiments, non pas par vos histoires sur ces sentiments. Où se trouve la peur/l’incertitude dans votre corps ? Quel effet cela fait-il ? Donnez-vous la permission de le ressentir pleinement, en augmentant même l’intensité de la sensation pour le ressentir sans barrières, avec un cœur ouvert, brut, tendre. Remarquez au bout de 2 minutes que vous êtes parfaitement bien, et que vous pouvez rester ouvert et droit au milieu de la peur et de l’incertitude.

2. Choisissez un petit pas. Maintenant, prenez 1 minute pour choisir le plus petit pas que vous pouvez faire. Vous pouvez consacrer 15 minutes à la présentation de votre livre, ou prendre 15 minutes pour appeler les gens et leur demander leur soutien. Vous avez peut-être 10 choses (ou même 100) sur votre liste de choses à faire, mais cela n’a pas d’importance — choisissez-en une. Laissez votre instinct vous guider. Peu importe si vous faites un mauvais choix, choisissez simplement. Ne laissez pas l’incertitude vous amener à éviter cette étape — vous pouvez ressentir de l’incertitude et être parfaitement bien dans votre corps. Alors, ressentez-la, mais faites quand même un petit pas.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Profitez de la vie maintenant ET économisez pour plus tard, ou, Pourquoi la gratification retardée est une fausse dichotomie

3. Réglez un minuteur sur 15 minutes et faites le pas avec dévotion. Maintenant que vous avez choisi un petit pas, activez un minuteur de 15 minutes et investissez-vous pleinement dans cette action. Faites-le simplement pendant 15 minutes. Soyez dévoué à ce qui vous tient à cœur, aux gens pour qui vous faites cela. Ne vous donnez pas l’autorisation de passer à autre chose et de remettre les choses à plus tard pendant que le minuteur est en marche. Continuez comme ça. Gardez la pose. Vous pouvez le faire. Souriez en le faisant.

4. Répétez le processus. Prenez 2 minutes pour revoir le processus, ce que vous avez appris. Était-ce une bonne action ? Avez-vous besoin de passer à autre chose à la place (pas par peur, mais sur la base de ce que vous venez d’apprendre en le faisant) ? Avez-vous besoin d’ajuster quelque chose ? Avec cette toute petite partie du processus, vous vous autorisez à passer à autre chose au fur et à mesure que vous passez à l’action, que vous obtenez plus d’informations et que vous apprenez. Ensuite, tapotez-vous le dos, ressentez un sentiment d’accomplissement. Respirez, et remarquez à quel point vous êtes différent de celui que vous étiez il y a 20 minutes.

Vous avez maintenant lancé votre entreprise ou votre projet. Vous avez fait un tout petit pas, et c’est tout ce qu’il faut pour lancer la machine. Maintenant, continuez d’avancer. Répétez ces étapes plusieurs fois, et remarquez les progrès que vous faites. Que cela vous encourage à continuer, chaque jour, à demander de l’aide quand vous en avez besoin, à vous rappeler ce à quoi vous tenez profondément, à servir votre peuple de tout votre cœur, à ressentir l’incertitude et à être joyeux au milieu de cette incertitude.

C’est votre histoire d’amour.

Article original écrit par Léo Babauta.

Avant de prendre congé de vous, je vous invite à voir la vidéo suivante. Elle présente également une approche simple qui peut vous aider à lancer très rapidement votre projet.

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire